Notez des films
Mon AlloCiné
    L'Antre de la folie
    note moyenne
    3,6
    3428 notes dont 286 critiques
    répartition des 286 critiques par note
    94 critiques
    76 critiques
    51 critiques
    34 critiques
    11 critiques
    20 critiques
    Votre avis sur L'Antre de la folie ?

    286 critiques spectateurs

    Benjamin A
    Benjamin A

    Suivre son activité 463 abonnés Lire ses 1 901 critiques

    4,0
    Publiée le 11 avril 2014
    Pour son treizième film "L'antre de la folie", John Carpenter nous fait suivre les aventures de John Trent, un enquêteur pour les assurances chargé de retrouver un écrivain d'épouvante disparu, mais peu à peu, il va se rendre compte que les romans écris par celui qu'il recherche sont de plus en plus réels. John Carpenter nous envoie tout droit dans son monde inspiré de l'univers Stephen King et ce de manière effrayante, mystérieuse et parfois même fascinante. Il aborde divers thèmes (religions, folie... ) et ce de belle manière. Il sait jouer avec les clichés et s'en servir. Sa maitrise technique est impeccable et sa mise en scène superbe, capable de créer de la terreur, de la tension et même du suspense. Les interprétations sont excellentes et notamment Sam Neill dans le rôle principal. Dommage que "L'antre de la folie" fut un échec à sa sortie (critique et commercial), c'est un très bon film que nous livre Carpenter, effrayant, bien réalisé et interprété.
    WindBug
    WindBug

    Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 421 critiques

    4,0
    Publiée le 12 décembre 2009
    Carpenter nous livre une œuvre onirique très riche, pleine de métaphore, sur les tenants et aboutissants de la création (entre autres "artistique"). La schizophrénie pointe le bout de son nez, les personnages de fiction se mêlent à la réalité dans un cauchemar sans fin. Magique et horrible.
    Akamaru
    Akamaru

    Suivre son activité 1619 abonnés Lire ses 4 339 critiques

    0,5
    Publiée le 30 avril 2010
    Un nanar de la pire espèce,signé John Carpenter,pourtant spécialiste du genre fantastico-horrifique.Inspiré par certaines nouvelles de Stephen King,"L'antre de la folie" prétend effrayer,avec une histoire impossible d'écrivain dont les écrits deviennent réalité.Il n'en faut pas plus à un assureur pour sombrer dans la démence,après un détour dans un village maudit.Carpenter refait le coup des bêbêtes visqueuses,de la musique électronique,du héros en pleine psychose.En somme,il n'a pas quitté les années 80.Et ce n'est pas la prestation indigente de Sam Neill qui rehausse le niveau.Le script fait des détours dans le n'importe quoi(les gamines zombies,le psy dans la prison,l'assistante à 4 pattes...),alors que les effets spéciaux indigents contribuent à rendre kitsch un spectacle qui n'en demandait pas tant.Seule l'atmosphère intriguante tient en éveil un moment,jusqu'à ce qu'on se rende compte que ça ne mène nulle part.Consternant.
    Carne
    Carne

    Suivre son activité 52 abonnés Lire ses 1 116 critiques

    5,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    Un chef d'oeuvre que j'ai découvert en location il y a pas mal de temps déjà. L'Antre De La Folie est un film, comme le dit la jaquette, qui peut nous rendre fou. John Carpenter y prouvait alors son génie dans un contexte totalement différent. Quant à Sam Neil, il se révèle être un super acteur.
    oranous
    oranous

    Suivre son activité 106 abonnés Lire ses 1 097 critiques

    4,0
    Publiée le 30 octobre 2008
    Carpenter nous plonge dans l’imaginaire. Ou est le réel ou est l’imaginaire ? Comment faire la part des choses ? Un thème qui m’a toujours passionné. Ici, Carpenter pose ces questions a travers un film d’horreur particulièrement angoissant. Une ambiance inégalable surtout avant de voir Shutter Cane. Sam Neill est excellent. Un film qui nous ouvre l’antre de la folie. Angoissant et effrayant.
    fandecaoch
    fandecaoch

