Notez des films
Mon AlloCiné
    Green Book : Sur les routes du sud
    note moyenne
    4,5
    21186 notes dont 1106 critiques
    répartition des 1106 critiques par note
    420 critiques
    534 critiques
    111 critiques
    31 critiques
    7 critiques
    3 critiques
    Votre avis sur Green Book : Sur les routes du sud ?

    1106 critiques spectateurs

    benoitG80
    benoitG80

    Suivre son activité 2740 abonnés Lire ses 1 444 critiques

    4,5
    Publiée le 26 janvier 2019
    « Green Book : Sur les routes du sud » est un vrai petit bijou d’humanité qui cache une histoire dans laquelle l’impossible se produit, où les contraires se rencontrent, et où surtout une très belle amitié se noue ! Totalement incroyable dans ce contexte si particulier de ségrégation aux USA en 1962, soit ce racisme ordinaire, consenti et installé dans une population qui s’en arrange... Si ce film semble évident par son thème et sa démarche, il sera en définitive bien plus subtil et complexe avec une étude sensible de ces deux êtres et de leur histoire ! Une incroyable histoire, vraie et pourtant tellement improbable quand on songe un instant à tout ce qui sépare ces deux hommes ! Tout les oppose en effet, la couleur de peau, le caractère, l’éducation, le milieu social, la réussite, les centres d’intérêt, leur état d’esprit... L’un est un pianiste afro-américain, cultivé et raffiné, mais prétentieux, suffisant et précieux, coincé dans une représentation et une apparence permanentes, tandis que l’autre est entre autre un chauffeur italo-américain, débonnaire, simple et bon vivant mais xénophobe, prenant les choses et les gens comme ils sont et à sa façon, sans se poser plus de question que nécessaire ! Mais les contraires s’attirent et ce qui les réunira ici, ce sera cette voiture qui les mènera de concert en concert, dans laquelle ils vont se découvrir et s’apprivoiser, l’un conduisant avec une cuisse de poulet frit coincée entre les dents, l’autre assis à l’arrière, droit et raide comme un i, le plaid de cachemire bien lissé et posé sur les jambes ! Un tableau totalement surréaliste ! La liste des adjectifs pourrait être bien longue pour commenter cette curieuse cohabitation et tous ces échanges qui vont en découler, échanges toujours très sincères, drôles le plus souvent, qui vont petit à petit mine de rien changer tout un tas d’aprioris, d’idées toutes faites, en faisant valser ces barrières monstrueuses et inacceptables qui pourtant régissent ce monde impensable, quand on pense à ce carnet, ce fameux « Green Book », qui indiquait les hôtels et lieux réservés aux « personnes dites de couleur ! ». Essayer un costume, manger en compagnie de ses amis blancs, sortir la nuit, rien de bien compliqué et pourtant un affront perpétuel auquel notre cher Don devra se plier coûte que coûte avec à ses côtés Tony son assistant, toujours témoin ! C’est donc à travers toutes ces humiliations, que ces deux hommes vont essayer de cohabiter, de comprendre leurs difficultés leurs différences et leurs difficultés. Chacun se jaugera par rapport à l’autre, en analysant et mesurant sa propre situation, ses propres conditions... Qui est le plus à plaindre, qui est le plus Noir des deux ? Cette confrontation les amènera tout naturellement à mettre les cartes sur table, à abattre tous ces préjugés et ces stigmatisations de toute sorte, pour essayer d’être digne et enfin soi-même... Deux rôles en or pour Mahershala Ali et Viggo Mortensen, décidément plus vrais que nature et dirigés de main de maître par Peter Farrelly, bien loin de ses comédies habituelles ! Un film intelligent, touchant et profondément humain... Une franche et brillante réussite qui fait plaisir à voir !
    Olivier Barlet
    Olivier Barlet

    Suivre son activité 181 abonnés Lire ses 256 critiques

    4,5
    Publiée le 14 février 2019
    Que rajouter au flux des éloges ? Le plaisir vient de la sensibilité et du calme avec lesquels est traitée cette relation inattendue. La prouesse est d'être ainsi toujours sur la corde raide des bons sentiments sans jamais tomber dedans. Avec une grande simplicité, dans le contexte du racisme états-unien, ce film rappelle, à la faveur de l'inversion du rapport de race sans inversion du rapport social, les enjeux de tolérance et de fraternité que porte l'expérience noire.
    L_huitre
    L_huitre

