Notez des films
Mon AlloCiné
    Zombie
    note moyenne
    3,8
    3496 notes dont 465 critiques
    répartition des 465 critiques par note
    177 critiques
    147 critiques
    54 critiques
    38 critiques
    26 critiques
    23 critiques
    Votre avis sur Zombie ?

    465 critiques spectateurs

    MaCultureGeek
    MaCultureGeek

    Suivre son activité 888 abonnés Lire ses 1 224 critiques

    4,0
    Publiée le 18 juillet 2013
    Au jour d'aujourd'hui, les zombies nous envahissent. Ils sont partout: dans les bandes-dessinées, les romans, les séries tv, les films et les jeux-vidéos. Et pour pleinement apprécier cette étendue, il faut revenir à son origine et remonter le phénomène à la source. George Roméro, réalisateur de Zombie, le film dont je parle aujourd'hui, est le "responsable" de cet engouement pour les morts-vivants. Il a créé une véritable mythologie sur le simple sujet des morts-vivants, inspirant nombre de films d'aujourd'hui. Parlons du film, à présent. Zombie, second film de la trilogie de Roméro, est un excellent divertissement. On tient ici un véritable classique du cinéma d'aujourd'hui comme d'hier qui a offert nombre de clichés. Plus d'une fois, son scénario à été repris ou réécrit tellement il était original lors de sa sortie. On regrettera le maquillage des morts-vivants, qui ont tous le visage recouvert d'une poudre blanche. On en voit aussi les défauts: parfois, l'arrière du cou de certains zombies n'est pas maquillé. En soit, ce n'est pas grave, ce n'est qu'un détail, mais qui pourrait fâcher les plus pointilleux. Pour parler du film en général: gore, surtout à l'époque de sa sortie, bien scénarisé, dialogué intelligemment et non ridiculeusement comme pour les films d'horreur de nos jours. La mise en scène est bonne et nous offre quelques moments de frissons, qui sont certes rares mais qui ont le mérite d'être toujours présents trente ans après. World War Z pourrait avoir à apprendre quelques tuyaux en s'inspirant de Zombie.
    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 5858 abonnés Lire ses 10 610 critiques

    4,0
    Publiée le 25 août 2019
    Le centre commercial le plus cèlèbre de toute l'Histoire du cinèma dans ce remake en couleur de "Night of the Living Dead" pour un concentrè d'horreur brute et viscèrale! Second volet de la trilogie de Georges A. Romero, "Dawn of the Dead" se situe entre "Night of the Living Dead" et "Day of the Dead". Grand classique du cinèma gore entre burlesque (la sèance d'entartrage des bikers) et grosse boucherie (les zombies mangeant les tripes des humains encore vivants), "Dawn of the Dead" va à un rythme trèpidant grâce à de l'action à tout va et à un scènario extrêmement efficace! Un Romero incontournable et culte, tèmoin du courage d'un metteur en scène qui n'hèsite pas à sortir des sentiers battus! Mèlodie typique des seventies qui colle parfaitement au mètrage...
    Max Rss
    Max Rss

    Suivre son activité 98 abonnés Lire ses 1 635 critiques

    5,0
    Publiée le 9 avril 2019
    Nous sommes en présence de ce qui est sans aucun doute le meilleur film de zombies jamais tourné. Et pourtant, lors de ces 35 dernières années, de nombreux films de cadavres ont vu le jour. Mais aucun n'aura réussi à égaler le «Zombie» de George Andrew Romero. En plus d'être un classique du cinéma et un sommet du gore, ce film est aussi un violent pamphlet social dont le thème central est une sévère critique de la société de consommation. Ce n'est pas un hasard si cette histoire se passe dans un centre commercial. Dans ce quasi huis-clos, les personnages tentent de s'échapper d'une grande surface assiégée par toute une armée de zombie. Tout en organisant leur survie, les protagonistes n'hésitent pas à piller les rayons du magasin. L'attroupement des zombies près des portes vitrés rappelant la cohue qui s'entasse lors des soldes. Mais ce film contient d'autres thèmes, comme le racisme par exemple. Ici, le personnage salvateur est un homme de couleur, comme dans «La nuit des morts-vivants». Le féminisme est aussi abordé à l'image de cette femme qui est d'abord rejetée par les trois hommes mais qui se rebelle en demandant d'être tenue au courant de toutes les initiatives qui va acquérir une plus grande responsabilité. Et enfin, Romero aborde le thème du chaos qui intervient lorsque la bande de pillards déboule et met tout en dessus dessous et qu'une guerre s'engage entre ces voyous et les survivants. Romero pose la question suivante: le monde est-il plus dangereux lorsqu'il est infesté de zombies ou lorsqu'il est infesté de petits bandits qui saccagent tout? Les films de Romero ne sont pas comme les autres, on le sait et possèdent un contenu intelligent et concret. Un immanquable.
    L'homme le plus classe du monde
    L'homme le plus classe du monde

