Mon AlloCiné
    Le Château dans le ciel
    note moyenne
    4,3
    24282 notes dont 435 critiques
    répartition des 435 critiques par note
    228 critiques
    130 critiques
    49 critiques
    15 critiques
    11 critiques
    2 critiques
    Votre avis sur Le Château dans le ciel ?

    435 critiques spectateurs

    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 6340 abonnés Lire ses 10 748 critiques

    5,0
    Publiée le 1 mai 2012
    Ce premier film officiel des studios Ghibli est le prèfèrè de Hayao Miyazaki, dira t-il! Et il a raison le bougre, "Le Château dans le ciel" est une petite merveille du cinèma d'animation, un film ècolo, pacifiste et antimilitariste car il met en avant comme Jonathan Swift dans "Les voyages de Gulliver", une île volante: Laputa! Une île magique et inoubliable pour la rètine où l'intrusion de l'homme peut être catastrophique! C'est avec une âme d'enfant que l'on suit durant près de deux heures les aventures et les mèsaventures d'une jeune fille, Sheeta (un rêve de bonheur que sa complicitè avec Pazu), poursuivie par des pirates! Poursuivie, car elle possède le secret tant convoitè de Laputa, cette fameuse citè mythique et utopique qui flotte dans les airs! Ce qui est amusant dans le film (pour les fans de Miyazaki du moins), c'est que c'est un peu le terreau des thèmes qui vont jaillir plus tard dans sa prestigieuse filmographie! Sur le fond, on retrouve l'ècologie et les dègâts que l'homme peut faire sur la nature, et sur la forme, on voit dèjà en 1986 à quel point Miyazaki est passionnè d'aviation, touchè qu'il ètait par l'hèritage de son papa qui travaillait dans l'aèronef! On voit aussi sa fascination pour des dessinateurs europèens comme Paul Grimault (les robots qui gardent le château ètant clairement inspirè du "Roi et l'oiseau"). Avec un montage d'une grande souplesse et une limpiditè du graphisme, c'est un moment d'enchantement de tous les instants qui attend le spectateur (surtout dans sa seconde partie au royaume mythique flottant dans le ciel) avec une musique magnifique, de par sa charge èmotionnelle qu'elle dègage! Ne pas aimer "Le château dans le ciel", c'est ne pas aimer le cinèma...
    gimliamideselfes
    gimliamideselfes

    Suivre son activité 1866 abonnés Lire ses 3 800 critiques

    5,0
    Publiée le 28 octobre 2007
    Pour moi le meilleur film d'animation japonaise de tout les temps (avec mononoké), la musique sublime, l'animation, les personnages, la tendresse, une belle fable écologiste !
    Benjamin A
    Benjamin A

    Suivre son activité 490 abonnés Lire ses 1 901 critiques

    4,5
    Publiée le 9 mars 2014
    Un ancien royaume disparu contenant des trésors inestimables, une superbe aventure, une intelligente et subtile fable écologique ainsi qu'une dénonciation du coté militaire de l'humain, de l'humour, de l'émotion, de la poésie, du charme... on pourrait citer beaucoup de mots élogieux pour décrire ce superbe animé, inventif et magnifique de Hayao Miyazaki. Visuellement c'est superbe et les dessins sont très bien faits. L'histoire est passionnante, le scénario brillant et rempli d'excellents rebondissements et les personnages sont très attachant que ce soit les bons ou les méchants (dont certains ne sont pas si méchant que ça) et ils sont tous bien fait. Que ce soit la première partie ou celle sur le château, c'est vraiment superbe avec une atmosphère mystérieuse, parfois poétique et d'autres fois épique. A l'image de certaines très bonne références comme Oscar Wilde, il est inspiré par la culture occidentale. Le tout est sublimé par une excellente bande-son renforcent l'aspect magique et mystérieux. Pas besoin d'en dire très long, toute la perfection que peut contenir un animé se trouve dans "Le Château dans le Ciel", c'est une aventure subtile, mythologique, intelligente, épique, poétique, captivante et fascinante. Une magnifique œuvre d'art.
    Le Cinema du Cinéphile
    Le Cinema du Cinéphile

