Mon compte
    Jean Marais

    État civil

    Métier Acteur
    Nom de naissance

    Jean Villain-Marais

    Nationalité Français
    Naissance 11 décembre 1913 (Cherbourg - France)
    Décès 8 novembre 1998 à l'age de 84 ans (Cannes - France)

    Biographie

    Acteur



    Jean Marais fut le compagnon du poète et metteur en scène Jean Cocteau qui le dirigea dans plusieurs films. Il faillit épouser Mila Parély à la demande de son Pygmalion, et eut un fils adoptif, Serge.



    Prix et récompenses :

    - 1993 : César d'Honneur.



    Profil :

    Monstre sacré du cinéma français dont la beauté aura défié le temps, la carrière cinématographique de Jean Marais débute véritablement grâce à sa rencontre avec le poète Jean Cocteau. En 1937, il joue un petit rôle dénué de texte dans la pièce de Cocteau, Oedipe Roi. Ce sera le coup de foudre immédiat. Cette "seconde naissance" comme Jean Marais se plait à l'appeler s'avère très vite fructueuse. Il joue ainsi dans L'Eternel retour de Jean Delannoy (1943) et La Belle et la Bête de Jean Cocteau (1945).

    Sous la direction de son amant, Marais joue dans L'Aigle à deux têtes (1947), Les Parents terribles (1948) et Orphée (1950). On le voit également aux côtés de Louis de Funès et Jeanne Moreau dans le Dortoir des grandes de Henri Decoin (1953).

    Vers 40 ans, Jean Marais étoffe son registre, passant de la belle gueule aux bras d'acier pour des films de capes et d'épée. Beaucoup des héros décris par Dumas (et d'autres) y passeront. Le Comte de Monte Cristo (1953), Le Bossu (1959) et Le Capitan (1960), deux films d'André Hunebelle, Capitaine Fracasse (1961), Le Masque de fer (1962)... Il enfilera égelement colants et jupette pour le péplum de Jean Delannoy, La Princesse de Clève (1960).

    Après la mort de Cocteau en 1963, Jean Marais passe sous la direction de Christian-Jaque dans Le Gentleman de Cocody (1964). Il interprète ensuite Fandor / Fantômas dans la trilogie d'André Hunebelle. Et c'est finalement en roi dans la Peau d'âne de Jacques Demy (1970), que l'acteur retrouvera un peu de l'oeuvre poétique et fantastique de son amant.



    FILMOGRAPHIE SELECTIVE :



    Le premier long métrage :

    L'Epervier de Marcel L'Herbier (1933).



    Consécration :

    L'Eternel retour de Jean Delannoy (1943).



    Incontournables :

    - L'Eternel retour de Jean Delannoy (1943).

    - La Belle et la Bête de Jean Delannoy (1945).

    - L'Aigle à deux têtes de Jean Cocteau (1947).

    - Orphée de Jean Cocteau (1949).

    - Le Château de verre de René Clément (1950).

    - Le Dortoir des grandes d'Henri Decoin (1953).

    - Le Comte de Monte Cristo de Robert Vernay (1953).

    - Si Versailles m'était conté de Sacha Guitry (1953).

    - Napoléon de Sacha Guitry (1953).

    - Futures Vedettes de Marc Allégret (1955).

    - Si Paris nous était conté de Sacha Guitry (1955).

    - Elena et les hommes de Jean Renoir (1956).

    - Le Bossu d'André Hunebelle (1959).

    - Le Capitan d'André Hunebelle (1960).

    - Le Testament d'Orphée de Jean Cocteau (1960).

    - La Princesse de Clèves de Jean Delannoy (1960).

    - Capitaine Fracasse de Pierre Gaspard-Huit (1961).

    - Le Masque de fer de Henri Decoin (1962).

    - Les Mystères de Paris d'André Hunebelle (1962).

    - Fantômas d'André Hunebelle (1964).

    - Le Gentleman de Cocody de Christian-Jaque (1964).

    - Fantômas se déchaîne d'André Hunebelle (1965).

    - Fantômas contre Scotland Yard d'André Hunebelle (1966).

    - Peau d'Ane de Jacques Demy (1970).

    - Parking de Jacques Demy (1985).

    - Les Misérables de Claude Lelouch (1994).

    - Beauté volée de Bernardo Bertolucci (1995).



    Insolite :

    Il joue dans le western d'Yves Allégret Nez de cuir en 1951.



    Apparitions télévisées sélectives :

    - Renaud et Armide de Marcel Cravenne (1969).

    - Le feuilleton Joseph Balsamo d'André Hunebelle (1973).

    - Le feuilleton Karatekas and co d'Edmond Tiborovsky (1973).

