Notez des films
Mon AlloCiné
    Tanguy, le retour
    note moyenne
    1,7
    2174 notes dont 336 critiques
    répartition des 336 critiques par note
    7 critiques
    31 critiques
    44 critiques
    71 critiques
    103 critiques
    80 critiques
    Votre avis sur Tanguy, le retour ?

    336 critiques spectateurs

    benoitG80
    benoitG80

    Suivre son activité 2818 abonnés Lire ses 1 446 critiques

    2,5
    Publiée le 12 avril 2019
    « Tanguy le retour » n’est en tout cas pas celui d’Etienne Chatiliez, car si André Dussolier et Sabine Azema reconnaissent avoir nettement moins la pêche entre arthrose et prostate, c’est aussi le cas du réalisateur qui lui a bien du mal à faire démarrer sa comédie ! Durant la première moitié du film, on trouve le temps bien long et les retrouvailles avec ce fils unique, ne sont pas très palpitantes, on suit donc tout cela au rythme de ces retraités et de leur vie égoïste bien huilée, au sein de ce bel et grand appartement douillet en plein Paris... Heureusement qu’un heureux rebondissement vient enfin pimenter cette comédie en nous réveillant enfin, et que malgré des ressorts identiques, on esquisse enfin quelques sourires face aux revirements de situations qui en dépit des idées diaboliques du couple, finissent par ne pas toujours atteindre leur cible, bien au contraire ! C’est donc tout ce qui fait que l’arroseur est arrosé, qui devient finalement amusant mais reconnaissons que l’on est bien loin de l’humour enlevé du premier opus, un film culte qui en soi était une idée plutôt bien trouvée en traitant du fameux phénomène Tanguy au point d’appeler tous ces enfants qui s’agrippent à leur cocon familial, des « Tanguy » ! Cette suite qui se concentre cette fois sur le retour classique des enfants adultes au bercail (autre phénomène sociétal galopant !), avait pourtant de quoi apporter en tant que grain à moudre. Mais pour cette famille aisée, il est vrai que c’est déjà moins compliqué avec un deuxième appartement bien pratique que l’on possède juste sur le même palier ! Et oui, comme quoi une fois de plus le réchauffé n’est pas aussi bon qu’un plat bien frais et croustillant...
    AZZZO
    AZZZO

    Suivre son activité 106 abonnés Lire ses 361 critiques

    0,5
    Publiée le 10 avril 2019
    Dans le film, André Dussolier a des problèmes de prostate. Pareil pour Etienne Chatiliez qui souffre d'une cystite scénaristique aigüe : 20 ans que ça veut sortir et c'est du goutte à goutte, de l'humour à dose infime, c'est long, pénible, ça fait souffrir et ça ne sent pas le frais. Là, faut opérer d'urgence, Etienne, ça sent la mort. Alors pour une fois, n'attendez pas qu'il passe sur TF1. Ne le regardez jamais ! L'aigreur de la déception risquerait de dissoudre le souvenir du premier opus.
    Dandure
    Dandure

