Mon AlloCiné
    Les Diamants sont éternels
    note moyenne
    3,3
    2846 notes dont 198 critiques
    répartition des 198 critiques par note
    19 critiques
    37 critiques
    61 critiques
    62 critiques
    15 critiques
    4 critiques
    Votre avis sur Les Diamants sont éternels ?

    198 critiques spectateurs

    Anthony Stark
    Anthony Stark

    Suivre son activité 36 abonnés Lire ses 122 critiques

    2,0
    Publiée le 26 mai 2015
    Après un générique ma fois sympathique, le pire James Bond de l'ère Connery se lance. Même si le début est pas mal, le film s'essouffle et perd son intérêt avec certaines scènes inutiles et d'autres affreusement ennuyantes. Vous me direz, avec un scénario qui à la base n'est pas très intéressant à mes yeux, difficile d'adorer ce film. Un autre point que je n'aime pas du tout, c'est Blofeld. Son interprétation et son nouveau physique est grotesque et il ne fais plus effrayant et impitoyable. On dirait un méchant d'OSS 117. Même si Blofeld dans "Au service secret de sa majesté" était correct, le meilleur Blofeld reste sans aucun doute celui de "On ne vit que deux fois" qui était repoussant avec sa balafre au visage. Bref, le plus grot point faible de cet opus c'est qu'il ressemble beaucoup plus à une comédie plutôt qu'un James Bond. Que ce soit pour les scènes ultra kitch spoiler: comme celle avec le véhicule lunaire
    pour ne citer qu'elle. La James bond girl n'a pas vraiment d'intérêt quand à elle. Après le très bon "Au service secret de sa majesté", je m'attendais que Bond laisse encore plus Blofeld en raison de la mort de sa femme. Que nenni! Leur relation d'adversaire n'a pas du tout évoluée et Bond ne fait presque que déjouer tout simplement ses complots. Bref, un mauvais James Bond même avec le retour de "Connery" qui tout en restant correct, est loin de ses anciennes performances dans les précédents volets...
    Chris46
    Chris46

    Suivre son activité 347 abonnés Lire ses 978 critiques

    3,5
    Publiée le 26 avril 2019
    " Les diamants sont éternels " 7e volet de la saga culte " 007 James Bond " .

    James Bond pour sa nouvelle mission part enquêter sur la disparition mystérieuse de diamants sud américain . Une piste le mène jusqu'à Blofeld le chef de l'organisation du spectre qui se sert de ses diamants pour un nouveau projet machiavélique ...

    Ce 7e volet de la saga " 007 James Bond " est sympa . Le scénario est originale , prenant et efficace avec James Bond qui va donc enquêter sur la disparition mystérieuse de Diamants voler par Blofeld pour un nouveau projet machiavélique bien intriguant ce qui va l’embarquer dans une nouvelle aventure remplit de péripéties avec son lot d’action , d’humour , de suspense , et de rebondissements . Un opus qui combine donc habilement suspense , rebondissements , humour
    spoiler: ( le duo gay délirant , la course poursuite délirante en module spatiale ... )

    et action

    spoiler: ( l'attaque de la plate forme pétrolière , le combat dans l'ascenseur , la course poursuite en voiture dans les rues de Las Vegas ...)

    . Tout les ingrédients d’un bon film James Bond qui nous font passer un bon moment . On regrette juste quelques longueurs par moment . Dans ce 7e opus Sean Connery à décider de reprendre son rôle de James Bond ( malheureusement pour la dernière fois dans la saga officiel ) après avoir laisser sa place à George Lazenby lors de l'épisode précédent . Et sa fait vraiment plaisir de revoir Sean Connery dans le rôle de James Bond malgré qu’il est pris un léger coup de vieux physiquement . Il est vraiment tailler pour le rôle contrairement à George Lazenby un peu plus fade en comparaison .
    James Bond fait de nouveau face à Blofeld le chef du spectre qui fait de la contrebande de diamants pour un nouveau projet machiavélique. Il est bien incarner cette fois ci par Charles Gray qui change une nouvelle fois de tête après avoir été incarné par Donald Pleasence et Telly Savalas dans les opus précédents .
    Le film contient de très beaux paysages grâce aux nombreuses escales de James Bond à travers le monde pendant sa mission notamment au Pays Bas et au États Unis à Las Vegas .
    Le film contient également de très beaux décors nottament dans les casinos et hôtel de Las Vegas et sur la plate forme pétrolière de Blofeld .
    Sans oublier le superbe générique et la superbe chanson qui fait partit des meilleurs chansons de la saga et qui colle très bien à l’ambiance du film .

