Mon compte
    Midnight Express
    note moyenne
    4,3
    21635 notes En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    Votre avis sur Midnight Express ?

    569 critiques spectateurs

    5
    261 critiques
    4
    186 critiques
    3
    66 critiques
    2
    25 critiques
    1
    14 critiques
    0
    17 critiques
    Davidhem
    Davidhem

    Suivre son activité 69 abonnés Lire ses 336 critiques

    5,0
    Publiée le 10 juillet 2007
    Midnight Express est le deuxième film d'Alan Parker et constitue l'une des plus brillantes réussites de sa filmographie. Le film relate l'histoire d'un hippie qui veut ramener quelques grammes de haschich de Turquie aux Etats-unis et qui est arrêté et jeté dans une prison turque où il va subir les pires humiliations possibles. Le film distille un scénario très bien construit et ne souffre d'aucun temps mort en introduisant de l'humour, de la violence, des scènes de tortures assez réalistes et dures et décrit à merveille l'organisation de la vie en prison. Alan Parker adapte une histoire vraie et utilise cette période pendant laquelle les Etats-Unis et la Turquie entretenaient des rapports froids et mitigés et qui explique ce qui va arriver au personnage principal. Brad Davis campe avec tout son talent le rôle de Billy Hayes après que Richard Gere et John Travolta refusent le rôle en apportant toute sa détresse, toute sa tristesse, toute sa hargne, toute sa colère. Alan Parker montre le caractère de ses co-détenus tous différents mais qui possèdent la même volonté de s'échapper de cet enfer définitivement. Le réalisateur affiche également une tendance à l'homosexualité. La musique de Giorgio Moroder est magnifique et reste gravée dans toutes les mémoires. Le film permit en son temps de provoquer un échange de prisonniers entre les Etats-Unis et la Turquie ce qui prouve combien le film a pu bouleverser les esprits! Un film dur, violent, implacable et impitoyable sur lequel le temps n'enlève rien de sa force, un véritable classique du drame carcéral!
    Kevsly, le cinéphile solitaire
    Kevsly, le cinéphile solitaire

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 2 critiques

    5,0
    Publiée le 29 mai 2013
    Si je devais partir sur une ile avec un film, je crois que c'est midnight express que j'emmènerais, je suis un grand amateur de films carcéraux, et celui-ci est de loin mon préféré. De plus, je suis hypersensible à la musique lacrymale et mythique du film. Le chef-d'oeuvre d'Alan Parker et un véritable film d'anthologie!
    Alex'cine
    Alex'cine

    Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 494 critiques

    3,5
    Publiée le 15 février 2013
    Film choquant et violent mais vraiment touchant, surtout quand on sait que c'est tiré d'une histoire vraie. On n'ose même pas imaginer que quelqu'un à vraiment pu subir pendant autant de temps. On est quand même content qu'il arrive à s'en sortir ! Mais la durée du film entraîne quelques longueurs et un peu d'ennui vers le milieu du film. Mais il c'est quand même un beau film que je conseille de voir
    NeoLain
    NeoLain

    Suivre son activité 2 029 abonnés Lire ses 4 critiques

    5,0
    Publiée le 13 janvier 2008
    Istanbul blues. Les prisons turques, ce n'est pas vraiment Byzance. Basé sur une histoire vraie. Il existe en effet quelques différences notables entre le récit de Hayes et le film de Parker. Tout d'abord le fait que l'américain s'est fait pincer tout seul à Istanbul. Le personnage de Susan est donc là uniquement pour romancer un peu le tout et faire office de déclencheur dans la fameuse scène du parloir. Ensuite, il y a le fait que contrairement à ce qu'il raconte dans le film, Billy Hayes faisait réellement de la contrebande de drogue depuis pas mal de temps. On est loin du touriste payant cash une petite erreur de jeunesse. Enfin, le dénouement n'est pas non plus le vrai puisque Hayes parvint à monter dans le Midnight Express (expression signifiant "se faire la belle") lors d'un transfert dans une autre prison. convient donc de remettre le film dans son contexte. Nous sommes à une époque où la Turquie est autant victime qu'actrice du terrorisme mondial. Une Turquie dans le collimateur de Nixon comme pas mal d'autres pays d'ailleurs. Et puis il y a les faits, et leur conséquence directe, une punition relativement sévère, étant donné les conditions d'incarcération et à relativiser encore quand on sait que le haschish se fumait alors en toute impunité dans les rues d'Istanbul. Bien sûr, en passer plusieurs kilos en contrebande à l'aéroport est une tout autre affaire. Tout ça pour dire que même s'il était coupable et méritait d'être puni, il n'en demeure pas moins que personne ne mérite un traitement pareil. Pour ce qui est du film en lui-même, c'est une oeuvre aussi puissante que polémique que nous a concocté Alan Parker. Et ce grâce notamment à la performance de Brad Davis, magistral dans la peau de Hayes. Il est saisissant de voir de quelle manière il parvient à rendre à l'écran la solitude morale autant que la solitude physique. Vraiment dommage que cet acteur n'ait pas fait carrière par la suite car il y avait là un potentiel évident prêt à exploser. Grandiose!!
    Mathias Le Quiliec
    Mathias Le Quiliec

