Mon compte
    Dune
    note moyenne
    4,3
    19022 notes En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    Votre avis sur Dune ?

    1 979 critiques spectateurs

    5
    709 critiques
    4
    548 critiques
    3
    258 critiques
    2
    236 critiques
    1
    117 critiques
    0
    111 critiques
    AngelCoinCoin
    AngelCoinCoin

    Suivre son activité 42 abonnés Lire ses 16 critiques

    5,0
    Publiée le 15 septembre 2021
    Je fais partie des gens qui vénèrent la lenteur narrative. J'aime qu'on prenne le temps de mettre en place la narration, les personnages, l'ambiance, la mythologie. A ceux qui démontent le film sur la lenteur, je dirais simplement que le roman est long, très long, et qu'il prend également le temps de poser sérieusement le contexte.
    Si on y ajoute une photographie impeccable, une bande son de qualité, des acteurs et actrices au plus près de leur rôle, un montage précis et intelligent, on est proche du chef d'œuvre à mes yeux. Je ne suis fan ni de Villeneuve ni de Chalamet, mais au final, ayant lu les romans, adoré le film de Lynch, et joué aux différents opus des jeux pendant des heures et des heures, j'avoue, je suis conquise, et je vais tout péter si on n'a pas la suite!
    Je met rarement 5 étoiles et je vois énormément de films. Ici, c'était une évidence.
    CinÉmotion
    CinÉmotion

    Suivre son activité 115 abonnés Lire ses 220 critiques

    4,5
    Publiée le 15 septembre 2021
    Dune représente aujourd'hui l'espoir d'une nouvelle grande épopée et saga cinématographique, pouvant rivaliser avec l'univers de Star Wars ou encore du Seigneur des anneaux.
    Quelle claque de cinéma que cette première partie !
    Le seul point négatif serait peut-être la lenteur de certains passages, mais qui se justifie par le fait que ce premier opus est considéré comme opus d'exposition servant à poser l'univers et ses personnages. Tout comme la frustration de n'avoir vu que durant quelques minutes en scènes finales Zendaya alors que j'imaginais qu'elle aurait eu plus de place dans ce film. Mais là encore, cela s'explique par le fait que tout le film n'est qu'une simple transition pour la suite...
    Mais qu'est-ce que l'univers présenté est riche. C'est simple, tous les aspects du film m'ont happé et subjugué. Que ce soit le casting parfait, avec Timothée Chalamet (qui d'autres de toute façon dans un tel rôle et pouvant faire l'âge de 16 ans... !), qui est le seul à mes yeux pouvant réussir à être à la hauteur du rôle et de l'univers, à porter le succès et la responsabilité de son talent pour cette nouvelle saga. Et en plus sous la direction de Denis Villeneuve, je n'ai aucun doute que ça nous réservera de grands moments d'acting et de cinéma. Déjà dans ce premier opus, la prestance et le charisme de Timothée Chalamet s'inscrit dans l'ambiance, et son jeu par le regard est déjà juste et intense, sans parler des scènes de combats pour lesquels il m'a semblé très habile et à l'aise dans l'exercice !
    Vient ensuite, la mise en scène et la photographie qui est juste sublime. Ces paysages ensablés, mêlés à des jeux de lumières en contre-jour etc, de nuit tombée et de clair obscur, le film dans son ensemble reste dans une ambiance sombre, notamment sur les scènes avec grosses parts de FX (ver de sable etc) afin de minimiser le travail des détails dans l'aspect des créatures. Mais les FXs aussi sont incroyables, toutes les scènes sur Arrakis sont splendides, et celles avec les vers de sable impressionnantes !
    Quel travail également sur les décors ! Tout est extrêmement bien retranscrits, et je suis bluffé de savoir que peu de scènes ont été filmées sur fond vert. Denis Villeneuve était très attaché pour n'avoir que très peu recours aux fonds verts et incrustations numériques, et le fait est que Timothée Chalamet a tourné seulement deux scènes "avec fond vert" ! Ça reste dingue vu le résultat à l'écran et surtout pour un blockbuster de cette ampleur ! L’ornithoptère, invention créative magnifique aussi, qui fait aussi son gros effet, surtout dans l'une des scènes fortes qui lui est consacré.
    Les costumes sont également bien travaillés, très visuels et créatifs, avec certes des références qui font penser à d'autres films SF mais qui garde pourtant clairement une identité forte à Dune, avec un mélange de modernité et d’inspiration historique.
    Les maquillages sont aussi à souligner avec tout le travail de prothèse sur le Baron Harkonnen ! Sans parler du travail des équipes qui a dû être épouvantable dans le désert, notamment pour les retouches maquillage et coiffure, avec l'environnement impliquant sable, vent et grosse chaleur. Je me demande d'ailleurs comment les acteurs et actrices ont pu supporter ces costumes à Abu Dhabi !
    Puis l'un des gros gros points forts du film, le travail grandiose et la place donnée au son, au sound design et à la musique de Hans Zimmer. Des sonorités qui se fondent parfaitement à l'univers, à la fois novateur et d'une autre époque, et à l'image de la planète qui se découvre devant nos yeux. La musique accompagne le film, et à aucun moment ne prend le pas dessus. Elle permet de renforcer encore plus l'univers et surtout les scènes clés et fortes en action.
    C'est rare d'avoir une proposition de cinéma et de science-fiction de cette ambition et d'arriver à atteindre un tel niveau de réussite technique et artistique. Dune est clairement un potentiel immense de succès par son univers gigantesque et prodigieusement visuelle ! Warner Bros en assumant clairement indiquer "première partie" semble d'ores et déjà convaincu du phénomène filmique qu'il a mis en marche ! Mais attention à ne pas faire n'importe quoi ! Dune, tel qu'on l'a vu dans ce premier opus, est une OEUVRE à voir ABSOLUMENT en SALLE DE CINÉMA !! C'est une expérience sonore et visuelle qui nécessite des conditions de projections adequat ! Laissez-nous vivre ces moments magiques et qui s'accorde d'ailleurs avec la vision et les volontés du réalisateur lui-même ! Dune est un film de cinéma, et en respectant l'oeuvre et les ambitions créatives de Denis Villeneuve, il deviendra assurément une saga grandiose, sans limites et, allez, osons le dire, l'une des plus belle oeuvre cinéma de ces 30 dernières années ?!
    Vivement la suite !!
    legend13
    legend13