    Suivre son activité 123 abonnés Lire ses 187 critiques

    2,0
    Publiée le 10 avril 2019
    Attention cet avis contient ce genre de spoiler: En moyenne, les retraités sont plus riches que les actifs. Un couple de retraités coulent des jours heureux entre leur immense appartement témoin ikea et le terrain de golf. Un soir, le fils, déprimé, revient s’installer chez eux. Pas de bol, il faudra attendre 40 minutes gênantes de platitudes et d'ennui pour dévoiler l'enjeu et que les deux personnages principaux reprennent vie. On apprendra au passage que les chinois travaillent bien à l'école et sont très polis alors que les maghrébins...moins et que Gaspard Proust peut ne pas être méchant. Il peut même ne pas faire grand chose. Passons. Fut un temps, Etienne Chatiliez réalisait de brillantes publicités et de très grinçantes comédies. Toujours à la pointe avec Tanguy 2, il invente la comédie du 4ème âge. Les über seniors ayant le même niveau d'attention que les enfants en bas âge, la comédie du 4ème repose sur les mêmes principes que les films d'éveil: des couleurs vives, des actions simples et pas trop rapides, des dialogues simples et répétés, un montage simple et seulement 2 valeurs de plan toujours fixes (le plan d'ensemble et le plan-taille...et quelques grimaces). Pas de bol, si les jeunes raffolent de visions oniriques promptes à stimuler leur imagination et à les transporter vers un ailleurs, les vieux, eux semblent préférer être confortés sur les petites choses du quotidien (où sont mes clés, je n'arrive plus à uriner, ce plat était délicieux, prends un croissant...). Que reste-t-il à une comédie quand les dialogues ne volent pas haut, que les situations ne déclenchent pas les rires, que les mœurs ne sont pas forcement attaquées? Réponse: l’énergie de la gracieuse Azéma et du malicieux Dussollier. Tanguy 2, à voir en EHPAD plutôt qu'au ciné.
    Véronique T
    Véronique T

    Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 5 critiques

    0,5
    Publiée le 10 avril 2019
    D’une nullité profonde !!! Les dialogues à mourir d’ennuis , des seconds rôles qui jouent archi mal !! Ne perdez pas votre temps ! Même en étant de la génération du premier Tanguy, j’ai trouvé ce deuxième volet mou et sans intérêt , on doit rire 2 mn sur tout le film ! Peu d’action et des scènes qui tournent en rond ! Aller voir autre chose!
    gak1976
    gak1976

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 215 critiques

    0,5
    Publiée le 10 août 2019
    Une suite d'un ennui profond par l'inexistence absolue de nouvelles idées et la disparition de la férocité qui a fait le premier film. Cette fois, il faut (péniblement) attendre la moitié du récit pour que les offensives commencent enfin et donc, quelle déception ! Il faut dire qu'en plus de son scénario sans ambition, le film est faible en bien d'autres points : dialogues d'une platitude affligeante qui accumulent les digressions, seconds rôles fades, vision plus que jamais discutable des clichés sur la personnalité des asiatiques et casting particulièrement inégal (Eric Berger est une fois encore médiocre, les jeunes Emilie Yili Kang et Nicolas Tang récitent ni plus ni moins leur texte sans implication ni émotion et enfin Weiting Chao hérite du rôle le plus inepte et nunuche de la décennie dans le rôle de la femme de Tanguy). S'ajoute enfin à cela un running-gag pesant et sans intérêt sur les problèmes urologiques d'André Dussollier. Si l'on peut imaginer que l'équipe a eu beaucoup de joie de se retrouver, ce second volet a tout d'une private joke inaccessible aux autres. Quand les auteurs de succès populaires vont-ils enfin comprendre que resservir un plat devenu rance est une insulte à leur public et à l'art de la comédie ?
    Valentin B
    Valentin B

    Suivre son activité 17 abonnés Lire sa critique

    0,5
    Publiée le 10 avril 2019
    Film inutile, plat, où il ne se passe rien. C'est pas drôle, je me suis senti mal à l'aise pour les acteurs d'avoir jouer dans ce film Pas la peine de dépenser de l'argent pour aller voir ce navet
    garnierix
    garnierix

