Mon compte
    Requiem pour un massacre
    note moyenne
    4,3
    979 notes dont 147 critiques
    répartition des 147 critiques par note
    86 critiques
    34 critiques
    9 critiques
    7 critiques
    3 critiques
    8 critiques
    Votre avis sur Requiem pour un massacre ?

    147 critiques spectateurs

    Yannickcinéphile
    Yannickcinéphile

    Suivre son activité 1225 abonnés Lire ses 4 025 critiques

    5,0
    Publiée le 25 mars 2013
    Plutôt peu connu, comme la majeure partie du cinéma d’Europe de l’est, j’avais vaguement entendu parler de ce film, et, amateur du cinéma slave, était curieux de le découvrir. J’ai bien fait. Requiem pour un massacre (titre tellement moins beau que son titre russe) est un film qui mérite son statut de chef-d’œuvre. Comme tout film de l’ex-URSS, les acteurs sont parfaits, complètement investis par leurs rôles, ces-derniers étant écrits avec une finesse indiscutable. Le scénario est puissant, parfaitement gradué jusqu’à l’explosion finale, évoluant entre moments de bravoure, scènes d’anthologie, et chocs émotionnels. Le rythme est lent par moment, mais pas rebutant, en particulier grâce à sa photographie, son ambiance sonore. Là encore comme beaucoup de films soviétiques, il y a un réel perfectionnisme, et la mise en scène de Klimov ne déroge pas à la règle. Certains plans sont très audacieux, et au début cela peut déconcerter le spectateur peu habitué. Reste qu’Idi i Smotri est une grande œuvre, puissante en tout point. S’il est bon peut-être pour avancer de ne pas se retourner constamment sur le passé, ce film est plus que recommandable. D’une profonde tristesse, il déploie un lyrisme à fleur de peau tout à fait exceptionnel. Un métrage émotionnellement fort, qui réussit l’exploit d’être à la fois d’un réalisme brut, sans concession, sans fioriture, et d’une poésie allégorique et métaphorique à la beauté terrassante. A faire connaitre absolument !
    lhomme-grenouille
    lhomme-grenouille

    Suivre son activité 2297 abonnés Lire ses 3 158 critiques

    5,0
    Publiée le 3 janvier 2014
    Voilà un titre français bien racoleur : « Requiem pour un massacre ». Le titre original est bien plus parlant : « Viens et vois ». Effectivement, c’est ça que j’ai ressenti en voyant ce film. Pour moi, il s’agit davantage d’une œuvre qui transmet de la sensation que du propos. On se retrouve en pleine URSS de l’opération Barbarossa et on se prend le truc en plein dans la gueule. D’habitude je déteste ce genre de démarche car elle se limite souvent à du misérabilisme outrancier. Mais là, il y a de la part de Climov une véritable construction d’atmosphère totalement surréaliste qui fait qu’on baigne en permanence dans une sorte de folie en suspens absolument remarquable. Personnellement, je trouve ça magnifique mais, ne nous mentons pas non plus, c’est aussi éprouvant. A vous de voir si vous êtes prêts pour l’expérience…
    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 6580 abonnés Lire ses 10 797 critiques

    5,0
    Publiée le 22 août 2013
    Aucun autre film de guerre ne surpasse "Requiem pour un massacre" du russe Elem Klimov dans sa cruautè cauchemardesque! Film d'une violence inouïe (voir insoutenable dans certaines scènes), le bulldozer Klimov ètant du genre à vous coller un bourdon d'enfer, mieux vaut avoir le coeur solide pour encaisser l'impact de ce mètrage de fou! Dans une saisissante èvocation d'un Oradour en Bièlorussie qui remporte le Grand Prix du Festival de Moscou, il n'y a pas d'intrigue, rien qu'une errance terrifiante dans la campagne, d'atrocitè en atrocitè! Le traitement vraiment particulier de la lumière et du son renforce cette atmosphère lourde et apocalyptique d'un village frappè par une infâme odeur de mort, un enfer boueux et brumeux, une campagne sinistre et grisâtre, voir dèprimante! il faut saluer la performance d'Alexei Kravtchenko, criant de vèritè, petit gamin au visage totalement ravagè qui vous marque au fer rouge pour toujours! Une expèrience cinèmatographique unique et traumatisante, qui, après un crescendo de bruit et de fureur, atteint dans son final une intensitè ahurissante avec des plans-sèquences d'une majestè rare...
    stebbins
    stebbins

