Notez des films
Mon AlloCiné
    La Corde
    note moyenne
    4,0
    3889 notes dont 247 critiques
    répartition des 247 critiques par note
    54 critiques
    112 critiques
    52 critiques
    20 critiques
    7 critiques
    2 critiques
    Votre avis sur La Corde ?

    247 critiques spectateurs

    septembergirl
    septembergirl

    Suivre son activité 482 abonnés Lire ses 1 069 critiques

    3,5
    Publiée le 18 novembre 2014
    Un drame de 1948, réalisé par Alfred Hitchcock, qui nous plonge dans un huit-clos théâtral. Un film brillamment mis en scène et techniquement très réussi, au niveau de son montage, de sa lumière et de sa photographie, qui offre un bel exercice de style et une prouesse technique pour l’époque. Les dialogues tout comme le casting, James Stewart en tête, sont très bons. On regrettera cependant une histoire quelque peu basique et un suspense assez peu intense. Mais, même si l'on reste bien loin des chefs d’œuvre du réalisateur, le résultat global reste sympathique !
    Yannickcinéphile
    Yannickcinéphile

    Suivre son activité 1141 abonnés Lire ses 4 025 critiques

    5,0
    Publiée le 29 mars 2016
    Film fameux d’Hitchcock, La Corde est surtout une réussite de simplicité, de finesse, et s’avère être tout à fait passionnant avec pas grand-chose. Sûrement un des chefs-d’œuvre les moins connus du réalisateur. Un réalisateur qui s’appuie déjà sur un casting quatre étoile, et si bien sûr on retient James Stewart en tête d’affiche, je dois dire que l’acteur qui m’a vraiment le plus impressionné ici c’est John Dall. Il est vraiment hallucinant dans son rôle, d’une crédibilité à toute épreuve, et son personnage a vraiment un relief intéressant. J’ai beaucoup apprécié, et il s’empare très souvent de la vedette. De bons seconds rôles aussi, bien dans leurs personnages, et le charme de la méconnue Joan Chandler. Si je dois marquer une petite critique, elle ira vers Farley Granger, mais lequel souffre peut-être d’être dans l’ombre ici de John Dall. Le scénario est très bon. Simplicité mais efficacité, et le résultat est top. Suspens, tension, dialogues affutés, situations étranges, La Corde doit au théâtre toute cette précision et cette sobriété coup de poing qui font le charme des pièces bien écrites. Franchement le début ne laisse pas envisager la qualité du reste, accrocheur à souhait, et se concluant de façon fort réussie. Formellement Hitchcock joue la carte de la sobriété manifeste. Huis clos ou presque, ses plans-séquences sont d’une remarquable acuité, et parlent beaucoup plus qu’on ne croit. Un des risques en adaptant une pièce de théâtre en gardant un style théâtral, c’est de faire trop objectif, et du coup de faire aussi trop neutre. Là Hitchcock parvient à faire on ne peut plus simple, on pourrait parfois presque se croire devant une scène, et pourtant ses plans qui se penchent toujours au bon endroit, sont d’une précision redoutable. On oublie à la fois la simplicité des décors, de la musique, pour se concentrer sur ça. Franchement La Corde m’apparait comme une pépite de la sobriété à l’écran. C’est la preuve qu’on peut faire beaucoup avec peu, et qu’avec de solides acteurs, de solides dialogues, une vraie intrigue, un suspens peut être détonnant ! 5
    Plume231
    Plume231

    Suivre son activité 1932 abonnés Lire ses 4 639 critiques

    5,0
    Publiée le 29 octobre 2009
    Hitchcock avait beau appeler avec condescendance ce film "le truc", il n'empêche "La Corde" est une des plus grandes oeuvres de son réalisateur. C'est un exploit incroyable pour les techniciens et pour les acteurs d'avoir créés ou interprétés ce film d'une durée de 80 minutes avec seulement 8 plans-séquences. Dans cet exercice, John Dall et James Stewart, étonnant mais totalement convaincant dans ce rôle de professeur cynique surtout que c'est la seule et unique fois que l'acteur sort pour une fois de ses sentiers battus, ont l'air particulièrement à l'aise. Mais il faut surtout pas oublier l'intrigue audacieuse et cruelle à la fois, qui inspiré d'un horrible fait divers, a ce point tellement passionnante qu'elle scotche l'oeil du spectateur sur l'écran tout le long du film. Quoi qu'en pense Hitchcock, "Le Truc" ou plutôt "La Corde" est un incontestable chef d'oeuvre.
    stebbins
    stebbins

