Mon compte
    Black Mirror
    Critiques spectateurs
    Critiques presse
    Note moyenne
    4,4
    20282 notes En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    Votre avis sur Black Mirror ?

    700 critiques spectateurs

    5
    183 critiques
    4
    251 critiques
    3
    92 critiques
    2
    48 critiques
    1
    50 critiques
    0
    76 critiques
    Trier par :
    Les plus utiles Les plus récentes Membres avec le plus de critiques Membres avec le plus d'abonnés
    Lyah
    Lyah

    315 abonnés 978 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    5,0
    Publiée le 21 juin 2023
    A chaque fois que je visionne cette série, je me fais la remarque que ça fait quand même vraiment du bien de voir une production d'un tel niveau d'intelligence car cela se fait de plus en plus rare. Les épisodes sont inégaux, mais portent malgré tout toujours matière à réflexion sur notre société actuelle et à venir. Une série hautement qualitative à voir absolument !
    OceanShadow
    OceanShadow

    9 abonnés 65 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    4,5
    Publiée le 24 juin 2023
    Une saison 6 clairement en dessous de ce dont la série nous avez habitué...

    Si le premier épisode est une masterclass qui nous propose une réelle réflexion sur l'évolution des plateformes de streaming et les IA, dans la lignée logique de ce que nous apportait Black Mirror, la suite de la saison nous transporte de déception en déception... La série prend un tournant très sombre, voire gore, sans profondeur, sans critique intelligente. Nous partons même dans le domaine fantastique et ésotérique, ce qui aurait pu être intéressant mais finalement pas suffisamment exploité. Terminé la réflexion sur l'humanité, la technologie et l'évolution de notre monde vue de manière cynique et critique. Nous avons de l'horreur, du sang et du simple divertissement. Ce qui était d'ailleurs critiqué dans l'épisode 2, c'est con ça ^^
    Bref, pas la peine de nous faire poireauter 4 ans pour 1 épisode et demi de corrects.

    Black Horror / 20

    Épisode 1 : Vraiment intelligent et sujet très deep et méta comme on les aime !

    Épisode 2 : Sujet intéressant et bien développé mais sans plus.

    Épisode 3 : Très bon concept mais un denouement clairement en dessous de ce qui aurait pu être vraiment sympa.

    Épisode 4 : Wtfff ??? Le clin d'œil à Twilight était cool avec la musique mais pouvait nous spoil un peu la suite. Et quelle suite ? J'ai l'impression d'avoir subit un mauvais trailer !

    Épisode 5 : Mouais... Encore pas de vraie critique de notre société. Juste de la violence. Oubliable.
    Gayel
    Gayel

    15 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    2,5
    Publiée le 19 juin 2023
    Difficile de donner une note Objective. Les 3 premières saisons, c'est à dire lorsque la série était anglaise, est délicieuse. Puis, doucement, ce petit côté "décalé" à perdu énormément de son charme à la saison 4, et surtout à la saison 5.
    La 6 ème saison m'à permis de vraiment comprendre pourquoi la série avait beaucoup, beaucoup perdu en qualité: Les scenarii ne sont pas crédibles. Et c'est justement ça qui faisait la force de cette série d'anticipation: C'était absolument crédible, ça pouvait arriver. Là, on est dans la SF où le scenario est grossier, bourré de failles.
    De plus, on sent bien que les producteurs ont bien aseptisé la série: Les couples doivent être forcément mixtes. Si en soit, ce n'est absolument pas un problème, ce qu'il est, c'est qu'on sent que c'est purement "marketting", pour "faire bien" et se faire "bien voir par les diktats des réseaux sociaux". Et c'est justement ce côté policé qui tue tout l'esprit de la série originelle.
    Adelme d'Otrante
    Adelme d'Otrante