    Suivre son activité 60 abonnés Lire ses 202 critiques

    2,0
    Publiée le 13 avril 2019
    Ni drôle, ni émouvant, ni intéressant... Le film nous plonge dans un milieu tellement pétri de réactions hyper bourgeoises qu’on se prend vite à souhaiter qu’il arrive un truc aux parents (cela n’est déjà pas vraisemblable). Le premier truc est bien sûr le fils Tanguy qui débarque avec une tête à claque impossible et insupportable, dont il ne se départira jamais vraiment. Ni drôle ni vraisemblable. Le deuxième truc est une sorte d’invasion de chinois qui ânonnent Confucius et Lao Tseu. Guère plus drôle, ni guère plus vraisemblable. Il y a un petit dernier pour la fin, du genre "c’est bien fait pour eux", mais c’était vraiment pour finir le film. Total ? On a souri deux fois et demie et on sort agacé. Les parents de Tanguy sont bêtes au point de refaire la même chose que dans le passé. Même l’intrusion des chinois ne fait pas varier leurs réactions d’un iota. On assiste donc, pour l’essentiel, à un exact remake de ce qui se passait dans le premier film. La faute aux parents? La faute au film? En tout cas, ça n’a rien à voir avec l’excellence des acteurs (Azéma et Dussollier). Il est probable que le réalisateur (Chatiliez) ne sache pas faire une suite –lui qui dit (sur France Inter) que "les séries sont inintéressantes", qu’il en regarde une pour commencer, car on ne sait pas trop s’il défend le cinéma avec cette suite! Avec "La vie est un long fleuve tranquille" (1988) et "Tanguy" (2001), Chatiliez défendait le cinéma. Aujourd’hui, il nous fait son cinéma, inchangé dans un monde qui a changé. A.G.
    Sophie C
    Sophie C

    Suivre son activité 10 abonnés Lire sa critique

    1,0
    Publiée le 10 avril 2019
    Vu le 9 avril en avant première à CLERMONT FERRAND ... je ne m'étais pas autant ennuyée au cinéma depuis bien longtemps ! A part DUSSOLIER et AZEMA qui sont toujours agréables .... un désastre. Humour inexistant, du mal à sourire (et pourtant je pars facilement), c'est long, lourd, surjoué ... aie aie Tangy n'aurait jamais dû revenir chez ses parents !!
    Le C
    Le C

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 78 critiques

    0,5
    Publiée le 13 avril 2019
    Pitoyable. Le niveau d un "All inclusive" de Franck Dubosc. Les blagues (je pense que ça en été mais je ne vais pas trop m'avancer...) ne sont pas drôles, le jeu d'acteur est tout simplement mauvais, certaines scènes ne servent à rien, le scénario est bidon... seul André Dussolier sauve un peu la baraque. Remboursez !
    traversay1
    traversay1

    Suivre son activité 1199 abonnés Lire ses 3 472 critiques

    2,0
    Publiée le 12 avril 2019
    Est-ce que les 4 millions et plus de spectateurs de Tanguy s'amuseront du retour de l'enfant prodigue au bercail, rien n'est moins sûr. A la rigueur, en n'ayant pas vu le film de 2001, et encore. Le comique de situation, cela va un moment mais pas quand c'est aussi poussif et répétitif. Et certainement pas quand les dialogues sont aussi plats et parfaitement incolores. La redondance est de mise dans ce film qui tangue, entre la prostate de Dussollier, un gag pas vraiment à pisser de rire, et les citations de Confucius qui finissent par donner une drôle d'image, sinon raciste, du moins plutôt primaire de la communauté sino-française. Chatiliez, dont on n'a pas vu un bon long-métrage depuis des lustres (les derniers étaient catastrophiques), s'est appuyé sur des recettes éculées et s'est appuyé sur son couple de "vieux" sympathiques et méchants (avec modération). Sabine Azéma et André Dussollier font leur travail consciencieusement et semblent parfois s'amuser mais ils frisent assez souvent l'outrance, bien obligés d'en rajouter vu la fadeur du texte qu'ils sont chargés d'interpréter. Impossible par ailleurs de se raccrocher aux personnages secondaires et notamment ces retraités qui passent leur temps au golf et jouent le rôle d'une sorte de choeur antique. Ce sont des clichés ambulants et les pauvres doivent eux aussi se contenter de dialogues d'une extrême insipidité. En fin de compte, on regarde ce nouvel avatar comme on mâcherait un vieux chewing-gum. C'est peu dire qu'on regrette le Tanguy originel, même s'il n'est peut-être pas aussi réussi que dans nos souvenirs d'il y a 18 ans.
    Elisabeth G.
    Elisabeth G.

