Mon compte
    César 2024 : Anatomie d'une chute Meilleur Film, Justine Triet Meilleure Réalisatrice
    Maximilien Pierrette
    Journaliste cinéma - Tombé dans le cinéma quand il était petit, et devenu accro aux séries, fait ses propres cascades et navigue entre époques et genres, de la SF à la comédie (musicale ou non) en passant par le fantastique et l’animation. Il décortique aussi l’actu geek et héroïque dans FanZone.

    Avec 6 récompenses, dont celles du Meilleur Film et de la Meilleure Réalisation, "Anatomie d'une chute" est le grand vainqueur de la 49ème cérémonie des César. Découvrez le palmarès complet.

    Bestimage

    Depuis sa Palme d’Or au Festival de Cannes, en mai 2023, son destin semblait écrit. Et ses Golden Globes et autres BAFTA Awards, en plus de ses nominations aux Oscars, ne faisaient que renforcer ce sentiment. Pourtant, Le Règne animal a bien failli empêcher le sien, en s’imposant dans les catégories techniques.

    Mais Anatomie d’une chute s’est rattrapé pour devenir le grand vainqueur de la 49ème cérémonie des César. Au prestige et aux points, avec six récompenses (plus haut total de la soirée).

    Et pas les moins importantes : Meilleur Film, Meilleure Actrice pour Sandra Hüller, Meilleur Acteur pour Swann Arlaud, Meilleur Scénario Original, Meilleur Montage et Meilleure Réalisation. Remise à Justine Triet, seconde lauréate de l’Histoire de cette catégorie… après Tonie Marshall en 2000.

    Justine Triet dans l'Histoire

    Un sacre historique (au même titre que le César des Meilleurs Costumes, remis pour la première fois à un film contemporain, Le Règne animal) dans une cérémonie sans grande surprise au final. Aussi bien sur scène, avec une absence d’incident comme de rires francs, comme au niveau du palmarès.

    Je verrai toujours vos visages avait pourtant ouvert les festivités, avec le César de la Meilleure Actrice dans un Second Rôle remis à Adèle Exarchopoulos (l’une des quatre nommées pour long métrage dans la catégorie).

    Et Chien de la casse a fait illusion avec ses deux prix (Meilleur Premier Film et Meilleure Révélation Masculine pour l’inévitable Raphaël Quenard, auteur du discours le plus drôle et enjoué). Mais les favoris ont fini par s’imposer.

    Un cinéma audacieux récompensé

    En récompensant Anatomie d’une chute et Le Règne animal (cinq prix dont Meilleure Musique, de la Meilleure Photographie et Meilleurs Effets Visuels), l’Académie a ainsi salué un cinéma qui ose.

    Qui à l’audace de s’aventurer sur des sentiers (le film de procès d’un côté, le fantastique de l’autre) que l’on pensait réservés aux seuls anglo-saxons. Et qui ne sacrifie pas la forme au fond, et inversement.

    Deux sacres logiques et attendus, dans une 49ème édition qui s’est déroulée alors que #MeToo fait trembler le cinéma français, quatre ans après le faux départ de la cérémonie de 2020. Et où le plus important allait au-delà des prix et de la qualité des œuvres récompensées.

    L'émotion de Jamel, la classe de Nolan, la force de Judith

    Dans l’émotion inattendue de Jamel Debbouze, venue remettre son César d’honneur à Agnès Jaoui, ou la classe de Christopher Nolan au moment de recevoir le sien et de déclarer sa flamme au public français.

    Mais aussi, et surtout, dans ce discours incroyablement fort de Judith Godrèche sur les violences sexuelles et sexistes dans le milieu, prononcé avec une dignité incroyable.

    "Ayons le courage de dire tout haut ce que nous savons tout bas"

    Ou encore dans la manière dont les discours des lauréats évoquaient des problématiques sociétales actuelles, en écho aux propos des films pour lesquels ils étaient primés. "Pour la première fois de notre carrière, un tournage a été interrompu par les conséquences du changement climatique", alertait ainsi le quatuor qui s’est vu remettre le trophée du Meilleur Son pour Le Règne Animal. "Il est temps que les politiques sortent de leur déni de réalité. Que sommes-nous en train de laisser à nos enfants ?"

    Raphaël Quenard, de son côté, lançait un message de soutien aux agriculteurs quand Mathilde Bédouet (Meilleur Court Métrage d’Animation pour Été 96) se voulait optimiste : "Je crois très fort à l’engagement de toute ma génération."