    Suivre son activité 31 abonnés Lire ses 378 critiques

    3,5
    Publiée le 21 août 2013
    L'histoire est poignante mais plusieurs faits réels on été modifié, notamment la présence de sa copine pendant le voyage ou l'évasion. Le film n'en est peut être que mieux mais c'est dommageable je trouve. Ce film reste de très bonne facture avec un acteur principal impressionnant et une atmosphère malsaine comme rarement le cinéma en a créé.
    Mc M
    Mc M

    Suivre son activité 15 abonnés Lire ses 34 critiques

    5,0
    Publiée le 9 janvier 2014
    Tiré d'une histoire vraie, ce long métrage d'Alan Parker ( que je connais grâce à Pink Floyd The Wall et l'excellent Mississippi Burning ) met en scène la véritable histoire de Billy Hayes, un touriste américain arrêté a l’Aéroport en Turquie pour détention de drogue. Il est jugé pour 4 ans de prison ou il connait la torture, la violence et la démence. spoiler: Il sera rejugé à la perpétuité en guise d'exemple
    . Hayes est victime d'un système corrompu et va devoir faire preuve de courage et d'acharnement pour retrouver sa liberté.
    Le film dénonce l'univers carcéral avec le mépris de la dignité humaine, la peur, la brutalité et les corruptions. Il dénonce aussi l'impuissance du gouvernement Américain face a une telle situation.
    Brad Davis offre une très belle interprétation qui aurait mérité au moins d'être nommé aux oscars car il montre très bien le combat d'un homme pour rentrer chez lui et les second rôle sont parfait avec John Hurt en drogué marrant, Randy Quaid en homme violent et déterminer et Paolo Bonacelli en fouine drôle mais détestable. Quand on voit le film et que l'on se dit que c'est vraiment arrivé, cela nous fait un froid dans le dos en pensant a ce qu'a vécu cet homme et pour conclure une phrase impressionnante du film "ça m’étonne que des cochons comme vous ne mangent pas de porc". C'est puissant, choquant, révoltant. Midnight Express est un chef d’œuvre
    MC4815162342
    MC4815162342

    Suivre son activité 319 abonnés Lire sa critique

    5,0
    Publiée le 6 janvier 2014
    Je connaissais ce film de nom et je me disais qu'il fallait absolument que je le regarde un jour et bien c'est à présent chose faite, et comment... que dire de ce film quoi ?! C'est juste bluffant de plus que c'est une histoire vraie, on se dit qu'une histoire si atroce, si dure ne peut pas arriver à n'importe qui et bien si, même si le gars n'est pas innocent à la base il ne mérite absolument pas se qui lui arrive, Brad Davis que je ne connaissais pas joue à merveille, il est juste parfait dans son rôle, Randy Quaid et John Hurt sont eux aussi incroyables.
    Un scénario ultra soigné, en même temps le gars derrière tout ça c'est Oliver Stone, la réalisation d'Alan Parker que je ne connaissais pas non plus est splendide, la bande son est excellente, les décors sont incroyables, en bref une plongé en enfer absolument fantastique.
    Angela Ki La
    Angela Ki La