    Pour résumer ce 7e opus de la saga " 007 James Bond " est un épisode sympa et divertissant qui malheureusement n’a pas eu le succès mérité malgré le retour de Sean Connery dans le rôle de James Bond et qui a fait un score quasi identique au film précédent c'est à dire plutôt décevant par rapport aux 5 premiers films ( à peine plus de 2 millions d’entrées ) .
    Chuck Carrey
    Chuck Carrey

    Suivre son activité 235 abonnés Lire ses 576 critiques

    2,5
    Publiée le 15 mai 2014
    Pour la sixième fois, Sean Connery reprend le rôle du célèbre espion britannique 007. Après l'échec au box-office du précédent volet (avec George Lazenby), les studios refont appellent à Sean Connery dans l'espoir de renouer avec le succès. Cependant, ce septième opus n'est pas aussi bon qu'on aurait pu l'espérer. Bien que Sean Connery joue une nouvelle fois parfaitement James Bond, avec son humour anglais et son charisme, les scènes d'actions ne suivent pas. En effet, il y a plusieurs scènes d'action au fil du film (comme pour tous les James Bond) mais elles sont lentes, pas assez dynamiques. Cela est peut-être du au fait que ces scènes sont mal accompagnées par la BO (la musique n'arrive dans ces scènes seulement vers la fin) qui passe finalement inaperçue. Cela entraîne un manque de rythme du film. Pour ce qui est des personnages, on retrouve Ernst Blofeld (le Spectre) en bad guy mais ce volet de la saga n'a pas de réel méchant qui parvienne à tenir tête à James Bond. De plus, la James Bond Girl n'est pas spécialement mémorable. Finalement, même si on retrouve avec plaisir Sean Connery en tant que 007, ce film est loin d'être le meilleur de la saga. Il en même l'un des moins bons.
    Chevalier du cinéma
    Chevalier du cinéma

