Notez des films
Mon AlloCiné
    Le Capitaine de Köpenick
    Le Capitaine de Köpenick
    Date de sortie inconnue / 1h 29min / Comédie dramatique
    De Helmut Käutner
    Avec Heinz Rühmann, Martin Held, Hannelore Schroth
    Nationalité ouest-allemand
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis et détails

    Pendant son séjour en prison, Wilhelm Voigt apprend le métier de cordonnier. Problème, il ne peut pas exercer à sa sortie car il n'a pas de papiers, or il ne peut en obtenir qu'avec un travail ! Passionné par l'armée, il a lu des dizaines de livres à ce propos et quand il endosse l'uniforme d'un capitaine, Wilhelm parvient à faire illusion. Avec des soldats, il occupe même l'hôtel de ville de Berlin-Köpenick, fait arrêter le maire et prend la caisse municipale !

    Titre original

    Der Hauptmann von Köpenick

    Distributeur -
    Récompense 1 nomination
    Voir les infos techniques
    Année de production 1956
    Date de sortie DVD -
    Date de sortie Blu-ray -
    Date de sortie VOD -
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage -
    Budget -
    Langues Allemand
    Format production -
    Couleur Couleur
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa -

    Acteurs et actrices

    Heinz Rühmann
    Rôle : Wilhelm Voigt
    Martin Held
    Rôle : Dr. Obermüller
    Hannelore Schroth
    Rôle : Mathilde Obermüller
    Willy A. Kleinau
    Rôle : Friedrich Hoprecht
    Casting complet et équipe technique

    Photo

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Voir plus de films similaires

    Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 1956, Les meilleurs films Comédie dramatique, Meilleurs films Comédie dramatique en 1956.

    Commentaires

    • sinemaze
      La version française est inégale. La formule : « Il a fait son service ? » est une belle et excellente trouvaille ! Par contre, des personnages secondaires tels qu'une poupée dans un bar et un caporal ont un accent trop prononcé pour qu'on ne les imagine pas sortis d'un film français, en tout cas d'une région française qui ne renvoie pas à la Prusse... Les mésaventures et déambulations de Wilhelm Voigt se suivent sans déplaisir en termes de durée, car à la bonhommie du personnage s'ajoute un franc-parler qui éclatera d'autant mieux lorsque le très inspiré capitaine de Köpenick mettra sa science du non-sens au service des plus fins adversaires (fair play) de son temps, après une tactique géniale, caustique pour l'habit et le verbe !
    Voir les commentaires
    Back to Top