Mon compte
    French Connection
    note moyenne
    4,0
    5741 notes dont 229 critiques En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    répartition des 229 critiques par note
    71 critiques
    86 critiques
    35 critiques
    29 critiques
    6 critiques
    2 critiques
    Votre avis sur French Connection ?

    229 critiques spectateurs

    Critik D
    Critik D

    Suivre son activité 120 abonnés Lire ses 1 103 critiques

    4,0
    Publiée le 3 octobre 2015
    Je ne suis définitivement pas une grande fan du genre, mais j'ai toutefois beaucoup aimé "French Connection". Tout d'abord pour les images de Marseille dans les années 70, la ville a tellement changé c'est impressionnant. Et ensuite pour les scènes de course poursuite qui même si elles prêtes parfois à sourire. La réalisation est vraiment chouette, toujours sur ses scènes de courses poursuites essentiellement mais également sur les plans, l'occupation de l'espace... vraiment tout est calculé pour se rapprocher le plus fidèlement de la réalité. Le scénario est bien construit même si parfois cela m'a semblé un peu long mais très certainement parce que le genre policier ne m'attire pas. Je déplore juste un point, l'oublie de la police française, il aurait été intéressant de faire le lien et d'avoir quelques acteurs français en vogue à l'époque (oui je pense fortement à Lino Ventura) qui aurait pu faire une mini scène juste de lien. L'affaire est rondement menée, rien n'est laissé au hasard. Du point de vu du casting, le duo formé par Gene Hackman et Roy Scheider fonctionne à merveille même si le premier crève davantage l'écran. C'est d'ailleurs impressionnant de voir qu'il était beaucoup dans ce genre de rôle dans les premiers temps de sa carrière. Et j'oserai faire cette blague idiote que Roy Scheider a ici à faire à d'autres requins, voila elle est posée et je me sens soulagé. Il est appréciable également de voyager dans les rues de New-York en passant par Brooklin et de voir d'autres lieux déjà utilisés pour d'autres films. Un bon film policier autant par sa réalisation, que son scénario ou encore son casting, il est vraiment à voir au moins une fois.
    Benjamin A
    Benjamin A

    Suivre son activité 502 abonnés Lire ses 1 901 critiques

    4,5
    Publiée le 14 janvier 2016
    Alors qu'il est en train de surveiller un riche criminel français à Marseille, un policier se fait froidement assassiner. Dans le même temps, à New York, deux flics des narcotiques connus sous le nom de Popeye et Cloudy, enquêtent à Brooklyn.

    Pour son cinquième film, William Friedkin s'inspire du vrai trafic de drogue surnommé French Connection qui voyait 80% de l'héroïne arrivant sur la côte Est des États-Unis venir du sud de la France. Se voulant le plus réaliste possible, il se rapproche du style documentaire, n'hésitant pas à tourner caméra à l'épaule avec des lumières naturelles et quelle claque ! Il transcende littéralement cette affaire de drogues allant de Marseille à New York pour livrer une oeuvre aussi haletante que passionnante et tendue à souhait.

    Commençant froidement par poser les bases du récit, puis nous présenter les protagonistes, Friedkin s'intéresse surtout au duo de flics américains qui va peu à peu se mêler à une affaire de drogue où un français est venue vendre sa dope sur le territoire US. Personnages passionnants, de par la façon dont il en dresse le portrait et les oppose (que ce soit eux deux, ou en général la brutalité des flics face au charme corrupteur des gangsters), mais aussi par les péripéties qu'ils vont devoir affronter au cours de l'affaire ainsi que la façon dont ils vont se retrouver à la limite entre le crime et la loi. La construction du récit est remarquable, William Friedkin nous immerge au coeur de l'enquête et on est happé par l'affaire, sa lente progression ainsi que ces deux personnages dont l'alchimie fait merveille. L'écriture est d'ailleurs d'excellente qualité, tant dans les personnages que les dialogues et il la sublime via une mise en scène nerveuse, crue, intense et dynamique à souhait et surtout palpitante comme il faut.

    La vision de ce New York urbain en cet hiver glacial par le metteur en scène américain est aussi froide que fascinante, il filme tout en extérieur et ses plans, tout comme ses mouvements de caméra participent pleinement à l'ambiance de l'oeuvre et l'immersion. Il nous montre la ville telle qu'elle était à l'époque. Il rend plusieurs séquences marquantes, que ce soit celle impressionnante et hallucinante de course-poursuite, le final ou d'autres à l'image de l'introduction ou la mise en oeuvre des méthodes du duo. Un duo qui est d'ailleurs magistralement interprété, tant par Gene Hackman (quelle présence en Popeye !) que Roy Scheider, alors que les seconds rôles sont tout aussi impeccables tel un élégant Fernando Rey en Alain Charnier.