    Suivre son activité 187 abonnés Lire ses 338 critiques

    3,5
    Publiée le 2 septembre 2012
    Septième mission pour le célèbre agent secret de sa majesté, James Bond, alias 007. Pour cette septième aventure James Bond poursuit toujours Blofeld et l’élimine au début de l’histoire. Après cette mission soi-disant réussie, M, charge Bond d’enquêter sur un trafiquant de diamants, qui le mène à Amsterdam mais il retrouvera son ennemi juré, Blofeld, qui s’empare des diamants pour construire un satellite avec laser afin de détruire de grandes villes dont Washington. Sean Connery retrouve le Walter PPK de James Bond après que Georges Lazenby l’ait utilisé dans Au Service Secret de sa Majesté. Avec ce film la franchise s’agrandit mais cette fois le film n’ est pas une aussi grande réussite que les autres. Tout d’abord le film commence très bien, nous avons une vue sur un intérieur de maison japonaise et, BOUM, un homme traverse le mur et se fait frapper par une personne dont on ne voit pas le visage et dont la voix est très reconnaissable, cocorico it’s James Bond alias 007, et notre agent secret cherche un certain Blofeld. En voyant un James Bond violent, en colère, le spectateurs pourrait penser que Bond cherche à venger la mort de sa femme dans le précédent film et il pourchasse le responsable de ce crime, Blofeld. Après l’avoir trouvé et tué, l’histoire des Diamants sont Eternel peut commencer. Le film possède un scénario assez classique: un méchant veut détruire des villes et le monde à l’aide d’une technologie de pointe et on envoie le meilleur agent pour l’en empêcher, ensuite les ingrédients de Goldfinger, Opération Tonnerre et On ne vit que deux fois, cet à dire: gadgets, spectaculaire, femmes fatales, « sexe », action et rebondissements semble s’essouffler ou disparaître au fur et à mesure que l’intrigue avance, car le film est un peu lent et les scènes d’actions ne sont pas au top du top comme la course poursuite dans le désert avec l’engin lunaire est un peu vieille et ridicule ensuite celle à Las Vegas avec le superbe Mustangs rouge est pareille, elle est lente et pas super spectaculaire et elle fait passer la police de Vegas pour des imbéciles, car ils se ramassent avec leurs voitures sur des cascades que seul Bond arrive à faire comme celle où la Mustangs traverse trois voitures avec l’aide d’un tremplin et donc, la police fait pareille et se bouffe les bagnoles en pleine tête et il y a aussi la plus comique du film où Bond est dans une impasse et traverse une rue étroite sur deux roues et attention, la police tente de l’imiter et se casse la tronche avec la voiture au moment où elle se met sur deux roues, et enfin l’ultime scène qui devait relever le film, la bataille final du repaire de Blofeld…… elle est ringarde, désolé. Et il n’y a pas que les scènes d’action qui sont un peu ridicule il y a aussi des personnages dont les deux qui compose le « couple homo » de méchants tueurs Mr. Kidd et Mr. Wind qui est franchement un des éléments les plus nuls du film car ils font un peux pitié c’est deux là. Donc la je viens de dire que toute les scènes spectaculaire du film et certains personnages sont nuls, et non il y a le combat entre Bond et Peter Frank dans l’ascenseur qui est géniale, un combat âpre et violent, géniale, et aussi la scène du crématorium qui peut être angoissante pour les claustrophobes. Maintenant parlons des acteurs, Sean Connery a un peu vieilli et ça se voit avec ses quelques kilos en trop où ses rides, bref on sent que l’hère Connery touche a sa fin, ensuite le méchant Blofeld joué par Charles Gray ne vaux pas le Blofeld de Donald Pleasence et la Bond Girl jouée par Jill St John est très sexy mais n’est pas à la hauteur des autres Girls de la série. Voila, Les Diamants sont Eternel n’est pas le meilleur Bond de la série mais reste un bon divertissement et marque la dernière apparition de Sean Connery dans le rôle de James Bond dans un film officiel de la série (car il reprendra le rôle en 1983 dans Jamais plus Jamais le remake d’Opération Tonnerre). Merci Monsieur Connery pour ces six films géniaux.
    fandecaoch
    fandecaoch

    Suivre son activité 694 abonnés Lire ses 2 232 critiques

    5,0
    Publiée le 24 juillet 2012
    Les Diamants sont éternels : Septième mission pour notre plus célèbre mais aussi pour le moins secret agent secret de sa Majesté, j’ai nommé : Bond, James Bond alias 007. Rien que t’elle que les vacances pour me refaire cette mythique série des James Bond, sa fait longtemps que je les ai pas vu et je vais les critiques selon si on bien vieillie, si la qualité est la, les moins positif, négative… Et cette Septième mission signé le grand retour de Sir Sean Connery avec la relève de George Lazenby dans Au service secret de sa Majesté. Et je peux vous dire que sa fait plaisir de retrouver notre cher Sir Sean Connery dans sont ultime épisode (officiel car on le retrouvera dans Jamais plus jamais qui est un James Bond non officiel). Et je peux dire que le costume de James Bond lui va toujours a merveille et a la perfection. Vraiment, on le retrouve en de forme, toujours aussi classe et remplit d’humour à la so british et sa, ça fait plaisir. Ce plein n’est pas son meilleur James Bond mais il tire sa révérence avec classe et panache a l’image de James Bond et moi je dis bravo car il était et il restera un mythique James Bond : celui qui avait la classe ultime et la gueule de l’emploi si je peux dire. Car il est vraiment exceptionnel et unique dans son rôle de James Bond. Et d’ailleurs, on retrouve James Bond dans une mission fort divertissent et intéressant a regarder. Ce n’est pas le meilleur James Bond avec Sir Sean Connery car il en a fait tellement, c’est dur de choisir. Mais cette mission est vraiment divertissante et captivant. Il y a tous dans pour faire un excellent James Bond. Une mission (scénario) intéressant à suivre et remplit de scène d’action et de combat, cette mission est peut être moins spectaculaire et il y a peut être moins d’action que dans les autres épisodes mais je me suis pas ennuyé une seul seconde car j’ai était captivé a savoir pourquoi. Et puis on retrouve Jill St John en James Bond girl (avec son maillot de bain violet mythique). Et puis, on retrouve, encore… Blofeld avec son organisation : le Spectre. Bon, sa fait un peut beaucoup que on le voit, il devrait un peu renouveler en matière d’ennemie car Blofeld, je l’adore comme ennemie, il est mythique mais bon, on le retrouve souvent. Sinon, son plan est intéressant à suivre, bonne chasse aux diamants dans ce film. Et part contre, on retrouve dans ce James Bond deux ennemies mythique pour moi, on les voit que dans cette épisode, forcement mais je les trouve vraiment énorme et particulièrement agacent (dans le bon sens) : c’est le duo de méchant : Mr. Wint et Mr. Kidd qui sont vraiment énorme. Et pour finir, la réalisation est efficace et le film n’a pas veillie du tout. Et le générique est juste super, surtout la musique que j’adore, une des musiques que je préfère dans la série des James Bond, juste énorme. Voila, fin de l’ère Sir Sean Connery et sa dernier mission aura était excellent, il tire sa révérence avec classe je trouve. Très bonne mission, pas la meilleur mais elle reste un véritable bijou dans la série du mythique agent 007, j’ai nommé James bond.
    Benjamin A
    Benjamin A