    - Le feuilleton Cagliostro d'André Hunebelle (1973).

    - Les Parents terribles d'Yves-André Hubert (1980).

    - Du vent dans les branches de sassafras de Robert Valey (1983).

    - Le documentaire Belmondo, le magnifique de Patrick Chammings (1996).



    Jean Marais vu par :

    Jean Cocteau :

    "Le type de l'acteur-poète qui ne profite pas des oeuvres en virtuose, mais ne cherche qu'à les servir."



    Le saviez-vous ?

    - Il refusa de jouer le rôle de l'assassin dans Le Nom de la Rose avec Sean Connery.



    - Dix ans après avoir joué Orphée, Jean Marais devient Oedipe dans une suite vieillissante de ces aventures, Le Testament d'Orphée de Jean Cocteau (1960).



    - Dans Parking (1985), le remake contemporain d'Orphée signé Jacques Demy, c'est Francis Huster qui tient le rôle principal. Jean Marais n'y fait qu'une apparition.

    Ses premiers pas à l'écran

    L'Epervier
    L'Epervier
    1933
    Drôle de drame
    Drôle de drame
    1937
    Le Lit a colonnes
    Le Lit a colonnes
    1942
    Voyage sans espoir
    Voyage sans espoir
    1943

    Ses meilleurs films et séries

    Sa carrière en chiffres

    63
    Années de carrière
    1
    Récompense
    69
    Films
    1
    Série
    1
    Nomination
    106,6 M
    Entrées ciné

    Genres de prédilection

    Drame : 36 %
    Aventure : 28 %
    Comédie : 19 %
    Historique : 17 %

    Ses stats sur AlloCiné

    0
    Vidéo
    1
    Photo
    9
    News
    0
    Fan

    A tourné le plus avec

    André Hunebelle
    André Hunebelle
    7 films
    Fantômas contre Scotland Yard (1966), Fantômas se déchaîne (1965), Fantômas (1964), Les Mystères de Paris (1962), Le Miracle des loups (1961), Le Capitan (1960), Le Bossu (1959)
    Patate (1964), La Vie à deux (1958), Typhon sur Nagasaki (1957), Si Paris nous était conté (1955), Napoléon (1954), Ruy Blas (1948)
    Fantômas contre Scotland Yard (1966), Fantômas se déchaîne (1965), Fantômas (1964), Les Mystères de Paris (1962), Napoléon (1954)
    Jacques Morel
    4 films
    Pleins feux sur Stanislas (1965), La Vie à deux (1958), Elena et les Hommes (1956), Si Paris nous était conté (1955)
    Si Paris nous était conté (1955), Napoléon (1954), Le Chateau de verre (1949), Aux yeux du souvenir (1948)
    Nez de cuir (1951), Les Parents terribles (1948), L'Aigle à deux têtes (1947), L'Éternel retour (1943)
    Fantômas contre Scotland Yard (1966), Fantômas se déchaîne (1965), Fantômas (1964), L'Enlèvement des Sabines (1961)
    Jacques Dynam
    3 films
    Fantômas contre Scotland Yard (1966), Fantômas se déchaîne (1965), Fantômas (1964)
    Toute la ville accuse (1956), Napoléon (1954), Dortoir des grandes (1953)
    Pierre Mondy
    3 films
    Les Mystères de Paris (1962), Austerlitz (1960), La Vie à deux (1958)
    Daniel Gélin
    3 films
    Le Testament d'Orphée (1960), Napoléon (1954), La Maison du silence (1953)
    Dany Robin
    3 films
    Les Mystères de Paris (1962), Napoléon (1954), Julietta (1953)
    Commentaires
    • MGM-ranger
      Un idole dans les années 40 et le premier acteur français qui a fait des films d'action. Une grande romance avec Cocteau et l'un des acteurs français incontournables.
    • Kitcarson
      :ouch: tu me permettras de trouver ton message d'un goût douteux, je me souviens qu'il y a quelques années sous mon ancien pseudo, je trouvais inquiétant ton amour pour les jeunes acteurs :(
    • thamnophile
      :ass: Inoubliable ? Oui, indubitablement !
    • caroline d.
      Jean Marais est innoubliable ! Acteur extraordinaire ! Merci pour tout ses bons moments de films de cape et d'épée
    • -marc-
      Une sorte de Sarah Bernardt au masculin...ou presque...
    • thamnophile
      :) Un grand du cinéma français qui ne sera jamais mort dans ma mémoire !
    • Sh?kiin?
      oui, belle initiative, qu'il repose en paix. C'était et ça restera un grand acteur français !
    • Wolvy .
      Une pensé pour Jean Marais décédé il y a 12 ans aujourd'hui.
    Voir les commentaires
    Back to Top