Mon compte
    La Rue rouge
    La Rue rouge
    29 janvier 1947 en salle / 1h 43min / Drame
    Date de reprise 14 mai 2014
    De Fritz Lang
    Par Dudley Nichols, André Mouézy-Éon
    Avec Edward G. Robinson, Joan Bennett, Dan Duryea
    Titre original Scarlet Street
    VOD
    Spectateurs
    4,0 235 notes dont 45 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis

    Petit caissier sans histoires, Christopher Cross rencontre, suite à une soirée arrosée, une jeune femme du nom de Kitty dans une rue de Greenwich Village. Elle le prend pour un riche artiste, lui qui n'est qu'un peintre amateur, tandis qu'il tombe amoureux d'elle. Motivée par Johnny, son amant, Kitty décide alors de profiter de l'affection de Christopher afin de lui soutirer de l'argent. Celu-ci s'endette pour lui payer un appartement, cachant cette relation à son épouse acariatre, Adèle. Mais Kitty demande toujours plus...

    Regarder ce film

    En VOD
    À découvrir sur
    Acheter ou louer sur CANAL VOD
    Canal VOD Location dès 2,99 €
    UniversCiné Location dès 2,99 €
    Voir toutes les offres VOD
    Service proposé par
    En DVD BLU-RAY
    neuf à partir de 6,63 €
    La Rue Rouge
    La Rue Rouge (Blu-ray)
    neuf à partir de 6,63 €
    Voir toutes les offres DVD BLU-RAY

    Acteurs et actrices

    Edward G. Robinson
    Rôle : Christopher Cross
    Joan Bennett
    Rôle : Katharine 'Kitty' March
    Dan Duryea
    Rôle : Johnny Prince
    Margaret Lindsay
    Rôle : Millie Ray
    Casting complet et équipe technique

    Critiques Spectateurs

    septembergirl
    septembergirl

    Suivre son activité 494 abonnés Lire ses 1 069 critiques

    4,0
    Publiée le 20 octobre 2013
    Un film noir de Fritz Lang qui constitue une variante de son chef d’oeuvre "La Femme au Portrait", tourné un an plus tôt. Une réalisation qui reprend les mêmes thèmes et qui bénéficie elle aussi du génie et du pessimisme du réalisateur, au travers d'une écriture et d'une mise en scène de qualité. De plus, Edward G. Robinson y est tout aussi magistral. Malgré tout, au final, le film parait plus prévisible, moins original et ...
    Lire plus
     Kurosawa
    Kurosawa

    Suivre son activité 363 abonnés Lire ses 1 474 critiques

    3,5
    Publiée le 22 janvier 2016
    "Scarlet Street" est d'abord un film sur la manipulation (un couple qui profite de la faiblesse d'un homme) mais aussi et surtout sur l'aveuglement, C'est parce que Johnny ignore que Kitty ne l'aime pas que l'issue est - inévitablement - tragique, et non pas à cause de cette histoire de tableaux volés puisqu'elle aboutit au pardon, une conclusion prévisible qui ne justifie donc pas que Lang s'attarde aussi longtemps sur le segment de ce film ...
    Lire plus
    Flying_Dutch
    Flying_Dutch

    Suivre son activité 56 abonnés Lire ses 770 critiques

    4,0
    Publiée le 26 mars 2012
    Comme pour M le Maudit, Fritz Lang bouscule notre morale en nous interrogeant sur la culpabilité mais avec le cheminement inverse. On est d'abord rempli d'empathie pour cette homme bon mais aveuglé (magnifiquement interprété par Edward G. Robinson) et toute notre haine va vers cette femme et son compagnon qui exploitent sans remord (ou presque) notre héros. On en vient à souhaiter ce qui arrive, et Fritz Lang ne nous trompe pas, il exauce ...
    Lire plus
    Nico2
    Nico2

    Suivre son activité 64 abonnés Lire ses 939 critiques

    4,0
    Publiée le 5 novembre 2007
    Un très bon film, réalisé d'une main de maître par Fritz Lang. Là encore, les plans sont beaux, il y a un grand travail sur la lumière, les acteurs sont formidables, les personnages sont sombres, c'est pessimiste, Lang approfondit ses thématiques concernant l'homme et le meurtre. La fin est particulièrement angoissante, on suit le personnage principal dans cette infernale descente aux enfers dont personne ne sortira indemne. En plus, le ...
    Lire plus
    45 Critiques Spectateurs

    Photos

    22 Photos

    Secret de tournage

    De l'art du film

    Douze tableaux furent peints par John Decker pour le film, oeuvres censées être réalisées par le personnage principal joué par Edward G. Robinson. Elles seront par la suite envoyées au MoMA de New York pour une exposition spéciale en mars 1946.

    Renoir dans la peau

    La Rue rouge est le premier remake d'un film de Jean Renoir que réalisa Fritz Lang. C'est La Chienne (1931), qui inspira ce dernier, alors que La Bête humaine (1938) lui servira quelques années plus tard de base pour Désirs humains (1954). Malheureusement, Renoir n'apprécia aucun des deux remakes, considérant que son oeuvre n'avait pas à être objet de reconstruction et d'inspiration cinématographique.

    Un rue bien sale

    N'ayant pu renouveler les droits d'auteur (le copyright) de La Rue rouge, le film tomba dans le domaine public. C'est-à-dire que n'importe qui en mesure de copier et vendre sur n'importe quel support une copie du film en a le droit légal. Ceci explique la mauvaise qualité de la plupart des versions disponibles sur le marché, souvent deuxième ou troisième version de ce qui était déjà à l'origine une copie. La version restaurée devrait dès lors pro... Lire plus

    Dernières news

    Voici 8 remakes américains de films français... réussis !
    NEWS - Culture ciné
    lundi 25 janvier 2016
    Sorties cinéma : Godzilla, 2 fois plus fort que Grace de Monaco
    NEWS - Box Office
    mercredi 14 mai 2014
    "Godzilla" écrase la concurrence à Paris ! Le film arrive en tête des 1ères séances , devant "Grace de Monaco", le film d'ouverture...

    Infos techniques

    Nationalité américain
    Distributeur Universal
    Année de production 1945
    Date de sortie DVD 05/01/2004
    Date de sortie Blu-ray 23/04/2019
    Date de sortie VOD 23/04/2019
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage 6 anecdotes
    Budget -
    Date de reprise 17/10/2021
    Remake de La Chienne
    Langues Anglais
    Format production -
    Couleur N&B
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa 4829

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Voir plus de films similaires

    Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 1945, Les meilleurs films Drame, Meilleurs films Drame en 1945.

    Commentaires

    • Nelly M.
      Ce film constituerait une énième version de "La Chienne" de Renoir pour ce qui est de la mise en place. Lang se reconnaît immédiatement avec son ironie venue des tréfonds. A peine quelques signes à l'image, l'étau s'ébauche, ce héros à voix douce, vanté par son supérieur a une trop bonne tête... Le pot de travail est écourté par la vision éclair d'une créature qui émoustille les fêtards. Voici deux hommes quittant l'entreprise dont ce débonnaire caissier qu'une épouse acariâtre tient en tenaille. Soudain la caméra fonce sur une femme à terre. Son imperméable bon marché allié à d'autres détails précise déjà ses goûts. Le spectateur qui croit deviner l'issue n'a pas fini d'être baladé entre cette grande bringue et son comparse sans scrupules. Bassesses de la chair et argent-roi, le vertige fatal. Cette oeuvre ciselée de 1945 est pur délice en 2012 !
    Voir les commentaires
    Back to Top