    Suivre son activité 491 abonnés Lire ses 1 901 critiques

    2,5
    Publiée le 14 janvier 2015
    Septième mission pour James Bond qui cherche d'abord à se venger de Blofeld avant de se retrouver dans une histoire de disparitions de diamants qui va l'emmener d'Anglererre aux USA en passant par les Pays-Bas.

    Après cinq épisodes, Sean Connery a laissé sa place à George Lazenby pour "Au Service secret de sa majesté" avant de la reprendre, officiellement une dernière fois, pour "Les diamants sont éternels". Malheureusement et même s'il a toujours un certain charisme et une certaine classe, on ne le sent guère concerné et il est loin de livrer une partition irréprochable comme il a pu le faire pour d'autres épisodes. Tous les efforts fait par Lazenby pour humaniser et donner une profondeur à Bond, semblent avoir été vains.

    Pour une dernière, c'est un peu décevant, l'intrigue est plutôt intéressante mais la réalisation n'est pas toujours à la hauteur avec quelques baisses de rythmes et surtout des personnages enfermés dans leur caricature ainsi qu'un humour et un second degré qui fait rarement rire. De plus, quelques scènes tombent parfois dans le ridicule, à l'image de certaines péripéties ou cascades totalement invraisemblables.

    Bon après, inutile de bouder son plaisir, la saga James Bond a fait bien pire que "Les diamants sont éternels" et l'ensemble reste tout de même un minimum agréable à suivre avec un Bond toujours charmeur, certains enjeux qui sont vraiment bien retranscrits et une James Bond girl vraiment craquante.

    Bref, sympathique mais très vite oublié. Surement le moins bon épisode de la saga avec Sean Connery et déjà annonciateur du virage prit par Bond lors des années Roger Moore.
    AMCHI
    AMCHI

    Suivre son activité 2521 abonnés Lire ses 5 744 critiques

    2,5
    Publiée le 23 mai 2013
    Contre un gros cachet Sean Connery accepte temporairement de rejouer pour l'agent 007. Malheureusement Les Diamants sont éternels est loin d'être réussi ; c'est sans aucun doute le moins bon de la série. Si Sean Connery a toujours autant de prestance dans la peau de James Bond et Jill St-John de superbes formes par contre le film ne nous offre pas de scènes grandioses notamment la séquence précédent le générique qui est la plus mauvaise de toute la saga (bonne chanson en tout cas). Mais même moyen une aventure de James Bond reste toujours un plaisir mais on regrette le style parfois presque parodique de Les Diamants sont éternels.
    Dadou
    Dadou

