Notez des films
Mon AlloCiné
    Le huitième jour
    note moyenne
    3,6
    6542 notes dont 142 critiques
    répartition des 142 critiques par note
    47 critiques
    53 critiques
    19 critiques
    12 critiques
    8 critiques
    3 critiques
    Votre avis sur Le huitième jour ?

    142 critiques spectateurs

    Chris46
    Chris46

    Suivre son activité 341 abonnés Lire ses 978 critiques

    4,0
    Publiée le 15 janvier 2016
    " le huitième jour " trés bonne comédie dramatique de jaco van dormael . C'est l'histoire de harry ( Daniel Auteuil ) un homme désésperer dans sa vie suite à son divorce qui ne vit désormais plus que pour son travail . Jusqu'au jour où il fait par hasard la rencontre de George ( Pascal duquenne ) un trisomique qui c'est échapper de l'institut ou il vivait . Harry va devoir tant bien que mal devoir s'occuper de Georges ... " le huitième jour " est une trés bonne comédie dramatique signé jaco van dormael . Ce film est un très beau film sur la différence qui allie à merveille rire et émotion . L'histoire est prenante et captivante celle de Harry un homme désespérer dans sa vie suite à un divorce qui va faire par hasard la rencontre de George un trisomique qui c'est échapper de l'institut où il vivait . Il va devoir s'occuper de lui bien malgré lui mais s'occuper d'une personne handicaper n'est pas une chose facile et il va en faire les frais ce qui va donner lieu à quelques moment assez drôle ( la scène hilarante avec le camion ) . Les deux hommes vont finir par se lier d'amitié et se réconforter l'un l'autre de leur vie désesepérer l'un suite à son divorce avec sa femme et l'autre qui se sent rejeter par la société et qui a de plus en plus de mal à accepter sa différence ce qui va donner lieu à des moments vraiment touchant et émouvant . Le film est une trés belle histoire d'amitié sur deux hommes très differents l'un de l'autre qui n'aurait jamais dû se rencontrer mais que le destin va pourtant réunir . Une histoire touchante qui nous fait vraiment réfléchir nottamant sur la place des trisomiques dans notre société qui les rejette totalement . Daniel Auteuil est très bon dans le rôle de Harry ce type complètement désespérer dans sa vie qui va trouver un peu de réconfort grâce à George ce jeune trisomique qu'il a croiser sur son chemin superbement bien interpréter par Pascal dusquenne qui va lui aussi trouver du réconfort dans sa vie grâce au personnage de Daniel Auteuil. Le duo Daniel Auteuil / Pascal dusquenne fonctionne à merveille . Tout les deux reçurent d'ailleurs un prix d'interprétation plus que mérité à canne pour leur interprétation dans ce film . Le film est ponctuer par des chansons de Luis Mariano qui collent à merveille avec l'ambiance de ce film et qui donne au film un ton poétique originale et très agréable par moment . Un film qui n'a pas pris une seul ride 20 ans après sa sortie tant les choses développer dans ce film sont toujour autant d'actualité et que la sociétê et les mentalités n'ont pas vraiment évoluer depuis . Un trés beau film qui connu un beau succès en salle en 1996 ( il y a 20 ans déjà ) .
    Attila de Blois
    Attila de Blois

    Suivre son activité 319 abonnés Lire ses 3 206 critiques

    4,5
    Publiée le 13 juillet 2013
    "Le huitième jour" distille un bon mélange de tristesse et de joie mais toujours de manière poétique. La touchante histoire nous donne une véritable leçon de vie, subjuguée par une réalisation impeccable et des acteurs qui le sont tout autant.
    weihnachtsmann
    weihnachtsmann

    Suivre son activité 299 abonnés Lire ses 3 691 critiques

    4,0
    Publiée le 13 janvier 2016
    "Mettez toujours deux personnes identiques ensemble. Seule la différence choque" Le décor est planté. C'est filmé comme un film d'amour. La rencontre. Le temps passé ensemble à se connaître, les longs plans sur la nature et la musique douce. Mais c'est plus que ça. C'est apprendre à aimer son contraire: celui qui a oublié de regarder autour de lui et celui qui est toujours tourné vers autrui et qui aime la beauté de l'instant. Vraiment beau film à la fin terrifiante sur l'acceptation de soi.
    Eselce
    Eselce

    Suivre son activité 544 abonnés Lire ses 4 214 critiques

    4,5
    Publiée le 26 mai 2015
    Tout est simple et déphasant dans ce film. Un homme qui vit 7 jours sur 7 la même journée rencontre un handicapé mental un soir de pluie arrêté sur la route. Ensemble, ils vont devenir inséparable et plus aucun jour ne ressemblera au précédent. Beaucoup d'humour dans cette comédie pourtant dramatique.
    Serge Riaboukine
    Serge Riaboukine

