Notez des films
Mon AlloCiné
    Café lumière
    Bande-annonce Café lumière
    8 décembre 2004 / 1h 49min / Drame
    De Hou Hsiao-Hsien
    Avec Yo Hitoto, Tadanobu Asano, Masato Hagiwara
    Nationalités japonais, taïwanais
    Bande-annonce Ce film en VOD
    Presse
    4,0 23 critiques
    Spectateurs
    3,6 102 notes dont 22 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis et détails

    Yoko revient d'un séjour à Taïwan. La jeune femme visite une librairie à Jimbocho, le quartier des bouquinistes de Tokyo. C'est Hajime qui dirige la boutique. Ce garçon silencieux enregistre le bruit des trains qui traversent la ville.
    Après le divorce de ses parents, Yoko avait été élevée par son oncle devenu aveugle, à Yubari, dans l'île d'Hokkaido, au nord du pays. Aujourd'hui, elle reprend contact avec son vrai père et sa nouvelle épouse.
    Yoko fait une recherche sur le compositeur taïwanais Jiang Ewn-Ye, qui travailla un certain temps au Japon. Hajime aide Yoko dans ses travaux. Ils s'entendent bien et fréquentent ensemble les nombreux cafés de Tokyo...
    C'est la fête d'Obon, Yoko est de retour chez son père. Elle lui annonce qu'elle est enceinte d'un Taïwanais et qu'elle souhaite garder l'enfant pour l'élever seule. Son père et sa belle-mère semblent inquiets...
    Titre original

    Kôhî jikô

    Distributeur Diaphana Films
    Voir les infos techniques
    Année de production 2004
    Date de sortie DVD -
    Date de sortie Blu-ray -
    Date de sortie VOD 30/07/2015
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage 7 anecdotes
    Budget -
    Langues Japonais, Anglais
    Format production -
    Couleur Couleur
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa 111703

    Regarder ce film

    En VOD
    À découvrir sur
    Acheter ou louer sur CANAL VOD
    FilmoTV Achat dès 9,99 €
    UniversCiné Location dès 2,99 €
    Canal VOD Location dès 2,99 €
    Voir toutes les offres VOD
    Service proposé par
    Café lumière Bande-annonce VO 1:56
    Café lumière Bande-annonce VO
    6835 vues

    Acteurs et actrices

    Yo Hitoto
    Rôle : Yoko
    Tadanobu Asano
    Rôle : Hajime
    Masato Hagiwara
    Rôle : Seiji
    Casting complet et équipe technique

    Critiques Presse

    • Cahiers du Cinéma
    • Le Monde
    • Le Nouvel Observateur
    • Les Inrockuptibles
    • MCinéma.com
    • Positif
    • Télérama
    • Zurban
    • aVoir-aLire.com
    • Aden
    • Chronic'art.com
    • L'Humanité
    • Le Figaroscope
    • Le Point
    • Libération
    • Synopsis
    • TéléCinéObs
    • Ciné Live
    • Ouest France
    • Studio Magazine
    • L'Express
    • Première
    • Score

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    23 articles de presse

    Critiques Spectateurs

    kekili
    kekili

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 170 critiques

    1,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    Lourd , sans scenario ou poesie Mais interessant comme documentaire sur un des aspects du Japon d'aujourd'hui
    Hubert Guillaud
    Hubert Guillaud

    Suivre son activité 109 abonnés Lire ses 124 critiques

    4,0
    Publiée le 11 janvier 2017
    Hou Hsiao-Hsien rend là un bel hommage formel à Ozu. Non seulement on retrouve l'art du maître, mais également ses thèmes de prédilections : l'incommunicabilité familiale et sociale. Derrière l'errance urbaine et humaine de Yoko, dans ce Tokyo bien plus agité que ne l'était le Tokyo d'Ozu, HHH distille avec une grande économie de moyen une part de l'immuabilité de la vie. Magique.
    Attila de Blois
    Attila de Blois

    Suivre son activité 304 abonnés Lire ses 3 174 critiques

    3,5
    Publiée le 5 novembre 2012
    C'est fou ce qu'un scénario a priori sans consistance, sans ligne directrice, dans lequel il ne se passe pas grand chose peut s'avérer au final captivant. Il faut sûrement mettre cela sur le compte des qualités du réalisateur qui arrive à faire de ce film contemplatif, relatant le quotidien d'une japonaise ordinaire, une oeuvre jamais ennuyeuse.
    🎬 RENGER 📼
    🎬 RENGER 📼

    Suivre son activité 2541 abonnés Lire ses 6 053 critiques

    0,5
    Publiée le 25 mars 2009
    Hou Hsiao Hsien est LE cinéaste le plus soporifique qui puisse exister. Certes il n’est pas le seul, mais ce qui est sûr, c’est qu’il parvient à nous endormir à chaque fois ! Comme en atteste son dernier film : Le Voyage du ballon rouge (2008) ou celui-ci : Café Lumière (2004), le résultat final se veut plus contemplatif et lassant que vif et captivant. Une œuvre où l’on s’ennui rapidement et auquel on n’attend qu’une ...
    Lire plus
    22 Critiques Spectateurs

    Photos

    12 Photos

    Secret de tournage

    Un hommage à Yasujirô Ozu

    Café Lumière se veut un hommage au grand cinéaste Yasujiro Ozu, décédé en 1963. Peu connu en France, à la différence d'Akira Kurosawa, sa filmographie révèle un cinéaste attaché à l'étude des moeurs de la classe moyenne japonaise. Et Hou Hsiao Hsien d'ajouter: "L'inquiétude de la société japonaise est dans tous les films d'Ozu. Il ne raconte pas de simples histoires familiales, son propos est plus ample. Ozu raconte le Japon tout entier, tel... Lire plus

    Regard étranger

    Le studio japonais Shochiku proposa au cinéaste taïwanais Hou Hsiao Hsien d'écrire et de réaliser un long métrage, à l'occasion du centième anniversaire de la naissance de Yasujiro Ozu. "Je suis un réalisateur taïwanais" explique-t-il; "même si je suis allé une vingtaine de fois au Japon au cours de ces vingt dernières années, je n'y habite pas. J'y suis un étranger." Il poursuit: "Dans mon observation de la vie japonais... Lire plus

    Découverte sur le tard

    Hou Hsiao Hsien avoue avoir découvert le cinéaste japonais sur le tard. "Pour moi, Ozu était un cinéaste pour le troisième âge. Ce n'était pas pour moi, ce n'était pas ma génération". Ce n'est qu'à l'occasion d'une rétrospective organisée à Paris, à la fin des années quatre-vingt, que Hou Hsiao Hsien est allé voir Gosses de Tokyo, une des premières oeuvres d'Ozu, qu'il tourna en 1932.

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Voir plus de films similaires

    Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2004, Les meilleurs films Drame, Meilleurs films Drame en 2004.

    Commentaires

    Voir les commentaires
    Back to Top