    Suivre son activité 388 abonnés Lire ses 1 747 critiques

    5,0
    Publiée le 25 juillet 2009
    Un choc absolu, un film d'une poésie et d'une puissance inouïe à découvrir impérativement dans une salle obscure. Esthétiquement déjà, l'oeuvre ultime d'Elem Klimov est une pièce maîtresse : fluidité sidérante des mouvements de caméra et photographie flamboyante sont deux de ses atouts indiscutables. Après, l'intrigue du dit film de guerre - comprenez par là que Requiem pour un Massacre n'est pas qu'un simple film du genre, loin s'en faut - témoigne d'une efficacité sans commune mesure : le parcours initiatique de ce jeune garçon prend physiquement au corps, l'immersion est totale... Rarement l'atrocité d'une guerre - quel qu'elle soit - aura été aussi bien rendue qu'avec ce chef d'oeuvre. En ce sens, la séquence du village pillé par les nazis est exemplaire, aussi bien par sa durée insoutenable que par sa charge émotionnelle. Les dernières minutes, tourbillon d'images proprement hallucinantes, séquence ponctuée du champ-contrechamp le plus terrassant de l'Histoire du XXeme siècle ( le portrait d'Hitler face au visage d'un enfant malade ) ont de quoi vous rendre fou. Un film extraordinaire, tout simplement au-dessus. Incontournable.
    Attila de Blois
    Attila de Blois

    Suivre son activité 344 abonnés Lire ses 3 232 critiques

    4,5
    Publiée le 16 juillet 2017
    Requiem pour un massacre développe une approche de la seconde guerre mondiale (et surtout de la résistance biélorusse contre l'armée allemande) qui vaut à elle seule le détour. L'ambiance se veut oppressante, violente et parfois même surréaliste. L'impeccable mise en scène et le talent des acteurs contribuent à rendre l'histoire et les scènes réalisteset crédibles. Une oeuvre forte, crue qui ne nous laisse assurément pas indifférent.
    Arthur Debussy
    Arthur Debussy

    Suivre son activité 90 abonnés Lire ses 613 critiques

    4,0
    Publiée le 19 mai 2012
    Un véritable cauchemar éveillé! Loin de l'imagerie héroïque et équivoque du commun des films de guerre, «Requiem Pour un Massacre», témoignage intense de l'atrocité de la Seconde Guerre mondiale, fait partie de ces essais profondément pacifistes qui démontrent l'absurdité et l'horreur de la guerre par les faits, par des images insoutenables. «Requiem Pour un Massacre» (ou plutôt «Va et Regarde», titre beaucoup plus riche de signification et forcément moins racoleur) c'est d'ailleurs l'anti-«Ligne Rouge» (de Malick). Loin de moi l'idée de nier sa portée thématique, mais il est évident que l'objet du long métrage d'Elem Klimov n'est pas de disserter de façon philosophique sur la guerre, l'humanité, le mal, etc. Non, ici la guerre est ramenée à son élément le plus prosaïque, le plus matériel : l'enfer sur Terre. Il est question aussi des victimes, comme cet enfant (incroyable Alexeï Kravtchenko) dont on suit la vie brisée à jamais, traumatisée par des événements inhumains qui font fléchir même les adultes les plus endurcis. Certes Klimov n'est pas Tarkovski ni Paradjanov, certes son film est tout de même relativement ambigu quant à l'esthétique (fort travaillée, surtout à la fin) qui sous-tend une telle dénonciation de la guerre, mais il a réussi le tour de force de marquer à jamais le spectateur sans pour autant délaisser sa sensibilité artistique... Chose tellement rare qu'il faut bien le remarquer! On pourra donc trouver quelques petits défauts à ce long métrage, toutefois largement contrebalancés par une force, une puissance inouïe! «Requiem Pour un Massacre» n'est pas de ses films que l'on oublie de sitôt, ses images hallucinées vous hanteront un bon moment après sa fin! Formidablement interprété, magnifiquement photographié et dirigé de main de maître par un Klimov inspiré, «Requiem Pour un Massacre» compte parmi les oeuvres majeures du cinéma russe. A voir! [3/4] http://artetpoiesis.blogspot.fr/
    onEyE
    onEyE