    Suivre son activité 32 abonnés Lire ses 946 critiques

    5,0
    Publiée le 9 septembre 2009
    Un film superbe, un conte moderne. Le huitième jour est une œuvre rare. Loin de vouloir de près ou de loin raconter la vie d'un "trisomique" comme quelques malheureux l'on cru ou le croit encore... C'est surtout du personnage campé par D. Auteuil dont il s'agit ! Et s'il faut à chaque Harry un Georges pour le réveiller de sa torpeur, ainsi soit il ! La poésie et l'amour qui s'en dégage, l'interprétation, ce film est superbe.
    TheWaaalkingDead
    TheWaaalkingDead

    Suivre son activité 49 abonnés Lire ses 980 critiques

    3,0
    Publiée le 20 décembre 2013
    Un film plein d'émotion porté par deux acteurs exceptionnels. Pascal Duquenne est très touchant et donne envie d'y croire. Même si le scénario est simpliste, il a le mérite de ne jamais nous embarquer dans le pathos. Mieux encore, la morale offre une certaine ouverture d'esprit non négligeable : celle d'accepter la différence de l'Autre.
    Akamaru
    Akamaru

    Suivre son activité 1743 abonnés Lire ses 4 339 critiques

    2,5
    Publiée le 18 juin 2012
    "Le Huitième Jour"(1996),malgré son pitch révélateur,n'est ni une comédie loufoque,ni un drame pesant.On se situe plutôt dans le cadre de la fable onirique,qui œuvre à la compréhension mutuelle,au fait d'être ouvert à l'autre.Jaco Van Dormael aime les chemins de traverses.La rencontre entre Georges,cadre stressé et individualiste,et Harry,trisomique spontané et rêveur ne verse pas dans l'amitié béate et rieuse.Elle est l'occasion pour l'un comme pour l'autre d'évoluer au contact de la différence.Le duo entre Daniel Auteuil et Pascal Duquenne fonctionne très bien,même si c'est surtout le second qui épate par son naturel désarmant et sa joie de vivre communicative.Pas de jaloux,le prix d'interprétation fut partage au festival de Cannes!Le problème vient plutôt de la mise en scène,que j'ai trouve trop régulièrement hors sujet,entre les apparitions d'un Luis Mariano de pacotille,la réminiscence de la mère décédée ou les visions d'un paradis dans les nuages.Peut-être est-ce qui a emballé les autres,mais pas moi.De plus,les seules facettes montrées de la trisomie sont le rejet par les intolérants,et le bonheur qui découle de la naïveté enfantine.Il y avait tellement plus à dire!Enfin,ne faisons pas les difficiles...
    Critique de Monique Pantel dans Europe 1
    Critique de Monique Pantel dans Europe 1

    Suivre son activité 51 abonnés Lire ses 355 critiques

    4,0
    Publiée le 22 février 2014
    Oui, c'est pas très gai, mais c'est très bien joué. Il y aura peut-être un double prix d'interprétation [A Cannes]. Ils sont très naturels l'un et l'autre [Daniel Auteuil et Pascal Duquenne].
    g0urAngA
    g0urAngA

    Suivre son activité 50 abonnés Lire ses 1 735 critiques

    4,0
    Publiée le 27 janvier 2016
    Drame poignant et sincère réalisé par le doué metteur en scène belge Jaco Van Dormael. Le Huitième Jour est un long-métrage incroyablement touchant. C'est aussi et surtout une première en matière de direction d'acteurs puisque l'un des deux rôles principaux est attribué à Pascal Duquenne, un acteur trisomique. Malgré sa condition, l'acteur arrive à nous faire rire, pleurer, à nous émouvoir à chaque scène grâce à un talent fou, dirigé d'une main de fer par Van Dormael. À ses côtés, Daniel Auteuil, impérial, majestueux, au sommet de son art, tout en naturel et en sympathie dans le rôle de cet homme qui voit sa vie chamboulée par l'arrivée de ce trisomique un brin gaffeur mais surtout terriblement attachant. Une comédie dramatique forte, puissante, touchante grâce à une histoire simple et des situations aussi tristes que drôles...
    Redzing
    Redzing

    Suivre son activité 427 abonnés Lire ses 3 536 critiques

    4,0
    Publiée le 20 mai 2013
    Un cadre divorcé délaissant sa famille rencontre un trisomique, et sera changé par la vision du monde de ce dernier. "Le huitième jour" est avant tout une belle histoire d'amitié, entre deux hommes que tout oppose. Pascal Duquenne récoltera d'ailleurs un prix à Cannes pour son rôle touchant. Jaco van Dormael nous livre en outre de nombreux moments poétiques, en s'autorisant notamment quelques audaces visuelles. Mais le film aborde également un sujet plus sérieux : la difficulté pour les handicapés de vivre dans une société qui les rejette en permanence, le plus souvent par conventions sociales. Une solide comédie dramatique.
    Alexarod
    Alexarod