    131 abonnés 986 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    4,5
    Publiée le 3 septembre 2023
    Bien que les deux dernières saisons (5&6) soient décevantes Black Mirror restera pour moi l'une des grandes séries contemporaines. Par son incroyable capacité à capter, voire devancer, l'air du temps Charlie Brooker a crée une anthologie qui annonce notre futur numérique avec quelques années d'avance. Un futur dystopique où la technologie aliène plus qu'elle aide, où nos libertés fondamentales tombent les unes après les autres. Certains épisodes sont anecdotiques, d'autres des petits chefs-d'œuvre, pour moi le meilleur est "Tais toi et danse" suivi de près par "Chute Libre" et "Retour sur image". Quoiqu'on puisse en penser je ne connais aucune série dont le titre est tombé dans le langage commun, combien de fois ai-je déjà entendu "on dirait un épisode de Black Mirror"? Souvent. Malheureusement.
    Reigns B
    Reigns B

    13 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    3,5
    Publiée le 22 juin 2023
    Une saison 6 très décevante à part l'épisode 3 avec Aaron Paul qui est excellent. Pour les autres épisodes des histoires banales ou sans queue ni tête.
    surfnblue
    surfnblue

    46 abonnés 1 517 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    4,5
    Publiée le 4 juillet 2023
    ce 6e opus est magistral, avec applaudissements pour le 3 (mon coeur pour la vie) et un coup de coeur pour demon 79 et son humour noir savoureux.
    chapeau ! tant dans le choix des acteurs que les scripts.
    LaBrute
    LaBrute

    7 abonnés 268 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    4,0
    Publiée le 4 juillet 2023
    On prend un élément technologique d'aujourd'hui et on le pousse a l'extrême, voici un concept accrocheur, la force de la série réside surtout dans la réalisation de chaque épisode, court mais efficace, chaque scénario va à l'essentiel, certains épisodes sont plus touchant que d'autres surtout ceux traitant des rapports humains, dommage que la saison 6 n'est pas vraiment dans le thème de la série.
    anonyme
    Un visiteur
    Critique de la série
    5,0
    Publiée le 31 mai 2013
    Charlie Brooker, Journaliste pour The Guardian, réalisateur et scénariste anglais, à qui l'on doit déjà l'excellente mini-série Dead Set, qui sous fond d'apocalypse zombie dénonçait avec ironie les émissions de télé-réalité, en parodiant notamment Big Brother. L'homme, qui a en outre critiqué habilement grâce à sa satire caractéristique le monde de la télévision à travers sa série documentaire How TV Ruined Your Life, signe avec Black Mirror son oeuvre la plus aboutie.