    Suivre son activité 53 abonnés Lire ses 60 critiques

    5,0
    Publiée le 29 avril 2015
    Décidément, j'ai vraiment cette envie de vous parler de tous les films du grand Miyazaki, chose que je ne vais pas faire tout de suite, mais en revanche j'ai tout de même m'attaquer à celui qui a le mérite de garder une place au plus profond de mon coeur. Quoi de mieux, que de vous parler d'un de ses films cultes, à savoir donc " Laputa ", ou " Le Château dans le Ciel " si vous préférez. Acclamé par les critiques, " Le Château dans le Ciel " est de nos jours considéré comme un classique du genre, et je ne peut être que fière de ce succès clairement mérité. En effet, il s'agit probablement d'un des films d'animations ayant eu le plus d'impact parmi tous ceux qui m'ait arrivé de voir, à mes yeux il s'agit du meilleur film d'Hayao Miyazaki, et aussi d'un de mes films préférés rien que ça. Le scénario est monstrueusement génial, bon certes Miyazaki s'est beaucoup inspiré des Voyages de Gulliver en ce qui concerne son troisième, celui à Laputa une île volante correspondant à celle du film, mais peu importe il ne s'agit que d'inspiration, et non de copié-collé, et puis cela n'empêche pas à ce scénario d'être original. La raison pour laquelle je suis conquis par ce genre d'histoire, c'est qu'elle me donne envie de rêver et d'y croire, et c'est ce que fait Miyazaki, il maîtrise son oeuvre de bout en bout jusqu'à s'adresser à son spectateur. Parce que oui, il y a un message dans toute cette histoire, elle n'a pas complètement été écrite dans le but de divertir, mais dans le but de délivrer un message certes cliché de nos jours, mais au moins précis et nouveau pour un film datant de 1985 (le fait de critiquer l'incapacité de l'homme à utiliser une technologie avec sagesse). L'animation est à son habitude, c'est à dire d'une perfection inévitable chez Miyazaki, et dire que le film a trente ans et pourtant on a l'impression qu'il date d'hier. Les paysages tout comme les couleurs sont d'une beauté resplendissante, vraiment je ne trouve pas d'autres mots pour décrire ce que je venais de voir, après on y adhère ou pas à ce genre d'animation, mais dire que c'est moche serait vraiment faire preuve de mauvaises fois. Le Château dans le ciel est tout simplement magnifique, chaque plans dans lesquels il nous est montré reflètent de la poésie, avec en plus une musique magistrale qui colle parfaitement avec. Bizarrement, cette l'intérieur de cette île volante ressemble étrangement à l'univers de " Métropolis " du génie qu'était Fritz Lang, Miyazaki s'en est pas mal inspiré et cela se sent à l'image mais au moins il ne s'en vent pas, vu qu'il n'y passe pas autant de temps sur ces décors. Le design des robots, spoiler: qui sont les gardiens de ce château,
    rappel beaucoup celui du robot géant dans " Le Roi et l'Oiseau ", il n'en reste pas moins original et créatif, de plus ces robots apportent sans le moindre doute les passages les plus poétiques du film spoiler: (la séquence où Pazu et Sheeta sympathisent avec le seul robot encore en marche sur cette île fut un grand moment d'émotion, ça c'est de la poésie, qu'on n'a pas l'habitude de voir dans des films d'animations)
    . Le design des vaisseaux volants est extrêmement bien foutue, et laisse vraiment une trace dans le long-métrage de Miyazaki, en effet pour moi c'est du jamais vu pour l'époque et ça exprime grandement la passion aéronautique du réalisateur. Les personnages sont excellents, qu'il soient clichés ou non on ne peut pas dire du mal sur eux, car il y a vraiment tout pour qu'on puisse s'y attacher, ils sont drôles, sincères, émouvants et surtout ils ont une personnalité qui ne manque pas de développement. Les compositions de Joe Hisaishi ne se résument qu'à un mot, celui de " chef d'oeuvre ", magistral et encore le mot est faible, rien que pour ce travail Hisaishi se classe parmi mes compositeurs préférés, du grand travail que je n'oublierai jamais, c'est juste parfait. Vous pouvez ne pas accrochez à la bande originale, mais sérieusement je ne vois pas ce qu'il y a à reprocher, bon après chacun son avis, mais j'ai du mal à voir quelqu'un critiquer cette BO mémorable en une seule écoute. En conclusion " Le Château dans le Ciel " est sans conteste mon Miyazaki préféré, je ne m'en lasserai jamais, un de mes films d'animations préférés et un de mes films préférés.
    Malevolent Reviews
    Malevolent Reviews

