Notez des films
Mon AlloCiné
    La Forêt
    La Forêt
    Date de sortie inconnue / 1h 22min / Comédie
    De Arnaud Desplechin
    Avec Martine Chevallier, Loïc Corbery, Adeline D'Hermy
    Nationalité français
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis et détails

    Surnommée le chef-d’oeuvre du « Molière russe », la pièce La Forêt d’Alexandre Ostrovski est une grande comédie satirique que le cinéaste Arnaud Desplechin s’amuse à revisiter avec un regard singulier et moderne. Farce lyrique et féroce, c'est l’histoire d’un monde imaginé par un auteur du XIXe siècle qui résonne puissamment au XXIe siècle. Au-delà de la satire, ce texte est une ode au métier de comédien.
    Distributeur -
    Voir les infos techniques
    Année de production 2013
    Date de sortie DVD -
    Date de sortie Blu-ray -
    Date de sortie VOD -
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage -
    Budget -
    Langues Français
    Format production -
    Couleur Couleur
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa -

    Acteurs et actrices

    Martine Chevallier
    Rôle : Raissa Gourmyjskaia
    Loïc Corbery
    Rôle : Alexej
    Adeline D'Hermy
    Rôle : Axioucha
    Denis Podalydès
    Rôle : Fortunatov
    Casting complet et équipe technique

    Dernières news

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Voir plus de films similaires

    Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2013, Les meilleurs films Comédie, Meilleurs films Comédie en 2013.

    Commentaires

    • PierreTwo
      certains acteurs ne sont pas même listés sur la fiche technique/générique de la chaine tv le diffusant (dont le très touchant Michel Robin)
    • Blaste
      Plus que décevant, on dirait littéralement une caricature du cinéma de Desplechin, sous le joug ou non du format télévisé : montage trop rapide, musique beaucoup trop présente, et surtout la proposition de montage intéressante qui était au cœur de "Léo en jouant dans La Compagnie des hommes", consistant à alterner entre une esthétique de la répétition dans des décors "incomplets" et une interprétation en décors pleins, n'a ici aucune légitimité, ça sort de nulle part, et bien qu'elle se structure selon une progression rythmique intéressante, ça survient de manière intello, branchée et gratuite.
    Voir les commentaires
    Back to Top