Notez des films
Mon AlloCiné
    Le Vent se lève
    note moyenne
    2,2
    80810 notes dont 1252 critiques
    répartition des 1252 critiques par note
    394 critiques
    305 critiques
    38 critiques
    224 critiques
    155 critiques
    136 critiques
    Votre avis sur Le Vent se lève ?

    1252 critiques spectateurs

    Hastur64
    Hastur64

    Suivre son activité 133 abonnés Lire ses 2 289 critiques

    5,0
    Publiée le 23 novembre 2009
    Ce film est une magnifique fresque sur le début de l’existence de la République d’Irlande en tant que nation indépendante. Il est moins didactique que « Michael Collins», d’abord parce qu’il ne couvre pas toute la période qui mena à la totale indépendance, ensuite parce qu’il le fait du point de vu de tous ces combattants anonymes qui du fond des campagnes ont pris les armes (quand ils en avaient) pour chasser l’occupant anglais. On voit le souci de Ken Loach de mettre le doigt sur la trahison des élites qui négocient une paix au rabais qui permet à la bourgeoisie irlandaise et aux propriétaires terriens de sauver leurs richesses aux détriments de ceux qui en tant que combattants, les humbles, les sans terres, ont permis de leurs fournir les arguments qui ont aboutit à la signature de ce traité. Le réalisateur souligne la fracture qui en résultat dans la société irlandaise à travers le destin de deux frères qui unis dans la résistance aux anglais vont être séparés par cette paix qui pour le plus jeune ne sert pas ceux pour qui elle a été signée, et qui pour le plus vieux est la seule alternative à un retour toujours possible des anglais. Les sentiments et les conflits sont traités avec pudeur mais sans en cacher les blessures qu’ils provoquent, ni l’horreur d’une guerre d’indépendance contre une armée d’occupation qui vire à une guerre civile entre combattant autrefois unis sous une même aspiration. Si vous n’avez pas encore vu ce film précipitez-vous pour le regarder en plus d’un bon film vous verrez une belle leçon d’histoire sur un pays méconnu en France.
    Caine78
    Caine78

    Suivre son activité 3409 abonnés Lire ses 7 267 critiques

    5,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    Un film brillantissime, signé par un Ken Loach qui prouve à nouveau ici à quel point son talent est grand. Toujours aussi engagé politiquement dans ses sujets, il signe ici un film fort, poignant et douloureux, retracant une partie de l'histoire de l'IRA. Loin d'être manichéen dans son scénario ou de manquer de subtilité. Le Vent se lève est au contraire une oeuvre particulièrement intelligente, profonde et passionnante, avec quelques scènes particulièrement intenses et douloureuses, qui marquent les esprits. A noter l'excellente interprétation, à commencer par l'impressionnant Cillian Murphy, qui confirme film après film son grand talent. Un chef d'oeuvre à ne rater sous aucun prétexte!
    elbandito
    elbandito

    Suivre son activité 251 abonnés Lire ses 899 critiques

    4,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    Ken Loach est un cinéaste engagé (Carla's song, Land and freedom...) mais ce film est sans aucun doute son chef d'oeuvre le plus abouti. L'intérprétation est parfaite, la reconstitution également... On y découvre l'oppression des Anglais sur le peuple irlandais dans les années 1920, époque rarement portée sur grand écran. La tension monte crescendo et la tragédie se met en place tout doucement jusqu'au final douloureux mais inévitable. Palme dor méritée à Cannes 2006 !
    landofshit0
    landofshit0

    Suivre son activité 194 abonnés Lire ses 1 745 critiques

    1,5
    Publiée le 5 juillet 2013
    Cette palme d'or est ennuyeuse au possible, Ken Loach appui de toute part sur le coté dramatique de ce fait historique. Croyant lui apporter une âme il ne fait que rendre son film factice,dans des émotions surfaites. Le vent se lève est il parcours ce film pendant plus de 2h,autant dire que c'est long et pénible.
    goldfish
    goldfish