    Suivre son activité 68 abonnés Lire ses 727 critiques

    2,5
    Publiée le 11 avril 2019
    Une comédie "un peu" : un peu fade, un peu molle, un peu drôle, un peu caustique. Restent les comédiens. Une critique plus détaillée et d'autres sur le-blog-d-elisabeth-g.blogspot.fr
    Mr-ciné
    Mr-ciné

    Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 41 critiques

    1,0
    Publiée le 13 avril 2019
    Comment peut-on qualifier ce film de comédie ?? J’ai ris seulement 3 fois, est-ce normal ? L’histoire est plate, il ne se passe rien et quand enfin arrive l’action ça dure que 5min... L’idée de se film vient des producteurs, normal que ce ne soit pas réussi... quand les producteurs demandent une suite c’est jamais bon signe sur le scénario. Le preuve en est !
    bobbidochon
    bobbidochon

    Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 11 critiques

    1,5
    Publiée le 11 avril 2019
    Réchauffé, plat, insipide! Pardon je remets dans l'ordre pour plus de lisibilité: ce deuxième opus est un plat réchauffé et insipide. D'ailleurs la quasi totalité du film se passe dans une cuisine Schmidt ? Mobalpa ? Lapeyre? But? ou Leroy-Merlin?...autre ? Il y a quand même une scène (pas drôle) tournée dans une smart, une autre ( pas drôle) dans une autolib une autre sur deux bicyclettes , irrésistible celle-là en revanche Rien à dire sur le jeu des acteurs qui font ce qu'on leur demande, faut bien manger! Et ils en "bouffent" des croissants! Merci donc aux comédiens et merci aussi aux interprètes qui ont sous-titré les répliques en chinois . Mais le scénario et les dialogues sont tellement indigestes que je rejoins Sophie "Tanguy n'aurait jamais dû revenir chez ses parents !!"
    vidalger
    vidalger

    Suivre son activité 149 abonnés Lire ses 1 052 critiques

    2,0
    Publiée le 14 mai 2019
    Après le premier Tanguy, le réalisateur Étienne Chatiliez avait vu ce prénom se transformer en nom commun pour désigner un éternel adolescent qui ne veut pas quitter le nid familial, tant le succès de ce film avait envahi la sphère sociale. L'humour allié à une perception aiguë des évolutions des mœurs de son temps, qui avaient fait le succès de "La vie est un long ...", de "Tatie Danielle" ou de "Le bonheur est dans le pré", étaient une quasi-assurance de succès populaire. Avec cette deuxième mouture de Tanguy, on discerne dès le début une pauvreté de la recherche scénaristique - le retour du héros chez ses parents après 17 ans d'expatriation en Chine - à laquelle Chatiliez ne nous avait pas habitué.. Les quelques gags sont étirés jusqu'à la nausée (celui de la prostate revient 5 fois !) et les situations sont exposées avec tant de détails qu'il n'y a plus aucun suspense (les vélos sabotés). Les acteurs déroulent leur talent avec parcimonie et l'exaspérant Éric Berger - dans le rôle titre - surjoue tellement qu'on a envie de lui mettre quelques claques. Tout n'est pas à jeter bien sûr dans cette resucée, en particulier la peinture de la retraite des bourgeois parisiens ou de ce petits couple de jeunes chinois remplis de citations burlesques de Lao Tseu ou Confucius.
    Patricia L
    Patricia L

    Suivre son activité 2 abonnés Lire sa critique

    0,5
    Publiée le 10 avril 2019
    Inutile ! Le meme film en 10 fois moins bien ! C'est abusé ! Une perte de temps ! Dommage !mieux vaut revoir la première version !
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top