    Suivre son activité 106 abonnés Lire ses 1 817 critiques

    4,0
    Publiée le 12 mai 2013
    Très beau film français, prônant la tolérance et le respect de l'autre, trop oublié ici, donc un film pour lle rappeler n'est pas de trop, surtout vu le retard qu'on a dans ce domaine par rapport à d'autres dont on se raille (les USA par exemple). A part ça on note de très bonnes choses pour faire ce long métrage dont : 2 très bon acteurs, un Daniel Auteuil très juste dans sa prestation, tout en mesure et finesse, il joue vraiment un rôle, ça n'arrive pas toujours. Quand à Pascal Duquenne on voit qu'il est un acteur à part entière, pas là pour ne jouer que sur la corde sensible et émouvoir. Hormis le jeu d'acteur la musique est remarquable, l'histoire très bonne, la trame un peu connue mais sans que ce soit gênant, les longueurs peu nombreuses, un rythme égal et des dialogues recherchés. Certains trouvent ça facile, mais je note que personne d'autre n'avait fait cela, et que les bons films sont notamment faits pour montrer certaines valeurs oubliées.
    Horcruxeboy
    Horcruxeboy

    Suivre son activité 50 abonnés Lire ses 198 critiques

    3,5
    Publiée le 23 juin 2015
    Le huitième jour est de ces films dont on attend rien et qui nous bouleverse du tout au tout, grâce à un magnifique duo d'acteur, des scènes touchantes et sincères qui nous vont droit au coeur. Une oeuvre pleine de générosité.
    Malevolent Reviews
    Malevolent Reviews

    Suivre son activité 648 abonnés Lire ses 3 207 critiques

    4,5
    Publiée le 5 mai 2013
    Drame poignant et sincère réalisé par le metteur en scène belge Jaco Van Dormael, Le huitième jour est un long-métrage incroyablement touchant. C'est aussi et surtout une première en matière de direction d'acteurs puisque l'un des deux rôles principaux est attribué à Pascal Duquenne, un acteur trisomique. Malgré sa condition, l'acteur arrive à nous faire rire, pleurer, à nous émouvoir à chaque scène grâce à un talent fou, dirigé d'une main de fer par Van Dormael. À ses côtés, Daniel Auteuil : impérial, majestueux, au sommet de son art, tout en naturel et en sympathie dans le rôle de cet homme normal qui voit sa vie chamboulé par l'arrivée de ce trisomique un brin gaffeur mais surtout terriblement attachant. Une comédie dramatique forte, puissante, tirant les larmes des yeux grâce à une histoire simple et des situations aussi tristes que drôles. Un grand bravo et un Prix d'interprétation masculine amplement mérités au Festival de Cannes 1996.
    Audrey L
    Audrey L

    Suivre son activité 107 abonnés Lire ses 1 927 critiques

    4,5
    Publiée le 16 juillet 2017
    Une interprétation exemplaire, un film plein de poésie et de tolérance, voilà ce que vous offre Le Huitième Jour avec la main sur le cœur. Certes, le film est naïf, mais l'est avec le regard enfantin et magique qui rend le tout bien doux et poétique. Les séquences de pure délire avec Luis Mariano et la toute fin m'ont moins touchée que prévu, mais le réalisateur lui-même s'excusait dans les extras du DVD de ne savoir comment finir son film, les excuses n'ont pas lieu d'être car bien que la fin soit alors une fin avouée "par défaut", personne n'aurait l'audace d'imposer une fin claire et nette à un film si enlevé, réaliste et fantaisiste. Il fallait une fin au film, il y en a une, qu'elle plaise ou déplaise, mais si elle déplaît, vous avez la compassion du réalisateur, ce pour quoi je ne l'en blâmerai jamais (il fallait du courage et une intelligence certaine pour avoir ce recul sur son œuvre, chapeau). Daniel Auteuil signe un de ses plus grands rôles, et Pascal Duquenne est absolument merveilleux, à la fois professionnel et nous faisant partager son univers unique. Les cœurs tendres fondront de nombreuses fois (la première étreinte sous la pluie à l'arrêt de bus m'a pincé le cœur au possible). La fin qui subjectivement (et ne doit pas influencer la perception de quiconque sur cette dernière) ne m'a pas touchée, mais avec un réalisateur très intelligent pour l'expliquer, un film tout en poésie et en amour de son prochain, aussi différent soit-il, et une fantaisie qui prend les cœurs tendres... Le Huitième Jour reste un moment magique et d'une interprétation rare.
    Enkko-7
    Enkko-7

    Suivre son activité 27 abonnés Lire ses 695 critiques

    5,0
    Publiée le 11 décembre 2009
    Les bases sont celles de Rain Man mais le Huitième Jour apporte un composant magique : la prestation de Duquenne. Qui osera parler de justesse d'interprétation ou de "rôle sur-mesure" ? Un film sublime et émouvant.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top