    Black Mirror, diffusée depuis le 4 décembre 2011 est une série critique sur l'influence et le danger des nouvelles technologies, chaque épisode ayant un casting et un scénario différent, mais la problématique reste la même. Jusqu'où va le rapport entre l'homme et la technologie ? Série actuellement en production, divisée en deux saisons de trois épisodes chacune, Black Mirror imagine avec ironie vers quoi pourrait évoluer notre société d'ici quelques décennies, années, ou mois. Ainsi, chaque épisode développe une intrigue ingénieuse, rythmée, mais surtout très critique. Les deux saisons sont basés sur le même schéma d'épisode, le premier épisode flirtant avec l'absurde et critiquant vivement les médias tout en pointant la dangerosité des réseaux sociaux et de l'opinion publique, le second, plus fantaisiste, situé dans un futur où la frontière entre la télévision et la réalité est presque invisible, dénonçant subtilement les effets néfastes de la publicité et la télévision et l'emprise qu'elles ont sur les gens. Le troisième et dernier épisode concluant chaque saison se situe dans notre présent, et si c'est à chaque fois le plus terre à terre, c'est aussi le plus représentatif du monde dans lequel nous évoluons dans un certain sens. La série, qui n'est parfois pas sans rappeler la science-fiction de Philip K. Dick de part les thématiques abordées, parvient à livrer une critique générale acerbe sur notre société de plus en plus dépendante des technologies, tout en innovant en apportant un vent de fraîcheur dans l'univers des séries télévisées, à l'image d'Utopia, nouvelle série ovni elle aussi diffusée sur Channel 4. Chaque épisode de Black Mirror est divisé en quatre parties, chaque partie faisant progresser l'intrigue jusqu'au dénouement bien souvent surprenant, teinté d'ironie et loin d'être une happy-ending. Certaines fins sont très violentes psychologiquement parlant, puisque de part la thématique traitée, on est amené à se projeter et s'identifier aux personnages, et donc subir avec eux. Difficile donc d'imaginer qu'une telle série, plus que jamais dans la tendance que suit actuellement notre société, et qui n'hésite pas à dénoncer et s'amuser avec nous spectateurs, ait pu voir le jour. Et c'est d'ailleurs ce qui caractérise si bien les séries anglaises, plus osées, plus engagées, et généralement plus drôles. Difficile d'imaginer Black Mirror produit par une chaîne de télévision publique américaine, ne serait-ce que pour le thème évoqué dans le premier épisode, qui ouvre la série, où l'on somme au premier ministre anglais d'avoir un rapport sexuel avec un cochon en direct devant tous les écrans de télévisions, seul moyen de récupérer vivante la princesse de la famille royale qui est aux mains de mystérieux tortionnaires. Imaginez une seule seconde l'épisode à la sauce américaine. Le président américain, dans la même situation ? La série devrait passer par tellement de censures que la visionner n'aurait plus le moindre intérêt. Car c'est là que Black Mirror réussit.

    Si l'on semble tomber dans l'excès, le scénario et la réalisation sont si bien maîtrisés que le pire est justifié, puisqu'il permet également d'être évité. Ainsi, si l'on semble, nous spectateurs, noyés dans une incompréhension créée par l'absurdité malsaine des situations présentées dans The National Anthem (Saison 1 épisode 1 ) ou dans White Bear (Saison 2 épisode 2 ), le déroulement de l'épisode fini toujours par nous faire passer d'une fiction tirée par les cheveux à un effroyable parallèle à notre quotidien. Nous sommes menés en bateau et inévitablement amenés à réfléchir, non pas sur ce que nous venons de voir, puisque le dénouement est à chaque fois très clair, mais à la morale, la leçon à en tirer. Le plus remarquable dans ce cas est Fifteen Millions Merits ( Saison 1 épisode 2), qui, bien que comprenant d'énormes longueurs pour certains, est pour l'instant l'épisode le plus abouti et maîtrisé. Situé dans un futur aux allures de dystopie où les hommes vivent dans des pièces minuscules, avec comme murs des écrans de télévisions gigantesques et où la publicité est omniprésente, cet épisode parvient à être à la fois le plus éloigné dans le temps et pourtant le plus représentatif de la société vers laquelle petit à petit nous évoluons. Banalisation de la pornographie et de l’hyper-sexualisation, gloire des canons de beauté et rejet haineux de tout individu hors-norme, course à la gloire, au profit, au confort. Les thèmes dénoncés et abordés sont nombreux, riches et variés, et l'épisode représente une excellente oeuvre de science-fiction, bien que le rythme soit lent et le déroulement de l'intrigue un peu trop branlant sur la fin. Le dénouement est terrible, car il s'adresse directement à nous. Qu'on le veuille ou non, nous ne pouvons pas échapper au système, ni nous y opposer. Au final, il finira toujours par nous absorber. La chute est brusque et rapide. Elle est percutante et frappe là où ça fait mal. On ne peut malheureusement pas en dire autant de The Entire History of You, (saison 1 épisode 3 ) qui malgré une idée ingénieuse qui imagine un appareil implanté dans notre cou capable d'enregistrer tous nos souvenirs et les revisionner à volonté, ne parvient pas à être pleinement exploité et reste dans un cadre peut-être trop convenu, trop personnel. L'impact de l'épisode est moins percutant puisque la technologie sert l'intrigue de l'épisode au lieu d'être le miroir noir et critique de notre société. Cependant, comme dans The Waldo Moment, (saison 2 épisode 3) la technologie sert cette fois-ci à aborder des thèmes plus humains, plus sentimentaux, et surtout plus personnels, et c'est pour cela que ces épisodes diviseront bien souvent l'avis du public.