    Suivre son activité 38 abonnés Lire ses 586 critiques

    2,5
    Publiée le 11 avril 2013
    Film célèbre à défaut d’être culte. Pourquoi ? Je ne sais pas. Peut-être le contexte, l’époque, le réalisateur qui a eut son heure de gloire. Peut-être la musique. Quand j’ai entendu les premières notes du morceau de Moroder, je me suis dit : génial ! Mais le film pâlit en comparaison. L’acteur principal, je ne le trouve pas bon. Il n’en a pas assez dans le ventre. Une descente aux enfers pareille, et une seule expression sur le visage, c’est peu. En comparaison, John Hurt est immense dans un second rôle, discret, méconnaissable, la classe ! La mise en scène est très forte et ne nous épargne aucun des sévices vécus par le prisonnier, on est dans la crasse et la promiscuité jusqu’au coude. Parker fait presque dans le misérabilisme, c’est limite complaisant. Heureusement qu’il sait tenir une caméra. Il me manque juste le supplément d’âme, qui fait que le film prendrait de la hauteur. Là, on reste tout le temps premier degré, dans la boue, par souci de réalisme outrancier, c’est son choix. Et les tortionnaires sont très caricaturaux, trop. Sans arrière fond, sans arrière-fond psychologique aucune, juste des brutes. Il nous le fait un peu facile, Parker.
    🎬 RENGER 📼
    🎬 RENGER 📼

    Suivre son activité 3 289 abonnés Lire ses 6 critiques

    4,0
    Publiée le 10 septembre 2008
    Second long-métrage pour Alan Parker, celui à qui l’on devra quelques années après, des chefs d’œuvre tels que Fame (1980), Pink Floyd - The Wall (1982) ou encore Mississippi Burning (1989). Cette fois-ci, il s’attaque à un sujet important, l’adaptation d’un roman retraçant le calvaire vécu par Billy Hayes lorsqu’il s’est fait arrêter en possession de hashisch à Istanbul, en Turquie.
    L’histoire vraie d’un Américain emprisonné dans une prison sans foi ni loi, où l’inhumanité règne en maître.
    Condamné à quatre ans de prison, il se fera finalement condamner à la perpétuité au moment même où sa précédente peine venait à terme !
    Ce qui impressionne au premier coup d’œil, c’est l’impressionnante interprétation de Brad Davis, il joue avec ses tripes, la dureté de ses scènes sont à couper le souffle.
    Bien que Midnight Express (1978) vient de souffler ses trente bougies, on s’étonnera de constater qu’il n’a pas pris une ride, bizarrement, ce film pourrait avoir dix ou vingt ans d’âge, on ne ferait pas la différence, comme quoi, c’est comme le vin, avec les années, il s’est bonifié !
    Alan Parker nous a offert ici un concentré de Oz (la série télévisée) et un soupçon de Animal Factory (2001), le tout, en bien plus trash et plus inhumain que possible. Des interprétations marquantes pour un film stupéfiant ! !
    Tiger V.
    Tiger V.

    Suivre son activité 64 abonnés Lire sa critique

    3,5
    Publiée le 14 janvier 2014
    Un film très dur à supporter et il vaut mieux être en pleine forme pour le regarder. Un homme qui se fait prendre avec de la drogue sur lui et qui se fait emprisonner est une histoire banale mais ce qui est démarquant c'est l'ambiance glaciale et d'une tristesse profonde qu'on sentir dans la prison turc. L'acteur principal joue super bien le rôle d'un désespéré qui doit tout en faire sorte de se libérer, le reste du casting s'en sort bien. Quand on regarde le film, on a vraiment pas envie d'être dans une prison Turc, surtout quand tu finis une peine et que les employés de la prison de la prolonge sans raisons apparentes. Je trouve que les décors ne sont pas beaux voir mais c'est très réaliste. Pas grand choses à dire à propos des costumes. Le film est pas mal mais je crois que c'est le genre de film qu'on regarde qu'une seule fois dans notre vie.
    Caine78
    Caine78

    Suivre son activité 3 961 abonnés Lire ses 7 critiques

    4,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    Une oeuvre magnifique. Ce film traitant de la violence dans les prisons et montrant avec une humanité assez incroyable des personnages luttant pour garder espoir est un classique du genre, avec des moments très forts et particulièrement intenses. L'un des tout meilleurs films d'Alan Parker. Brad Davis était peu connu mais était un excellent acteur, même si on peut aussi remarquer la brillante prestaton de John Hurt. Très fort!
    hpjvswzm5
    hpjvswzm5