    Suivre son activité 659 abonnés Lire ses 2 232 critiques

    5,0
    Publiée le 26 mai 2013
    L'Antre de la folie : Un film comme seul John Carpenter sait les maitrisés. C'est-à-dire un film avec une ambiance qui fait toute la force de ces films. Et ce film n’en manque pas car il possède une ambiance de malade : noir, malsain, très dérangeante avec un scénario maitrisé de bout en bout qui rendre presque fou à la fin et je pense que c’est le but. Car dans ce film, tout n’est pas logique pour ce pauvre détective qui est à la recherche d’un célèbre écrivain. Célèbre car ces livres sont tellement bien fait qui prendre vie et rendre vous ces lecteurs. Et la va commencer une chasse a l’écrivain ou la folie devint réel. Ou on va suivre se pauvre détective aller dans une ville qui existe pas, ou il va rentrer dans un monde à rendre fou, ou la réalité n’a aucune logique. Et vraiment, ce film donne la même sensation au spectateur, cette sensation de folie et d’un monde pas logique. Surtout à la fin qui est juste énorme et qui résume bien le film. Avec la touche de folie made in John Carpenter. Donc voila, un scénario maitrisé, avec ça point de complexité mais pas trop car dans son délire et sa folie : l’histoire aurait pu partir dans le tous et n’importe quoi. C’est le cas mais ça reste cohérent et compréhensible. Voila ce qui fait la force de ce film, il y a aussi son ambiance unique. Ambiance John Carpenter, c'est-à-dire : un peu fou, délirant avec son univers fantastique/horreur qui maitrise a la perfection. Et maintenant, parlons d’un truck que John Carpenter maitrise à la perfection aussi : la réalisation. Tout simplement magnifique, avec une mise en scène aux petits oignons. Vraiment, John Carpenter a le sens de l’art et du cinéma et grâce a cette réalisation, on peut avoir une ambiance tout aussi maitrisé. Ensuite, les acteurs sont tous très convaincante, mention spécial a Sam Neill qui ma quand même bien impressionné dans ce rôle qui joue a merveille. Et pour finir, les musiques signé John Carpenter, très années 80 sont juste énorme et renforce l’ambiance déjà excellente. Voila, un classique du cinéma d’épouvante, un des meilleurs Carpenter parmi les meilleurs.
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 9 mai 2014
    Film d'effroi très musclé. Bon il faut autre chose que du fromage blanc dans la zone ou le cerveau gère l'imagination pour réagir à l'horreur distillée par cette histoire. En plus des ignominies à pédales qui constellent déjà de leurs apparitions scotchantes les séquences les plus allumées, les acteurs, Sam Neil et Jurgen Prochnow en tête sont réellement prodigieux. Tout cela est intelligemment inspiré de Lovecraft et ça tape vraiment fort !
    gimliamideselfes
    gimliamideselfes

    Suivre son activité 1712 abonnés Lire ses 3 760 critiques

    5,0
    Publiée le 18 octobre 2009
    Film fou, film monstrueux, une BO géniale, un Sam Neil inquiétant… la folie est partout, impossible de parler de ce film sans spoiler et vaut mieux ne rien savoir. Carpenter livre un film très intéressant que ça soit dans la folie montré à l'écran ou bien dans le fond.
    Haer67
    Haer67

    Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 149 critiques

    5,0
    Publiée le 25 février 2012
    Un véritable chef-d'oeuvre ! Un clin d'oeil à Stephen King mélangé à l'univers d'H.P. Lovecraft. Flippant à fond, certes il y a quelques facilités, mais l'ambiance et surtout, l'histoire est tellement bien foutu qu'il mérite la note suprème !
    septembergirl
    septembergirl

    Suivre son activité 473 abonnés Lire ses 1 069 critiques

    1,0
    Publiée le 19 mars 2011
    Un film d'horreur de John Carpenter particulièrement décevant par rapport à "The Thing". Le scénario est sans queue ni tête, et on enchaîne effets spéciaux ridicules et situations grotesques. Une réalisation ratée !
    lhomme-grenouille
    lhomme-grenouille

    Suivre son activité 2053 abonnés Lire ses 3 132 critiques

    5,0
    Publiée le 3 janvier 2014
    Des fois, je me demande si ce film n’est pas mon préféré de John Carpenter. Certes, c’est très direct et premier degré au départ, mais ça a le mérite d’aller très rapidement dans le fond des choses et surtout de créer une immersion rapide dans cet univers remarquablement barré. En plus, il y a derrière tout ça un petit jeu que mène l’ami Carpenter avec son spectateur, dans lequel il nous met tous les deux en abime, et que je trouve remarquablement savoureux. Décidemment, je ne peux m’empêcher de me dire que ce film est un pur régal.
    JimBo Lebowski
    JimBo Lebowski