    En conclusion, Black Mirror, toujours en production (et dont l'épisode trois de la première saison va d'ailleurs être adapté librement en film par Robert Downley Jr. ) est un véritable vent de fraîcheur qui parvient à livrer des intrigues souvent rythmés et originales, traitées de façon inédites et sans démagogie. Avec parfois une dure confrontation avec notre réalité, la série remplie parfaitement sa fonction. A l'heure où la télévision tente de plus en plus de leurrer le spectateur, Black Mirror nous divertit, et sous l'enrobage de scénarios fictionnels, la série nous livre ses mises en gardes et ses leçons parfois avec dureté, mais sans mentir. Black Mirror est une fable contemporaine qui n'est peut-être pas si éloignée de la réalité...
    Theo Pierre
    Theo Pierre

    2 abonnés 12 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    5,0
    Publiée le 22 juin 2023
    Je ne comprends pas les critiques au sujet de la dernière saison. Pour le coup je n’avais pas vraiment aimé les dernières apparitions de la s5 et du film interactif même si ce n’était pas catastrophique. La saison 6 se repose plus sur le jeu des acteurs plus réalistes que le côté SF des dernières saison. Ça se regarde et ça se regarde bien foncez
    Starwealther
    Starwealther

    40 abonnés 1 161 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    3,0
    Publiée le 22 décembre 2023
    Le problème de "Black Mirror" vient de sa qualité inégale, certains épisodes sont très bons mais d'autres n'ont carrément aucun intérêt. J'ai beaucoup aimé l'épisode avec Salma Hayek ainsi que celui où Josh Hartnett et Aaron Paul sont dans l'espace. Le reste m'a moins marqué et oscille entre le correct et le très mauvais. Dommage.
    Biertan64
    Biertan64

    33 abonnés 1 406 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    4,0
    Publiée le 27 novembre 2023
    Une série d'anticipation , traitant du thème des "nouvelles technologies" déjà existantes ou fictives (surtout au début, de moins en moins par la suite) , de notre rapport à elles, de leurs usages et effets sur notre quotidien.
    L'inventivité des épisodes diminue peut être au fil des saisons, mais cela reste la plupart du temps avec un fond réfléchi.
    Comme chaque épisode raconte une histoire indépendante, tout en explorant des genres de cinéma différents, il y a toujours de la nouveauté et donc aucune lassitude.
    Bref une série de SF intelligente, montrant des facettes du monde tel qu'il pourrait devenir, avec des trouvailles, des perles d'imagination et, même si certaines intrigues semblent s'éloigner du concept initial, aucun raté sur les six saisons à ce jour.
    𝓂𝒶𝓉 𓆈 𝒽𝒾𝓈
    𝓂𝒶𝓉 𓆈 𝒽𝒾𝓈

    118 abonnés 1 143 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    3,5
    Publiée le 1 novembre 2023
    Saison 1 : 3,5/5
    Des histoires extrêmement bien recherchées sur l'IA. Ce qui fait que j'ai accroché tant, le faite de sortir de l'ordinaire. J'ai beaucoup aimé découvrir ces histoires originales. J'ai déjà entendu parler de cette série car elle a fait du bruit quand les premières saisons sont sorties, mais ça ne m'intéressait pas plus. Finalement j'ai bien aimé, c'est original et prenant.
    L'hymne national 3/5 / 15 millions de mérites 3,5/5 / Retour sur image 3,5/5.

    Saison 2 : 3,5/5
    Des effets de surprise, de bons acteurs, et des scénarios toujours aussi bien développés. Malgré une ou deux histoires un peu moins alléchante.
    Bientôt de retour 3,5/5 / La chasse 2,5/5 / Le show de Waldo 3/5 / Blanc comme neige 3,5/5.