    Suivre son activité 32 abonnés Lire ses 459 critiques

    2,0
    Publiée le 13 octobre 2013
    Je pensais détester ce film, un énième mélo bien naze dans une prison avec un innocent tout gentil mais tabassé par des méchants. Un film "à la Darabont" quoi. Bon c'est à peu près ça mais contrairement aux évadés c'est regardable, principalement grâce à John Hurt, parce que ça fait toujours plaisir de le voir, même si j'ai un peu mal pour lui de le voir là-dedans. Si on peut sauver une chose se serait la mise en scène, correcte, pas trop tapageuse, mais pas extra non plus, j'ai le sentiment de voir un film d'un réalisateur honnête qui fait son travail sans accroc, mais sans y apporter un supplément d'âme. Parce que niveau scénario c'est pas fou fou, le truc classique super bien pensant de l'américain honnête qui fait du trafic de drogue à l’aveuglette, mais le pauvre petit va se faire arrêter (faut dire qu'il est un peu con). Rien que la façon dont le mec dit pourquoi il a fait ça, pour un mec qu'il ne connaît pas, juste pour un peu de fric alors qu'il passe ses vacances en Turquie, tu ne peux pas y croire. C'est juste un prétexte à la con. Suffit de se renseigner un peu sur l'histoire de ce type (car oui c'est une histoire vraie, encore un truc bien racoleur pour faire pleurer sur le sort de ce personnage) pour voir qu'il n'en était pas à son coup d'essai, qu'il dealait depuis un moment de cette façon. Mais le film te fait croire que c'est une victime innocente alors que c'est bon, c'est de sa faute, point barre. Bon j'ai vu que c'était Oliver Stone (qui a commis World Trade Center) qui a écrit le scénario, ceci explique cela, et ça conforte mon idée que le réalisateur s'apparente plus à un illustrateur pas mauvais qu'à quelqu'un qui a vraiment des idées. Autre truc assez chiant, le film en plus de cette lourdeur se pare bien évidemment d'un américanisme primaire, ce qui implique une diabolisation ridicule des turcs, des valeurs de souffrance bien chrétiennes et un happy ending obligé (encore qu'il est plutôt suggéré que montré, c'est déjà ça de gagné). Je ris bien fort quand je vois un américain insulter les turcs et les traiter de gros porcs alors que son père dit plus tôt dans le film trouver la bouffe turque dégueulasse et préférer les gros burgers et le gros ketchup bien gras et bien calorique. En plus d'un monologue ou le "héros" déblatère des conneries comme quoi les turcs le jugerait impur, ou un autre ou il dit détester leur nation! Non mais les américains sont encore pire que ce que je croyais. Ils sont gentils et accueillants, mais ce sont des tarés xénophobes. Désolé mais y a pas d'autre mot. Alors qu'à côté le gentil héros se croit le centre du monde lui et sa nation, avec sa bouteille de coca vide gardée bien précieusement dans sa cellule près de son lit. Alors oui ce sont des détails mais excusez-moi de trouver ça gerbant. Après si la première heure passe plutôt bien, la deuxième partie est plutôt chiante, y a pas vraiment d'enjeu, de tension, je me fous personnellement de ce mec qui ne fait rien, le plan d'évasion est banal au possible et il n'y a aucune tension dans le film, quelque chose qui accroche le spectateur. A part quelques scènes de torture (et encore, très peu) rien ne choque ou n'accroche (surtout que même ces scènes sont "pudiques" et ne vont jamais loin, on coupe tout ce qui pourrait choquer l'américain moyen). On est loin d'un Funny Games ou Orange Mécanique. A la rigueur, des films plus pensés, plus extrêmes me semblent bien plus intéressant que ce film plat sans grand intérêt, par exemple l'Evadé d'Alcatraz me paraît plus intéressant dans le côté plan d'évasion, ou Hunger qui lui semble beaucoup plus extrême juste et réaliste que Midnight Express qui n'est aucun des deux. Je pourrai sauver la réalisation qui encore une fois n'est pas mauvaise et John Hurt assez marrant en mec shooté. Dernier détail, trouver des acteurs turcs, leur écrire des dialogues, les faire parler turc pour finalement ne sous-titrer aucun de ces dialogues (même dans la version américaine, j'ai vérifié) je ne vois pas l'intérêt. Ok, ça peut montrer le point de vu du personnage qui ne comprend pas cette langue, mais bon, ça fait surtout film pour un public américain qui n'a pas que ça à faire de lire des sous-titres. C'est pas totalement nul, mais fade et pas intéressant.
    anonyme
    Un visiteur
    2,5
    Publiée le 6 juillet 2010
    Ce film est bon mais n'est pas l'histoire vraie qu'il prétend raconté. Lisez le livre écrit par William Hayes issu de sa véritable expérience et le film de Midnight Express vous paraîtra être une caricature surdramatisé à tendance “turquophobe”.
    Carne
    Carne