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 65 critiques

    5,0
    Publiée le 28 février 2011
    Une oeuvre venue tout droit d'une autre planète sur les comportements... (humains?) au temps de la seconde guerre mondiale, crue, vraie, cruelle, insoutenable, insuportable, horrible. Ce film d'une intensité incroyable et jamais égalée résume tous les conflits d'alors, d'aujourd'hui et hélas de demain. Aussi beau que "Le cuirassé Potemkine", aussi cru que "Les Damnés", "Requiem Pour Un Massacre" est LE film de guerre par excellence et reste inégalé à ce jour. Chef d'oeuvre absol,u, un des plus grand film de l'histoire du cinéma. Va et regarde...
    Truman.
    Truman.

    Suivre son activité 174 abonnés Lire ses 1 364 critiques

    5,0
    Publiée le 8 août 2013
    J'ai vu peu de film qui dénonçait la guerre comme elle est vraiment, le vrai visage de la cruauté et de la monstruosité, il y a eu City of Life and Death qui appuyait beaucoup sur les viols mais peu sur les massacres puis il y a eu La liste de Schindler qui dénonçait parfaitement les massacres et le business de l’être humain chez les nazis .
    Mais jamais, pas la moindre seconde j'ai vu un film aussi percutant, c'est surement l'un des meilleurs films sur la seconde guerre mondiale mais aussi sur les massacres qu'il y a eu, sur la déshumanisation des soldats qui se livrent a tel actes, sur la guerre tout simplement .

    Requiem pour un massacre est comme une balle qui rentre dans votre crane, c'est violent et percutant, ça s’empreigne au plus profond de vous et ne ressort pas .
    C'est donc très violent sans se livrer dans de la surenchère d'hémoglobine, c'est touchant sans se livrer dans de la surenchère de sentiments .
    C'est tout simplement un film réaliste . Ce coté réaliste intensifie la violence et la dureté des images, le tout est magnifiquement saupoudré d'une bande son qui joue énormément .

    Une des scènes ou la musique joue le mieux son rôle et celle ou le garçon rentre dans son village pour rechercher sa mère et ses soeurs, il ne trouve personne mais commence a manger la soupe .
    La musique est comme un gros bourdonnement, comme un avion qui plane, rajoutons le bruits des mouches et là on a une scène purement angoissante .

    Coté acteurs c'est juste bluffant , ils n'ont pas besoin de dire quoi que ce soit, leur regards disent absolument tout , j'ai rarement vu des acteurs aussi expressif, on diraient qu'ils sont réellement devant l'horreur de la guerre .
    L'acteur principal est juste grandiose, il croyait se lancer dans la guerre comme dans un jeu et comprendra ce que c'est vraiment, au début il a un visage d'enfant a la fin un visage vieillit et marqué par ce qu'il a vécu .

    Requiem pour un massacre ( au passage je trouve le titre beaucoup plus accrocheur et mieux choisit que le titre original qui est "Va et regarde" ) est une expérience unique en son genre, bouleversante, sombre, violente et perturbante mais indispensable . Une oeuvre majeur du 7eme art qui vous fera sortir des larmes et vous prendra au tripes .