    Suivre son activité 147 abonnés Lire ses 962 critiques

    5,0
    Publiée le 18 septembre 2021
    Visuellement incroyable, mythologiquement fascinant, c'est un fait : Le "Dune" de Denis Villeneuve est une incontestable réussite cinématographique. Un film qui marque vraiment les esprits et dont la magistrale bande originale de Hans Zimmer raisonne encore après la séance. Pourtant je n'attendais pas du tout la sortie de cette œuvre. Je ne comptais même pas aller le voir. Mais la promotion nous l'a tellement bien vendu que j'ai finalement décidé d'aller le découvrir en salle le jour même de sa sortie. Et j'ai donc était agréablement surpris par le spectacle proposé. L'intrigue politique, aux premiers abords complexe, passe finalement comme du beurre et nous permet d'admirer l'oeuvre sans trop se casser la tête. Pour un livre prétendument difficilement adaptable c'est un point important à relever. Le tout servi par un casting de luxe... Même pour les seconds rôles. Et donc... Visuellement... C'est incroyable. Les décors sont somptueux et la mise en scène à la hauteur de l'événement que soulève le film. Ce qui rends la planète Arrakis vraiment splendide. Mon seul regret c'est de devoir attendre la suite qui devrait se dessiner si le public est au rendez vous de cette magnifique introduction. Bref, Denis Villeneuve c'est le genre de mec qui adore le septième art et qui le lui rends si bien car "Dune" c'est le genre de film qui nous rappelle pourquoi nous aimons le cinéma et pourquoi il est si important de le vivre dans les salles obscures.
    MovieGoer :)
    MovieGoer :)

    Suivre son activité 16 abonnés Lire ses 65 critiques

    2,5
    Publiée le 20 septembre 2021
    Le film de David Lynch, très critiqué à sa sortie, (et encore aujourd'hui), offrait lui, une véritable ambiance punk, crasseuse, classieuse aussi, vraiment généreuse, et totalement folle. La direction artistique était somptueuse, des costumes aux décors... Le casting était dingue, avec de vraies figures mémorables: Francesca Annis (Dame Jessica), Linda Hunt (Shadout Mapes), Brad Dourif, José Ferrer etc etc... . Le baron Harkonnen était un vrai méchant absolument inoubliable, à la hauteur du Darkness dans le film Legend de Ridley Scott, les Ben Gesserit menées par Sian Philipps et Silvana Mangano étaient venimeuses envoutantes... Les créatures créees par Carlo Rambaldi étaient d'un autre espace... les vers des sables splendides. Alors certes, David Lynch avait été "empêché", par ses producteurs, un vrai chaos pour lui, mais un vrai chef d'oeuvre de cinéma cependant, avec les moyens de l'époque. La version de Lynch restera inégalable, et je n'ai fait qu'y penser tout au long de la projection du film de Villeneuve. Le film est froid, bourré de ralentis, et ressemble à une looooooongue publicité pour le parfum ou les voitures, ou encore les montres.... Lent, ennuyeux, presque fade, cette version manque notamment cruellement de suspens, qui lui faisait, entre autre, la force des livres de Herbert. Villeneuve peut dire merci à Lynch pour certains designs très inspirés de son film. Vivement que le DUNE de Lynch soit revu et applaudi comme il se doit.
    Falheim
    Falheim