    Suivre son activité 55 abonnés Lire sa critique

    5,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    Midnight Express est le meilleur film sur l'univers carcéral jamais réalisé.
    Alan Parker y réalisait là son meilleur long-métrage grâce à une mise en scène réaliste ne nous épargnant pas le moindre geste d'inhumanité. L'oeuvre de William Hayes est retranscrite à la perfection et l'acteur regretté Brad Davis joue vraiment bien.
    Il fait même parfois peur à voir: lorsqu'il devient fou et que sa copine lui montre un sein à travers la glace ou encore lorsqu'il massacre Rifki (Désolé pour l'orthographe...) en lui arrachant la langue. Des grands moments de cinéma... Oliver Stone, quant à lui, prouvait son génie qui s'est confirmé avec des films comme Scarface, Tueurs-Nés, JFK, Salavador,... qu'il a écrit ou réalisé.
    Même si le film ne comporte pas réellement de scène magnifique, celle qui sort du lot est incontestablement lorsque William Hayes tourne autour de la colonne dans le sens contraire des autres fous... Une prise de conscience pour le personnage et le spectateur qui ne laisse pas de marbre...
    Et il ne faut bien sur pas oublier de préciser que la prison décrite dans le film existe réellement et que des individus ont vécu et vivent encore de telles atrocités... Il ne faut pas dire non plus que le film est pour les fascistes car tout ce que l'on nous montre est réellement arrivé à William Hayes...
    En deux mots, Midnight Express est une leçon d'humanité, de courage,... traité avec un réalisme poussé à l'extrème qui fout la nausée !!!
    scorsesejunior54
    scorsesejunior54

    Suivre son activité 123 abonnés Lire ses 694 critiques

    0,5
    Publiée le 25 septembre 2008
    N'importe quoi ! Tu m'étonnes qu'après des films pareils, les Etats-Unis se prennent pour les gendarmes du monde ! "Midnight Express" (et ce même s'il s'agit apparemment d'une production britannique) réalisé en 1978 par Alan Parker est donc une compilation de bonnes grosses valeurs bien conservatrices (pour ne pas dire plus encore) qui excitera les adeptes de la mentalité de l'Amérique bien profonde, celle formée de fachos ignorants qui n'ont jamais mis le nez ailleurs que dans leur bled de mes deux. Basé sur une histoire vraie (ou presque... ce cher Billy avait tenté de faire passer bien plus de deux kilos de shit, en a pris pour 8 ans et pas 30, n'a jamais été soumis à des violences sexuelles, n'avait pas de petite amie avec lui, j'en passe et des meilleures...) ; basé sur une histoire mensongère disais-je, ce mélo mal vieilli accumule les clichés les plus éhontés sur la Turquie et se permet de distiller une bonne leçon de morale sur les notions de justice et d'égalité. C'est vrai, Billy est un ange, il n'a rien fait de mal. D'ailleurs, sous sa gentille bannière étoilée, les prisons sont propres et on se fait tous les jours des politesses. Quel bonheur ! Malheureusement, il est tombé dans le mauvais pays : les Turcs sont d'affreux nationalistes-racistes-totalitaires-sanguinaires-tortionnaires, une "nation de porcs alors qu'ils n'en mangent même pas !" dixit notre héros... Parker essaye deux heures durant de nous prendre par nos sentiments les plus bas, fait appel à notre sens de la discrimination et nous invite à pleurer sur une romance qu'il a affreusement mis en scène. La laideur absolue de la réalisation n'est pas compensée par l'utilisation de techniques grossières au service de rebondissements grotesques et de personnages trop caricaturaux pour figurer dans une BD. "Midnight Express" est en conclusion un film invitant au racisme et à l'uniformisation du brillant système Américain dans le monde. A part ça, il est moche, grossier et prête à sourire (2nd degré).
    Les meilleurs films de tous les temps
    Back to Top