    Une petite leçon de mise en scène par William Friedkin qui nous immerge dans un New York froid et au coeur d'un grand trafic de drogue. Remarquable, nerveux et haletant de bout en bout, French Connection bénéficie aussi d'interprétations à la hauteur des personnages.
    gimliamideselfes
    gimliamideselfes

    Suivre son activité 1968 abonnés Lire ses 3 824 critiques

    3,0
    Publiée le 5 juillet 2016
    Bof, je suis vraiment déçu. Je suis tellement déçu, sans trouver ça fondamentalement mauvais, car ça a ses qualités, que je suis allé voir ce que disaient les autres, ce pourquoi il était parfois considéré comme culte et j'avoue ne pas trop comprendre. Ce qui est ressorti c'est la caméra à l'épaule et le côté réaliste.

    Sauf que je ne trouve pas ça réaliste pour un sous. En fait je reprocherais à ce film la même chose qu'au convoi de la peur (j'ai plus aucun souvenir de l'Exorciste qui ne m'avait pas marqué du tout), ça manque d'impact, d'intensité. Le convoi de la peur comparé au Clouzot je le trouvais tellement fade et là c'est pareil, je pense voir les intentions de Friedkin de faire un film qui serait en fait une seule et longue filature, marquée par quelques moments qui se voudraient vraiment intenses, comme la course poursuite avec le tramway (pas certain d'avoir déjà vu ça ailleurs), mais çe ne prend pas du tout chez moi.

    Alors oui, évidement, j'aime bien la course-poursuite, mais je trouve ça très court et finalement assez peu impressionnant, je me suis même demandé si c'était ça la fameuse course-poursuite dont tout le monde parle, c'est dire !

    Mais le souci principal du film et c'est là où je ne vais pas me faire des amis, c'est que le film se plante dans sa recherche du "réalisme", les personnages n'existent pas, à aucun moment je ne vois autre chose qu'un méchant trafiquant de drogue, à aucun moment je n'arrive à croire dans le personnage de Gene Hackman. Surtout pur ce dernier d'ailleurs, c'est l'impression qu'on lui a calqué une personnalité assez basique du flic pas forcément politiquement correct, pas forcément apprécié par sa hiérarchie, qui dit ce qu'il pense et qui n'hésite pas à cogner. Mais pour moi ça ne suffit pas pour créer un personnage, là j'ai vu une sorte d'archétype.

    Après Gene Hackman est un bon acteur, donc ça passe, mais je vois toujours Gene Hackman, jamais un personnage. Donc forcément je ne m'identifie pas à lui, je n'éprouve aucune empathie et ce qu'il fait ne m'intéresse pas du tout.

    Le seul moment où j'ai été un peu pris dans le truc, c'est le jeu du chat et de la souris dans le métro, et encore, on aurait pu aller tellement plus loin dans le partie de cache cache en étant soit plus exubérant, soit plus réaliste, tout ça semble vraiment manquer d'ampleur ou de modestie.

    En fait j'ai vu un film qui essaie plein de choses que j'aime, on a peu de musiques (très bonne lorsqu'il y en a par ailleurs), de longue scènes où il ne se passe pas grand chose censées ancrer tout ça dans une réalité, mais ça n'a pas pris. Le tout reste bien trop artificiel pour que ça me parle. Et limite je préfère un film qui esthétiquement, au niveau de la mise en scène, ne cherche pas le réalisme et qui parvient à créer réellement quelque chose d'intense (je pense à l'Impasse) en utilisant les effets de style qui trancheraient trop avec une approche réaliste, que ce film-ci qui malgré tout garde bien trop de séquelles d'un certain formatage au niveau de l'écriture des personnages et des scènes en elles-mêmes (je pense à Roy Scheider qui parle de la masse de la voiture, c'est très cinématographique comme manière de procéder et de découvrir le pot aux roses).

    Ce film ne m'intéresse pas.

    Et finalement je me rends compte que Killer Joe, que j'avais adoré à sa sortie proposait quelque chose de plus délirant, de moins ancré dans le réel, que Friedkin semble avoir du mal à retranscrire, parce que si les scènes sont longues où il ne se passe rien, comme dans une vraie filature, il ne semble pas réellement tirer parti de la situation pour montrer autre chose qu'un montage d'un mec qui attend (je caricature un peu).

