Mon compte
    Les Trois Mousquetaires: D'Artagnan
    Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Les Trois Mousquetaires: D'Artagnan" et de son tournage !

    Histoire avec un grand H

    Avec Les Trois Mousquetaires: D'ArtagnanMartin Bourboulon a cherché à reprendre contact avec les grands films d’aventure, où il est question à la fois de trajectoires individuelles et d'Histoire avec un grand H. Le cinéaste précise : "On a tous en mémoire la trame des Trois Mousquetaires, le sens de l’honneur et de la fraternité qui s’y raconte, l’ample dimension des batailles. Quand je repense à ce que représentait ce roman quand j’étais enfant, c’est quelque chose de vaste qui me vient à l’esprit."

    Un diptyque

    Les Trois Mousquetaires: D'Artagnan est le premier volet du diptyque réalisé par Martin Bourboulon, à qui l'on doit Papa ou maman et sa suite et Eiffel. Le long métrage sera suivi par Les Trois Mousquetaires: Milady, prévu pour fin 2023.

    Prémices du scénario

    L’écriture du scénario s’est faite en plusieurs étapes. Il y a d’abord eu une impulsion très forte des producteurs Dimitri Rassam et du groupe Pathé, mené par Jérôme Seydoux et Ardavan Safaee, de se réemparer d’un certain patrimoine littéraire (comme l’ont fait en leur temps Claude Berri et d’autres grands producteurs). Martin Bourboulon explique :

    "À l’heure, où la consommation des images est en pleine mutation avec la présence des plateformes nous partagions tous cette envie forte de grands films pour la salle de cinéma. À partir de ce moment-là, Matthieu et Alexandre ont travaillé à l'adaptation de l’oeuvre en la condensant. Très vite, est venue l’idée de scinder la narration en deux volets."

    Un roman cinématographique

    Les Trois Mousquetaires: D'Artagnan et Les Trois Mousquetaires: Milady constituent une relecture de l'œuvre d'Alexandre Dumas, laquelle a déjà été adaptée plus d'une trentaine de fois à l'écran.

    Entraînement pour François Civil

    Pour jouer D'Artagnan, François Civil a dû apprendre l’escrime, les chorégraphies de combat et devenir le meilleur cavalier possible (domaines dans lesquels l'acteur était entièrement novice !). Il se rappelle : "Un peu plus de six mois avant le début du tournage j’ai commencé tout ça à raison de deux trois fois par semaine. Escrime sportive avec Yannick Borel (champion olympique), et « voltige » à cheval avec Marco Luraschi, qui est d’ailleurs ma doublure dans les films."

    "L’idée était que je devienne le meilleur cavalier possible pour pouvoir effectuer certaines cascades moi-même, ce que nous avons fait ! Une fois ces bases solides, il était temps de travailler les chorégraphies des plans séquence avec Dominique Fouassier et son équipe de cascadeurs."

    Plans-séquences

    Le film contient plusieurs plans-séquences, comme la première bataille dans la forêt. Martin Bourboulon confie : "Je tenais à ce que l’on soit toujours au « contact » des personnages, que l’on puisse toujours vivre les scènes d’action de leurs points de vue, toujours en immersivité maximum."

    "Que le spectateur soit plus guidé par les émotions et les réactions des personnages que par l’action en elle-même. C’était un défi technique important, mais qui, à mon sens, permet d’apporter beaucoup de réalisme et de vérité à ces scènes."

    Décors réels en France

    Les Trois Mousquetaires: D'Artagnan a été tourné en Île-de-France, en Bretagne, dans les Hauts-de-France, en Normandie, en Bourgogne et dans le Grand Est. Le metteur en scène Martin Bourboulon précise :

    "Il nous a semblé avec les producteurs, que tourner en décors naturels dans des sites très impressionnants, aux Invalides, dans la cour du Louvre, dans la cathédrale de Meaux, au Château de Chantilly, à Fontainebleau et Compiègne, même si cela était plus compliqué, participerait au réalisme du film."

    Une collaboration lucrative

    Les scénaristes Alexandre De La Patellière et Matthieu Delaporte avaient déjà collaboré avec le réalisateur Martin Bourboulon sur Papa ou maman et Papa ou maman 2.

    Eric Ruf était Aramis !

