Notez des films
Mon AlloCiné
    Un, deux, trois
    Bande-annonce Un, deux, trois
    14 août 2013 / 1h 55min / Comédie
    Date de reprise 14 août 2013
    De Billy Wilder
    Avec James Cagney, Horst Buchholz, Pamela Tiffin
    Nationalité américain
    Bande-annonce
    Presse
    4,0 3 critiques
    Spectateurs
    3,8 206 notes dont 36 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis et détails

    A Berlin-Ouest, l'ambitieux Mac Namara représente les intérêts de Coca-Cola. Il voudrait bien conquérir le marché de l'Est, ce qui lui vaudrait à coup sûr de l'avancement. Il entreprend donc de convaincre un trio d'attachés commerciaux soviétiques. Sur ces entrefaites débarque miss Coca, fille du grand patron de la firme et séductrice impénitente. Les tracas ne font que commencer...

    Titre original

    One, Two, Three

    Distributeur -
    Voir les infos techniques
    Année de production 1961
    Date de sortie DVD 04/06/2019
    Date de sortie Blu-ray 30/05/2017
    Date de sortie VOD -
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage 5 anecdotes
    Budget -
    Date de reprise 14/08/2013
    Langues Anglais
    Format production -
    Couleur N&B
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa 25855

    Regarder ce film

    En DVD BLU-RAY
    neuf à partir de 9.08 €
    Un, deux, trois
    Un, deux, trois (DVD)
    neuf à partir de 11.99 €
    Voir toutes les offres DVD BLU-RAY
    Un, deux, trois Bande-annonce VO 2:46
    Un, deux, trois Bande-annonce VO
    5648 vues

    Acteurs et actrices

    James Cagney
    Rôle : MacNamara
    Horst Buchholz
    Rôle : Otto Ludwig Piffl
    Pamela Tiffin
    Rôle : Scarlett Hazeltine
    Arlene Francis
    Rôle : Phyllis MacNamara
    Casting complet et équipe technique

    Critique Presse

    • Critikat.com
    • L'Humanité
    • aVoir-aLire.com

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    3 articles de presse

    Critiques Spectateurs

    landofshit0
    landofshit0

    Suivre son activité 178 abonnés Lire ses 1 745 critiques

    4,0
    Publiée le 6 mai 2013
    Billy Wilder fait s'entrechoquer deux mondes,le capitalisme et le communisme. Dans une comédie écrite avec une parfaite précision,dont le rythme soutenu ne laisse pas un instant de répit à son spectateur. La critique des deux univers pique avec précision les travers de ces deux sociétés. La mise en scène et l'image sont également très bonnes,donc impossible de ne pas apprécier ce film qui est une pure comédie loin d’être dénuée de fond.
    Akamaru
    Akamaru

    Suivre son activité 1536 abonnés Lire ses 4 339 critiques

    4,0
    Publiée le 29 novembre 2010
    En 1961,Billy Wilder réalisait à Berlin une farce monumentale épinglant rudement le capitalisme et le communisme,renvoyant dos à dos les protagonistes de la guerre froide,l'année même où fut construit le mur de Berlin.Osé!Incompris à l'époque,mais largement ré-évalué depuis,"Un,deux,trois" permet à l'inénarrable James Cagney d'utiliser sa cadence infernale dans la peau du patron de la firme Coca-Cola,essayant par tous les moyens ...
    Lire plus
    CineRepertoire.free.fr
    CineRepertoire.free.fr

    Suivre son activité 117 abonnés Lire ses 1 362 critiques

    2,0
    Publiée le 19 juin 2013
    Sur le papier, l'idée de rire du communisme, tout en se moquant du capitalisme forcené des Américains, via leur impérialisme économique (dont Coca-Cola est le symbole), est alléchante. Avec Billy Wilder aux commandes, on s'en réjouit à l'avance. Malheureusement, le cinéaste a oublié sa subtilité aux vestiaires. Un, deux, trois est une comédie un peu hystérique, caricaturale et soûlante. Avec un James Cagney qui surjoue à fond.
    Kinopoivre
    Kinopoivre

    Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 200 critiques

    4,5
    Publiée le 20 août 2013
    Le film est ce qu'il est, c'est-à-dire un chef-d'œuvre de satire, mais il faut déplorer que le distributeur de cette ressortie ait engagé un illettré pour écrire les sous-titres français, car on n’a jamais vu autant de fautes dans les textes : d’orthographe, de grammaire, de construction, de traduction. Un comte devient un « conte », l’acteur Sal Mineo (partenaire de James Dean et de Natalie Wood dans « La fureur de vivre ») ...
    Lire plus
    36 Critiques Spectateurs

    Photos

    11 Photos

    Secret de tournage

    De l'authenticité des lieux de tournage

    La construction du mur de Berlin débuta dans la nuit du 13 août 1961, juste en travers des lieux de tournage à la Porte de Brandebourg. L'équipe, découvrant les bouleversements du décor au petit matin, dut se rendre à Munich pour tourner les scènes manquantes sur le parking des studios Bavaria Film, où une reproduction de la Porte fut construite en taille réduite.

    De l'authenticité des lieux de tournage (suite)

    L'acteur Horst Buchholz eut un grave accident de la route vers la fin du tournage. Billy Wilder dut quitter Berlin avant d'avoir achevé le film. Après avoir attendu la guérison du comédien, il lui fallut reconstituer en studio à Hollywood la gare de Tempelhof. Le tournage de la séquence finale entraîna une dépense supplémentaire de 250 000 dollars.

    Un tournage à l'ombre de la haine

    James Cagney semble avoir gardé un fort mauvais souvenir du rythme infernal imposé par Billy Wilder : "Je n'ai jamais rencontré un dictateur comme lui, je déteste ces types qui hurlent des ordres au lieu d'expliquer le rôle. [...] Ce n'est qu'après le tournage que j'ai appris qu'il me détestait, mais en ce qui me concerne, je le lui rendais bien."

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Voir plus de films similaires

    Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 1961, Les meilleurs films Comédie, Meilleurs films Comédie en 1961.

    Commentaires

    Voir les commentaires
    Back to Top