    Suivre son activité 33 abonnés Lire ses 301 critiques

    5,0
    Publiée le 24 janvier 2019
    Subtil, poilant, remarquable, émouvant, cruel, étincelant, lumineux... Les adjectifs font une sacrée sarabande dans votre tête quand le générique de fin vous prive de l'heure de pur bonheur que vous a procurée Green Book. Ce film vous a pris par surprise dans son message de paix, et vous concédez avoir pris beaucoup de plaisir à déguster cette belle tranche d'humanité souriante... L'histoire est, parait-il, d'après une histoire vraie. Vaut mieux car l'opposition flagrante des deux personnages aurait pu paraître comme le suprême coup tordu d'un réalisateur en quête de sensationnel. Il faut, en effet, de l'imagination délirante, pour envisager qu'un rital blanc mal dégrossi puisse jouer les chauffeurs à travers le Sud profond des Etats Unis pour un musicien classique noir, intello, homosexuel et confit dans son éducation et son raffinement. Et pas à n'importe quelle époque, en plus, puisque l'histoire se passe en 1962, soit à l'époque de Martin Luther King et des tensions raciales à travers tout le pays. Cela paraît impensable, factice et irréel. Et pourtant, à tout moment, pendant ce récit étrange, vous adhérez à l'histoire avec le même ravissement que devant un conte de Noël sur une chaîne Disney. Les deux acteurs sont, il est vrai, tellement délicieux. Viggo Mortensen notamment est irrésistible dans le rôle d'un rustre à la goinfrerie débridée qui fait sauter tous ses préjugés comme des bouchons de champagne. Certaines scènes sont d'un humour ravageur. On rit souvent. D'un rire parfois jaune qui est une bombe anti-raciste à la puissance de quelques Hiroshima. Bref, du cinéma bonheur qui, passé le choc de ce duo improbable, se révèle époustouflant pour propager des messages de tolérance et d'ouverture sur la différence. En particulier, la différence sociale qui crée de la distance et crée la non-communication si l'on n'y prend garde. C'était en 1962, mais on y trouve hélas toujours une forte résonance dans notre actualité !... 5 étoiles car ce film est un enchantement.
    dominique P.
    dominique P.

    Suivre son activité 590 abonnés Lire ses 2 027 critiques

    5,0
    Publiée le 27 janvier 2019
    Je suis absolument ravie, grâce à ce magnifique film, de pouvoir connaître cette historie vraie qui s'est passée aux USA en 1962. Merci au réalisateur de faire connaître à la fois cette histoire et ce monsieur pianiste. Que cela fait du bien de pouvoir visionner un film d'une telle qualité. Tout est parfait, j'estime qu'on ne peut faire à l'encontre de ce film vraiment aucun reproche. C'set tellement passionnant que les 2 h 10 passent trop vite. J'en redemande !
    Chris46
    Chris46