    Saison : 4/5
    Excellente saison pour le coup. J'ai adoré pratiquement toutes les histoires proposées. Tout est soigné, que ce soit la mise en scène, la façon dont s'est filmé, l'écriture des personnages… C'est intriguant et tellement passionnant. Gros coup de cœur pour cette troisième saison.
    Chute libre 4/5 / Playtest 3,5/5 / Tais-toi et danse 4/5 / San Junipero 4/5 / Tuer sans état d'âme 3,5/5 / Haine virtuelle 4/5.
    Yetcha
    Yetcha

    710 abonnés 4 232 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    4,5
    Publiée le 27 juin 2023
    Cette série est énorme! Elle fait froid dans le dos et porte un regard aiguisé sur l'évolution de notre société au travers de l'image et des écrans omniprésents. On est dans un monde très vrai, très contemporain qui nous scotche complètement. Je ne m'attendais pas à être aussi étonné et fasciné par cette série. Chaque épisode mériterait presque un film! J'adore vraiment. Ne pas s'arrêter au premier épisode de la saison 1 qui est loin d'être le meilleur à mon avis mais il reste néanmoins intéressant et nous laisse comme chaque épisode une grande réflexion. Allez j'ajoute encore quelques mots maintenant que j'ai terminé l'ensemble des deux saisons, vivement la troisième qui est prévue. UNE SÉRIE EXTRAORDINAIRE ET À NE RATER SOUS AUCUN PRÉTEXTE!!! Je n'en reviens encore pas du bouleversement qu'elle produit... Ouh la la, je ne suis vraiment pas près d'oublier ces images. Et c'est reparti de plus belle avec la nouvelle saison... J'A-DO-RE!!! Et rebelote avec la saison 4, même si la série perd en puissance ici, et notamment dans l'implication profonde des nouvelles technologies, elle est toujours la meilleure série d'anticipation, dystopique, SF, satyrique et acerbe sur notre société. Elle aborde des thèmes de société classiques en les transposant dans un futur proche et surtout en nous questionnant sur l'hyperconnectivité et les progrès technologiques en voyant les avantages mais aussi les inconvénients et les perversités. Un must see absolu!!! Mais attention s'il y a une saison 5 à ne pas s'égarer plus et à bien se reposer sur l'impact de la modernité pour étayer la dystopie présentée. Une saison expéditive après la fameux Bandersnatch. Les 3 épisodes ne sont pas mauvais, mais ils restent en deça des espérances avec un monde connecté finalement moins omniprésent que les précédentes saisons. Le numéro le plus puissant étant pour moi le deuxième. Il faudrait penser à réviser la ligne éditoriale sous peine de s'écarte de ce qui fait l'essence et le succès même de cette série unique... Ou presque car il y a aussi Electric Dreams dans le même genre. Je diminue d'une demi-étoile ma notation suite aux saisons 4 et 5 un peu en deça.
    anonyme
    Un visiteur
    Critique de la série
    5,0
    Publiée le 27 avril 2015
    Chaque épisode se dissocie des autres et nous plonge dans des univers tellement incroyables qu'aucun mot ne permet de décrire le génie de cette série. On comprendra pourquoi il n'y a que trois épisodes par saison. La qualité plus que la quantité, j'approuve.
    Thierry D
    Thierry D

    21 abonnés 308 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    4,5
    Publiée le 2 novembre 2023
    Un univers excellent pour une série d'anticipation a l'humour noir et décalé, qui n'hésite pas à frapper là oú ça fait mal. Des épisodes qui ne se suivent pas et qui peuvent se regarder dans le désordre ou selon les envies, quelques uns de qualité inférieure, mais avec toujours un message intéressant et une réflexion sous-jacente sur les impacts de la technologie sur nos vies modernes. Un must.
    Back to Top