    Suivre son activité 659 abonnés Lire ses 3 207 critiques

    5,0
    Publiée le 16 juin 2013
    Un film d'animation merveilleux et féérique, orchestré d'une main de fer par le demi-dieu Hayao Miyazaki. Une œuvre tout simplement sublime, emportée par une réalisation inouïe, fluide et envolée qui fait rapidement oublier que les images que l'on voit sont irréelles. Les décors soigneusement peints, les mouvements des personnages sidérant de réalisme, la musique enchanteresse et inoubliable d'un Joe Hisaishi inspiré : tout est parfaitement mis en place pour rester constamment ébahi... Librement inspiré d'une aventure des "Voyages de Gulliver" (le fameux voyage à Laputa, la cité volante), le scénario se démarque toutefois du roman écrit par Jonathan Swift et se veut original, magnifiquement mis en images par Miyazaki. Tout est correctement installé pour vivre une épopée épique et totalement dénuée de manichéisme : côtoyant quête initiatique, aventure de pirates et science-fiction, l'histoire jongle avec les genres pour offrir une aventure inédite à la fois touchante et époustouflante. On retiendra notamment l'attaque au tout début des pirates de l'air, l'échappée fantastique du robot géant ou encore ce merveilleux final sur Laputa... Ainsi, avec Le Château dans le ciel, Hayao Miyazaki prouve définitivement qu'il est un maître de l'animation, forçant le respect dès les premières minutes de ce troisième long-métrage qui est resté beaucoup trop longtemps inédit en France (le film n'est sorti dans nos contrées qu'en 2003, soit 17 ans après sa sortie originelle).
    NoSerious M
    NoSerious M

    Suivre son activité 133 abonnés Lire ses 178 critiques

    4,5
    Publiée le 22 mai 2020
    Pour son second film d'animation, Hayao Miyazaki s'appuie avec "Le château dans le ciel" sur une excellente musique et des personnages intéressants à suivre pour faire passer les émotions. Et malgré la thématique de l'histoire de la rencontre entre deux enfants à la vie différente maintes fois rebattus, le réalisateur japonais apporte du renouveau en établissant un lien entre l'un des personnages principaux et l'un des "méchants" du film. Le moins que l'ont puisse dire c'est que ça fonctionne très bien jusqu'au milieu du film où il y a d'interminables longueurs (les scènes dans le dirigeable des pirates - interminable). Je ne doute pas qu'elles ont une utilité mais à ce point là... Sinon l'animation est précise, épurée, dans ses plans et la réalisation sait s'avérer ludique dans son déroulement et ses rebondissements. Bref, un bon Miyazaki assez efficace, mais pour moi le moins bon avec Ponyo.
    Ghibliste
    Ghibliste