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 10 critiques

    3,0
    Publiée le 25 octobre 2021
    N'y allons pas par quatre chemins : Non, Dune 2021 de Denis Villeneuve n'est pas LE film Dune que j'attendais en tant que fan de l'univers, celui que Jodorowski nous à fait rêver, le film qui saurait restituer toute la magie des livres, avec son ambiance mystique voir psychédélique par moments. Non, on se retrouve ici devant un film qui est certes réussi, joli visuellement, qui propose une certaine ambiance et de beaux effets spéciaux (mention spéciale aux Ornithoptères superbes) et qui suit dans les grandes lignes la trame principale de la première partie du roman, ce qui n'est pas une mince affaire, mais qui malgré sa longueur ne prend pas bien le temps de tout nous expliquer. Je n'imagine même pas l'enfer pour comprendre, de ceux n'ayant pas lu les bouquins. Comme beaucoup de films de notre époque, tout s'enchaîne malheureusement un peu trop vite, et ce malgré la relative lenteur de la narration que je salue. On ne prend pas bien le temps de poser le décor, d'introduire le background (le Landsraad, l'Imperium...), les personnages, les enjeux... Au lieu de cela, on survole vite fait, on balance 2 ou 3 mots pour avoir placé les termes, mais ça s'arrête là. D'ailleurs c'est bien simple, je crois qu'à aucun moment il n'est fait mention, chose incroyable mais vrai, du Jihad Butlérien dans tout le film, ce qui est quand même la base de l'histoire de Dune ! Le fait que les hommes se soient libérés des machines dans une grande révolte et que les machines pensantes soient désormais proscrites. On ne parle pas non plus de l'interdiction des atomiques et des armes à feus à cause de l'effet Holtzman sur les boucliers, raison pour laquelle les personnages combattent principalement à l'arme blanche. Le spectateur non averti doit se demander pourquoi tout le monde combat principalement à l'épée. J'ai été très surpris de voir qu'on ne précise pas non plus clairement l'objectif du Bene Gesserit, spoiler: la scène de la Diseuse de Vérité Mohiam qui est expédié en 2 minutes et qui n'explique que très brièvement le but du test de Paul. Au passage on remerciera la censure qui ne montre à aucun moment la main de Paul Atréide en train de brûler ou de se décomposer lorsqu'il met sa main dans la boite, sans doute pour ne pas heurter le jeune public. Rematez le film de David Lynch de 1984 pour avoir une vraie vision de l'effroi de cette scène
    , les Mentats (d'ailleurs ce terme n'est pas prononcé une seule fois non plus je crois bien) pour lesquels on explique à aucun moment leur rôle d'assassins/conseillers capables de facultés de calculs et de raisonnement hors-pair, on ne le suggère que visuellement en montrant brièvement leurs yeux devenir tout blanc en se demandant s'ils ne font pas une crise d'épilepsie. C'est dommage, j'ai trouvé la narration assez confuse. Après je peux comprendre qu'au vu de la complexité de l'univers et des nombreuses factions, Denis Villeneuve ait préféré se concentrer sur le principal. Bref pour moi c'est un film qui s'adresse surtout à ceux qui connaissent déjà l'univers et qui ont lu les livres, car sinon il me semble difficile d'appréhender tout ce qui se dit dedans et les enjeux. Coté acteurs, si Thimothée Chalamet est physiquement très bien pour incarner le personnage de Paul Atréides, je trouve qu'il manque d'un petit quelque chose (au point presque de me faire regretter Kyle MacLachlan qui avait je trouve plus de prestance). Jessica et Leto incarnent mal leur rang de chefs des Atréides. D'ailleurs je trouve que tous les personnages ont globalement beaucoup perdu de leur personnalité dans ce film ou les acteurs paraissent fades, sans âmes. Gurney Halleck, le troubadour/guerrier à la fois poète et espiègle devient ici le stéréotype du bourrin sans charisme, il n'a même pas sa fameuse balisette emblématique avec lui ! Le baron Vladimir Harkonen malgré son imposante carrure ne possède pas le grain de folie et la cruauté qu'il possède dans le livre et dans le Dune de David Lynch. Lyet la planétologue, qui devient une femme au passage, ne détaille pas son rôle d'arbitre du changement ni l'importance de la végétation sur Arrakis, c'est vraiment extrêmement survolé. Je trouve aussi maladroites certaines mises en scènes, comme l'utilisation de la "Voix" qui m'a vraiment fait craindre le pire au tout début du film et qui peut avoir l'air ridicule par moments, la censure du film qui ne montre aucune goutte de sang ni décapitations ou encore des choix totalement étrange pour certains passages spoiler: Qu'est ce que c'est que cette scène de l'entrée des Atréides sur Arrakis avec les cornemuses écossaises ?!
    . Enfin, je ne suis vraiment pas fan du rendu visuel des Vers des sables, qui sont certes impressionnants lors de leur arrivée, mais qui ne ressemblent vraiment à rien avec leurs cure-dents en trop gros surnombre et leur bouche totalement ronde. Pour le coup, le Dune de David Lynch tant décrié était clairement bien mieux en terme d'esthétique pour le design de ses Shai-Hulud. Enfin, on échappe pas à quelques répliques un peu trop "films modernes/humour Marvelesque" qui cassent un peu le coté sérieux de Dune et qui nous sortent un peu de l'oeuvre originale spoiler: Le "Regarde-toi, tu as pris du muscle", "C'est vrai ?", "Non". de l'ami Momoa
    heureusement peu nombreuses. Passez tous ces petits coups de gueule (oui je critique beaucoup), on reste sur un film tout de même bien maîtrisé, avec de très beaux décors, qui sait mettre l'action de côté pour nous immerger dans l'ambiance, chose assez rare de nos jours, mais qui malheureusement, malgré sa lenteur, ne parle pas toujours des choses importantes pour le spectateur. La musique est correcte même si aucun thème marquant ne me reste à l'esprit. Il est regrettable de ne pas avoir inclu la reprise de Pink Floyd de la bande annonce ! Il manque quelques éléments scénaristiques comme Feyd Rautha (peut être dans la suite possible du film ?), la CHOM et je le redis, plus d'infos sur l'objectif des Bene Gesserit et des détails sur La Grande Révolte et le Jihad Butlérien qui sont quand même au coeur de l'histoire (un simple texte en introduction ou une voix narrative de 2min auraient suffit). Je pense qu'ils auraient du avoir recours à une voix narrative aussi pour connaître la pensée des personnages par moments, plutôt que de tout vouloir montrer ou suggérer visuellement. La restitution de l'oeuvre est donc partiellement là, le principal, mais il manque quelque chose qui fait que je ne suis pas ressorti de la salle pleinement satisfait. Le film est plutôt bon, impressionnant par moments, certaines scènes sont très réussies et il se dégage tout de même une ambiance, mais il aurait pu être mieux expliqué, mieux détaillé, sans pour autant rallonger la durée, cela dit, ça reste tout de même une prouesse d'avoir réussi à faire quelque chose de bon au vu de la complexité de la tâche. Un petit bravo à Villeneuve malgré tout, mais pas le "Messie" tant attendu. Je suis curieux de voir la suite, car ce n'est que la première partie.
    Frédéric T
    Frédéric T