    Suivre son activité 385 abonnés Lire ses 1 747 critiques

    5,0
    Publiée le 3 septembre 2008
    Un excellent film, ambitieux et magistral. Alfred Hitchcock a réalisé un important travail sur l'espace avec La Corde, son premier film en couleurs sorti en 1948. Mais à la différence d'un film comme Dogville ( autre film travaillant sur l'occupation de l'espace et dont l'auteur prétend accéder à une forme de cinéma pur ), La Corde est une oeuvre tout à fait équilibrée dans ses intentions stylistiques et son propos : l'artifice y est tout de même un peu présent ( comme en témoigne la légère maladresse des raccords ) mais la maîtrise de ces quelques plans-séquences est totale et compense ce petit défaut. James Stewart, comme à son habitude, intériorise pour mieux s'exprimer par la suite : son personnage est ambigu, il semble être à la fois le grand responsable du meurtre et le personnage le plus scrupuleux du trio élitiste. Cette ambigüité amène bien entendu le spectateur à se poser des questions sur la sincérité du personnage et sur les frontières séparant les mots des actes. L'arrogance est un crime : tel pourrait être le sous-titre de ce chef d'oeuvre de complexité. Cette arrogance est parfaitement évoquée par le MacGuffin : ici, le coffre servant de buffet avec un mépris sans nom pour la victime. Riche en symbolique, d'une grande puissance visuelle et d'un discours lourd de sens, La Corde est un film à ranger parmi les essentiels d'Alfred Hitchcock. Indispensable.
    fandecaoch
    fandecaoch

    Suivre son activité 683 abonnés Lire ses 2 232 critiques

    4,0
    Publiée le 15 mars 2013
    La Corde : Ce film est une œuvre a part dans la carrière d’Alfred Hitchcock. Car c’est un film assez surprenant et différent dans la manière de faire. Car c’est tourné d’une façon théâtrale : un seul lieu, quelque personnage, beaucoup de dialogues… On a l’impression de voir une pièce de théâtre : Alfred Hitchcock a surement voulu ce lancer dans ce genre d’exercice (qui reprendra un petit peux dans fenêtre sur cour). L’intrigue du film est un peu simple mais elle est quand même bien travaillée malgré quand même quelque longueur, surtout pour la fin qui est un peu prévisible vu comment les personnages commencé à réagir mais le suspense est la. Les personnages d’ailleurs sont assez intéressants mais vers la fin, leurs réactions sont un peu stupides. L’histoire est quand même captivante dans l’ensemble. Mais le plus surprenant et la plus grande qualité dans le film c’est sa réalisation. Car on a le droit a de très longs plans séquences avec très peu de coupure. Ce qui renforce l’immersion et le coté théâtre de ce film. Mais malgré ça, la mise en scène y est superbe voir j’irais jusque la : magistrale. Bravo a Alfred Hitchcock pour cette réalisation et surtout cette mise en scène absolument remarquable avec un très beau arrière plan (remplit de lumière, effets spéciaux que Hitchcock a lui même mit en œuvre) . Et pour finir, les acteurs sont tous très convaincant aussi, et on a le droit au casting a James Stewart (un des acteurs fétiche d’Alfred Hitchcock, et il y a de quoi car il est vraiment énorme). Voila, pas le meilleur film d’Alfred Hitchcock, loin de la mais un exercice réussit haut la main pour Hitchcock.
    anonyme
    Un visiteur
    4,0
    Publiée le 26 octobre 2015
    Pour l'instant, s'il y a bien un film ou Hitchcock aurait mérité l'Oscar du meilleur réalisateur, c'est bien celui-là. Alors on croit à tort que ce film n'est constitué que d'un seul faux plan-séquence, ce qui est faux : il y a deux ou trois coupes franches, mais sinon le défi est relevé. Alors certes ce n'est pas parfait : on voit quand Hitchcock fait ses coupes (la caméra va généralement zoomer sur un objet sombre jusqu'à ce que l'écran devienne noir, puis dézoomer), mais on est en 1949, et pour l'époque c'est incroyable. Donc ce film est très réussi sur la forme, d'autant plus que la réalisation parvient à être à la fois vivante et posée. Alors qu'en est-il du fond ? Là encore le film est assez réussi, car l'histoire se révèle vite captivante à suivre. C'est dommage que le suspens arrive un peu tard (même s'il est dissimulé tout au long de l'oeuvre). Un film techniquement impeccable, et réussi au niveau de son histoire.
    titusdu59
    titusdu59