    Eric Ruf (Richelieu) avait joué Aramis dans le téléfilm Milady (2004) de Josée Dayan, avec Arielle Dombasle dans le rôle-titre et Florent Pagny en D'Artagnan !

    "Salir" l'image

    Martin Bourboulon et le directeur de la photographie Nicolas Bolduc voulaient donner forme à une image plus imparfaite et plus abîmée que ce que l'on peut voir dans les standards actuels. Le cinéaste développe : "Pour cela, nous avons essayé de « salir » l’image, avec de la poussière, de la fumée, autant d’artifices, qui aident à accepter le contrat particulier d’un film d’époque."

    "Mais travailler une image, c’est aussi veiller aux choix des décors, au travail sur les costumes, au maquillage des acteurs… C’est tout un ensemble, et j’ai toujours tenu à ce que les différents chefs de département puissent être en dialogue constant."

    Vincent Cassel et Eva Green liés

    Vincent Cassel et Eva Green sont en tête d'affiche, également début 2023, de la série Liaison pour Apple TV+.

    Un projet de grande ampleur

    D'un budget de 72 millions d'euros, Les Trois Mousquetaires: D'Artagnan et Les Trois Mousquetaires: Milady ont nécessité 9 mois de préparation, 8 mois de tournage et mobilisé une équipe de 300 personnes.

    10 kg en plus pour Pio Marmai !

    Pour camper Porthos, Pio Marmai a pris dix kilos. Le comédien se souvient : "J’en ai mangé, du jarret de porc avec couenne pour jouer Porthos ! Martin souhaitait que je sois épais, costaud. Or, quand on prend du poids, on n’a pas la même rythmique dans le jeu."

    "Mes gestes étaient plus denses, mes coups portés avaient plus de poids. Mais il fallait que tout aille vite et soit ultra-précis. C’était comme un ballet à effectuer et pour que tout cela soit fluide et crée une impression de véracité, il a fallu répéter nos gestes indéfiniment."

    Retrouvailles

    Sur Les Trois Mousquetaires: D'Artagnan, Martin Bourboulon fait à nouveau tourner Romain Duris après Eiffel, où l'acteur avait le rôle-titre. Ce dernier retrouve quant à lui Vincent Cassel, avec qui il tenait le haut de l'affiche du polar sombre Fleuve noir.

    Préparation pour Eva Green

    Eva Green a dû s’entraîner pendant deux mois pour les scènes de combat à l’épée et au poignard. Elle a aussi fait du cheval avec le cascadeur équestre Mario Luraschi, puis avec la cavalière Margot Passefort, qui l'a aidée à avoir moins peur des chevaux. Parallèlement, l’interprète de Milady a fait beaucoup d'aïkido.

    Scène post-générique

    A l'instar des films Marvel et DC, Les Trois Mousquetaires : D'Artagnan comporte une scène post-crédit annonçant la suite. La séquence en question nous montre une discussion entre Milady et Richelieu. Cette dernière demande au Cardinal de se débarrasser des Mousquetaires...

    Un casting particulier !

    François Civil, qui était déjà choisi pour jouer D'Artagnan, a fait passer un essai à Eric Ruf, qui était en compétition avec un autre acteur pour jouer Richelieu. Compte tenu de la carrière impressionnante de Ruf et de son statut d'administrateur général de la Comédie-Française depuis 2014, Civil était mal à l'aise avec cette situation, comme il s'en rappelle lors du Club 300 AlloCiné :

    "C'était horrible parce que moi j'étais déjà pris pour le film et Eric Ruf c'est le directeur de la  Comédie-Française, c'est un peu le boss des boss des acteurs ! Et moi je dois lui faire passer un casting alors que je suis déjà pris pour le film ! J'étais mal à l'aise. En plus, comme c'était la première fois que je jouais D'Artagnan en face du réalisateur, je m'étais mis la pression du genre si je suis nul, ils vont me virer !"

    Dumas a le vent en poupe !

    Le diptyque est écrit par Alexandre De La Patellière et Matthieu Delaporte (Le Prénom). Ils adapteront bientôt un autre roman d'Alexandre Dumas pour Pathé : Le Comte de Monte-Cristo, avec Pierre Niney dans le rôle-titre !