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 15 critiques

    2,5
    Publiée le 16 septembre 2021
    Le Dune de Villeneuve c'est beau comme le désert : aride, interminable et vide. Ce film lent, froid et pompeux tourne en rond et ne procure aucune émotion. Une certitude : Vous y trouverez de beaux fonds d'écran pour ordi. Bref, je me suis ennuyé. Décidément il semble difficile de faire un bon film avec ce roman....
    Sevan B
    Sevan B

    Suivre son activité 41 abonnés Lire ses 22 critiques

    5,0
    Publiée le 16 septembre 2021
    Magistral, sublime ! Des images à couper le souffle, une photographie grandiose et poétique, des acteurs transcendés, une BO envoûtante et un grand respect de l'œuvre originale ! J'ai adoré. Hâte de voir les suivants !
    Gerry O.
    Gerry O.

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 30 critiques

    2,0
    Publiée le 20 septembre 2021
    Au-delà du visuel, au-delà du roman - dont il faut se détacher à mon sens - le film souffre tout simplement d'un manque d'enjeux émotionnels, d'enjeux sur le sort des personnages dont on ne partage vraiment jamais les préoccupations. Les efforts de la réalisation sont tellement passés ailleurs.. Qu'il en a oublié le principal. Ce n'est qu'un enchaînement d'explications par les dialogues, et de combats sans intérêts visuels, et sans enjeux. La sensation de gratuité envahit malheureusement le film assez vite... Et livre un film plat, insipide, qui ne parvient pas à nous émouvoir.
    pierre.tchr
    pierre.tchr