    Un récit qui commence dans des rires et des sourires et qui se finit dans le sang et les larmes .
    anonyme
    Un visiteur
    2,5
    Publiée le 4 novembre 2012
    J'ai pas aimé plus que ça surtout a cause des longueurs. Sinon c'est un film très dur qui montre bien les horreurs de la guerre...
    Sasuke R.
    Sasuke R.

    Suivre son activité 46 abonnés Lire ses 296 critiques

    4,5
    Publiée le 9 mars 2013
    A côté Il faut sauver le soldat Ryan, Le jour le plus long et La ligne rouge sont bien trop propre et hollywoodien comparé à ce chef-d'oeuvre de l'Est extrêmement réaliste, mais malheureusement peu connu. C'est un des meilleurs films sur la seconde guerre mondiale. Un des meilleurs films de guerre. Ce n'est pas un film de guerre du style des soldats sur le champ de bataille comme on voit souvent : ça montre un peuple souffrant de pénuries et massacré par les nazis (la scène où la maison brûle est impitoyable). On suit surtout le parcours de Fiora (drôle de prénom), un jeune garçon qui essaye de survivre dans cet environnement hostile et dangereux. Au début son visage affiche un sourire, il prend tout cela avec insouciance, il ne se rend pas encore compte de la situation jeune qu'il est ; de plus en plus dans l'avancée du film son visage va prendre une tout autre forme, l'horreur se lira dans ses yeux, il sera sonné. L'acteur principal (Alexeï Kravtchenko) joue bien, il est très expressif. Requiem pour un massacre montre vraiment avec beaucoup de réalisme l'horreur que cause la guerre. Ça fait froid dans le dos. Le film a peu de dialogues ; la mise en scène intense, le grain granuleux de l'image et la bande son suffisent largement pour en faire un film plein d'émotion, avec des scènes remarquables et symboliques, notamment à la fin quand ce même jeune garçon tire sur le portrait d'Hitler et que des vidéos d'archives surgissent à chaque coup. C'est fort, c'est puissant.
    Plume231
    Plume231

    Suivre son activité 2078 abonnés Lire ses 4 639 critiques

    4,0
    Publiée le 7 février 2013
    On prend "Apocalypse Now" et on le mélange avec "L'Enfance d'Ivan" et puis on rappelle surtout que la guerre est une chose sale, dégueulasse, atroce, écœurante, injustifiable, qui engendre le traumatisme et la haine. Pour le faire, Elim Klimov n'y va pas de main morte enchaînant des scènes proprement insoutenables avec comme point d'orgue le massacre d'un village biélorusse, nous faisant penser que la Russie est le pays qui a le plus souffert de la Seconde Guerre Mondiale ayant eu des milliers d'Oradour-sur-Glane. La mise en scène, qui pour mieux nous plonger dans le regard d'un adolescent utilise habilement le plan subjectif et la caméra portée, est férocement réaliste et ne fait pas la plus petite concession au spectaculaire ou au patriotisme va-t-en-guerre lénifiant. Quand à la fin, nous mettant face au Hitler qui est en nous, elle nous laisse songeur... Une oeuvre coup de poing dont le principal et très fort mérite est de montrer la guerre telle qu'elle est, et pas autrement.
    Virginie T
    Virginie T

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 292 critiques

    4,0
    Publiée le 23 mars 2011
    Un chef d'oeuvre qui a le gout du sang.
    Le plus horrible et le plus marquant des films que j'ai pu voir.
    Certaines scènes sont à la limite du supportable.