    Suivre son activité 23 abonnés Lire ses 79 critiques

    5,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    Après land of Freedom, Loach s'attaque avec toujours autant d'émotion et de virtuosité à un sujet historico politique: la guérilla irlandaise dans les années 20. Jamais un film n'avait été aussi bouleversant et véridique, aussi brutal et sensible à la fois. Avec une mise en scène toujours très libérée, à la limite du documentaire, Ken Loach filme la lutte d'un peuple opprimé et plus particulièrement ses révolutionnaires, leur quotidien abominable, leur organisation et leurs actes qui feront changer le destin de toute une nation réduite en esclavage pendant des siècles. ce fait historique et pourtant peu connu résonne dans nos oreilles comme un reflet de la situation actuelle. A travers une opposition Schakespearienne entre deux frères, le scénario très subtil montre du doigt ce combat inutile et grotesque entre les irlandais radicaux et les sympathisants de l'IRA. De nombreuses scènes impressionnantes et intenses composent ce chef d'oeuvre: séquence du début qui nous donne un perçu des atrocités commises, plusieurs scènes des attaques armées révoltuionnaires, très réalistes voire même épiques, la scène de débât qui nous éclaire sur les vrais raisons de ce déchirement intérieur et sur le futur assassinat de Michael Collins, et enfin la séquence finale, horriblement triste et violente, qui nous bouleverse et nous tire les larmes comme jamais. La totalité des acteurs mériteraient mille récompences pour leur justesse, leur passion du jeu. Tous ne font qu'un avec leur personnage, débordant de colère et de tristesse. Cillian Murphy n'a plus rien à prouver, il a tout pour être un futur Daniel Day Lewis. Le parcours de son personnage, un jeune médecin qui plaque tout pour se battre pour son peuple est vraiment magnifique. Loach filme comme personne les landes irlandaises; ses couleurs verdoyantes et primitives sont d'une beauté inégalable. Le superbe clair-osbcur y est pour beaucoup. On en ressort donc marqué à vie par ce coup de maître, qui, oui, méritait la palme d'or.
    shmifmuf
    shmifmuf

    Suivre son activité 121 abonnés Lire ses 1 761 critiques

    5,0
    Publiée le 11 janvier 2012
    Un souffle romanesque constant agite ce film qui mèle destins individuels et collectifs. Le meilleur film de Ken Loach. Palme d'or indiscutable.
    reymi586
    reymi586

    Suivre son activité 271 abonnés Lire ses 2 443 critiques

    5,0
    Publiée le 12 juin 2010
    Un super film historique! D'une réalité déconcertante! Et au passage de magnifiques paysages irlandais!
    Sebmagic
    Sebmagic

