Mon AlloCiné
    Minuit à Paris
    Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Minuit à Paris" et de son tournage !

    Une déclaration d'amour de Woody Allen à Paris, ville magique !

    Le plaisir de croiser au hasard des rues les acteurs français les plus en vus du moment

    Le retour de Buñuel et des surréalistes !

    La scène des boucles d'oreilles, allénienne comme on l'aime

    La nostalgie qui s'empare du film et du spectateur

    Les inséparables

    Minuit à Paris est la troisième oeuvre de 2011 à compter Guillaume Gouix et Olivier Rabourdin dans son casting, après Poupoupidou et la série Les Beaux mecs. Mais, comme dans cette dernière, où ils interprétaient le même personnage à différentes époques, les deux acteurs ne se croisent jamais chez Woody Allen.

    Festival

    Le film, présenté en Sélection Officielle (Hors Compétition), a fait l'ouverture du Festival de Cannes 2011.

    Paris

    Après Londres (Match Point, Scoop et Le Rêve de Cassandre) et Barcelone (Vicky Cristina Barcelona), c'est à Paris qu'a choisi de s'installer Woody Allen. Bien que new-yorkais, le cinéaste ne cache pas son amour pour la Ville-Lumière : "Si je n’habitais pas à New York, je vivrais à Paris." La capitale, qui attire des millions de touristes chaque année grâce à son histoire culturelle et politique, a séduit Woody Allen lors du tournage de Quoi de neuf, Pussycat ? en 1965, film dont il était scénariste et interprète. Le réalisateur regrette de ne pas s'être installé à Paris à l'époque : "Cela aurait été trop risqué pour moi à l’époque. Mais avec du recul, je me dis que j’aurais pu y vivre, ou au minimum, j’aurais pu y prendre un appartement et me partager entre les deux villes. Or, je ne l’ai pas fait, et je le regrette."

    A la croisée des chemins

    Minuit à Paris suit le parcours de Gil (Owen Wilson), un scénariste hollywoodien, admirateur d'Ernest Hemingway qui rêvait autrefois de devenir un grand écrivain. Plus jeune, Gil avait déjà séjourné à Paris. De retour dans la capitale française, il repense à cette époque où rien n'était encore écrit et où son avenir lui appartenait : "Gil a vécu à Paris quand il avait une vingtaine d’années, et la ville est pour lui symbole de romantisme. C’était l’époque où sa carrière ne faisait que commencer (...). C’était aussi le moment où il s’est retrouvé à la croisée des chemins. Du coup, en revenant à Paris, il repense à cette époque et aux choix qu’il n’a pas faits", explique Owen Wilson.

    Direction d'acteurs

    Woody Allen déclare à propos du tournage de Minuit à Paris : "Je n’ai jamais eu à diriger qui que ce soit." En réalité, ses acteurs le décrivent comme un metteur en scène déterminé et sûr de lui mais qui laisse toutefois beaucoup de liberté à son casting, comme le confirme Rachel McAdams : "L’atmosphère était très détendue, et j’apprécie le fait que Woody sache ce qu’il veut, ce qui me donne confiance en moi et me permet de savoir où je vais. Pour autant, il est très ouvert aux suggestions des autres et il sait travailler en équipe." Owen Wilson, lui, revient sur la méthode de travail du cinéaste qui consiste à filmer des scènes de trois minutes en une seule prise : "Ça vous donne une décharge d’adrénaline, comme quand on fait du sport. On sait qu’il faut être juste et qu’on n’aura pas forcément la possibilité de se rattraper à la prise suivante. Cela vous oblige à vous concentrer davantage."

    Owen Wilson

    Woody Allen a choisi le comédien pour son sens du comique et son aisance : "On n’a pas l’impression qu’il joue car, sur le plateau, on dirait tout simplement quelqu’un qui parle de manière naturelle, et ça, ça me plaît. Il a un formidable sens de l’humour et un instinct comique très différent du mien, mais génial dans son genre. Il incarne le héros populaire type, blond aux yeux bleus, le soldat héroïque qu’on voit sur les vieilles photos de guerre, tout en étant très drôle. C’est un mélange rare, et je me suis dit qu’Owen serait formidable."

    Rachel McAdams

    La Canadienne incarne Inez, la fiancée de Gil. Installée dans une vie stable et confortable, elle se contente de sa relation amoureuse avec Gil : "Elle aime Gil – ou en tout cas, elle croit l’aimer – et ne se pose pas trop de question sur l’état de leur relation. Elle pense que Gil est un type bien, et un bon parti, et que c’est un garçon stable tant qu’il écrit des scénarios (...)", explique Woody Allen. Le réalisateur a choisi la comédienne pour son "incroyable vivacité. Elle est drôle quand il faut qu’elle soit drôle, et sérieuse quand il faut qu’elle soit sérieuse. Elle est d’une très grande justesse, et ne surjoue jamais. Elle crève l’écran."