    Suivre son activité 46 abonnés Lire ses 696 critiques

    5,0
    Publiée le 24 décembre 2009
    La règle du plan unique n'est peut-être pas respectée à 100 pour 100, mais la mise en scène est telle qu'on oublie très vite ces défauts, et qu'on est complètement happé par le suspense omniprésent du film, et qui monte graduellement, tel un ascenceur. Un tandem de psychopathes totalement incroyable, qui se complète parfaitement rend la réplique à merveille à un James Stewart bien à sa place. Seul bémol, la fin, moralisatrice, et un peu ratée. Chef-d'oeuvre!
    shmifmuf
    shmifmuf

    Suivre son activité 121 abonnés Lire ses 1 761 critiques

    5,0
    Publiée le 16 mars 2013
    Outre un suspense qui va crescendo, ce film est une prouesse technique car il est tourné d'un seul jet, en uniquement 5 plans séquences.
    AlphaWolf
    AlphaWolf

    Suivre son activité 28 abonnés Lire ses 541 critiques

    1,5
    Publiée le 5 mars 2013
    Les adaptations de pièces de théâtre au cinéma sont toujours très casse-gueules. On en a encore une fois la preuve ici avec l'expérimental Rope, un huis-clos d'à peine 1h20 mais qui parait une éternité. L'intrigue est inintéressante au possible car il n'y strictement aucun enjeux, tout est couru d'avance et ce dès le départ. Et ce ne sont malheureusement pas les personnages superficiels, ou les dialogues tous plus insipides les uns que les autres excepté peut-être le dernier échange, qui relèvent le niveau général. Seule la réalisation au cordeau sauve Rope du naufrage complet. Et encore, l'intérêt de suggérer un plan unique, dont les coupes sont en plus bien visibles, ne saute pas aux yeux. A noter aussi que l'éclairage est plus que médiocre durant la majeure partie du film, peut-être dû au fait que c'était la première fois qu'Hitchcock filmait en couleurs.
    DarkParadise
    DarkParadise

    Suivre son activité 86 abonnés Lire ses 1 032 critiques

    4,5
    Publiée le 17 octobre 2011
    Presque un chef d’œuvre. Ambiance Hitchockienne à souhait, acteurs géniaux (surtout le grand James Stewart), scénario intelligent et dialogues incroyables. Ce film excelle sur tous les points. Il a la même force que "Fenêtre sur cour", où toute l'intrigue sur passe dans une seule pièce, et le résultat donne vachement bien ! Il s’agit d’un huis-clos qui est le théâtre d’un meurtre gratuit. L’ensemble du drame est filmé en continu : c’est-à-dire que les acteurs jouent comme des comédiens de théâtres, ne s’arrêtant de jouer que pour que le réalisateur puisse changer les bobines dont il dissimule les raccords par de savants fondus enchaînés. C’est à ce titre une œuvre à part dans la carrière d’Alfred Hitchcock, une œuvre d’une grande audace. C’est également une œuvre dérangeante : elle met en scène un crime et sa justification par ses propres auteurs, mus et inspirés par des principes dont la « morale » est des plus « immorales ». Le jeu des acteurs sonne admirablement juste : James Stewart, en professeur de philosophie, nous réjouit de son cynisme parfait, Farley Granger est poignant de faiblesse et de vérité tandis que John Dall est tout simplement diabolique. J'en suis complétement fan !
    belo28
    belo28