    Suivre son activité 137 abonnés Lire ses 1 120 critiques

    2,0
    Publiée le 13 février 2011
    Premièrement, je suis très surpris que ce film ait remporté la Palme d'Or au Festival de Cannes en 2006. A l'époque j'avais beaucoup entendu parler du film mais je ne m'étais pas décidé à aller le voir, je pensais que, malgré son prix, le film n'allait pas être à la hauteur de mes espérances. Finalement mes craintes ont été confirmées, même si j'ai quand même apprécié le film. Je vais commencer par les points positifs. Le sujet traité est rarement abordé au cinéma et ça permet d'en apprendre plus sur cette période tragique de l'Irlande. On est également d'accord pour dire que la fin du film est sublime, pleine d'émotion, et poignante. D'ailleurs, le scénario est plutôt génial de ce côté : on nous montre l'histoire de deux frères pendant la guerre, qui allient leurs forces pendant la première partie du film pour se déchirer ensuite à cause d'une divergence d'opinion politique. Finalement, on se retrouve avec deux hommes de même origine, de la même famille, qui ne parviennent pas à s'entendre sur l'avenir de leur pays, ce qui rend la situation assez bouleversante puisque Teddy va finir par se retourner contre sa propre famille, visiblement aveuglé par le régime anglais. D'ailleurs, on a droit à une scène des plus géniales au milieu du film, lorsque nos deux personnages ainsi que leurs amis et quelques paysans débattent de l'attitude à avoir face au nouveau traité des Anglais vis-à-vis de l'Irlande. On voit bien qu'à ce moment, deux clans se forment au sein d'une même patrie. Damien a un patriotisme à toute épreuve, une soif de liberté que son frère ne parvient pas à comprendre et, évidemment, on ne peut que se ranger de son côté et s'énerver devant le manque de lucidité de Teddy. Autre élément absolument génial du film : la mort du jeune Chris Reilly que Damien est obligé d'abattre contre son gré. De plus, et de manière générale, tout le casting est impeccable. Cependant, Le Vent se Lève souffre de nombreux défauts. La qualité de ce film est de ne jamais tomber dans le larmoyant ni dans le pathos, ce qui est assez rare pour le cinéma du genre. Mais voilà, à force de ne pas appuyer sur l'émotion, j'ai trouvé le film très froid. La plupart du temps, les bons sentiments dégagés pendant ces 2 heures ne m'ont absolument pas touchés. On a de nombreuses scènes montrant des Anglais qui saccagent les Irlandais, et ce sont particulièrement ces passages qui m'ont gêné. Le film démarre tout de suite, on n'a même pas le temps de s'attacher aux personnages que Ken Loach nous met directement dans le bain. Damien et ses potes reçoivent la visite de soldats anglais qui les brutalisent, et ça se finit mal. Le problème, c'est premièrement que l'émotion du moment ne passe pas (en tout cas j'y ai été insensible) car ça fait un peu "too much". Même s'il est déchirant de montrer le côté horrible de cette guerre, je trouve que le point de vue de Ken Loach est trop subjectif pour faire de l'effet. Ici, les Anglais sont presque vus comme le régime nazi : en gros, des racistes qui passent leur temps à gueuler "connards d'irlandais" et à menacer de tuer tout le monde s'ils ne coopèrent pas. Ils ne sont bons qu'à brailler, peu enclins à la discussion. Et face à ça, les paysans réagissent à grand renforts de cris et de pleurs. Bref, ça crie pour bien montrer l'horreur de la scène et personnellement, ça m'a dérangé. Certes, que les anglais ne soient pas à l'honneur dans le film, je trouve ça parfaitement normal. Mais là, c'est poussé à l'extrême. Autre scène : celle où des soldats anglais brutalisent des conducteurs de train parce qu'ils ne veulent pas les laisser entrer. On a ici beaucoup de manichéisme, avec le grand méchant anglais qui gueule et frappe le gentil petit père irlandais qui n'a rien fait. Je suppose que c'était censé choquer et secouer le spectateur, mais sur moi ça n'a eu aucun effet. Autre problème à mon goût : beaucoup de longueurs. Alors peut-être étais-je fatigué quand j'ai vu le film, mais pour moi les 45 premières minutes ont été très longues. Beaucoup de scènes qui ne m'ont pas passionné, et qui ne sont pas aidées par l'image. Effectivement, tout est terriblement fade et gris. Sûrement est-ce volontaire, mais la photographie du film n'est vraiment pas attirante, dans des tons vert-gris très monotones. De même, les paysages ne sont pas montrés. Ce n'est pas très important certes, mais on se trouve quand même en Irlande et on ne voit pas grand chose du pays. Pourtant, les personnages évoluent souvent au coeur de grandes étendues verdoyantes, mais le réalisateur semble ne pas vouloir s'y attarder du tout, ce qui est dommage, je trouve. De même, la BO est assez quelconque, jamais vraiment présente, en tout cas je n'ai rien repéré de particulier dans la musique. Si je devais résumer le film en une phrase, je dirais que le film est magnifique lorsqu'il traite des désaccords entre irlandais, et raté lorsqu'il aborde les problèmes Irlande/Royaume-Uni. Une petite déception, donc, malgré les qualités évidentes du film.
    lhomme-grenouille
    lhomme-grenouille