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 11 critiques

    2,0
    Publiée le 18 septembre 2021
    Je crois qu'on tient le film le plus overrated de la décennie ... Mais quel ennui ... Oui les images, la photographie sont belles ( et encore la palette de couleurs est très limitée mais mettons ça sur le compte du lieu de l'action) mais à part ça ? Un film ce n'est pas un long clip de 2H30 avec musique omniprésente plan sur le ciel, le désert, les hélicoptères qui décollent et qui atterrissent.
    Le film est censé se passer dans les années 10000 (!), mais les combats évoquent plutôt le Moyen-âge et la famille Atréides, censée appartenir aux puissants de cet univers, vivent dans ce qui s'apparentent à des grottes troglodytiques, ou ni le feu et encore moins l'éléctricité ne semblent avoir été découverts. Dans 80 siècles, on n'aura pas inventé un autre stratagème pour éliminer son ennemi qu'une fausse dent, subterfuge digne d'une mauvaise comédie de boulevard ? On colonise une planète mais on manque d'eau au point d'arroser 5 palmiers à la louche ? On a peut-être trouvé une autre source pour la vie mais alors il faudrait expliquer. Et je ne parle pas de traverser un désert en dansant comme des boiteux. Bien sur il s'agit là de détails de l'oeuvre litteraire originelle, à laquelle Denis Villeneuve semble-t-il a voulu rester fidèle, mais le problème c'est que cela vient percuter de manière très curieuse l'esprit de serieux triple blindage sans concession dont il a voulu parer son film.
    Les personnages bavardent constamment à propos des Fremen; présentez les nous, faites nous rentrer dans leur mode de vie par le biais de quelques personnages bien choisis. La position ambiguë de l'ordre des Bene Gesserit semble un arc interressant à creuser mais la encore c'est juste à peine évoqué en passant (je me moque de savoir ce que contiendra le prochain "épisode": un film doit être une oeuvre à part entière en lui-même et doit être jugé en fonction de son contenu propre, pas celui supposé des éventuelles suites).
    Pourquoi si peu d'humour ? Tout est tellement pesant, grandiloquent et pompeux (à la mode Christopher Nolan, donc je ne peux pas non plus lui reconnaitre une originalité dans sa mise en scène), il n'y a pas le moindre contraste dans le paysage émotionnel non plus, ces contrastes dont est faite la vie qui rendent les personnages interressants et provoquent l'empathie. M. Villeneuve, vous voulez faire une fresque épique, ambitieuse, on l'a compris et c'est tout à votre honneur; mais forcer le trait n'est pas une bonne idée. Raconter une histoire c'est aussi ménager des moments ou la tension baisse, ou la vie normale reprend son cours, des moments de tendresse, d'intimité qui vont lier le spectateur à votre histoire et vos personnages, et qui vont apporter un véritable impact émotionnel au drame qui est en train de se nouer ( marrant encore comme les critiques 5 étoiles s'accorde pour beaucoup sur ce défaut).
    Non sans lien, Timothée Chalamet, pourtant si doué et si charismatique, est honteusement sous-utilisé, visage mono-expressif figé comme sur la couverture d'un magasine de mode. C'est marrant comme les critiques positives semblent tous voir dans son visage anémique le "poids des responsabilités" ( quelle originalité ...). Soit. Peut-être. Mais moi je vois plutôt un acteur extraordinairement talentueux qui implore son réalisateur de lui donner quelque chose à jouer. Quand à Zendaya n'en parlons pas on la voit sur 5 ou 6 plans on dirait une pub de parfum (oui j'ai compris, elle aura une place plus importante dans la suite attendue dans x années, je suis venu voir une bande-annonce).
    J'entends d'ici les lecteurs mécontents de ma critique: oui, je suis sensible à la lenteur au cinéma, à la contemplation mais à la contemplation qui a une âme, poétique. Rien de tout ça ici, juste de la contemplation marketing creuse.
    Je dois avouer que je ne suis pas vraiment déçu car c'est exactement ce à quoi je m'attendais de la part de Denis Villeneuve, mais à voir les critiques absolument dithyrambiques j'avais presque repris espoir ... C'est un film totalement désincarné, désabusé, nihiliste, certainement le reflet de l'époque. Un peu d'effort Hollywood : etirez l'histoire encore un peu plus et vous pourrez surement en tirer un 3è film encore plus insipide, voire une trilogie prequel sur les origines du baron.
    Loin de moi l'idée de vouloir donner une leçon de cinéma à M. Villeneuve, j'en profite juste pour exprimer, par opposition, ce que j'aime voir en tant que passionné de cinéma quand je me rend dans une salle obscure.
    RedArrow
    RedArrow

    Suivre son activité 1 072 abonnés Lire ses 1 336 critiques

    4,5
    Publiée le 21 septembre 2021
    Vingt-sept ans après l'adaptation de Lynch, Denis Villeneuve est le nouvel Élu chargé de porter la complexité du titanesque univers SF de "Dune" à l'écran. Mais là où un film controversé n'avait pas suffit à convaincre tout le monde, Villeneuve lui a de plus grands plans : deux films pour conter le parcours de Paul, jeune héritier des Atréides, qui, dans cette première partie, va devoir se révéler, endurer les pires épreuves d'un terrible jeu de pouvoirs et, enfin, disparaître derrière le plus grand rôle dans lequel l'inscrit sa destinée.
    "Dune" version 2021 s'arrête ainsi quasiment à la moitié du film de Lynch et a donc la chance de bénéficier de plus amples développements pour installer sa dimension mystique, la mythologie tentaculaire de son contexte, ses acteurs-clés et les enjeux en cours et à venir... mais aussi de frustrer en n'étant justement que la première partie d'un diptyque dont toute l'ampleur prendra évidemment encore plus de sens devant la découverte de l'oeuvre dans sa totalité.

