Mon compte
    Des hommes, des dieux... et des César
    26 févr. 2011 à 02:23

    Grand favori des César cette année, "Des hommes et des dieux" n'a obtenu que trois récompenses dont celle néanmoins convoitée du Meilleur Film. Une déception toute relative qui a en effet donné lieu à un palmarès éclaté, riche en surprises, telles que les victoires de Sara Forestier, meilleure actrice pour "Le Nom des gens" et d'Eric Elmosnino, meilleur acteur pour "Gainsbourg - Vie héroïque".

    La 36e cérémonie des César n'aura pas eu son raz de marée. Dix fois nommé,
    Des hommes et des dieux ne repart qu'avec trois récompenses. Le Grand Prix Cannois 2010 obtient néanmoins le César du Meilleur Film, une première pour Xavier Beauvois et un doublé pour son producteur Pascal Caucheteux, lauréat comblé l'année dernière par le multi-récompensé Un prophète de Jacques Audiard. Le film décroche également le prix de la Meilleure Photographie et du Meilleur Second Rôle pour le divin Michael Lonsdale. Un premier César pour l'acteur (il avait été nommé pour Nelly et Monsieur Arnaud en 1996 et pour La question humaine en 2008), qui évoque avec tendresse son métier, face à un public conquis.


    Devant Xavier Beauvois, Roman Polanski ovationné, se voit décerner quatre récompenses pour son Ghost-Writer. Outre un troisième César du Meilleur Réalisateur (après Tess et Le Pianiste), le cinéaste reçoit celui de la Meilleure Adaptation pour son film, qui repart également avec le César du Meilleur Montage et de la Meilleure Musique pour Alexandre Desplat. Deuxième fois lauréat après De battre, mon coeur s'est arrêté de Jacques Audiard, le célèbre compositeur français est par ailleurs en lice pour les Oscars ce dimanche, avec le favori Discours d'un roi.

    De g à d : Xavier Beauvois - Eric Elmosnino - Sara Forestier - Michael Lonsdale / © Mireille Ampilhac


    Face à des Des hommes et des dieux et The Ghost-Writer, un palmarès éclaté et riche donc, qui laisse place à de belles surprises, comme les victoires du Nom des gens, merveille inattendue de fin d'année, qui repart avec le César du Meilleur Scénario Original pour le couple attendrissant Baya Kasmi et Michel Leclerc, et le César de la Meilleure Actrice pour la fantasque Sara Forestier. Déjà sacrée Meilleur Espoir Féminin pour L'Esquive d'Abdellatif Kechiche en 2005, l' actrice, toute en confidences aussi incongrues qu'intimes, remporte la mise face aux grandes Catherine, Isabelle et Charlotte. Surprise féminine toujours, du côté du Meilleur Second Rôle, avec une discrète Anne Alvaro qui, dix ans après Le Goût des autres, décroche sa deuxième récompense pour Le Bruit des glaçons de Bertrand Blier, éclipsant ainsi une Valérie Bonneton, attendue pour Les Petits mouchoirs. A noter que le succès public de Guillaume Canet, grand oublié de la cérémonie avec deux nominations (dont celle de Meilleur Second Rôle pour Gilles Lellouche), repart complètement bredouille.

    De g à d : Edgar Ramirez - Leïla Bekhti - Anne Alvaro - Joann Sfar / © Mireille Ampilhac


    Les hommes de la soirée sont dès lors à chercher du côté des biopics : outre Des hommes et des dieux, Carlos offre le César du Meilleur Espoir Masculin à un Édgar Ramírez ému, qui croit remercier l'Académie Française ; tandis que Gainsbourg - (vie héroïque), César du Meilleur Premier Film et du Meilleur son, décerne la récompense du Meilleur acteur à un Eric Elmosnino flatté. A noter que L' Illusionniste de l'imposant Sylvain Chomet, également en lice aux Oscars cette année, est le tout-premier lauréat du César du Meilleur Film d'Animation, catégorie inaugurée lors de cette cérémonie.