    Suivre son activité 247 abonnés Lire ses 450 critiques

    5,0
    Publiée le 6 avril 2013
    Le meilleur de la trilogie "zombie" de Roméro, et sans doute le meilleur film de zombie de tous les temps. Egalement celui ou l'engagement social et politique se fait le plus ressentir. Tous ces zombies qui se dirigent machinalement vers le centre-commercial par simple habitude de la leur vie passé... Un film à voir, surtout pendant période d'overdose zombiesque de mauvaise qualité.
    Danny Wilde
    Danny Wilde

    Suivre son activité 58 abonnés Lire ses 502 critiques

    4,5
    Publiée le 11 septembre 2014
    A l'heure où le phénomène "Walking Dead" réapprend aux jeunes générations à connaître le mort-vivant, avant il y a eu "Dawn of the Dead" qui est sans conteste le meilleur film de zombie jamais vu sur un écran. Romero, épaulé au scénario et produit par Dario Argento, spécialiste italien du genre, signe un sommet du gore, son chef-d'oeuvre absolu et définitif, qui malgré les années, fait encore son effet. Il a eu la chance d'être aidé par le talent d'un créateur hors normes, Tom Savini, grand spécialiste des maquillages et effets choc stupéfiants, des têtes coupées et des membres arrachés, et ceci bien avant l'ère des effets numériques ; adulé par des hordes de fans à sa grande époque, Savini fait parfois l'acteur, comme ici où il est le chef des motards. Les têtes explosent, le sang gicle en filet dru, les zombies déchiquettent leurs victimes sur fond de hard rock du groupe Goblin, et la grande scène du centre commercial qui reste le morceau de bravoure du film... tout ceci fait de "Zombie" un film essentiel dans le genre, mais pour public averti.
    fandecaoch
    fandecaoch