    Cela dit, comment ne pas déjà se régaler devant les partis pris de Villeneuve qui, réussissant à trouver un étonnant (et assez unique) compromis de tous les instants entre la SF hardcore et celle plus grand public, parviennent à étaler toute la richesse de ce monde géopolitique en plein bouleversement néfaste tout en ne s'éloignant jamais de la perspective personnelle de son héros, conditionné par sa nature unique à en être le grain de sable imprévisible ?
    Sans tomber dans une bête vulgarisation ou un gloubi-boulga indigeste pour le néophyte, l'introduction de Villeneuve bluffe par la simplicité de sa présentation, tout y est abordé avec un naturel parfaitement compréhensible dans les grandes lignes : les visions, l'exposition de ce qui se joue sur la planète Arrakis, les forces en opposition... Il suffit juste de quelques minutes pour que l'on soit immergé dans l'univers de "Dune" et ses terminologies atypiques avec la soif d'en découvrir toujours plus. Et le film ne fera que nous récompenser en ce sens, de la splendeur grandiloquente de l'arrivée d'une délégation protocolaire chez les Atréides aux confins lovecraftiens des forces de l'Empire jusqu'à la beauté aride d'Arrakis secoué par les vrombissements des vers de sable, le panel de cette galaxie de peuplades et de mondes se révèlent constamment à nous dans la parfaite symbiose des partitions singulières de Hans Zimmer et des idées visuelles de Villeneuve pour en souligner les caractéristiques intrinsèques à chacun et positionner le jeu d'échecs politique qui se met en place en défaveur des Atréides.
    La rigueur séculaire d'un système n'ayant que pour but de chercher à perdurer en éliminant tout qui l'entrave s'abat de façon implacable en se mariant avec le style de Villeneuve, figeant les personnages dans la froideur austère de leurs positions respectives où ils ne sont en réalité que des pions vivant ou mourant au bon vouloir de l'Empereur. Mais, dans cet environnement où les ténèbres cherchent à annihiler toute once d'humanité, celle-ci subsiste, s'égrènant sur le chemin de Paul pour le guider sur les pas de la prophétie qu'il a à accomplir, que ce soit au travers d'une mère partagée entre les désirs cachés de sa caste et l'amour pour son fils (magnifique scène du test où Rebecca Ferguson excelle à nous faire ressentir le déchirement de son personnage), du regard bienveillant d'un père, d'une amitié virile, de la souffrance d'une perte impardonnable, des visions d'une figure féminine et... de Paul lui-même, jeune homme rempli d'hésitations face à la stature que le destin cherche à lui faire embrasser (le choix de Timothée Chalamet pour l'interpréter est parfait). En cela, au-delà des épreuves qu'il doit subir et du côté spectaculaire qu'elles induisent au cours d'assauts belliqueux mémorables tout au long du film, "Dune : Part One" (car c'est bien son titre) se conclut judicieusement sur la plus fondamentale d'entre elles, celle par laquelle Paul doit abandonner celui qu'il était pour devenir celui qu'il est censé être, toute la symbolique que Villeneuve met un point d'honneur à traduire par l'image atteint ici sa quintessence dans ce "simple" affrontement final où la mort et les larmes versées (l'eau) ont une importance capitale, celle de conduire son héros -et nous avec- sur le commencement de ce qui sera sa véritable odyssée dans une deuxième partie dont on se prend déjà à rêver...

    Peut-être que le seul gros reproche que l'on pourrait adresser au film est d'être finalement tiré d'une histoire désormais connue de tous, non seulement par les lecteurs du roman et/ou les spectateurs de la première version cinématographique mais par tous ceux ayant lu ou visionné des œuvres de SF qui ont allègrement pillé "Dune" au fil des années, diminuant ainsi l'effet de surprise de l'ossature de ses rebondissements principaux ou donnant un méchant coup de vieux anachronique à certains d'entre d'eux (au hasard, tout ce qui entoure une certaine traîtrise, trop rudimentaire aujourd'hui dans ses modalités)... Toutefois, les efforts d'un cinéaste que l'on sent si immodérémment amoureux et respectueux de l'oeuvre qu'il a la chance de mettre en scène nous font assez vite pardonner les quelques passages obligés croisés sur la route de Paul tant on a envie de la poursuivre en sa compagnie. Et on est prêt à parier tous les containers d'Épice de la planète Arrakis que la suite nous les fera complètement oublier par l'envergure encore plus imposante qu'elle sera amenée à prendre. Déjà très haut, "Dune: Part One" pourrait même en ressortir plus grand à sa lumière. Vivement !
    Quenta
    Quenta

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 12 critiques

    2,0
    Publiée le 16 septembre 2021
    J'en attendais peut-être trop, mais j’ai vraiment pas trouvé ça terrible, et du coup ne comprend pas du tout les commentaires dithyrambiques.
    - j’ai préféré dr très loin le jeu d’acteur de toutes les scènes communes au film de Lynch dans le film de Lynch, et en fait la façon dont elles ont été abordées
    - j’ai trouvé ça super long, et les scènes de vision répétitives
    - la bande son ne m’a pas plu du tout (en fait, à la fin, ça me sortait de l’immersion)
    - le traitement des mentats est complètement raté. Ils servent à rien dans le film
    - plutôt que de faire des scènes inutilement longues, ils auraient pu montrer des scènes de « vie politique » sur le landsraad, le jihad butlerien (du pourquoi pas d’IA), etc.