    La muse

    Marion Cotillard incarne Adriana, le genre de femmes "hors du commun que les artistes aimaient peindre, ces femmes qui vivaient avec eux et qui leur faisaient beaucoup de bien", déclare Woody Allen. Muse d'artistes célèbres, elle est attirée par Gil dès leur rencontre, comme le précise Marion Cotillard : "Adriana ne sait pas bien où elle en est et elle cherche sa place. (...) Elle a toujours eu le sentiment de ne pas bien appartenir à son époque, et elle croit comprendre que Gil est comme elle. Elle se reconnaît en lui." Le réalisateur a choisi l'actrice française pour son "charisme naturel" et sa capacité à "mobiliser toutes sortes d’émotions en un temps record."

    Carla Bruni

    Woody Allen a proposé à la Première Dame de France le rôle de guide du musée dans son film, lors d'un petit déjeuner organisé par le Président. Carla Bruni était ravie de cette proposition : "J’aimerais pouvoir dire plus tard à mes petits-enfants que j’ai tourné dans un film, juste pour en avoir fait l’expérience." Woody Allen était enchanté de cette collaboration : "Elle s’est révélée très bonne actrice et je crois que si je lui avais confié un rôle plus conséquent, elle s’en serait tout aussi bien tirée, mais je ne pense pas que cela aurait été pratique pour elle de bloquer sept semaines dans son emploi du temps pour tourner un film."

    Tournage

    L'équipe du film a eu la chance de pouvoir investir des lieux magnifiques de Paris, tels la Galerie des Glaces du château de Versailles, le Musée Rodin, le pont Alexandre III ou encore le jardin Jean XXXIII de la cathédrale Notre-Dame. Rachel McAdams revient sur cette chance : "C’était un vrai bonheur de se retrouver dans ces endroits qui sont en général assaillis par les touristes, et d’y être en tout petit comité, avec une équipe technique très légère et quelques acteurs qui arpentaient les lieux comme s’ils étaient chez eux. C’était vraiment magique."

    Un film léger ...

    Woody Allen reconnaît que Minuit à Paris est une comédie plus légère que celles qu'il a l'habitude de réaliser : "Je crois bien qu’il y aura toujours de la gravité dans mes films car ma vie et ma manière de penser sont parcourues par des idées noires. Mais s’agissant de Minuit à Paris, la gravité est présente en mode mineur. Le ton et l’ambiance sont surtout romantiques et insouciants."

    ... et optimiste

    Au fur et à mesure du film, le personnage de Gil évolue, se prend en main mais s'aperçoit également qu'il doit abandonner ses illusions. Au final, changer de vie ne le rendra pas plus heureux. Pour autant, le film est optimiste selon Woody Allen : "S’il veut être un véritable artiste et, plus généralement, un type bien, il a intérêt à voir la réalité en face et à accepter l’idée que le bonheur et la sérénité mentale dont on a besoin pour avancer dans la vie se trouvent en soi. Du coup, je crois que le film est optimiste, dans la mesure où Gil en vient à la conclusion qu’il vaut mieux ne pas se bercer d’illusions, car même si c’est plus agréable, et moins douloureux, il est quand même préférable de ne pas le faire." Owen Wilson ajoute : "Je crois qu’il doit trouver le moyen d’être heureux là où il est. (...) Je trouve que ce film est extrêmement optimiste. Cet optimisme vient aussi du fait que Paris donne l’impression que tout y est possible. Et le film ne parle que de ça."

    Une équipe familière

    Woody Allen s'est entouré de ses fidèles collaborateurs pour Minuit à Paris. On retrouve ainsi au générique Letty Aronson et Stephen Tenenbaum, producteurs de Woody Allen depuis plus de quinze ans pour la première et dix ans pour le second. La productrice Helen Robin, elle, retrouve le cinéaste new-yorkais pour la dix-neuvième fois. Quant à Alisa Lepselter, elle a signé le montage d'une douzaine de ses films. Juliet Taylor a été directrice de casting sur une trentaine de films du réalisateur et sa collègue Patricia Dicerto sur cinq de ses films. Woody Allen retrouve par ailleurs les Espagnols Jaume Roures, Javier Mendez (tous les deux producteurs) et Sonia Grande (chef costumière), rencontrés sur Vicky Cristina Barcelona.