    Suivre son activité 43 abonnés Lire ses 577 critiques

    5,0
    Publiée le 16 mars 2015
    Après le succès du sublimissime "Nausicaä de la Vallée du Vent", Hayao Miyazaki continue sur la voie de l'excellence en nous offrant une nouvelle grande aventure fantastique : "Le Château dans le Ciel" - qui n'est selon moi, rien de moins que le deuxième plus grand film d'animation de tous les temps ! (Derrière Nausicaä...) Et il y a un gros point commun entre ces deux films - outre l'apparition des renardeaux - qui doit expliquer en partie cela : la fabuleuse bande son de Joe Hisaichi, notamment grâce à un générique d'introduction placé sous le signe de la mythologie. On retrouve aussi les accents loufoques du "Château de Cagliostro", avec des cascades improbables mais assumées, comme un humour absolument dément, incarné par une famille de pirates des plus jubilatoires ! Tantine et Pépère ont une demi-douzaine de fils, tous pirates, et, étrangeté, aucun d'eux ne se ressemblent... Je vous laisse deviner pourquoi ! Tantine est une grande voyageuse, et commande d'une main de fer ses petits, un peu pervers, puisque attirés par la très jeune Sheeta, lors d'une scène de ménages à mourir de rire ! Une autre séquence est particulièrement hilarante : spoiler: un pugilat en plein village qui finira en baston générale
    . Quant aux héros, Sheeta et Pazu, ils sont tous deux très attachants, et leur complicité est un délice. Techniquement, l'animation et le graphisme sont époustouflants - la création du studio Ghibli donnant les moyens aux ambitions d'Hayao Miyazaki -, allant de la poésie de pierres volantes au fond d'une mine, à la virtuosité de scènes aériennes embarquées, en passant par le chaos semé par un robot jouant les King-Kong ! Et que dire de Laputa ? Un univers magnifique et poétique. Au dénouement du film, on a le sourire aux lèvres, on a envie d'aimer la vie, tout simplement, et on se dit qu'assister à quelque chose d'aussi grandiose est une chance... Et puis on se laisse bercer par un très beau générique de fin, des étoiles plein les yeux.
    Plume231
    Plume231

    Suivre son activité 2002 abonnés Lire ses 4 639 critiques

    5,0
    Publiée le 18 août 2010
    Un début surprenant et hyper-accrocheur, des méchants pas si méchants que cela, un salaud intégral d'apparence élégante et polie, une jeune héroïne mignonne à croquer, un jeune héros brave et courageux, de l'émotion, beaucoup d'humour (surtout grâce aux pirates), de l'action, des multiples rebondissements et un scénario riche et intelligent, voilà les ingrédients magiques qui a permis à Hayao Miyazaki de réaliser ce chef d'oeuvre. Vous ajoutez à cela la beauté incroyable de l'animation et toute la mythologie dont est capable d'imaginer le génie de Miyazaki. Le tout à grand renfort de culture européenne et avec un fond écologique. Pour moi le meilleur Miyazaki.
    lhomme-grenouille
    lhomme-grenouille

    Suivre son activité 2238 abonnés Lire ses 3 153 critiques

    3,0
    Publiée le 27 juillet 2010
    Redécouvrir les débuts du maître Miyazaki après avoir connu ses grands chefs d’œuvres n’est pas sans nous déstabiliser. Certes, il y a la magie propre au grand maître nippon qui opère dans ce "château dans le ciel", mais il demeure difficile de s’enflammer quand on a vu auparavant "le voyage de Chihiro" ou autre "Totoro". Cette note de deux étoiles paraîtra donc sévère à beaucoup d’admirateurs de Miyazaki car, il faut tout de même bien le reconnaître, ce film n’en reste pas moins largement au dessus des productions habituelles en terme d’animation.
    L'Otaku Sensei
    L'Otaku Sensei