    Suivre son activité 280 abonnés Lire ses 1 080 critiques

    5,0
    Publiée le 29 octobre 2016
    L'Antre de la Folie clôt au milieu des années 90 la trilogie apocalyptique de John Carpenter mise en chantier en 1982 avec The Thing puis secondé par Prince des Ténèbres en 1988; ce film reste d'ailleurs sans doute son dernier long métrage véritablement notable, ou même plus, son ultime chef d'oeuvre ! L'histoire, John Trent (Sam Neill), un enquêteur sur les fraudes à l'assurance, est engagé par un directeur de maison d'édition pour retrouver leur auteur star Sutter Cane (Jürgen Prochnow), disparu subitement depuis plusieurs semaines. Après diverses recherches audacieuses, il retrouve l'emplacement d'une ville cachée sur une ancienne carte de la Nouvelle Angleterre et s'y rend avec une des collaboratrices du romancier à succès. Ils vont alors découvrir avec effroi que la frontière entre la réalité et la fiction est bien maigre ... jusqu'à atteindre la folie. Ce film est un vibrant hommage à la littérature fantastique et d'épouvante, avec de nombreuses allusions et références à H.P. Lovecraft et Stephen King, oscillant entre le monde réel et celui des ténèbres, on peut également le voir comme un épisode d'une heure et demi de La Quatrième Dimension où les protagonistes perdent toute notion de logique d'espace/temps. Les thèmes abordés sont plutôt variés comme le mysticisme, le rationalisme, la mise en abyme du format, la représentation de la peur ou la religion, Carpenter les utilisent pour nous terrifier et nous perdre à l'instar de ses personnages. Le réalisateur cultive une immersion véritablement magnétique en privilégiant prioritairement, et de manière progressive, un contexte mystérieux pour le muter et nous ôter définitivement nos repères. L'univers de la ville de Hobbs End propulse quasiment le spectateur dans un livre retranscrit sur pellicule, c'est assez incroyable de remarquer a quel point le scénario arrive à autant capturer notre attention, certainement parce qu'il reproduit graphiquement un espace à la fois baroque, intemporel et pétri de détails. De plus, substantiellement, les artifices (maquillages & divers effets spéciaux) sont utilisé bien souvent dans un relief clair-obscur, ce qui donne une puissance figurative très intéressante à la monstruosité et l'indicible, toujours dans cette logique d'impressionniste macabre. La réalisation de Big John garde ses standards et laisse le personnage de Sam Neill devenir fou face aux évènements surnaturels, où à force de rationaliser brise toujours un peu plus la coquille de l'horreur absolue, "la réalité n'est plus ce qu'elle était". La dernière partie est sans nul doute la plus fascinante dans ce qu'elle nourrit en terme de reconstruction théologique du réel, Sutter Cane prend le contrôle du monde et de l'existence de toutes formes, Trent devient lui-même un élément à sa main et aucune porte de sortie ne pourra le sauver. Il y a également un questionnement intéressant sur le rôle des saintes écritures endoctrinant l'esprit des hommes, la littérature "bon marché" étant cette nouvelle Bible métamorphosant leur perception du réel, plongeant la Terre dans la chaos le plus total. Le sujet reste un sujet, au service du récit, et rien de plus, la conscience n'a pas sa place dans un univers imaginaire puisqu'elle n'existe pas de manière relative, c'est une façon de démontrer que l'art doit rester à sa place, Trent quant à lui restera prisonnier des ténèbres à tout jamais, la joie étant qu'il le sait. L'Antre de la Folie est un très grand film d'horreur, certainement un des plus aboutis de John Carpenter et selon moi le meilleur des années 90 (de loin), petit monument d'ambiance et de mise en scène (lié à ce genre particulier), ainsi que portraitiste on ne peut plus pertinent de ce que doit être la peur au cinéma, une perte de soi et de ses repères, une projection vers l'inconnu, un frisson dans la nuit.
    Caine78
    Caine78

    Suivre son activité 3156 abonnés Lire ses 7 252 critiques

    4,0
    Publiée le 9 juillet 2012
    On pourra toujours reprocher à cet « Antre de la folie » de ne pas avoir fait dans la finesse ou de s'être compromis dans l'excès. Oui, mais c'est justement là tout le brio de John Carpenter : alors que le récit aurait pu rapidement tomber dans le n'importe quoi, ce dernier joue habilement des clichés pour mieux les détourner et nous offrir un spectacle souvent étonnant, pas forcément totalement réussi, mais comptant suffisamment de moments forts et de maestria visuel pour nous laisser un souvenir marquant. Car je dois avouer avoir été assez sensible à cet univers barge, mélange savant de récit d'horreur et de chaos, agrémenté d'une dose de pur délire carpenterien, le tout peuplé de personnages souvent intrigants, à l'image bien sûr du mystérieux Sutter Cane. Et si Sam Neill livre une prestation légèrement inférieure à celle attendue, le résultat n'en est pas moins un beau voyage au bout de l'imagination, de la créativité et (surtout) de la folie : décidément, John Carpenter est un grand.
    NeoLain
    NeoLain

    Suivre son activité 1455 abonnés Lire ses 4 729 critiques

    0,5
    Publiée le 12 mars 2013
    Ce Carpenter me reste dans l'esprit en me l'étouffant, pas dans le bon sens en tout cas. Appréciant Sam Neil, le film stagne quand même, sa prestation est bonne je dis pas le contraire. Ce qui me désavantage est de voir que l'Antre de la folie s'affole non-stop sur la religion de comptoir ce qui perso ne donna pas des grands films. L'antre du barbant j'ai envie de dire. Passons...
    Gonnard
    Gonnard

    Suivre son activité 153 abonnés Lire ses 1 930 critiques

    0,5
    Publiée le 17 juin 2009
    Un film qui aurait dû s'appeler "L'antre du grand n'importe quoi". On patauge dans le ridicule du début à la fin. Les effets spéciaux médiocres enfoncent encore plus le film dans la boue. Les passages lors desquels j'ai ri sont tellement nombreux que je ne sais même pas par où commencer. Peut-être celui où le héros explique sa théorie capillo-tractée de la carte à l'éditeur de Sutter Cane. Ou encore, celui où l'on voit les petits enfants déformés dirent à la gonzesse "tu es ma maman". C'est quoi ce délire putain ? On n'est plus dans le fantastique mais dans le foutage de gueule. Avec un grand F.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top