    De g à d : Sylvain Chomet - Michel Leclerc & Baya Kasmi - Quentin Tarantino - Jodie Foster / © Mireille Ampilhac


    Une cérémonie en demi-teinte dont on retiendra sans distinction le "fucking phoque" d'un Antoine De Caunes rendant hommage (?) au francophile Quentin Tarantino, l'humour de François Damiens remettant le César du Meilleur Court Métrage à Logorama, la victoire du Meilleur Film Etranger pour The Social Network millième césarisé ; et surtout les doux hommages au regretté Claude Chabrol, cinéaste jamais récompensé par l'Académie mais mis à l'honneur ce soir, entre autres par une Jodie Foster et un François Cluzet dithyrambiques et émus. Une émotion qui culmine grâce à la pétillante Leïla Bekhti, lauréate du César du Meilleur Espoir Féminin pour Tout ce qui brille : touchée et touchante, la jeune actrice tremblante nous offre le frisson de la soirée.

    Vincent Garnier, Maximilien Pierrette, Laetitia Ratane et Yoann Sardet

    Meilleur film

    Des hommes et des dieux

    Meilleur réalisateur

    Roman Polanski (The Ghost-Writer)

    Meilleur acteur

    Eric Elmosnino (Gainsbourg (vie héroïque))

    Meilleure actrice
    Sara Forestier (Le Nom des gens)

    Meilleur acteur dans un second rôle
    Michael Lonsdale (Des hommes et des dieux)

    Meilleure actrice dans un second rôle

    Anne Alvaro (Le Bruit des glaçons)

    Meilleur jeune espoir masculin

    Édgar Ramírez (Carlos)

    Meilleur jeune espoir féminin

    Leïla Bekhti (Tout ce qui brille)

    Meilleur scénario original

    Le Nom des gens (Baya Kasmi et Michel Leclerc)

    Meilleure adaptation
    The Ghost-Writer (Robert Harris et Roman Polanski)

    Meilleure première oeuvre

    Gainsbourg (vie héroïque)

    Meilleure musique écrite pour un film
    The Ghost-Writer (Alexandre Desplat)

    Meilleure photographie
    Des hommes et des dieux (Caroline Champetier)

    Meilleurs décors
    Les Aventures Extraordinaires d'Adele Blanc-sec (Hugues Tissandier)

    Meilleurs costumes
    La Princesse de Montpensier (Caroline de Vivaise)

    Meilleur son

    Gainsbourg (vie héroïque) (Daniel Sobrino, Jean Goudier et Cyril Holtz)

    Meilleur montage

    The Ghost-Writer (Hervé De Luze)