    Côté costumes

    Après EiffelMartin Bourboulon collabore une nouvelle fois avec le chef costumier Thierry Delettre. Le cinéaste confie : "J’avais peur de la figure attendue de la tenue du mousquetaire. Je cherchais au contraire, la saleté, l'authenticité ! Le sujet du chapeau à plumes nous a beaucoup occupés. J’en avais peur au début, et puis finalement, ils étaient tellement beaux que j’en voulais partout !"

    "Nous avons trouvé, je crois, un juste équilibre, en nous positionnant à mi-chemin entre les mousquetaires et les cow-boys. Pour la séquence du bal masqué, l’idée était qu’on puisse imaginer une soirée à laquelle on pourrait participer aujourd’hui. Avec son équipe, ils ont inventé des masques extraordinaires."

    Un roman adapé à de multiples reprises

    Le célèbre roman d'Alexandre Dumas a donné lieu à de nombreux films. Parmi les plus connus, nous pouvons citer Les Trois Mousquetaires (1948) de George Sidney, Les Trois Mousquetaires (1953) de André Hunebell, Les Trois Mousquetaires (1959) de Claude Barma, Les Ferrets de la Reine et La Vengeance de Milady (1961) de Bernard Borderie, Les Trois Mousquetaires (1973) de Richard Lester, L'Homme au masque de fer (1998) de Randall Wallace, D'Artagnan et les Trois Mousquetaires (2005) de Pierre Aknine ou encore Les Trois Mousquetaires (2011) de Paul W. S. Anderson.

    Toutefois, Alexandre De La Patellière et Matthieu Delaporte avouent ne pas avoir eu de référence pour écrire Les Trois Mousquetaires: D'Artagnan : "Nous en avons vu beaucoup, et avons constaté que la majorité sont des comédies. C’est étonnant, parce que cette histoire est aussi sombre et violente, et quantité d’adaptations ont supprimé cet aspect. À nos yeux, il n'y a pas de film totem qui s'impose comme une référence absolue. C’est un avantage. Et dans l’imaginaire collectif, les adaptations sont diffuses. Même si certaines, comme celle de Richard Lester, sont très intéressantes."

    Louis Garrel dit oui !

    La première question que Louis Garrel s'est posée, quand on lui a proposé d'incarner Louis XIII, est de savoir qui allait jouer la reine. L'acteur se rappelle : "Quand j’ai appris que c’était Vicky Krieps, j’étais ravi, car j’ai su d’emblée que nous arriverions à incarner un duo. Puis, je me suis centré sur Louis XIII. J’ai lu sa biographie écrite par Jean-Christian Petitfils, qui est très en empathie avec le personnage et qui s’érige contre Alexandre Dumas, contre le caractère supposé docile du roi et influencé par Richelieu. J’ai trouvé cet ouvrage palpitant. J’y ai pioché divers éléments, qui m’ont servi à nourrir le personnage."

    François Civil ment !

    Lors de sa première rencontre avec le producteur Dimitri Rassam, en 2020, François Civil a fait croire que le roman de Dumas était son livre préféré quand il était enfant. Il explique : "J’avoue aujourd’hui avoir un peu bluffé en disant que ce roman de Dumas était mon livre de chevet, enfant… Je m’étais d’ailleurs rendu à ce rendez-vous la moustache bien taillée, les cheveux en catogan, bref, j’ai joué mon va-tout pour décrocher ce rôle. Peut-être à la manière osée d’un D’Artagnan face à Tréville pour devenir mousquetaire…"

    Un joli succès !

    Les Trois Mousquetaires: D'Artagnan a réalisé 3 377 130 entrées sur le sol français.

    Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
    • Le Comte de Monte-Cristo (2024)
    • Vice-Versa 2 (2024)
    • Un p’tit truc en plus (2024)
    • Horizon : une saga américaine Chapitre 1 (2024)
    • Sans un bruit: jour 1 (2024)
    • Kinds of Kindness (2024)
    • Moi, Moche et Méchant 4 (2024)
    • Elyas (2024)
    • To The Moon (2024)
    • Les Fantômes (2024)
    • La Famille Hennedricks (2024)
    • Longlegs (2024)
    • Pourquoi tu souris ? (2024)
    • Le Larbin (2024)
    • Twisters (2024)
    • The Bikeriders (2023)
    • Les Pistolets en plastique (2024)
    • Bad Boys Ride or Die (2024)
    • Gladiator II (2024)
    • Furiosa: une saga Mad Max (2024)
    Back to Top