    Mais loin de moi l'idée de nier une certaine audace dans la course-poursuite, mais ça ne m'empêche pas d'avoir vu mieux depuis et surtout de rester sur ma faim.
    Attigus R. Rosh
    Attigus R. Rosh

    Suivre son activité 84 abonnés Lire ses 2 269 critiques

    3,5
    Publiée le 12 mars 2017
    French Connection est un film policier pas mal.
    L'histoire, inspiré de faits réels, est très intéressantes, avec de bons rebondissements. On ne s'ennuie pas trop.
    Les acteurs sont bons. Gene Hackman est très bon dans le rôle principal. Il est bien épaulé par de bons Roy Scheider et Fernando Rey.
    Le personnage de Popeye, incarné par Hackman, est très intéressant.
    Les scènes de fusillades sont assez intenses. Elles ont certes un peu vieilli mais demeurent très divertissantes. La scène du tramway est mémorable.
    Bref, c'est un film policier pas mal.
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 21 janvier 2016
    Il n'y avait que William Friedkin pour apporter un tel climat à ce long-métrage de 1971 tiré d'une histoire vraie, et bien sûr le tandem Hackman/Scheider pour donner la réplique aux personnages principaux, face à un insaisissable et non moins magistral Fernando Rey. Tentaculaire, c'est le mot pour décrire cette "French Connection", tellement bien retranscrite à l'écran, et dont certaines scènes donnent au film des allures de documentaire, plus les acteurs et actrices portant à un haut degré de réalisme leurs rôles respectifs. Le casting est irréprochable. Il faut souligner la présence d'un acteur qui était également un monsieur du cinéma français (connu entre autre pour avoir joué aux côtés de Jean Gabin), je veux bien entendu parler de Marcel Bozzuffi, et dont l'affrontement (course-poursuite mémorable à l'appui) avec Gene Hackman constitue encore aujourd'hui un de ces moments rares du cinéma. Ce film est une plongée dans le début des années 70, à New York, Washington, comme à Marseille, et on peut y trouver quantité de références tant visuelles que musicales. Le nombre de lieux où se passe l'intrigue nous propose aussi une véritable visite guidée en parallèle des manigances des uns et de l'enquête des autres. L'atmosphère, intense, est aussi relativement sombre, voir assez sinistre (en particulier à la fin), ce qui renforce considérablement la gravité du sujet et sa portée auprès du public, puisque toujours d'actualité. Un monument, un chef-d’œuvre.
    Loskof
    Loskof

    Suivre son activité 293 abonnés Lire ses 688 critiques

    4,0
    Publiée le 18 mars 2015
    Vraiment une très bonne surprise, un peu comme Serpico il y a une semaine, le polar New Yorkais des années 70, il y a pas à dire mais ça en jette ! Alors c'est pas parfait, la réalisation est parfois hasardeuse, l'enquête un peu illisible parfois. Mais franchement qu'est-ce que c'est beau !! New York est sale, mal famée, sombre, le grain est juste hallucinant. Il y a un vrai cachet qui est donné à la photographie, c'est le genre de film où le réalisateur arriver à faire de sa ville un personnage à part entière (Collateral, Heat, ou Night Call récemment) et ça fait tout. Parce que dans un polar l'ambiance c'est primordial. En plus on a de la caméra à l'épaule une bonne partie du film, il y a quelque chose qui se passe à chaque fois avec la caméra. On sent que c'est hésitant des fois, mais ça fonctionne parfaitement le reste du temps. La fameuse course-poursuite, c'est quelque chose. Un vrai morceau de bravoure de bien 10 minutes, complètement lisible, haletant, et là encore avec une réalisation somptueuse (mouvement de caméra, angle, focale) tout y passe! Les acteurs ne sont pas en reste, Gene Hackman en tête, en policier têtu, aimant boire mais aimant avant tout son boulot. Le film est une belle déclaration d'amour à la police, j'ai trouvé ça bien fait, on n'en fait pas des héros, mais on montre le quotidien, l'envie, la rage qui peut les habiter.
    Truman.
    Truman.