    Suivre son activité 310 abonnés Lire ses 978 critiques

    4,0
    Publiée le 2 mars 2019
    " Green Book , Sur les routes du sud " très bon film de Peter Farrelly . L’histoire se déroule en 1962 aux États Unis en pleine ségrégation raciale . Tony Lip ( Viggo Mortensen) un videur de cabaret italo américain du Bronx se retrouve subitement au chômage pour plusieurs mois car le cabaret dans lequel il travail va fermer pour être rénover . A la recherche d'un emploi il est alors engagé pour devenir le chauffeur de Don Shirley ( Mahershala Ali ) un pianiste noir de renommée mondiale lors d’une tournée de concert à travers le sud des États Unis . Les deux hommes totalement opposés que se soit dans leurs caractères ou leurs mode de vie vont tenter de se supporter malgré leurs préjugés respectifs et leurs différences . Ensemble ils vont devoir faire face au racisme qui régnait dans le pays à l’encontre de la communauté noire ... Le réalisateur Peter Farrelly très connu pour avoir mis en scène une pléiade de comédies potaches devenu culte ( " Mary à tout prix " , " Fous d’Irène " , " Dumb and Dumber 1 et 2 " , " L’amour extra large " ... ) qu’il a coréalisé avec son frère Bobby Farelly a décidé de réaliser son premier film en solo sans son frère et de s’essayer à un autre registre totalement différent et totalement à contre emploi de ce qu’il a l’habitude de faire en mettant en scène un Biopic dramatique nommer " Green Book " . Et on peut dire qu’il a eu une très bonne idée car il signe avec " Green Book " un très bon film qui fut très justement récompensé de l’oscar du meilleur film en 2019 . " Green Book " est l’adaptation sur grand écran de la vraie vie de Tony Lip ce videur italo américain du Bronx qui va devenir le chauffeur de Don Shirley un pianiste noir de grande renommée en pleine ségrégation raciale . Cette histoire est incroyable et très prenante avec ses deux personnages qui n’on à priori aucun points commun mais qui vont tenter de se supporter pendant cette tournée sur les routes du Sud . Leurs confrontations va donner lieu à des moments irrésistibles et drôles . spoiler: Malgré leurs différences ils vont apprendre à se connaître et s’apprivoiser pour donner lieu au final à une très belle histoire d’amitié ou chacun à apporter quelque chose de positif à la vie de l’autre ( Tony va se cultivé grâce à Don Shirley tandis que Don Shirley qui vivait une vie solitaire va trouver un véritable ami en Tony ) . On va suivre leur périple sur les route du Sud où ils vont être confronter au racisme ambiant qui sévissait à l’époque à l’encontre de la communauté noire . Et ce qui est intéressant et originale c’est de voir un homme blanc modeste être le chauffeur d’un homme noir beaucoup plus aisée à cette époque ( ce qui était généralement l’inverse ) et de voir comment les gens vont réagir ( aussi bien de la communauté blanche que noire ) à cette situation assez improbable à l’époque ce qui va donner lieu à des situations assez drôle mais aussi beaucoup plus dramatique . Un film qui jongle parfaitement entre rire et larme . Un film qui mélange habilement moment drôle et moments plus beaucoup plus touchant . Le film est porter par le superbe duo d’acteurs Mahershala Ali / Viggo Mortensen . Mahershala Ali est excellent dans le rôle de ce pianiste noire très doué qui est cultivé , arrogant et qui mène une vie aisé d’artiste qui fait tout pour être accepter ( par sa culture , son don pour la musique ... ) mais qui a une vrai souffrance en lui de ne pas être totalement accepter chez les blancs qui le rejette à cause de la couleur de sa peau et d’être également rejeter par les gens de sa propre communauté qui lui reproche sa réussite d’artiste . Il va être déterminé à essayer de se faire accepter en faisant une tournée de concert dans le Sud des États Unis très raciste envers les noirs à cette époque pour tenter de faire changer les mentalités grâce notamment à sa musique et se ne sera pas sans mal . Au début du film on a envie de lui mettre des claques à cause de son arrogance , ses manières mais Il devient de plus en plus attachant au fil du film quand il commence à briser la glace et qu’on commence à cerner sa souffrance et pourquoi il est comme ça . Il a totalement mérité son oscar du meilleur acteur dans un second rôle . Pour faire sa tournée il va engager comme chauffeur un homme blanc italo américain totalement à son opposée qui a la tchatche, qui n’est pas très cultivé et qui mène une vie modeste nommer Tony Lip merveilleusement interpréter par Viggo Mortensen qui est excellent également dans ce rôle et qui va devoir supporter ce pianiste noire auquel il n’a aucun point commun mais qu’il va aidé à supporter le racisme auquel il va être confronter pendant sa tournée sur les routes du Sud . Le duo Viggo Mortensen / Mahershala Ali fonctionne à merveille et fait des étincelles pour notre plus grand plaisir nous régalant de scènes et dialogues drôle mais aussi de moments plus touchants . Ils sont vraiment attachant et très crédible chacun dans leurs rôles . On y croit a fond . Franchement on passe vraiment un très bon moment en compagnie de ce superbe duo d’acteurs sur les routes du Sud . Et on avait franchement pas envie de les quitter à la fin du film . Je serait bien rester encore un petit moment en leur compagnie . La reconstitution de l’époque des années 60 où se déroule l’action du film est très bien faite grâce à de superbes décors et costumes . Le film a un petit côté road movie très sympathique avec cette virée sur les routes du Sud qui nous dépayse et évade totalement . Pour résumer " Green Book , Sur les routes du Sud " est un très bon Biopic très prenant et divertissant qui allie à merveille comédie et drame en nous faisant passer du rire aux larmes .
    ed69
    ed69