    Suivre son activité 36 abonnés Lire ses 1 360 critiques

    3,5
    Publiée le 13 mai 2014
    Un « bon » James Bond, comprenant son lot de gadgets et d'action. Le résultat est certes "vieillot" de nos jours, mais nostalgique et plaisant.
    Malevolent Reviews
    Malevolent Reviews

    Suivre son activité 659 abonnés Lire ses 3 207 critiques

    1,5
    Publiée le 3 mai 2013
    Après le renvoi de George Lazenby, qui n'avait convaincu ni le public ni les producteurs, c'est Sean Connery qui revient dans le rôle-titre et pour sa dernière apparition dans la peau de l'agent secret (excepté pour le remake officieux Jamais pour jamais). À nouveau réalisé par le Français Guy Hamilton, Les diamants sont éternels n'est pas le meilleur et pour cause, des acteurs peu convaincants, un scénario aussi atypique que peu passionnant et une réalisation grandguignolesque de mauvais goût. Les personnages deviennent des caricatures dignes d'un dessin animé (en particulier les loufoques et ambigus Mr. Wint and Mr. Kidd), le look de Blofled est tout simplement hideux et vraiment aberrant (on passe de Donald Pleasance à Telly Savalas, chauves tous les deux, et on enchaine par Charles Gray, cheveux gris et crédibilité zéro). Certains passages sont dénoué de bons sens, comme lorsque Bond se retrouve enfermé dans un cercueil en direction du crématoire, ou lorsqu'il s'échappe avec un buggy spatial. En bref, on n'y croit pas, et apparemment les acteurs non plus. Un Bond décevant voire même inutile.
    Caine78
    Caine78

    Suivre son activité 3563 abonnés Lire ses 7 267 critiques

    2,0
    Publiée le 30 septembre 2010
    C'est en définitive souvent la même chose avec les James Bond. D'un côté il faut reconnaître qu'on s'amuse tout de même pas mal devant ces aventures aussi improbables que divertissantes, d'autant que pour la dernière fois (si l'on excepte "Jamais plus jamais"), c'est le grand Sean Connery qui se retrouve dans le costume de 007. De plus, il y a comme souvent ce savoir-faire assez typique de la série, permettant à l'ensemble d'être régulièrement rythmé, tout cela ponctué par quelques scènes plutôt sympas. MAIS (car évidemment il y a un mais, et même en majuscules comme vous aurez pu le remarquer), pourquoi toujours cet humour assez imbuvable, ces passages pour le moins grotesques, ces personnages légèrement... caricaturaux (d'ou sortent ces deux tueurs gays et leurs petits mots pour le moins étonnants?)??? Autant d'interrogations qui font que bien que se regardant sans déplaisir, et malgré la présence de la sublime Jill ST-John, "Les Diamants sont éternels" restent pour le moins anecdotiques dans la saga du célèbre agent secret. Sympathique mais vite oublié.
    anonyme
    Un visiteur
    2,5
    Publiée le 25 mai 2015
    Les diamants sont éternels est peut-être le James Bond de Sean Connery que j'aime le moins. Parce que d'abord, Blofeld est encore décevant par rapport à Pleasence, Charles Gray manque de présence, c'est assez mou, ça bascule dans le mysogine le plus complet (Bond qui étrangle une fille avec son soutien-gorge, ou Abondance Dalaqueue, vous êtes séreux ?? C'est aussi insultant que Pussy Gallore), les effets spéciaux ont pris un sacré coup de vieux, la Bond girl ne sert à rien d'autre que de se mettre en sous-vêtements, et au final...rien de mémorable ou d'original. Il y a quand même des séquences sympas et des bonnes idées comme le duo Wint et Kid.
    Un opus assez plat, un de trop pour le grand Sean.
    Gonnard
    Gonnard

    Suivre son activité 162 abonnés Lire ses 1 930 critiques

    0,5
    Publiée le 13 octobre 2008
    Dodo.... Ah pardon, vous êtes là ? Je dormais. Faire revenir Sean Connery pour une telle bouse, c'est navrant. En parlant de Sean d'ailleurs, il a pris un sacré coup de vieux. Les effets spéciaux sont encore plus minables que d'habitude. La fille est mignonne, commme d'habitude, elle n'a aucune personnalité comme d'habitude. Et je me suis fait chier, comme d'habitude.
    The Cinephile World
    The Cinephile World