    Suivre son activité 176 abonnés Lire ses 1 364 critiques

    3,5
    Publiée le 22 juin 2013
    Polar sec et nerveux munie d'un réalisme et d'une violence cru , le film a quand même prit a petit coup de vieux , rythme assez mou dans l’ensemble sauf lors des quelques scènes d'action qui sont étirés , et une intrigue plus que banal ce qui est assez dommage .
    On explore le milieu du trafic de drogue allant de Marseille a New York mais ça semble vraiment classique dans le fond , reste un certain style sec et nerveux avec des acteurs vraiment excellent Gene Hackman ou Roy Scheider ( Les dents de la mer ) .

    Esthétiquement le film est excellent et n'a pas prit une ride de ce coté ci , mention spécial pour la scène d'action du métro , prenante et tendu sur fond de course poursuite .
    Un film a voir au moins une fois car c'est un classique qui révolutionna le genre mais a prit un coup de vieux sur certains bords , reste des scènes mythique et un excellent casting .
    soniadidierkmurgia
    soniadidierkmurgia

    Suivre son activité 609 abonnés Lire ses 3 619 critiques

    4,5
    Publiée le 4 octobre 2012
    Friedkin est un grand metteur en scène qui est malheureusement réduit à une activité sporadique depuis plus de 20 ans. Redécouvrir le film qui lui a permis d’accéder à la notoriété est toujours un plaisir. Avec « French Connection », Friedkin emboîte le pas à Don Siegel mais ancre davantage son action dans le documentaire dont il est lui-même issu. Tourné totalement en décors naturels le film fut un choc pour l’époque. De nombreux metteurs en scène s’inspirèrent de cette nouvelle couleur donnée au polar. Le premier d’entre eux fut Richard Fleischer un an plus tard avec le très réussi « Les flics ne dorment pas la nuit ». Hackman et Scheider très crédibles tous les deux bénéficièrent du succès du film pour accéder au rang de stars. Hackma n en particulier qui campe un flic raciste et obsessionnel ne reculant devant rien pour traquer sa proie. Ses méthodes expéditivies sont contestées par sa hiérarchie comme celles de l’inspecteur Harry. Mais contrairement à Siegel qui teinte son propos d’une forme d’humour destinée à séduire le public, Friedkin demeure factuel et réaliste. Cette marque de fabrique sera reprise dans « Cruising » puis un peu délaissée dans « Police Federale Los Angeles » qui adoptera l’imagerie clipesque des eighties. Friedkin reste malgré tout fidèle aux célèbres poursuites inhérentes au genre et certainement marqué par celle de « Bullit », il innove à son tour avec un remake dans les rues de New-York, la voiture d’Hackman suivant une rame de métro aérien. A noter la présence toujours précieuse du regretté et trop rare Marcel Bozzufi.
    CH1218
    CH1218

    Suivre son activité 75 abonnés Lire ses 2 100 critiques

    4,5
    Publiée le 21 janvier 2016
    William Friedkin fait partie des réalisateurs du «Nouvel Hollywood» en vogue au début des années 70 et qui bénéficiaient alors d’une grande liberté créative. La mise en scène est brute, directe, réaliste, n’édulcorant jamais le scénario et montrant sans détour le côté sombre et sale de New York, son multi-oscarisé « French Connection » est l’un des grands classiques du polar US. Bien que nombreuses, les scènes de filatures sont subtilement réalisées/montées et la mythique séquence de poursuite du métro en voiture est l’un des éléments clés de la renommée du film. Gene Hackman habite littéralement son personnage de Jimmy "Popeye" Doyle et son jeu de cache-cache avec Fernando Rey nous régale. A noter également que Roy Scheider entame-là la plus belle décennie de sa carrière («les Dents de la Mer», «Marathon Man», «le Convoi de la Peur», «Que le Spectacle Commence !»).
    lhomme-grenouille
    lhomme-grenouille

    Suivre son activité 2343 abonnés Lire ses 3 158 critiques

    5,0
    Publiée le 3 janvier 2014
    L’air de rien, en plus d’être un film très nerveux et très tendu, je trouve que ce « French Connection » est un magnifique clin d’œil au polar à la française qui, il est vrai, dépotait quand même grave lors de la décennie précédente. Or, ce brassage de genre donne ici un film d’une tension et d’une noirceur qui n’a rencontré encore pour moi que peu d’équivalents dans le cinéma contemporain. Une des pièces maitresse du maitre Friedkin, à n’en pas douter…
    Chris Art
    Chris Art