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 62 critiques

    5,0
    Publiée le 26 janvier 2019
    Un chef-d’œuvre éblouissant époustouflant les mots ne sont pas assez fort. Vigo est tout simplement surprenant dans ce rôle il dévoile un jeu d’acteur rarement vu chez lui. Mahershala Ali quant à lui est juste par sa retenue sa posture son jeu en douceur mais avec fermeté... j’ai beaucoup aimé également Linda Cardellini qui est très fraîche et douce dans le film elle a un belle présence à l’écran.
    Alice025
    Alice025

    Suivre son activité 724 abonnés Lire ses 1 044 critiques

    5,0
    Publiée le 27 janvier 2019
    Premier coup de cœur de cette année, « Green Book » se révèle être un magnifique film et d'une rare finesse, porté par deux acteurs talentueux. Viggo Mortensen interprète le chauffeur italien, macho mais au grand cœur, tandis que Mahershala Ali joue le pianiste, froid en apparence mais sensible à l'intérieur. Ces deux personnages vont apprendre l'un de l'autre et évoluer ensemble durant cette tournée sur les routes du Sud. Des endroits vraiment pas faciles suite à la ségrégation, des scènes humiliantes et qui nous révoltent. Mais malgré ce contexte, « Green Book » est avant tout un road movie qui fait énormément de bien, on en ressort avec le sourire, heureux d'avoir pu découvrir sur grand écran cette belle amitié, et dont les dialogues sont tout simplement divins. Touchant mais aussi très drôle, c'est un bijou d'émotions. cinephile-critique.over-blog.com
    Estelle D
    Estelle D

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 20 critiques

    4,5
    Publiée le 24 janvier 2019
    Malgré un sujet difficile, ce film est pour moi un feel good movie, il redonne foi en l'humanité. Il fait partie des films qu' il faudrait faire voir à tout le monde.
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 1 mars 2019
    Je doit avouer que j'appréhendais avant de voir ce film. Avec tout le tremblement médiatique, fait autour, avant et après que celui-ci est obtenu l'oscar. Je me suis enfin décidé hier soir. Quelle ne fût pas ma surprise ? Que dis-je ? Une claque magistrale que j'ai pris ! Ce film de Peter Farrelly est une pure merveille cinématographique. Incontestablement, il mérite l'oscar. Une leçon de vie, de tolérance, d'humilité.....et j'en passe ! Le duo Mortensen/Ali, fonctionne à la perfection. Les deux personnages étant diamétralement opposés. Le premier, "Don", raffiné, instruit, bien élevé, et le deuxième, "Tony", rustre, pas très cultivé, grande gueule, lui valant le surnom de "Tony la tchatche", vont finalement apprendre à se se connaitre. Ensemble, ils vont devoir dépasser leurs préjugés, oublier ce qu’ils considéraient comme des différences insurmontables, pour découvrir leur humanité commune, au cours de ce road movie, partant de Manhattan au sud profond, parcourant des paysages somptueux sublimé par une photographe superbe. Un drame fort et intense, qui ne laissera indéniablement personne indifférent. A voir Absolument.
    tony-76
    tony-76