    + j’ai bien aimé l'ornithoptère, quelques scènes dans le sable, et en fait c’est tout

    Là, j’ai vraiment l’impression d’avoir vu un remake du film de Lynch, du coup avec les mêmes défauts mais pas les qualités, 2x plus long sans pourtant profiter du temps en plus.

    A deux doigts de qualifier ça de bouse.

    Si je n’avais pas lu le livre, ni vu le film de Lynch, je dirais moyen.
    Aulanius
    Aulanius

    Suivre son activité 120 abonnés Lire ses 1 536 critiques

    2,5
    Publiée le 16 septembre 2021
    Bon, je suis assez partagé sur ce film tant attendu. Déjà, il faut le dire, visuellement c'est incroyable. C'est très beau, impressionnant et novateur. Casting pas fou selon moi mais Thimothé Chalamet monte en puissance, déjà pas mal de rôles pour lui. Zendaya, pas du tout assez présente selon moi. Peut-être plus dans la partie 2. En ce qui concerne le film en lui même, c'est beaucoup trop long et répétitif. On ne comprend pas tout même en ayant vu l'original (de mon mentor) David Lynch. C'est un peu brouillon et trop surfait. Pourtant, pas le genre de Denis Villeneuve qui est l'un des plus doués de sa génération. Niveau BO c'est plus que correct, rien à redire de ce côté là. Franchement, je suis sûrement cruel mais quand je vois les moyens mis à disposition, les équipes qui bossent dessus, le temps que ça a mot, etc... On ne peut qu'être déçu du résultat final quand on est un vrai cinéphile. Je trouve que les avis ont été un peu trop positifs du fait du statut de Dune version 2021. C'est un peu comme tous les longs métrages de Clint Eastwood qui sont acclamés avant même leurs sorties. En bref, c'est sympa mais décevant. A vous de juger maintenant. 11/20.
    Alice025
    Alice025

    Suivre son activité 1 085 abonnés Lire ses 1 159 critiques

    3,0
    Publiée le 21 septembre 2021
    Avant toute chose, je tiens à préciser que mon avis est purement subjectif. Je ne connaissais absolument pas l'histoire de Dune, ni lu l'oeuvre originale, ni vu le premier film.
    Ce qui est indiscutable avant tout, c'est le visuel. Le film est réellement beau, esthétique, les effets spéciaux sont impeccables ainsi que les paysages, les costumes etc bref, c'est spectaculaire.
    Concernant l'histoire cependant, je n'ai pas vraiment accroché. C'est très long à démarrer, il y a énormément de personnages, je me suis sentie un peu perdue pendant la première partie du film. Les enjeux et la trame scénaristique deviennent plus clair par la suite mais toujours pas d'attache à l'histoire, l'univers de ce film ne m'a pas énormément captivé... C'est un grand film certes, mais encore faut-il être passionné par l'histoire sinon le temps sera long.

    http://cinephile-critique.over-blog.com
    Le Dernier Stormtrooper
    Le Dernier Stormtrooper

    Suivre son activité 35 abonnés Lire ses 403 critiques

    5,0
    Publiée le 29 mars 2022
    Un mot sur Dune, un des films les plus attendus de l'année ? Impressionnant. L'image et le son sont en symbiose pour nous offrir une expérience cinématographique unique ! Chaque plan est d'une grande beauté, comme rarement cela à été le cas à ce niveau, et la BO de Hans Zimmer prend au tripe. Les effets spéciaux sont bien dosés, le monde nous apparait réaliste en nous étant pourtant totalement inconnu !
    Le casting est lui aussi impressionnant. Rebecca Ferguson crève l'écran et forme un bon duo avec le tout aussi bon Timothee Chalamet dans le rôle principal.
    Le rythme est lent et comme pour les autres films de Denis Villeneuve, je ne le conseillerais pas à ceux avides d'actions. Dune est contemplatif, ce qui n'empêche pas d'avoir des scènes super épiques et d'autres très émouvantes qui donnent toutes deux des frissons. Les dialogues sont quant à eux sobres et très efficaces, les expressions des visages se suffisent à elles mêmes le plus souvent.
    Autre attention: ce film est une partie 1. Le film ne se termine donc pas sur un point mais plutôt une virgule. Il prépare la partie 2 qui s'annonce excellente, si elle aboutie un jour. On reste donc un peu sur notre faim mais le plaisir de voir Dune en salle est bien là !

    PS: après avoir revu le film 2 fois en salle (ce que je n'avais jamais fait auparavant) et avoir lu une partie du roman de Herbert, je ne peux que rehausser ma première impression, en donnant la note maximale pour ce qui reste un des meilleurs films que j'ai vu au cinéma. Et la fin un peu frustrante ne nous hype que plus pour la sortie du 2nd ! 6 Oscars récompensant les visuels et les sons du film (dont musique pour Hans Zimmer et photo pour Greig Fraser), amplement mérités.
    Dois-Je Le voir ?
    Dois-Je Le voir ?