    A voir si on a les nerfs bien accrochés.
    Jerem69tt
    Jerem69tt

    Suivre son activité 57 abonnés Lire ses 1 454 critiques

    1,5
    Publiée le 1 janvier 2017
    Un film incroyablement confus et brouillon autant sur son scénario, ses personnages qui sont très durs à suivre ou son image et bande son. Il a pris un coup de vieux qui n’améliore pas la bande son déjà hasardeuse. Au niveau des personnages, on n’y comprend pas grand-chose notamment à cause d’un manque de dialogue, d’un manque d’explication et de contexte. L’atmosphère est lourde et sombre mais plutôt désagréable aussi avec des acteurs qui surjouent (notamment au début avec les regards et sourires). Le rythme est lent et l’ensemble est bourré de longueurs. La guerre, on connait et ce film ne porte pas vraiment d’intérêt, du coup on s’ennuie assez vite. Bref, un film avec beaucoup plus de défauts que de qualités et même s’il s’agit d’un film sur la guerre non réalisé par les américains, il ne vaut pas le détour.
    Shephard69
    Shephard69

    Suivre son activité 170 abonnés Lire ses 2 124 critiques

    5,0
    Publiée le 25 janvier 2021
    Régulièrement présenté comme l'un des plus grands films de guerre jamais réalisés, un long-métrage qui s'avère de prime abord assez difficile d'accès avec sa mise en scène extrêmement éthérée, presque austère mais absolument brillante et son sens du rythme, de la chorégraphie qui peut sembler cacophonique pour, au final, aboutir sur une claque magistrale. A travers le regard de cet adolescent engagé sur le front russe pendant la Seconde Guerre Mondiale, une sorte de road-movie qui, par les errements de ses personnages, montre toute l'absurdité de la guerre, de la folie qui s'empare des hommes dans une telle situation d'où personne ne sortira indemne. Un ensemble évidemment d'une violence âpre, sauvage et impitoyable, un bon nombre de plans splendides, un jeu d'acteurs globalement très théâtral mais impeccablement maîtrisé. Une sensation rare.
    scorsesejunior54
    scorsesejunior54

    Suivre son activité 123 abonnés Lire ses 694 critiques

    2,5
    Publiée le 1 mars 2009
    Il est toujours indispensable de replacer une oeuvre ou un quelconque document dans son contexte afin de le comprendre et éventuellement de l'apprécier. Avec "Requiem pour un massacre" (la traduction française est si je ne m'abuse lamentable puisqu'il me semble que le titre original donnait "Va et regarde", autrement plus caractéristique du film), on n'échappe pas à la règle. Réalisé dans une Union Soviétique en fin de règne (1985) par un Elem Klimov qui n'a depuis donné suite à aucun autre projet, cette désacralisation de la guerre vue par les Russes est historiquement passionnante. Quarante ans après la fin des combats et alors que la guerre froide connaissait un dernier regain, comment ne pouvait-on pas saluer l'audace d'un artiste rompant radicalement avec la propagande officielle ? Celle-ci, belliqueuse, avait transformé cet atroce conflit en fait d'arme héroïque jusqu'à en faire l'emblème de la victoire communiste. Stalingrad et son siège extraordinaire puis l'anéantissement d'un adversaire repoussé jusque dans ses propres frontières ont toujours alimenté le nationalisme Russe, quitte à oublier un côté plus sanglant mais également plus véridique et rationnel. Alors non les batailles face aux nazis n'ont pas nécessairement grandi le pays ; non, les officiers et soldats aux ordres du petit père des peuples ne sont pas exempts de tout reproche ; non, la population n'est pas sortie plus heureuse ni plus confiante à l'égard du régime qu'auparavant. Une guerre est une guerre, son lot d'atrocités lui étant proprement indissociable. Evidemment, aux yeux de Klimov, le grand responsable reste Hitler et lui seul ; ça vous purifie une conscience et ça vous sauve la morale. De plus, l'utilisation de symboles très (trop) forts peut aujourd'hui apparaître comme dépassée : le requiem de Mozart ou la perte de l'innocence (de l'enfance) semblent grossiers. N'empêche, on suit avec intérêt ce film intriguant ayant marqué la fin définitive du pompeux réalisme socialiste.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top