    Suivre son activité 221 abonnés Lire ses 226 critiques

    4,5
    Publiée le 7 juin 2016
    Pincez moi, encore un Ghibli génial ! Décidément ils ne cesseront jamais de m'étonné ! Comme dans 90% des fois que je découvre un film d'animation Japonais je prend une bonne baffe dans la figure !
    Cette fois c'est Le château dans le ciel, premier film d'animation du studio et le début d'une grande aventure merveilleuse pour le monde de la Japanimation, le début même de la légende de Miyazaki !
    Sorti en 1986 le film nous raconte l'histoire de Sheeta, jeune fille détentrice d'une pierre mystérieuse très convoitée par des pirates; cette dernière pour leur échapper n'hésite pas à sauter dans le vide. Elle est recueillie par Pazu, jeune garçon de la mine. Mais les pirates à leurs trousse, les 2 enfants sont obligés de fuir, fuite au terme de laquelle Sheeta révèle à Pazu la raison pour laquelle les bandits en ont après elle: elle n'est autre que l'héritière de la famille royale de Laputa, la légendaire cité céleste dont parlent les légendes et sa pierre n'est autre que la clé indiquant son emplacement. Commence alors une véritable chasse au trésor contre la montre à travers laquelle tout le monde a à y gagner, y compris les pirates et le gouvernements bien décidés à s'accaparer les trésors de la cité. Voilà pour le pitch global.
    Et qu'il est bon que ce film d'animation, une grande bouffée d'air (c'est le cas de le dire^^) aux accents écologiques typiquement Miyazakiens ! La recette made in Ghibli par excellence avec en plus beaucoup plus d'aventure que dans les autres films du studio; qui font vraiment penser à du Disney notamment les classiques tels que "Atlantide" et "la Planète au trésor" (même si ces derniers sortirent bien après). Ca monte en intensité sans jamais baisser dans un récit bien rythmé aux péripéties multiples sur une durée de 2h qu'on voit vraiment pas passer; l'histoire prend bien son temps pour nous révéler petit à petit ses enjeux et ses nombreuses énigmes. Dès les premières minutes on est dedans, pas de longue introduction à la "il était une fois il y a bien longtemps une très vieille légende..." pas besoin, on atterri direct dans le feu de l'action ! Côté visuel rien à redire, c'est sublime ! On ne peu que tomber en admiration bouche bée devant une telle beauté des paysages fantastiques: des ruines aux écritures anciennes, de forêts paisibles jusqu'aux forteresses blindées en passant par les mines souterraines. Ici l'exotisme de la nature est harmonieusement associé aux monde des machines futuristes de la SF. Beauté renforcée par toute la gamme de couleurs azures et verdoyantes, même les plus sombres donnent ici une esthétique remarquable aux décors.
    Les personnages sont vraiment bien traités, très "justes" et profonds. Pazu est attachant par sa débrouillardise et sa gentillesse et Sheeta par sa douceur, intrigante par le flot de mystères qui l'entoure.
    On a aussi une joyeuse bande de pirates aériens, une belle brochettes de loufoques composée d'une femme de caractère et de ses "fifils à leurs maman" qui forment un très bon relief comique. Le gouvernements dirigé par le général Muska, le ténébreux et machiavélique binoclard, l'une des seules zones éventuelle d'ombre...mais le personnage finira néanmoins par se révéler plus intéressant qu'il en a l'air.
    Chose vraiment très bien avec Le Château dans le ciel, c'est qu'il dresse plusieurs petites critiques intéressantes qui font de lui bien plus qu'un simple film d'animation d'aventure. Déjà de par le contexte financier et l'époque qui a tout de l'Angleterre du 19ème siècle au temps de l'industrialisation avec la mise au point des locomotives et des chemins de fer à l'heure du travail à la mine. Limite on se croirait dans une des oeuvres de Jules Vernes avec toutes ces avancés technologiques et les idéalismes sur le future et la science. On a aussi une légère critique de l'armée dans son incapacité et les nombreux sacrifices des soldats, spoiler: ainsi que ce qui s'apparente comme une "presque critique" de la peur des armes de destruction massive avec la séquence du carnage de la base militaire du au réveil du robot millénaire après l'éveil de la pierre de Sheeta (ça m'a vaguement rappelé "le Géant de fer" de Brad Bird )
    Puis on a une très bonne mise en avant de l'aviation avec les dirigeables.
    Notons la présence au casting le Mayumi Tanaka dans la version Japonaise (voix originale incontournable de Luffy dans One Piece^^). Quand au casting Français, il est bon, les voix correspondent bien aux personnages. Bien sur le top du top c'est encore une fois la superbe musique composée par Joe Hisaishi, douce, poétique, mélancolique, elle nous transmet encore une fois beaucoup d'émotion jusqu'à une fin ou l'on se retiens de pas lâcher une petite larme.
    Le Château dans le ciel, une fois encore Ghibli frappe encore très fort en nous offrant un irrésistible voyage, appel à l'aventure tout en lyrisme comme seul Miyazaki (et quelques autres) en ont le secret, envolez vous, le ciel vous attend ! 4,5/5
    L'homme le plus classe du monde
    L'homme le plus classe du monde

    Suivre son activité 251 abonnés Lire ses 450 critiques

    4,0
    Publiée le 15 novembre 2013
    De l'action, de la poésie, une musique superbe et des bestioles étranges. Comme d'hab', quoi... Ce n'est pas le meilleur film de Miyazaki, mais ça reste quand même un putain de bon film !
    Outburst
    Outburst

