Notez des films
Mon AlloCiné
    Mort de Michael Lonsdale, acteur du Nom de la Rose, de Moonraker et Des Hommes et des dieux
    Par Corentin Palanchini avec La rédaction — 21 sept. 2020 à 16:02
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Le comédien français Michael Lonsdale est décédé ce lundi 21 septembre à 89 ans. Il était détenteur d'un César du Meilleur second rôle pour son rôle de moine dans "Des hommes et des dieux" (2010) et avait tourné plus de 210 films.

    AGENCE / BESTIMAGE

    Le comédien français Michael Lonsdale est décédé ce lundi 21 septembre à 89 ans. Il était détenteur d'un César du Meilleur second rôle pour son rôle de moine dans Des hommes et des dieux (2010) et avait tourné avec nombre de réalisateurs reconnus tels Steven Spielberg, Truffaut, Ozon, Forman ou Amenábar.

    De la peinture au théâtre

    Né de père anglais et de mère française, Michael Lonsdale grandit au Maroc avant de s'installer à Paris en 1947. Il se destine d'abord à la peinture puis prend des cours d'art dramatique avec Tania Balachova au début des années cinquante. Il fait sa première apparition au théâtre sous la direction de Raymond Rouleau dans Pour le meilleur et pour le pire de Clifford Octets aux côtés de Gérard Oury et c'est en 1956 qu'il joue dans son premier film : C'est arrivé à Aden de Michel Boisrond.

    Des débuts chez Jean-Pierre Mocky

    Michael Lonsdale commence par travailler avec des amis cinéastes comme Gérard Oury (Le Crime ne paie pas, 1962) et surtout Jean-Pierre Mocky avec qui il tourne sept longs métrages (Snobs!, 1961; La Grande Lessive, 1968; Chut, 1972, ect..). Il se forge ensuite une réputation de comédien de films d'auteur exigeants à la fin des années soixante, se faisant une spécialité de seconds rôles de notables bourgeois ou de représentants de l'État. Il collabore ainsi avec des réalisateurs de la Nouvelle Vague comme François Truffaut dans La Mariée était en noir (1967) et Baisers volés (1968), et des représentants du Nouveau roman comme Alain Robbe-Grillet avec Glissements progressifs du plaisir (1974) et Marguerite Duras avec India Song (1975).

    James Bond et le cinéma mondial

    À la fin des années 70, Michael Lonsdale rompt avec son registre habituel en jouant dans des grosses productions internationales. Il commence par le personnage du milliardaire Hugo Drax dans le James Bond Moonraker (1979), puis enchaîne avec Les Chariots de feu (1981), Le Pacte Holcroft de John Frankenheimer (1985) et Le Nom de la rose (1986). Mais il fait des apparitions de plus en courtes dans les années 90 et s'investit dans son activité de metteur en scène de théâtre lorsque sa carrière cinématographique s'essouffle. Il réussit tout de même à composer des personnages hauts en couleurs sur grand écran : le diplomate français des Vestiges du jour de James Ivory (1993), l'associé ruiné de Michel Serrault dans Nelly et Monsieur Arnaud de Claude Sautet (1994) ou encore le professeur Stangerson dans Le Mystère de la chambre jaune (2003) et Le Parfum de la dame en noir (2004) de Bruno Podalydès.

    Rencontre avec Michael Lonsdale : 4 visages de prêtres

    Spielberg, Amenábar et Forman

    En 2003, il retrouve le cinéaste Jean-Pierre Mocky pour Le Furet puis croise la trajectoire de François Ozon pour son 5x2 (2004). Deux ans plus tard, il revient dans l'objectif du cinéma hollywoodien en tenant le rôle du père secret de Mathieu Amalric dans le Munich de Steven Spielberg. Il tiendra aussi l'affiche des Fantômes de Goya de Milos Forman (2007) et du péplum Agora (2010) d'Alejandro Amenábar. Côté français, il joue en 2007 au vicomte pour Catherine Breillat dans Une vieille maîtresse et se pose La question humaine de Nicolas Klotz. Il participe la même année au projet collectif Chacun son cinéma et prête sa voix à une nouvelle aventure animée de Lucky Luke titrée Tous à l'Ouest.

    Des Hommes et des dieux

    Michael Lonsdale se prête volontiers au casting quatre étoiles des Bancs publics (Versailles rive droite) (2009), nouvelle collaboration avec le réalisateur Bruno Podalydès et reprend le rôle d'un religieux 24 ans après Le Nom de la Rose dans le film de Xavier Beauvois Des hommes et des dieux en 2010. Il remportera le César du meilleur second rôle pour son personnage du médecin Luc.

    Le comédien choisit ses rôles avec soin, jouant notamment dans Gebo et l'ombre de Manoel de Oliveira en 2012 et Le Renard Jaune, sous la direction de Jean-Pierre Mocky, en 2013. L'acteur interprète également Cédric Rovère dans la comédie dramatique Maestro en 2014, un rôle inspiré du cinéaste Eric Rohmer. En 2016, il donnait la réplique à Bouli Lanners et Albert Dupontel dans Les Premiers, les Derniers et à Willem Dafoe dans Sculpt, qui sera son dernier long métrage. En 2017, il était remonté sur les planches pour une lecture de textes autour de Noël.

    Découvrez la bande-annonce de "Des hommes et des dieux" :

    Des hommes et des dieux Bande-annonce VF

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    • Jeff R.
      Oui en effet 😂
    • Might Guy
      Faut juste avoir vu 2 films ^^
    • Jeff R.
      Ahahaha excellent, il faut tout de même être bon cinéphile pour comprendre ta phrase 😄
    • Jeff R.
      Un grand de chez grand qui nous a quittés, mon premier souvenir de lui c'est son rôle du professeur Loriebat dans Hibernatus, ensuite il y a eu tous les chefs-d'œuvre dans lesquels il a joué, une grand perte pour le cinéma et le théâtre. RIP Monsieur !
    • demencia
      Effectivement une belle année de......et ,c'est peu dire !
    • demencia
      C'est comme les catastrophes aériennes , une étrange loi des séries !!
    • demencia
      Un grand acteur ,excellent dans tous ses rôles , simple , discret , Hommage pour cet homme aussi modeste que sympathique .
    • Madrox2000
      Mon méchant de James Bond préféré.
    • WIWTWM
      quelle tristesse! l'un des plus grands acteurs français capable de jouer autant chez Mocky que chez Rivette ou Duras . Une immense perte
    • Buckaroo Banzai
      Je l'aimais bien aussi dans Ma vie est un enfer, dans le rôle de l'ange Gabriel…Triste.
    • Stringer B
      Top acteur qui a tout fait dans sa carrière... RIP
    • Last Action Zero
      T'inquiète. Salto arrive, et va sauver la France XD
    • cyril b.
      entre tous ces mort et le covid le cinéma ramasse grave cette année....
    • Last Action Zero
      Aussi, mais en plus excentrique ^^
    • Last Action Zero
      Tout un pan entier de l'histoire du cinéma.
    • Last Action Zero
      Et m*rd*... C'est l'hécatombe des grands seigneurs, ces temps ci... Le cimetière des éléphants sacré du XXième siècle est presque au complet... Si celui des buses du XXIième pourrait commencer les travaux de construction, ça m'arrangerait, en fait ^^
    • chips493
      Lambert Wilson ?
    • chips493
      Au revoir, Monsieur.
    • Cooper1992
      Incroyable dans Munich !
    • Seke
      Quelle filmographie :O
    Voir les commentaires
    Back to Top