    Suivre son activité 107 abonnés Lire ses 607 critiques

    5,0
    Publiée le 14 juillet 2013
    Après un sixième opus sans Sean Connery mais avec George Lazenby plutôt très bon mais qui reste le moins bon de la saga, Sean Connery est enfin de retour dans une aventure de James Bond qui sera la dernière aventure de James Bond avec Sean Connery. Il y a un peu d'humours, de l'action, et Sean Connery est toujours au top dans son rôle. Ce septième opus est d'un poil moins bon que ''James Bond contre Dr No'', ''Goldfinger'', ''Opération Tonnerre'' et ''On ne vit que deux fois'', mais il reste excellent. Un Chef d'Oeuvre, 5/5.
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 20 juillet 2014
    Un 7 ème opus particulièrement réussi ! Et pour cause : Des séquences spectaculaires , des fussilades , une B.O. excellente " Diamonds are forever !" , une bonne dose d' humour et un Sean Connery parfait dans sa dernière apparition de 007 , role repris par Roger Moore en 1973 avec " Vivre et laisser mourrir " ... En bref , mon James Bond préféré avec " DrNo " et " Goldfinger " ... Classe !
    soniadidierkmurgia
    soniadidierkmurgia

    Suivre son activité 571 abonnés Lire ses 3 556 critiques

    2,5
    Publiée le 17 septembre 2020
    Après les moindres succès d’ « Opération Tonnerre » (1965) et d’ « Au service secret de sa majesté » (1969), Albert R. Broccoli et Harry Saltzman, les producteurs historiques de la saga, s’interrogent sur la suite à donner aux aventures de l’agent 007. George Laszenby ayant curieusement décidé de lâcher l’affaire, ils ont dû abandonner la suite directe envisagée d’ « Au service secret de sa majesté ». Il leur faut donc trouver un autre James Bond. C’est peut-être l’occasion d’américaniser la franchise pour lui donner un nouveau souffle. Après Burt Reynolds et Adam West, un temps envisagés leur choix se porte sur John Gavin qui a déjà fait ses preuves chez Douglas Sirk et Alfred Hitchcock. Mais la United Artists tient absolument à ce qu’une démarche soit entreprise pour persuader Sean Connery de reprendre le rôle. Peu motivé, l’acteur accepte en échange d’un cachet colossal qui lui permettra de financer durablement une fondation à destination des jeunes artistes sans le sou de son Ecosse natale. Richard Maibaum officie encore une fois à l’écriture du scénario mais il est aidé par Tom Mankiewicz le fils du célèbre réalisateur, l’action devant se passer essentiellement sur la côte Ouest des Etats-Unis. Les deux James Bond girls sont Jill Saint-John et Lana Wood (la sœur de Nathalie) qui quoique très affriolantes ne resteront dans les mémoires comme les plus marquantes de la saga. L’intrigue qui prend beaucoup de libertés avec le roman de Ian Fleming paru en 1957, s’articule autour de la recherche par Bond à travers le globe du butin provenant d’un vol de diamants faisant suite à de nombreux autres en provenance des carrières d’Afrique du Sud. Si les moments d’humour savamment disséminés ici et là font toujours leur effet tout comme les gadgets plutôt innovants et plaisants, on ne peut s’empêcher de remarquer que Sean Connery alors âgé de seulement 38 ans paraît un peu poussif et surtout assez peu concerné. La linéarité du propos et le transfert de l’action à Las Vegas en pâtissent qui font ressortir encore davantage la lassitude de l’acteur. On trouve donc par instants le temps un peu long à cause d’une intrigue manquant de nerfs que Guy Hamilton pourtant très brillant sur « Goldfinger » (1964) a bien du mal à transcender. Le méchant interprété par l’excellent Charles Gray (déjà apparu furtivement dans « On ne vit que deux fois »), semble lui aussi un peu apathique. Bref « Les diamants sont éternels » n’a rien de vraiment éternel si ce n’est sa longueur. Sean Connery dont la motivation était déjà bien entamée juste après « Goldfinger » s’est sans doute commis dans l’épisode de trop.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top