    Suivre son activité 47 abonnés Lire ses 1 130 critiques

    5,0
    Publiée le 3 novembre 2010
    Un Hitchcock mal aimé qui pourtant vaut véritablement le détour! Bien qu'il faille à sa réputation de tourné en un seul plan, il n'en reste pas moins un des plus cynique et probablement des meilleurs hitchcock!
    soulman
    soulman

    Suivre son activité 29 abonnés Lire ses 802 critiques

    5,0
    Publiée le 29 mars 2016
    Un film majeur de son auteur, à la fois brillant techniquement et sur le plan narratif. Les dialogues sont en effet très jouissifs et l'interprétation de cette farce macabre atteint des sommets (fabuleux John Dall que l'on retrouvera dans le génial "Gun Crazy", remarquables James Stewart et Farley Granger pour leur 1ère collaboration avec le maître). Le suspens débute dès le générique et augmente petit à petit, comblant le plus nihiliste des meurtriers pendant que la peur dévore son complice. Près de 70 ans après sa réalisation, la mise en scène reste éblouissante et le plaisir du spectateur intact, après de nombreux visionnages.
    halou
    halou

    Suivre son activité 68 abonnés Lire ses 1 530 critiques

    4,0
    Publiée le 16 mars 2009
    Huis clos machiavélique bien orchestré par le maître.
    Flavien Poncet
    Flavien Poncet

    Suivre son activité 171 abonnés Lire ses 1 024 critiques

    1,0
    Publiée le 21 septembre 2007
    Cordé sensément par un plan unique, «Rope» (USA, 1948) d’Alfred Hitchcock est avant tout l’adaptation cinématographique d’une pièce de théâtre. Ces deux conditions (retranscrire en un plan séquence une pièce de théâtre) pose le problème majeur de cette œuvre du «maître du suspense». Pasolini disait du plan séquence qu’il était un problème éthique du cinéma puisque c’était un non choix de mise en scène. Ici, non seulement Hitchcock décide de ne pas mettre en film la pièce de théâtre (en la laissant idéalement unis dans l’espace-temps) mais en plus il leurre son public en raccordant ses plans par des trucages grossiers et par surcroît scinde sèchement le film en 4 plans séquences. Hormis la valeur technique à laquelle prétend Hitchcock par son «choix», le suspense prend là un sens particulier puisqu’il ne trouve plus son foyer dans la sempiternelle "découverte" du coupable mais dans l’accusation probable de ces coupables préalablement connus. Dans le crime fatal qui motive le film, il n’est pas tant alléchant de constater la maestria technique que d’apprécier l’enchère de la tension. Et si les interprétations (notamment celle outrageuse de John Dall) à la mesure de l’incommodité d’un tel découpage technique ne renonce pas suffisamment à la mimétique théâtrale pour s’immerger dans le cinéma, l’absence de musique renvoie encore davantage à la pièce. Hitchcock, pourtant auteur cinématographique indéniable, par une mise à scène a priori comparable à du cinéma, s’avère in fine réaliser une œuvre pauvrement emprunte de cinéma. Mais le suspense est là, d’autant plus que «Rope» n’est pas exempt d’une vision sur le crime prémédité. Rapprochement avec l’extermination hitlerienne, Hitchcock confronte une théorie sur l’homme et la passion d’un crime concernant le droit des hautes classes à disposer de la vie d’autrui. Thématique typique du cinéma d’Hitchcock, celle de la perversion de l’homme, «Rope» est malheureusement trop maladroit pour en magnifier le contenu.
    Mr-Orange
    Mr-Orange

    Suivre son activité 16 abonnés Lire ses 64 critiques

    5,0
    Publiée le 19 décembre 2011
    Un excellent huit-clos réalisé par un dieu du cinéma au sommet de son art. Philosophique,provocateur et tendu sont les caractéristiques de ce film mené par une troupe d'acteur incroyable,James Stewart en tête. L'un des meilleurs films d'Hitchcock.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top