    Suivre son activité 667 abonnés Lire ses 2 232 critiques

    5,0
    Publiée le 20 mai 2013
    Zombie : Alors la, emballé et agréablement surprit par ce film de je vous le donne en mil : de zombie. Pour moi, c’est un des meilleurs films du genre zombie et je comprends pourquoi c’est un classique du genre devenu culte car George A. Romero a tout comprit de ce qu’était un vrai film de zombie. Avec ce coré horreur, pression et tension à tout moment mais surtout ce coté survival que j’adore. Car, c’est un groupe de personne qui a trouvé comme refuge en grand centre commercial avec tout ce qui faut (nourriture, armes, soins…). Et de la va commencer, un chasse au zombie pour conquérir et devenir les rois de ce centre commercial. Et vraiment, j’ai adoré le coté survival mais aussi le coté très tactique des personnages. Au moins, ils savent réfléchir et organisé des plans d’attaque et de survie. Mais film d’horreur oblige, il y a toujours des réactions complètement réticule (le gars qui risque sa vie pour son sac : quel abruti). Mais, c’est le genre qui veut ça mais cela ne tache en rien le coté survit et tactique qui est appréciable. De plus, les attitudes des zombies sont cohérente avec leur état (lent, sans esprit et d’ailleurs, c’est très bien expliqué dans le film). Et puis, le lieu (le centre commercial) est merveilleusement bien utilisé et des fois, on voudrait bien être à leur place, quand ils commencent à devenir les rois des magasins avec ce sentiment de liberté que le spectateur partage : ça c’est énorme et jouissif. De plus, le film possède un bon rythme entre coté survival, action bien mené et suspense au plus haut a certains moment. Et, on ne s’ennuie pas avec ce film malgré que le début soit un peu lent mais après, quand ils sont dans le centre commercial, le film trouve sont rythme. Et puis, vu le nombre de truck qui font (avec leur coté tactique…) le film se renouvelle pas mal et évite l’ennuie. Bon après, niveau réalisation, le film a un peu veille. Enfin, ce n’est pas la réalisation qui a veille car le film est remarquablement bien filmé et exemplaire pour les films d’horreurs d’aujourd’hui. De plus, la mise en scène et le montage est excellent et jouissif. Mais, c’est tout ce qui est maquillage, effets de sang et accessoire ou on voir que ça fait très faux. Même pendant les moments de gore (il y a que a la fin on même si ou on sait que c’est faut que ça reste dégluasse : avec les motards). Mais bon, c’est l’époque et le pue de moyen qui veut ça mais ça ne tache en rien les qualités du film et c’est un exemple que avec peut de moyen. Et pour finir, les acteurs sont tous très convaincants et parfait dans leur rôle. Voila, un classique d’horreur devenu culte et il y a de quoi car il est vraiment énorme comme film même si il a un peu mal veille, cela ne perte en rien de sa maitrise. Pour moi, c’est un coup de cœur pour un chef-d’œuvre du genre.
    Toutou to you
    Toutou to you

    Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 599 critiques

    5,0
    Publiée le 14 décembre 2012
    Élève-toi zombie, Et sur cette cupide terre, Erre 10 ans après le succès imprévu de la Nuit Des Morts Vivants, Romero remet le couvert, Zombie deviendra LA référence. Tandis que le monde est dépassé par une épidémie de morts revenant à la vie, 4 personnes tentent d'échapper au chaos. En hélicoptère, ils trouvent un point de chute... Aidé de Dario Argento, Romero dispose d'un budget 6 fois plus important que Night Of The Living Dead, soit 700000 dollars. Une pacotille vu le succès du précédent opus. Qu'à cela ne tienne, il va faire plus fort, plus gore et y insérer une diatribe virulente de la société de consommation. Notre jolie société se délite, les humains courent à leur perte cependant que les zombies continuent, par réflexe, de déambuler dans un centre commercial. Même si notre chère planète est en proie au feu de l'Enfer, ce lieu garde toute sa grandeur attractive, pour nos héros c'est un Eldorado qui permettra leur survie. On y trouve tout. Dawn Of The Dead frappe aussi par ses joutes verbales télévisées, ah la télévision, George garde une certaine réserve envers elle. Les plages d'accalmie ne seront qu'une maigre consolation comparées à la fureur ambiante. Tourné en couleur, le métrage est de très bonne tenue mais certains partis pris peuvent dérouter : des zombies grimés de bleu, une violence graphique excessive (merci Tom Savini et joli rôle !), un rythme qui joue sur des alternances ou encore le huis-clos qui lénifie trop. Selon moi, ce sont tous ces éléments qui font de ce métrage un film culte aux nombreuses scènes anthologiques. La censure se montra d'ailleurs sévère. Il existent plusieurs versions de Zombie : 1h59 pour la version européenne montée par Argento ou une autre de 2h30. Ça fait rêver. Superbe bande son des Goblin, potes du réalisateur de Inferno. 5/5
    Akamaru
    Akamaru

