Notez des films
Mon AlloCiné
    Tony Takitani
    Bande-annonce Tony Takitani
    25 janvier 2006 / 1h 15min / Drame
    De Jun Ichikawa (II), Jun Ichikawa
    Par Jun Ichikawa (II), Jun Ichikawa
    Avec Issey Ogata, Rie Miyazawa, Shinohara Takahumi
    Presse
    3,7 18 critiques
    Spectateurs
    3,1 43 notes dont 8 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis

    Tony a eu une enfance solitaire. Il perçoit donc les émotions comme anormales, voire immatures.

    Quand il rencontre Eiko, il découvre les sentiments jusqu'alors ignorés : l'affection, et son pendant, la peur de sa perte.

    Leur amour s'épanouit sans problème à une exception près: l'achat compulsif et irresistible des vêtements de marque, qu'Eiko accumule dans une pièce dédiée à cette obsession. Quand elle disparaît tragiquement, Tony passe ses journées dans cette pièce, entouré de ces habits-souvenirs. Il décide alors de passer une annonce, à la recherche d'une femme aux mesures de la disparue...
    Tony Takitani Bande-annonce VO 1:56
    Tony Takitani Bande-annonce VO
    7477 vues

    Acteurs et actrices

    Issey Ogata
    Rôle : Tony Takitani, Schozaburo Takitani
    Rie Miyazawa
    Rôle : Konuma Eiko, Hisako
    Shinohara Takahumi
    Rôle : Young Tony Takitani
    Casting complet et équipe technique

    Critiques Presse

    • Ciné Live
    • Le Nouvel Observateur
    • Score
    • L'Humanité
    • Le Figaro
    • Le Monde
    • Première
    • TéléCinéObs
    • Zurban
    • aVoir-aLire.com
    • Cahiers du Cinéma
    • Chronic'art.com
    • Les Inrockuptibles
    • Libération
    • MCinéma.com
    • Positif
    • Télérama
    • Studio Magazine

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    18 articles de presse

    Critiques Spectateurs

    justineg
    justineg

    Suivre son activité 39 abonnés Lire ses 906 critiques

    1,0
    Publiée le 12 juillet 2007
    Une étoile parce que ce film reste toujours un mystère pour moi. Il se suit sans ennui même s'il est assez lent mais alors je ne comprends pas le message du film du tout !!
    Youmna C
    Youmna C

    Suivre son activité 34 abonnés Lire ses 351 critiques

    0,5
    Publiée le 29 septembre 2006
    Ennuyeux et décousu.... On ne s'attache à rien dans ce film!
    Caroline C
    Caroline C

    Suivre son activité 15 abonnés Lire ses 379 critiques

    0,5
    Publiée le 27 août 2019
    Attention, gros navet ! Le film dure 1h15 mais c'est un calvaire pour arriver jusqu'au générique de fin. On aura du subir pendant tout ce temps des images grises et sans lumière, des plans fixes de 10 minutes dans un dressing sombre à regarder une femme essayer des manteaux (ah oui, et des chaussures aussi), des dialogues minimalistes et une voix off qui souligne chaque grand moment d'action du film, du style "et alors qu'elle attendait au ...
    Lire plus
    cinefil-31
    cinefil-31

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 98 critiques

    2,5
    Publiée le 29 septembre 2006
    Dés le générique le ton du film est donné, du sable, un enfant seul, un petit air de piano, une voix off. Durant une heure et quart, on suit la solitude de Tony, entre magnifiques musiques et images. La mise en scéne est impressionante, elle nous happe littéralement, mais on finit comme le personnage, on ne ressent pas grand chose, trop de suggestion sans doute. Un regard mélancolique, qui nous fait frolé l'ennui. Mais certaines scénes ...
    Lire plus
    8 Critiques Spectateurs

    Photos

    18 Photos

    Secret de tournage

    Adaptation

    Ce n'est pas la première fois que Jun Ichikawa adapte une nouvelle. Il avait déjà porté à l'écran Byoin de shinu to iu koto un livre de Fumio Yamazaki en 1993, Tugumi de Mahoko Yoshimoto en 1990 ou encore No raifu kingu de Seikou Ito en 1989. Chaque films portent à chaque fois le titre du livre. Pour Tony Takitani, le réalisateur reconnaît que la tâche était un peu plus difficile : "J'avais déjà adapté des romans au cinéma. Et je savais que... Lire plus

    Dernières news

    1ères séances : "Munich" séduit Paris
    NEWS - Box Office
    mercredi 25 janvier 2006
    Locarno 2004 : le palmarès
    NEWS - Festivals
    mardi 17 août 2004
    "Private" de l'Italien Costanzo Savero et "En garde" de l'Allemande Ayse Polat sont les deux grands vainqueurs du 57e Festival...

    Infos techniques

    Nationalité japonais
    Distributeur Celluloïd Dreams
    Récompense 1 nomination
    Année de production 2004
    Date de sortie DVD -
    Date de sortie Blu-ray -
    Date de sortie VOD -
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage 1 anecdote
    Budget -
    Langues Japonais
    Format production -
    Couleur Couleur
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa -

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Voir plus de films similaires

    Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2004, Les meilleurs films Drame, Meilleurs films Drame en 2004.

    Commentaires

    • Nelly M.
      Enfin une analyse juste de la solitude apprise dès l'enfance et qui donne le vertige à l'idée de toute attache... Indispensable de se laisser porter par ce film sorti en 2004... Situé dans le majestueux-fataliste-funèbre. Le recueillement rappelle assez la cérémonie du thé nipponne, peu de mots, mêmes silences donnant envie de rire changés en délectation muette... Un petit tour de l'Histoire japonaise = "guerre sur guerre" dont des enfants sont nés... L'écran noir quelques secondes, la caméra tourne en rond d'un plan au suivant... Si on n'est pas conquis par le procédé, on crie au maniérisme, il est toujours possible de penser aux jumelles à diapositives circulaires d'antan... Le réalisateur Jun Ichikawa entrelace le passé et le présent de Tony, le jour et la nuit, exactement comme un enfant ressent notre monde... Les notes de piano lancinantes s'arrêtent s'il y a un fait nouveau... Vrai que c'est lent si on n'est ni mélomane, ni poète, ni enfant blessé, ni parent attentif... Images ralenties, flottantes, dans un demi-sommeil mais il va y avoir plus percutant avec la jeune épousée, ses adorables petits escarpins jaunes qui s'agitent. Singerie de nos villes où les fringues sont censées remplacer la matière grise, seule planche de salut ?... Les contemplatifs, les curieux raffinés, ainsi que nombre d'enfants dont la menotte n'a pas trouvé où se suspendre en temps opportun trouveront leur bonheur dans ce flash du Japon aisé happé par la gadgétisation étatsunienne. Amer comme un vieillard ou arborant le petit sourire des nouveaux-nés, quoi qu'il arrive, Tony Takitani s'occupe.
    Voir les commentaires
    Back to Top