    Suivre son activité 217 abonnés Lire ses 1 481 critiques

    4,0
    Publiée le 15 septembre 2021
    L'histoire de Paul Atreides, jeune homme aussi doué que brillant, voué à connaître un destin hors du commun qui le dépasse totalement. Car s'il veut préserver l'avenir de sa famille et de son peuple, il devra se rendre sur la planète la plus dangereuse de l'univers.

    C’est Denis Villeneuve, maitre de la science-fiction avec des films tels que Premier Contact et Blade Runner 2049, qui adapte le roman de Frank Herbert paru en 1965. Ce livre avait déjà vu le jour au cinéma en 1984 avec une réalisation de David Lynch, devenu culte depuis. Le scénario a été écrit par Jon Spaihts, (Doctor Strange), Eric Roth (Eric Roth) et Denis Villeneuve. La complexité du roman d’origine a fait qu’il sera adapté en deux parties. La seconde n’ayant pas encore de date prévisionnelle.

    Bien qu’il soit attendu par énormément de monde, pour ma part j’y allais de façon assez neutre n’étant pas spécialement emballé par le projet, mais finalement je l’ai trouvé très bon.



    Alors qu’on soit claire, à bien des égards, ce film est grandiose. Il serait presque de mauvaise foi de ne pas lui reconnaitre que visuellement c’est un chef-d'œuvre. Que ce soit les paysages, mais aussi la façon de les filmer qui les met en valeur, c’est parfait. Si on rajoute à cela des passages plus techniques avec une FX impeccable, il y a de quoi se prendre une claque en la matière. On enchaine les plans de grande qualité avec certains qui ont même du génie. À plusieurs reprises je me suis dit “wouah”. Denis Villeneuve a donc su dompter le regard du spectateur.

    Pour que l’aspect visuel soit totalement réussi, il faut une bande originale à la hauteur. C’est le cas ici. On est happé par cette musique épique dupliquant le côté impressionnant de ce qu’on voit à l’écran. Vous ne serez donc aucunement surpris si je vous indique que derrière ces musiques on retrouve Hans Zimmer. Pour avoir le meilleur, il faut faire appel au meilleur, c’est simple.



    Mais la force du Canadien ne se limite pas à cela. Il a une capacité à faire encaisser un nombre d’informations impressionnantes. On entre de plain-pied dans le complexe univers de Dune, et pourtant à aucun moment je me sentais perdu. Tout reste claire et le récit se déroule de manière très fluide. Alors certes c’est long donc il faut rester attentif, mais pour autant, ce n’est jamais lourd.

    Cependant, le fait d’avoir partagé cela en deux parties peut être un peu frustrantes. En effet, durant une bonne partie du film, on sent que c’est un développement qui se construit, mais plus le temps avance, plus on se rend compte que l’apothéose ne se fera pas cette fois-ci. Alors oui, il va avoir des points culminants, mais je pense loin du potentiel que peut avoir la seconde partie dont la production n’a pas encore commencé. À noter aussi, mais c’est bien normal vu la durée, quelques longueurs afin que l’histoire puisse s’installer. Ce n’est cependant pas le plus gênant.



    Car en effet, je n’arrive pas à considérer ce film comme un chef-œuvre global, car selon moi cela manque d’âme. Denis Villeneuve nous fait une démonstration technique parfaite de ce que peut être la science-fiction. Nous avons les images à couper le souffler, la musique fantastique, l’univers riche tout en étant claire à suivre. Cependant ça ne suffit pas à mes yeux. J’aurais voulu sentir cette émotion que j’ai ressentie durant son film Premier Contact. Ce dernier avait un vrai parti pris, ce qui n’est pas le cas ici. C’est juste la perfection de la forme, en ayant délaissé le fond. Pourtant, il y a de quoi faire. À aucun moment on ne va s’intéresser par exemple à la douleur d’un peuple opprimé, ou au désarroi d’un fils perdu devant son avenir. Tout est trop lisse. Aucun sentiment n’est mis en avant.

    Ce n’est pas le casting cinq étoiles qui changera la donne sur ce point. C’est très agréable de voir tant de beau monde évoluer ensemble surtout qu’ils sont tous au niveau. Rebecca Ferguson est impeccable, Oscar Isaac met une dose de charisme, Jason Momoa va mettre le côté force avec Josh Brolin, quant à Javier Bardem comme d’habitude j’aime beaucoup. Dune a tout de même réussi l’exploit de me faire voir Timothée Chalamet sans le détester, ce qui est remarquable en soi Par contre, la présence de Zendaya était un peu survendue quand on voit son importance et son temps à l’écran.
    Les meilleurs films de tous les temps
    Back to Top