    Il est temps que les politiques sortent de leur déni de réalité. Que sommes-nous en train de laisser à nos enfants ?

    Une génération, celle de cette 49ème cérémonie, qui s’est notamment mobilisée pour la paix et le cesser-le-feu entre Israël et la Palestine : Swann Arlaud dans son discours lu par Sandra Hüller, car retenu sur un tournage en Norvège.

    Mais aussi Arieh Worthalter (Meilleur Acteur pour Le Procès Goldman), Kaouther Ben Hania (Meilleur Film Documentaire pour Les Filles d’Olfa), Gala Hernandez Lopez (Meilleur Court Métrage Documentaire pour La Mécanique des fluides) ou Golshifteh Farahani, venue remettre le César du Meilleur Film Étranger.

    Symboles et messages de paix

    Ou sur les tenues d’Adèle Exarchopoulos, Audrey Diwan et Dali Benssalah, qui arboraient un badge demandant l’arrêt des combats à Gaza et la libération des otages. S’il n’est pas rare que la politique s’invite aux César, il a trop souvent été reproché à la cérémonie d’être déconnectée du monde extérieur pour ne pas saluer ces quelques prises de position.

    En 2024, les César n’ont pas seulement récompensé quelques-uns des films les plus marquants de l’année écoulée. Ils ont aussi montré, à travers les films et certains discours, qu’ils étaient conscients et préoccupés par l’état du monde.

    César 2024 : le palmarès complet

    César d'honneur

    • Agnès Jaoui
    • Christopher Nolan

    Meilleur film : Anatomie d'une chute de Justine Triet

    Étaient également nommés :

    • Chien de la casse de Jean-Baptiste Durand
    • Je verrai toujours vos visages de Jeanne Herry
    • Le procès Goldman de Cédric Kahn
    • Le Règne animal de Thomas Cailley

    Meilleure réalisation : Justine Triet - Anatomie d'une chute

    Étaient également nommés :

    Anatomie d’une chute
    Anatomie d’une chute
    Sortie : 23 août 2023 | 2h 31min
    De Justine Triet
    Avec Sandra Hüller, Milo Machado-Graner, Swann Arlaud
    Presse
    4,4
    Spectateurs
    4,1
    Voir via MyCanal

    Meilleure actrice : Sandra Hüller - Anatomie d'une chute

    Étaient également nommées :

    Meilleur acteur : Arieh Worthalter - Le Procès Goldman

    Étaient également nommés :

    Meilleure actrice dans un second rôle : Adèle Exarchopoulos - Je verrai toujours vos visages

    Étaient également nommées :

    Je verrai toujours vos visages
    Je verrai toujours vos visages
    Sortie : 29 mars 2023 | 1h 58min
    De Jeanne Herry
    Avec Birane Ba, Leïla Bekhti, Dali Benssalah
    Presse
    4,1
    Spectateurs
    4,4
    Voir via MyCanal

    Meilleur acteur dans un second rôle : Swann Arlaud - Anatomie d'une chute

    Étaient également nommés :

    Meilleur de la révélation féminine : Ella Rumpf - Le Théorème de Marguerite

    Étaient également nommées :

    Meilleur de la révélation masculine : Raphaël Quenard - Chien de la casse

    Étaient également nommés :

    Chien de la casse
    Chien de la casse
    Sortie : 19 avril 2023 | 1h 33min
    De Jean-Baptiste Durand
    Avec Anthony Bajon, Raphaël Quenard, Galatea Bellugi
    Presse
    3,7
    Spectateurs
    4,0
    louer ou acheter

    Meilleur premier film : Chien de la casse de Jean-Baptiste Durand

    Étaient également nommés :

    Meilleur film documentaire : Les Filles d'Olfa de Kaouther Ben Hania

    Étaient également nommés :

    Les Filles d’Olfa
    Les Filles d’Olfa
    Sortie : 5 juillet 2023 | 1h 47min
    De Kaouther Ben Hania
    Avec Hend Sabri, Olfa Hamrouni, Eya Chikahoui
    Presse
    3,7
    Spectateurs
    4,1
    Voir via MyCanal

    Meilleur film étranger : Simple comme Sylvain de Monia Chokri

    Étaient également nommés :