    Suivre son activité 65 abonnés Lire ses 398 critiques

    4,5
    Publiée le 20 janvier 2015
    (...) En 1971, French Connection sort sur les écrans américains. Un polar à petit budget, sans stars au générique, avec un jeune réalisateur, dont les quatre premiers films, n'ont pas rencontré le succès. Cet homme, c'est William Friedkin, qui va exploser à la face du monde, avec son style proche du documentaire et la célèbre course-poursuite, qui fait concurrence à celle exceptionnelle de Bullitt sorti précédemment, en 1969 avec Steve McQueen. La genèse du film est tout aussi passionnante que le film en lui-même (...) French Connection va sortir des sentiers battus, en offrant un visage réaliste, dû à une réalisation caméra à l'épaule et à son style documentaire. William Friedkin est un ancien réalisateur de documentaires, il met son expérience au service de l'histoire, tout en s'inspirant du film Z de Costa-Gavras. Sa recherche de réalisme est accentué, par une lumière et des décors naturels. Elle est aussi dû au scénario s'inspirant de l'enquête des policiers Sonny Grosso et Eddie Egan (...) Le duo d'acteurs est une des forces de ce polar sans concessions. Gene Hackman emporte tout sur son passage, même lui-même, mais Roy Scheider veille, tel l’aîné sur son benjamin (...) La caméra à l'épaule ne les lâche pas, lors de leurs descentes, l'immersion est totale, on sent la tension dans chaque scènes, comme le froid qui les étreint lors de leurs planques (...) Ce classique du cinéma policier a peu vieilli, ses défauts font parti de son charme et accentue son réalisme (...)
    Mathias Le Quiliec
    Mathias Le Quiliec

    Suivre son activité 30 abonnés Lire ses 378 critiques

    3,5
    Publiée le 3 septembre 2013
    Un policier vraiment sympa et pas tout jeune en plus. Je savais que French Connection était réputé mais je m'attendais à quelque chose de plus violent, subversif ou pire encore. Il y a un peu de ça mais c'est surtout une ambiance et une mise en scène particulières avec un très bon Gene Hackman qu'on a envie de suivre dans toutes ses poursuites. Un petit plan séquence sympa et quelques belles scènes d'actions, notamment la traque dans le métro superbement joué ou encore quand Gene Hackman poursuit carrément le métro en bagnole. Un bon film globalement.
    anonyme
    Un visiteur
    4,0
    Publiée le 18 janvier 2015
    French Connection, vainqueur de l'Oscar du meilleur film en 1972, est un polar de Friedkin ( le réalisateur de L'Exorciste ). Le film explore les effets de la vente de drogue à New York. Pour commencer, French Connection a un très bon scénario. Les courtes poursuites et les scènes de filature sont haletantes, tout comme le film en lui-même. Car s'il y a bien une qualité à reconnaitre à French Connection, c'est bien le fait qu'il vous tient en haleine jusqu'au bout. La performance des acteurs est admirable : Gène Hackman gagne son premier oscar pour son rôle de flic déterminé, et Roy Scheider est excellent. Les acteurs secondaires ne sont pas mauvais non plus. J'ai juste regretté que Friedkin n'explore pas un peu plus la vie privée des 2 flics. Je n'ai pas non plus aimé la musique ( trop stridente ). Toutefois, la fin vaut le détour.
    French Connection est donc un très bon film policier, que je recommande.
    tomPSGcinema
    tomPSGcinema

    Suivre son activité 440 abonnés Lire ses 3 323 critiques

    3,5
    Publiée le 27 mai 2018
    Film fondé sur des faits réels qui sont survenus en 1962, "French Connection" se trouve être un film policier intéressant à suivre grâce à la présence d'une intense mise en scène de William Friedkin qui propose quelques moments marquant dont cette passionnante course-poursuite dans le métro. A noter aussi les excellentes prestations de Gene Hackman et Roy Scheider qui campent avec talent les policiers Jimmy "Popeye" Doyle et Buddy Russo.
    Gonnard
    Gonnard

    Suivre son activité 168 abonnés Lire ses 1 930 critiques

    2,5
    Publiée le 12 décembre 2007
    Le scénario n'est franchement pas emballant, encore moins original. Il ne se passe finalement pas grand chose. Les dialogues ne marquent pas. Une vilaine faute d'orthographe ouvre le film ("Marseilles"), c'est pas classe du tout, surtout quand on est français. La musique, je ne sais même plus s'il y en avait une. Malgré tout, on reste sur une impression pas si négative. La scène du chat et de la souris dans le métro est jouissive et rappelle celle du "Samouraï" avec Alain Delon. Dans celle de la voiture à la fin le réalisateur joue amirablement avec nos nerfs. Et enfin Gene Hackman c'est Gene Hackman.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top