    Politique et comédie

    Alors que la Première Dame de France incarne dans Minuit à Paris une guide de musée, il est amusant de constater qu'elle côtoie Michael Sheen, qui a incarné à deux reprises l'ancien Premier Ministre britannique Tony Blair dans The Queen et The Special Relationship. Le comédien anglais interprète ici Paul, un homme marié très cultivé qui fait craquer Rachel McAdams : "Michael Sheen a dû jouer à la fois le pseudo-intellectuel, le véritable intello, le type pédant – et il s’en est très bien tiré d’entrée de jeu", explique Woody Allen.

    Directeur de la photographie

    Darius Khondji a déjà collaboré avec Woody Allen sur Anything else, la vie et tout le reste. Ce chef-opérateur iranien a travaillé également avec de grands noms tels que David Fincher (Panic Room et Seven), Danny Boyle (La Plage), Roman Polanski (La Neuvième porte), Michael Haneke (Funny Games U.S.) et Wong Kar-Wai (My Blueberry Nights). Son travail sur Evita a été nommé à l'Oscar de la meilleure photographie.

    Du casting à la réalisation

    Chargé du casting français, Stéphane Foenkinos a travaillé sur une soixantaine de films signés entre autres par Jacques Doillon, Benoît Jacquot, André Téchiné, François Ozon et Jean-Luc Godard. Il a également collaboré sur Meurs un autre jour, Harry Potter et la Coupe de Feu, Casino Royale et The Tourist. Il est actuellement en train de coréaliser avec son frère David Foenkinos son premier film , La Délicatesse, avec Audrey Tautou.

    Des Français au casting

    Le film se déroulant à Paris, il est normal d'y croiser des visages bien connus des spectateurs français. Ainsi, Marion Cotillard et Léa Seydoux apparaissent dans Minuit à Paris et poursuivent, après Inception pour la première et Robin des Bois pour la seconde, leur ascension américaine. Plus étonnant, on croise également Carla Bruni, Manu Payet, Guillaume Gouix et Gad Elmaleh, que l'on retrouvera bientôt dans Les Aventures de Tintin : Le Secret de la Licorne.

    Un dieu à Paris

    Dans la peau de M. Fitzgerald, on trouve Tom Hiddleston, un comédien anglais, récemment interprète du dieu Loki dans Thor de Kenneth Branagh.

    Couple un jour, couple toujours

    C'est la deuxième fois que Rachel McAdams et Owen Wilson jouent les amoureux au cinéma : dans la comédie Serial noceurs, le grand blond tombait en effet amoureux de la belle, à l'occasion d’un mariage. Les deux acteurs étaient ravis de se retrouver : "J’étais très heureuse de retravailler avec Owen car on s’était vraiment amusés quand on a tourné ensemble. Et comme nous avions ici des rapports beaucoup plus orageux que dans Serial noceurs, j’étais curieuse de voir comment les choses allaient se dérouler. Et si nos personnages ne s’entendent pas bien, nous on s’est de nouveau très bien entendus", confie la jolie Canadienne.

    Retrouvailles

    Outre Rachel McAdams, Owen Wilson retrouve sur le tournage de Minuit à Paris Adrien Brody, dont il jouait le frère dans A bord du Darjeeling Limited. Quant à Kathy Bates, elle tourne à nouveau sous la direction de Woody Allen vingt ans après Ombres et brouillard.

    Deuxième essai

    Woody Allen souhaitait déjà tourner à Paris en 2006 mais y a renoncé en raison du coût trop élevé. Il avait cependant déjà réussi à filmer dans la capitale Tout le monde dit I love you en 1996. Le réalisateur américain est ravi de revenir sur le sol français : "J’adore livrer au spectateur ma vision de Paris. Tout comme je filme New York à ma façon, et que d’autres réalisateurs la filment à leur façon, un autre metteur en scène que moi donnerait de Paris une image très différente. Moi, ce qui m’intéresse, c’est de filmer cette ville, en y projetant les sentiments qu’elle m’inspire."

    Petit salaire

    Pour son rôle dans le film, Carla Bruni a touché un cachet de figurant soit ... 150€ la journée!
    Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
    • Joker (2019)
    • Maléfique : Le Pouvoir du Mal (2019)
    • Hors Normes (2019)
    • Terminator: Dark Fate (2019)
    • Donne-moi des ailes (2019)
    • Mon chien Stupide (2018)
    • Stephen King's Doctor Sleep (2019)
    • Abominable (2019)
    • Au nom de la terre (2019)
    • La Belle époque (2019)
    • Shaun le Mouton Le Film : La Ferme Contre-Attaque (2019)
    • Sorry We Missed You (2018)
    • La Vérité si je mens ! Les débuts (2018)
    • Chambre 212 (2019)
    • Midway (2019)
    • Le Traître (2019)
    • Papicha (2019)
    • Retour à Zombieland (2019)
    • Matthias & Maxime (2019)
    • Gemini Man (2019)
    Back to Top