    Meilleur film d'animation : Linda veut du poulet ! de Chiara Malta et Sébastien Laudenbach

    Étaient également nommés :

    Linda veut du poulet !
    Linda veut du poulet !
    Sortie : 18 octobre 2023 | 1h 16min
    De Chiara Malta, Sébastien Laudenbach
    Avec Mélinée Leclerc, Clotilde Hesme, Laetitia Dosch
    Presse
    4,1
    Spectateurs
    3,9
    louer ou acheter

    Meilleur scénario original : Justine Triet et Arthur Harari - Anatomie d'une chute

    Étaient également nommés :

    • Jean-Baptiste Durand - Chien de la casse
    • Jeanne Herry - Je verrai toujours vos visages
    • Nathalie Hertzberg et Cédric Kahn - Le Procès Goldman
    • Thomas Cailley et Pauline Munier - Le Règne animal

    Meilleur scénario adapté : Valérie Donzelli et Audrey Diwan - L'Amour et les forêts

    Étaient également nommés :

    • Vanessa Filho - Le Consentement
    • Catherine Breillat - L'Eté dernier
    L'Amour et les Forêts
    L'Amour et les Forêts
    Sortie : 24 mai 2023 | 1h 45min
    De Valérie Donzelli
    Avec Virginie Efira, Melvil Poupaud, Dominique Reymond
    Presse
    3,8
    Spectateurs
    3,9
    Voir via MyCanal

    Meilleur court métrage : L'attente d'Alice Douard

    Étaient également nommés :

    Meilleur court métrage d'animation : Été 96 de Mathilde Bédouet

    Étaient également nommés :

    Meilleur court métrage documentaire : La mécanique des fluides de Gala Hernandez Lopez

    Étaient également nommés :

    Meilleurs costumes : Ariane Daurat - Le Règne animal

    Étaient également nommés :

    Meilleurs décors : Stéphane Taillasson - Les Trois Mousquetaires (Partie 1 : D'Artagnan et Partie 2 : Milady)

    Étaient également nommés :

    • Emmanuelle Duplay - Anatomie d'une chute
    • Angelo Zamparutti - Jeanne du Barry
    • Toma Baquéni - La Passion de Dodin Bouffant
    • Julia Lemaire - Le Règne animal
    • Stéphane Taillasson - Les Trois Mousquetaires (Partie 1 : D'Artagnan et Partie 2 : Milady)

    Meilleure musique originale : Andrea Laszlo de Simone - Le Règne animal

    Étaient également nommés :

    Meilleur son : Fabrice Osinski, Raphaël Sohier, Matthieu Fichet, Niels Barletta - Le Règne animal

    Étaient également nommés :

    • Julien Sicart, Fanny Martin, Jeanne Delpanco, Olivier Goinard - Anatomie d'une chute
    • Rémi Daru, Guadalupe Cassius, Loïc Prian, Marc Doisne - Je verrai toujours vos visages
    • Erwan Kerzanet, Sylvain Malbrant, Olivier Guillaume - Le Procès Goldman
    • David Rit, Gwennolé Le Borgne, Olivier Touche, Cyril Holtz, Niels Barletta - Les Trois Mousquetaires (Partie 1 : D'Artagnan et Partie 2 : Milady)

    Meilleur montage : Laurent Sénéchal - Anatomie d'une chute

    Étaient également nommés :

    • Francis Vesin - Je verrai toujours vos visages
    • Valérie Loiseleux - Little Girl Blue
    • Yann Dedet - Le Procès Goldman
    • Lilian Corbeille - Le Règne animal

    Meilleure photographie : David Cailley - Le Règne animal

    Étaient également nommés :

    • Simon Beaufils - Anatomie d'une chute
    • Jonathan Ricquebourg - La Passion de Dodin Bouffant
    • Patrick Ghiringhelli - Le Procès Goldman
    • Nicolas Bolduc - Les Trois Mousquetaires (Partie 1 : D'Artagnan et Partie 2 : Milady)

    Meilleurs effets visuels : Cyrille Bonjean, Bruno Sommier, Jean-Louis Autret - Le Règne animal

    Étaient également nommés :

    • Thomas Duval - Acide
    • Lise Fischer, Cédric Fayolle - La Montagne
    • Oilivier Cauwet - Les Trois Mousquetaires (Partie 1 : D'Artagnan et Partie 2 : Milady)
    • Léo Ewald - Vermines
    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    Back to Top