    Meilleur film d'animation

    L'Illusionniste

    Meilleur film documentaire

    Océans

    Meilleur court métrage

    Logorama

    Meilleur film étranger

    The Social Network

    César d'honneur

    Quentin Tarantino

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    • renee undefined.
      schon157Un moment fort de la Nuit des CESARS 2011:l'immense merci
    • arthur212
      Le palmares commenté et en vidéos c'est par ici
    • ariane o.
      et ben moi je trouve que Sara Forestier a tout à fait mérité son prix. Elle est formidable dans ce film et son speech "culotté" était drôle et frais comme tout ! Pour le reste, j'ai plutôt passé un bon moment et je trouve le palmarès vraiment cohérent. Bravo !
    • kemana
      Sara Forestier meilleure actrice ! c'est affligeant, et puis parler de sa culotte porte bonheur et de sa virginité, c'est vraiment la très grande classe !
    • BiggerThanLife
      Voius connaissez la nouvelles blague... alors c'est l'histoire de Sarah Forrestier et attendez la chute elle est sacré en 2011, tenez vous bien, meilleur actrice française de l'année hahahahahaha hohohohohohohoho hihihihihihihihihi...
    • jafago
      Dans cette cérémonie , il y a eu de bons moments comme Damiens , Cluzet , Forestier aussi qui je trouve a dépoussiérer le genre . Sinon le truc le plus nul fut je pense Elie Semoun et perez avec elsa Zylberstain Sinon Palmarès assez juste avec le come back de Polanski
    • ToniCiprianni
      Malheureusement l'ensemble était trop prévisible d'avance. Par contre Sara Forestier meilleure actrice... "Mais LOL quoi"
    • ghib
      De Caunes a été bon même si la plus part de ces vannes étaient politiques. Par contre Elie Semoun, Miss Météo de Canal +, les Deschiens étaient à chier, une honte.
    • heathledgerdu62
      The social network a eu le césar du meilleur film étranger !!! Superbe !!!
    • Parkko
      Plutôt satisfait du palmarès (même si j'aurais donné la statuette du meilleur film à TGW).
    • JokerDreizen
      Ha oui je suis passé devant l'hommage à Tarantino, c'était beau !
    • Frizzygirl
      Les allocinéens, fidèles à eux-mêmes, crachent, pissent et défèquent sur les César, car ils pensent que tout leur est dû. Phoque you! Pas très correct mon gars ! Et en plus, ce n'est que logique de critiquer cette cérémonie qui hier soir a été plus médiocre que jamais ! De Caunes n'est plus drôle, et puis les messages politiques, ça va quoi ! Les états d'âme de la gauche caviare, y'en a un peu marre (et je ne suis pas de droite) ! Beaucoup de gens sur ce site sont comme moi : ils aiment le grand, le beau, le vrai cinéma, et le spectacle d'hier soir n'était pas l'image que je m'en fais ! Voir ce parterre d'ego surdimensionnés, quelques individus franchement vulgaires, et des comiques pas drôles, c'est saoulant ! Les américains eux au moins ont compris que ce genre de soirée se devait d'être drôle, spectaculaire et divertissante (même si je sais aussi qu'il y a du politique en dessous quand même) ! Même si je en suis pas très souvent d'accord sur les palmarès ! Bien sûr, certains ont été très bien : Valérie Lemercier, fidèle à elle-même c'est à dire drôle et intelligente, elle a mis la salle à ses pieds en 30 secondes ! Jodie Foster, la classe et l'intelligence faite femme ! Michael Lonsdale, merveilleux d'humour et de naturel (quel prix mérité !) : et oui, c'est un papy de 80 ans qui m'a le plus fait rire hier soir, et non pas ces quinqua aigris et nombrilistes !!! Jean-Paul Rouve et "sa mère", l'un des seuls moments drôles de la soirée ! Anne Alvaro, formidable, sincère et émue ! Quentin Tarantino, personnage sans doute imbu de lui-même mais tellement génial et fun, il a joué le jeu et a dit de belles choses sur notre cinéma et la France (sincère je pense) ! L'adorable Jean Rochefort, toujours avec cette petite fantaisie ! Le très souriant Christophe Waltz et la très très belle Diane Kruger, d'une classe rare et tout en sobriété ! Voilà à peu près tout, d'autres ont été bien aussi, mais c'est l'ambiance générale qui était à vomir ! Je pense que l'an prochain, je l'enregistrerai juste pour me passer les quelques bons moments ! Sur le palmarès, c'était assez attendu et mérité dans l'ensemble !
    • gigsy
      Personnellement, j'ai bien aimé cette édition (à part la victoire de Forestier que je ne supporte pas, surtout devant les autres actrices nommées, et Elie Semoun qui s'est complètement humilié)... Mais l'hommage à Tarantino était génial et le reste du palmarès ne me semble pas volé...
    • chips493
      Les allocinéens, fidèles à eux-mêmes, crachent, pissent et défèquent sur les César, car ils pensent que tout leur est dû. Phoque you!
    • olivier-rock
      On me dit qu'Antoine de Caunes était drôle autrefois... Quelqu'un peut-il me confirmer ?
    • jdscissorhands
      Sarah Forestier, meilleure actrice du cinéma français. Les Césars viennent de perdre la dernière once de crédibilité qui leur restait...
    • Aladdyen
      aucune surprise, bravo !
    • zibouglon
      des hommes et des dieux meilleur film : GAG !!
    • annereporter94
      Très content pour Eric Elmosnino... et c'est tout sauf une surprise. Par contre, Sara Forestier est une vraie surprise, surtout face notamment à Catherine Deneuve...
    • Monique P.
      Voilà un César très mérité! Bravo à toute l'équipe!
    Voir les commentaires
    Back to Top