    Suivre son activité 100 abonnés Lire ses 517 critiques

    5,0
    Publiée le 21 janvier 2012
    J'ai vu beaucoup de films, de très mauvais et de très bons, comme la plupart des gens. Mais les plus beaux que j'ai pu voir sont en parti signés Hayao Miyazaki. Le Château dans le ciel c'est une épopée fantastique, remplie de magie et de poésie. Chaque film présente un nouvel univers, chaque film est unique et différent, mais on retrouve toujours le génie de Miyazaki et son incroyable talent à créer du rêve et c'est ça qui fait la force de ses films. L'histoire est passionnante et riche, pleine d'action et d'émotion. Les personnages sont attachants et drôles, la musique est d'une beauté incroyable, se mêlant parfaitement avec les images et enfin l'animation, comme à chaque fois, et un pur régale. Mes critiques sur ces films se ressemblent beaucoup, mais je me rend compte que c'est parce qu'ils sont parfaits, impossible de leur trouver un défaut et on retrouve à chaque fois les éléments qui en font de véritables chefs-d’œuvre.
    Morgane B
    Morgane B

    Suivre son activité 27 abonnés Lire ses 96 critiques

    5,0
    Publiée le 24 août 2013
    Encore un chef-d'oeuvre de Hayao Myasaki! Après "Princesse Mononoké" et "Le voyage de Chihiro", le génie de ce réalisateur nous entraîne dans un univers poétique où le mot "merveilleux" prend tout son sens. On ne peut qu'être ému par ces magnifiques dessins et par l'histoire de ces jeunes héros. Le scenario se tient, l'histoire est un peu course poursuite mais ca en fait son charme. C'est un film que je recommande à tous le monde !
    Le Loubar
    Le Loubar

    Suivre son activité 30 abonnés Lire ses 147 critiques

    4,0
    Publiée le 27 mars 2019
    Une superbe aventure. Le château dans le ciel, réalisé par Hayao Miyazaki, raconte l'histoire de Sheeta, une jeune fille propriétaire d'une pierre magique qui lui donne le pouvoir de la mythique cité volante Laputa, que les pirates et le gouvernement ont envie d'attendre pour en piller les richesses. Le scénario du film est vraiment bien rythmé, on ne s'ennuie pas une seconde, c'est une véritable course contre la montre et même une épopée utopique. Le merveilleux et là, j'ai une affection toute particulière pour la scène où Sheeta chute de la forteresse volante pour atterrir dans les bras de Pazu, touchante de beauté. Il y a beaucoup de scènes très touchantes dans le film ; par exemple le moment où le robot géant se réveille et va presque entièrement détruire la base du gouvernement, scène vraiment très puissante. Les personnages sont tous très bien écrits : Sheeta est sympathique et innocente, Pazu est attachant et courageux, Muska est brillant et diabolique, la bande de pirates de Dora sont drôles et efficaces.. Visuellement le film est vraiment somptueux, j'apprécie particulièrement le travail sur les détails notamment dans l'île volante (beaucoup de bâtiments bien distincts) ; la réalisation joue énormément sur le vertige : à plusieurs reprises on se surprend à s'accrocher à notre fauteuil tant on a peur de la chute d'un personnage dans le vide.. La musique est géniale, à la fois envoûtante et féérique. De plus, le propos du film est vraiment intelligent et prenant ce qui le démarque de bon nombre d'autres productions animées : écologiste, pacifiste et désintéressé. Pour les amateurs d'aventures grandioses et épiques, de science-fiction merveilleuse et de messages généreux, bref pour ceux qui aiment le cinéma.
    AlexTorrance
    AlexTorrance

    Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 486 critiques

    2,0
    Publiée le 23 août 2011
    Le Ghibli que j'ai le moins aimé après le décevant Porco Rosso. Si le Château dans le ciel est porté au sommet des critiques, j'ai trouvé le scénario et le design indigestes. Même si on retrouve la splendeur des dessins du Maître Miyazaki, quelque chose reste coincé dans la gorge : les couleurs. Ensuite, peut-être suis-je le seul dans ce cas, je n'ai pas su retrouver le monde si fidèle aux films du studio Ghibli. Peut-être est-ce un film qu'on adule si on l'a vu une première fois étant petit. Un second visionnage s'imposera par la suite...
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top