    Suivre son activité 1673 abonnés Lire ses 4 339 critiques

    5,0
    Publiée le 24 décembre 2009
    Le meilleur film de zombie jamais tourné! 2ème volet de la tétralogie de George A.Romero sur les morts-vivants,"Dawn of the dead" joint un message porteur à une action effrénée.Et c'est ce qui est le plus jouissif avec Romero.La débauche de gore est mise au service d'une critique habile de la société.Et dans cet opus de 1978,il s'acharnait sur la société de consommation,bêtement matérialiste et individualiste.Ce n'est donc pas un hasard si le huis clos prend cadre dans un supermarché de banlieue.4 survivants(un couple et deux policiers bien armés)s'y réfugient après avoir manqué d'essence dans leur fuite en hélicoptère.Et bizarrement,ils semblent satisfaits de vivre là,pillant sans vergogne et vivant le rêve américain à portée de main.L'apparition fréquente des zombies est là pour leur rappeler que le bonheur instantané est bien fragile,et ne demande qu'à être confronté aux violences de ce monde.La métaphore est implacable,superbement démontrée.Des individus aliénés,inconscient du danger.Romero livre un travail d'artisan,avec des maquillages convaincants,des tripes à l'air et beaucoup de sang!C'est pratiquement un film d'auteur enveloppé d'un danger latent.Une oppression qui s'accompagne d'un humour dérisoire et d'un réquisitoire sur la suffisance des hommes.Cultissime.
     Kurosawa
    Kurosawa

    Suivre son activité 323 abonnés Lire ses 1 438 critiques

    4,5
    Publiée le 10 août 2016
    Dix ans après "La nuit des morts-vivants", sublime huis-clos se déroulant sur une nuit, George A. Romero continue de nous parler de l'Amérique avec "Zombie", film beaucoup plus étiré dans le temps et qui, s'il garde une unité de lieu - en tout cas à partir d'une demi-heure - passe d'une maison étriquée à un grand centre commercial, endroit rêvé pour développer une critique acerbe de la société de consommation. Car le centre commercial est en définitive le lieu où tout ce dont on a (ou croît avoir) besoin est à disposition, en somme, l'espace idéal pour pouvoir s'installer durablement afin de lutter contre les créatures qui rôdent aux alentours, êtres dépourvus de raison mais comme aimantés par la consommation, souvenir destructeur qui zombifie ceux qui s'y adonnent. Romero n'est pas tendre avec ses personnages, même avec son groupe de quatre survivants, infantilisés par leur volonté de chasser le zombie et rapprochés de ces derniers par la même attraction pour le centre commercial ou encore par la comparaison avec le mannequin. Être un zombie ou être appelé à en devenir un revient au même et, dès lors, le film ne joue plus sur une opposition entre victimes et assaillants, car les morts-vivants ne tuent pas par sadisme mais pour un besoin naturel de se nourrir, mais sur un suspense chorégraphié sur les différents étages du décor où le seul but est de survivre le plus longtemps possible. Dans cette perspective, Romero ménage parfaitement ses rebondissements en conservant une tension permanente, même durant les pauses narratives, avant de se laisser aller à un final joyeusement gore (de quoi faire un magnifique barbecue !) et d'une ironie mordante, qui change habilement notre perception des zombies quand ceux-ci s'attaquent aux pillards. Mélange d'horreur et de drôlerie dans un ensemble à la maîtrise ébouriffante, "Zombie" est un film déchaîné politiquement à la mise en scène perpétuellement inventive.
    Caine78
    Caine78

    Suivre son activité 3301 abonnés Lire ses 7 267 critiques

    3,0
    Publiée le 4 octobre 2010
    Une bonne série B, qui apporte la couleur à la nuit des morts vivants. Les moyens sont vraiment très faibles, mais ca donne un certain charme a ce film, qui se regarde avec plaisir et au second degré.
    Redzing
    Redzing

    Suivre son activité 407 abonnés Lire ses 3 511 critiques

    2,5
    Publiée le 9 juin 2012
    Romero poursuit son "Night of the Living Dead" avec ce "Dawn of the Dead", où la civilisation s'éteint peu à peu, et où l'on suit un groupe de survivant réfugiés dans un centre commercial. Le film est notable pour être l'un des premiers survival moderne en matière de zombie, et pour son côté très sanglant à l'époque. Mais l'aspect série B a mal vieilli : la réalisation est plutôt molle, plusieurs maquillages font sourire, et certains acteurs sont douteux. Reste que "Dawn of the Dead" contient ce que les films actuels de zombies n'ont pas, à savoir une critique de la société. Les mort-vivants sont presque des figurants face à des humains rongés par le consumérisme et leurs bas instincts, qui représentent finalement le vrai danger.
    Cinephilegirl
    Cinephilegirl