    Suivre son activité 2164 abonnés Lire ses 3 141 critiques

    2,0
    Publiée le 27 juillet 2010
    On ne pourra pas nier : la réalisation de Loach est parfaitement maîtrisée et le discours est merveilleusement construit. Pourtant, et c’est tout le paradoxe, c’est de ces qualités que le film tire au fond ses faiblesses. Tout est justement trop maîtrisé, trop bien construit, trop bien équilibré, si bien qu’on peut vite trouver l’ensemble un peu trop scolaire. Certes le sujet traité à de quoi toucher, mais au fond il est plutôt frileux. Mais au fond tout dépendra de votre sensibilité…
    logan morpheus
    logan morpheus

    Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 332 critiques

    2,0
    Publiée le 16 janvier 2011
    L'Irlande occupée par des anglais vicieux fabriquant les pièges les plus sournois, quand ils ne se gardent pas l'essentiel des richesses en dépit des déclarations officielles des institutions. Belle reconstitution malgré une histoire baclée et affadie malgré l'interprétation de C.Murphy et O.Fitzgerald.
    stebbins
    stebbins

    Suivre son activité 385 abonnés Lire ses 1 747 critiques

    2,0
    Publiée le 4 décembre 2011
    Palme d'Or au dernier festival de Cannes ( 2006, pour les gens du futur qui lisent ma critique ), The Wind That Shakes the Barley invite le spectateur à se replonger dans l'Irlande des années 1920, et plus précisement dans son contexte politique: la guerre d'indépendance des irlandais ( le mouvement révolutionnaire de l'IRA ) face à l'armée britannique ( laquelle a infligé de multiples sévices aux insoumis tel que Teddy O'Donovan, l'un des personnages principaux du film de Ken Loach ). Il existe toutefois à mon sens un déséquilibre entre le fond et la forme ( en effet,au niveau de la forme, la mise en scène demeure selon moi un brin convenue, et l'interprétation de certains acteurs sonne fausse. Sur le fond, l'histoire d'amour puis de haine entre deux frères que rien ne prédestinait à s'affronter m'a réellement bouleversé. Finalement, l'émotion l'emporte sur le côté prévisible du film de Ken Loach, et ce malgré quelques lourdeurs. Un brillant scénario ( j'aurai d'ailleurs plutôt décerné le prix du meilleur scénario, mais bon...), un sujet poignant, un film à voir en somme ( NB : juste pour information: visionnez le film en VO, la VF est pitoyable...).
    scorsesejunior54
    scorsesejunior54

    Suivre son activité 122 abonnés Lire ses 694 critiques

    1,0
    Publiée le 1 septembre 2007
    Pour une fois, ma remarque générale sera celle de bien des spectateurs : la Palme d'Or décernée à Ken Loach pour "Le Vent Se Lève" est une récompense de carrière et pas de ce film en particulier, assez peu emballant. Effectivement, le cinéaste commet l'erreur, dès les premières minutes de sombrer dans la caricature la plus grossière : les Anglais sont des gros méchants pas beaux qui pillent et violent tout ce qu'ils trouvent tandis que les Irlandais s'avèrent être de vaillants combattants, loyaux et respectueux d'une cause juste. Sans rentrer dans des débats politiques, il m'aurait semblé judicieux d'affiner ne serait-ce qu'un minimum le trait. Les personnages stéréotypés défilent à un rythme d'enfer dans une démonstration balourde, qui, à force de trop prendre position en vient à oublier l'essence même de son film et les principes de bases du cinéma. Le deuxième acte offre quelques scènes sentimentales larmoyantes relativement énervantes et la suite d'une intrigue décidément très prévisible. Ne ratez pas le meilleur et cette dernière partie mettant en scène un débat grossier car convenu, n'apportant strictement rien de nouveau dans ses arguments et devenant donc très vite plat. On savait Loach impliqué dans la lutte contre l'impérialisme, porteur de la voix des opprimés et clairement marxiste dans sa vision de l'économie. Ce n'est pas un problème à partir du moment où le film est construit et cohérent mais présenter les choses de cette façon ridiculise son propos, le dénude de tout intérêt et affaiblit sa vision de l'Histoire. Si vous êtes de droite, ça vous mettra en colère ; de gauche, vous vous agacerez d'une vision aussi simpliste de votre camp ; apolitique, tout est énorme et donc inintéressant. Retenons quelques séquences générant une belle tension et une réalisation qui visuellement tient la route. Un peu juste... A quand une nouvelle grande oeuvre couronnée à Cannes ?
    robert_ginty
    robert_ginty

    Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 381 critiques

    2,5
    Publiée le 29 septembre 2006
    Eh ben voilà, Ken Loach l'aura eue, sa Palme, mais on ne pourra pas dire qu'elle aura récompensé l'originalité de l'œuvre : Le vent se lève traite de son sujet de manière attendue, et parfois un peu caricaturale. Martyrisé par ces cochons d'Anglais (tous dans le film sont des brutes sadiques, à part un, mais qui est moitié irlandais, donc ça ne compte pas), le petit peuple d'Erie monte une résistance sans pitié, mais animée de desseins généreux, se donnant de la force en fredonnant la musique de Captain Iglo. Pauvres, mais dignes, les révolutionnaires arracheront à l'envahisseur - au prix de grands sacrifices - un traité tiédasse qui sème la discorde entre les frères d'armes. Si la première partie marche des deux pieds dans un manichéisme forcené (rien ne nous est épargné pour illustrer le calvaire du peuple irlandais, des tabassages à mort aux scènes de torture), la seconde, décrivant les luttes entre nationalistes et communistes, et même si le réalisateur se rallie clairement à ces derniers, fait montre d'un peu plus de subtilité en rendant absurdes et en renvoyant aux exactions vues précédemment ces déchirements fratricides. La reconstitution est tout-à-fait crédible, l'interprétation de qualité, la photo jolie, mais ça a un goût de déjà-vu.
    conrad7893
    conrad7893

    Suivre son activité 183 abonnés Lire ses 1 678 critiques

    3,0
    Publiée le 15 décembre 2014
    un film engagé retraçant la guerre d'indépendance de l'Irlande et la naissance du mouvement de l'IRA qui au final a divisé ce pays et leurs habitants, comme les 2 frères à l'écran. un film bien fait qui montre la misère des paysans et des petites gens , certes un peu long, mais très intéressant. L'interprétation de l'acteur cillian Murphy est remarquable. Un bon film historique
     Kurosawa
    Kurosawa

    Suivre son activité 327 abonnés Lire ses 1 443 critiques

    4,0
    Publiée le 10 août 2015
    En 2006, Wong Kar-wai remet la Palme d'Or à "The Wind that Shakes the Barley", film qui traite successivement de l'affrontement entre indépendantistes irlandais et les troupes anglaises en 1920, puis de la guerre civile qui voit s'opposer les défenseurs du traité ( l'Irlande possède alors une autonomie économique mais reste dans le Royaume-Uni) et ses opposants. Ken Loach est parvenu à clarifier une situation politique complexe afin de permettre une forte dramatisation des enjeux et de comprendre les convictions des personnages dans un film sombre et violent, qui articule brillamment ses deux moments. Car si le premier affrontement montre avant tout une Irlande unie mais sous le joug de la puissance anglaise, le second montre comment des intérêts individuels, sociaux et politiques, ont mené à la fracture du pays en lui souhaitant pourtant sa liberté. La seule limite du film réside dans son manque d'émotion, la faute à une mise en scène solide et impressionnante mais trop soucieuse de sa maîtrise. Dans l'ensemble, "The Wind that Shakes the Barley" est une belle Palme d'Or.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top