    Suivre son activité 773 abonnés Lire ses 1 410 critiques

    3,5
    Publiée le 25 janvier 2019
    Il était inévitable que Green Book fasse partie des prochaines nominations aux Oscars 2019 puisque l'ensemble est pertinent, drôle et émouvant. Inspiré de faits réels, le film met en scène un Afro-Américain (Mahershala Ali) et un Italien (Viggo Mortensen) qui parcourent le sud des États-Unis à deux ! Ce pianiste afro-américain de renommée internationale est invité dans les endroits les plus branchés des États-Unis afin qu'il puisse faire ses concerts, mais lors de ce voyage et selon les normes de l'Etat, les Noirs n'étaient pas les bienvenus sur le territoire en 1962 ! Le pianiste ainsi que le chauffeur vont s'unir et vont créer un lien très fort entre eux, et c'est là que démarre une belle histoire d'amitié. C'est tout d'abord grâce au portrait que ces deux protagonistes que Green Book est une merveille ! Le come-back de Viggo Mortensen au cinéma - la trilogie The lord of The Rings - apporte une fraîcheur indéniable à certains passages plus lourds avec son vocabulaire provocant et ses manières grossières. Un Oscar pour celui-ci ne serait pas de refus ! Alors que Mahershala Ali - Moonlight et actuellement dans la troisième saison de True Detective - nous touche avec sa grande éloquence. Leur amitié improbable grandit au fil des épreuves qu'ils traversent et devient transcendante. Les deux acteurs principaux tiennent le film sur la durée sans aucun problème ! Le réalisateur Peter Farrelly ne tombe guère dans les clichés du genre et ose parler des tabous de l'époque en particulier celui du racisme mais il appuie davantage sur l'amitié et la complicité évidente de ses héros. A noter qu'il s'agit de son premier long-métrage sans son frère Bobby, à qui on devait auparavant la comédie culte Dumb and Dumber. Le road trip y est agréable, beau par moment doté d'une photographie soignée et d'une musique charmante (pour les scènes de piano). Bien sur tout n'est pas parfait au sein de Green Book, il aurait fallu rajouter plus de dialogues cinglants afin qu'il puisse nous toucher droit au cœur... En clair, Green Book s'avère un feel-good movie plaisant, tendre et attachant, transmettant également un joli message sur l'amitié et sur la tolérance de chacun. Il a toutes ses chances de remporter plusieurs statuettes !
    Loïc R
    Loïc R

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 2 critiques

    4,5
    Publiée le 12 janvier 2019
    un road movie essentiel sur l'identité de deux hommes, servi par deux très grandes prestations d'acteur , avec un vigo mortensen presque plus crédible en italo américain que Robert et Al .
    Sylvain
    Sylvain

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 29 critiques

    5,0
    Publiée le 28 janvier 2019
    Un film qui fait du bien, apaisant par sa forme et dérangeant par son fond. Il traite d’une époque justement, de manière assez romancée quand même..mais les acteurs sont juste parfaits. Beaucoup de poésie, de vérité et un peu d’humour en font une recette parfaite
    anonyme
    Un visiteur
    4,5
    Publiée le 3 février 2019
    Sur la même thématique, presque, de Bayley Street, avec la même force, un film au scénario, image, jeu, son impeccables. Un film pleinement maîtrisé qui mélange humour art vocation société histoire et beaucoup d'autre... inratable.
    Alain D.
    Alain D.

    Suivre son activité 183 abonnés Lire ses 2 196 critiques

    4,0
    Publiée le 20 mars 2019
    Cette belle réalisation de Peter Farrelly nous propose avec " Green Book " une belle aventure humaine et une grande leçon de courage. Avec une mise en scène efficace, il nous offre un joli road-trip semé de scènes sensibles et d'instants émouvants. Le concertiste nous entraine dans un périple dans les années 60 à travers les états du nord comme l'Indiana, l'Iowa, puis descend vers le Kentucky et le Tennessee, pour finir sur les routes du sud profond de la Géorgie, du Mississipi et de l'Alabama. Viggo Mortensen et Mahershala Ali réalisent tous deux une superbe performance d'acteur ; Viggo Mortensen est absolument crédible dans son rôle d'associé qui règle les problèmes dans un "monde difficile" et Mahershala Ali très classe, dans son personnage de pianiste virtuose jouant de la musique "populaire" sur des Steinway.
    Seemleo
    Seemleo

    Suivre son activité 33 abonnés Lire ses 888 critiques

    4,0
    Publiée le 26 janvier 2019
    Un biopic de plus (c'est sans fin ) mais un biopic sur un personnage inconnu et un deuxième larron peu célèbre. Un biopic sur une magnifique amitié entre deux individus "que tout sépare" comme on dit. Ce long métrage est encore une bonne surprise en ce début 2019. Un film où on se sent bien dès les premières minutes dans cette Amérique des sixties, reproduite avec soin et sans gros clichés. (les italiens pourront mieux s'exprimer...) On s'y sent bien aussi parce que le premier héros de l'histoire est éminemment sympathique. Il est rejoint par le personnage joué par Mahershala Ali qui pimente le duo. On se plait à découvrir la construction de la relation solide de ces deux hommes francs de colliers et toujours sincères. En toile de fonds les dernières heures de la ségrégation raciale (en tous les cas officielle et assumée) et ses conséquences inhumaines, désastreuses et contre-productives. Un très beau film émouvant qui donne la banane.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top