    Suivre son activité 92 abonnés Lire ses 495 critiques

    2,5
    Publiée le 4 juin 2011
    Cela faisait longtemps que je voulais visionner ce classique de l'horreur qu'est "Zombie", et bien c'est chose faite à présent. Bon, ce film n'a pas trop mal vieilli, au contraire les effets spéciaux à l'ancienne sont ce qui rend l'effort vraiment intéressant, même si certaines scènes versent un peu trop dans le comique involontaire (certains zombies qui se marrent). Le début est excellent, mais dès que les personnages s'attardent dans le centre commercial, le récit tire un peu trop en longueur. Peut-être cela provient-il du fait que je ne suis plus habituée à regarder des films d'horreur 'à l'ancienne". Néanmoins, j'ai tout de même bien aimé. Et puis, ça fait toujours plaisir de revoir ce bon vieux Tom Savini!
    Photo-cineaste
    Photo-cineaste

    Suivre son activité 35 abonnés Lire ses 572 critiques

    2,5
    Publiée le 5 mars 2012
    Fim très intéréssant, à voir par les fans de genre... cependant il a très très mal viellit... Dommage
    Top of the World
    Top of the World

    Suivre son activité 32 abonnés Lire ses 153 critiques

    4,5
    Publiée le 16 août 2016
    À la fin de "La nuit des morts-vivants", des militaires tuent les derniers zombies à coups de fusil. Dix ans plus tard, la menace zombie est établie dès le début du film, et les citoyens, majoritairement armés, s'en donnent à cœur joie pour tenter de freiner la progression des morts-vivants. C'est quand quatre personnes réunies par les circonstances trouvent refuge dans un centre commercial que le film trouve son rythme de croisière. Pour les trois hommes, c'est l'occasion de jouer aux cowboys en flinguant les zombies. Ceux-ci errent dans le centre commercial par réflexe, comme une réminiscence de leur vie passée. Serait-ce donc la société de consommation qui "zombifie" les hommes, les pousse à l'aliénation ? Cela ne fait guère de doute quand on voit les mannequins du centre commercial qu'on confond presque avec les morts-vivants, ou cette scène lors de laquelle Francine, maquillée à outrance, semble proche de la transformation. Transformation d'autant plus tentante que l'histoire se déroule sur plusieurs semaines, voire quelques mois, chose rare dans un huis-clos où le temps du récit est généralement beaucoup plus resserré. Ainsi, le rythme oscille entre moments de tension éprouvants et légères périodes d'accalmie sans jamais se disperser. La dernière demi-heure, qui voit l'arrivée d'une bande de pillards dans le centre commercial, rebat brillamment les cartes en faisant des zombies autant des prédateurs que des victimes de ces voyous qui les violentent. Sans atteindre tout à fait l'intensité paroxystique du premier opus, "Dawn of the Dead", de par sa violence graphique inouïe, sa causticité ravageuse et sa lucidité sociologique, reste un film puissant sur l'Amérique de l'après-Vietnam.
    AMCHI
    AMCHI

    Suivre son activité 2260 abonnés Lire ses 5 684 critiques

    4,0
    Publiée le 9 juin 2013
    Revu pour la seconde fois et comme lors de ma 1ère vision Zombie ne m'a pas paru si gore que cela mais il reste malgré tout un des meilleurs films du genre ainsi que le meilleur de Romero consacré aux morts-vivants. Zombie est un film d'horreur sans doute plus angoissant que réellement effrayant mais les 2 heures du film (durée plutôt rare dans l'épouvante) sont parfaitement rempli, l'ensemble contenant pas mal de suspense bien que vers le milieu quelques petites longueurs se fassent parfois ressentir. Le final avec les pillards (peut-être plus dangereux finalement que les zombies) est un excellent moment de Zombie quant à ses derniers niveau maquillage ils ont légèrement vieilli mais font encore de l'effet. La BO des Goblin est sensass.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top