Mon compte
    Peaky Blinders
    Critiques spectateurs
    Critiques presse
    note moyenne
    4,6
    18253 notes dont 609 critiques En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    répartition des 609 critiques par note
    304 critiques
    213 critiques
    53 critiques
    26 critiques
    9 critiques
    4 critiques
    Votre avis sur Peaky Blinders ?
    nicothrash60
    nicothrash60

    Suivre son activité 165 abonnés Lire ses 2 033 critiques

    Critique de la série
    3,5
    Publiée le 15 juin 2020
    Un avis un peu divergeant sur cette série qui visuellement rivalise largement avec les meilleures, on sent un budget considérable, les décors sont superbes, la reconstitution marque durablement et le casting 5 étoiles est au diapason. Cillian Murphy crève l'écran, Paul Anderson a une "gueule" et chaque personnage a sa place et la tient parfaitement. Le scénario est assez fouillé, typique de l'époque qu'il relate concernant la prohibition avec pas mal de rebondissements et une profondeur plutôt intéressante. Le soucis principal pour ma part, c'est que c'est extrêmement répétitif, j'ai rapidement tendance à m'ennuyer devant la longueur de chaque épisode et donc le peu de nouveauté. La série est classe, aucun doute là dessus mais elle ne m'emballe pas complétement après 5 saisons déjà. J'avoue en revanche que la présence de Tom Hardy me pousse à la continuer, il est exemplaire comme à chacune de ses apparitions et représente à mes yeux une véritable plus-value. Une série au final qui me plait bien mais qui manque de pep's, clairement je ne l'attends pas avec impatience mais la suis tout de même. C'est du propre à tous les niveaux même si je la trouve un rien surcotée.
    Christoblog
    Christoblog

    Suivre son activité 500 abonnés Lire ses 1 359 critiques

    Critique de la série
    5,0
    Publiée le 3 mai 2020
    Avant l'arrivée dans la production de Netflix à partir de la saison 5 (j'y reviendrai), on peut dire que la BBC aura offert avec cette série un fleuron du savoir-faire britannique en matière de séries, comme elle l'a déjà fait pour le délicieux Downton Abbey.

    Tout est en effet réussi dans ces quatre premières saisons. Si le côté un peu artificiel des décors et l'anachronisme de la bande-son très rock peuvent surprendre dans les premiers épisodes, on est ensuite vite happés dans cette histoire certes classique (la progression d'un petit malfrat vers les plus hautes sphères du pouvoir), mais ici parfaitement illustrée.

    Les points forts de la série sont principalement son écriture (on doit l'intégralité des scénarios à la patte de Steven Knight) et son interprétation.

    En terme de progression dramatique, de rupture de ton, d'accélération des évènements, j'ai rarement vu une série plus efficace et surprenante. C'est peu dire qu'on est littéralement scotché à l'évolution de la famille Shelby et aux nombreuses péripéties et épreuves qu'elle doit traverser. Le contexte historique qui sert de toile de fond (l'IRA et la question irlandaise, Winston Churchill, la révolution russe et le mouvement socialiste, l'émancipation des femmes, la condition ouvrière) donne une profondeur exceptionnelle aux 24 épisodes de ces quatre saisons, dont plusieurs sont de véritables joyaux de tension et se suspense.

    En matière de casting, Peaky blinders réussit un carton plein. Du magnétique premier rôle joué par Cillian Murphy au moindre second rôle, en passant par un très bon Adrien Brody en guest star de la saison 4, les bonnes surprises sont légion. Citons dans le désordre un Tom Hardy (Mad Max) formidable en patron de gang juif, Aiden Gillen (le Littlefinger de Games of thrones) énigmatique en tueur tzigane, Sam Neill (Jurassic Park, La leçon de piano) ennemi convaincant en inspecteur retors dans les deux premières saisons.

    Hellen McCrory (Polly) est la tête de file attachante d'une prestigieuse distribution féminine : dans la série les femmes joue un rôle au moins aussi important que les hommes.

    La bande-son est aussi audacieuse qu'agréable : Nick Cave, The White Stripes, Tom Waits, PJ Harvey, Arctic Monkeys, Royal Blood, The Black Keys, Radiohead, David Bowie, Leonard Cohen, Foals, Anna Calvi, Joy Division, The Kills, Johnny Cash, Black Rebel Motocycle Club, Anne Brun, Mark Lanegan. Un festin sonore, trash, roots et rock'n roll.

    Vous l'avez compris : à ne manquer sous aucun prétexte.
    Alex S.
    Alex S.

    Suivre son activité 48 abonnés Lire ses 106 critiques

    Critique de la saison 5
    2,5
    Publiée le 7 mars 2020
    J'ai l'impression que ce fut la saison de trop...dès le départ, des ralentis inutiles mettant les personnages en valeurs tels des stars hollywoodiennes. La pépite qu'on tenait au départ se transforme petit à petit en production typique américaine avec son lots de moments grotesques.
    Avec en prime un gros point d'honneur sur la diversité et le combat contre le racisme chose qui n'existait pas vraiment à l'époque ce qui dénature le tout.
    C'est dommage, le plaisir de retrouver la famille Shelby est authentique.
    Kev T
    Kev T

    Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 653 critiques

    Critique de la série
    2,0
    Publiée le 5 septembre 2019
    Je n'ai pas réussi à accrocher malgré deux tentatives. L'univers est excellent mais l'intrigue n'est pas palpitante lors de la saison 1. J'ai pas insisté.
    Selingues G
    Selingues G

    Suivre son activité 42 abonnés Lire ses 935 critiques

    Critique de la saison 5
    3,5
    Publiée le 25 février 2020
    On a toujours été habitué par une atmosphère particulière, une ambiance unique et un style bien particulier pour cette série Peaky Blinders et des frères Shelby.

    Thomas Shelby fait tout pour que sa famille et lui-même rentre dans les clous mais une crise financière vient tout faire rater et la famille doit créer une alliance fragile avec un gan ennemi et un député extrémiste pour s'en sortir.

    L'union de la famille n'est plus aux rendez-vous et les forces vacillent.
    Cependant, on peut se poser la question si l'effet Netflix ne se fait pas ressentir dans le rythme.
    Nous avons effectivement eu une montée en adrénaline mais uniquement durant le dernière épisode. Cette dernière saison est certainement la moins aboutie que toutes les autres.
    Ragnar38
    Ragnar38

    Suivre son activité 96 abonnés Lire ses 609 critiques

    Critique de la série
    5,0
    Publiée le 4 juillet 2020
    Un Classique Instantané. Steven Knight livre un véritable Tour de Force avec ce Drame Historique Électrisant et Percutant qui reste un mixage parfait entre Gangs Of New York et BoardwalK Empire dont on en ressort totalement satisfait. Pour Commencer la Réalisation est Styliser et Flamboyante en disposant de Plans Séquences remarquable qui n'ont rien a envier a une production Hollywoodienne tout en disposant d'une Reconstitution Historique d'une grande authenticité hallucinante grâce a ces Costumes et ces Décors splendide qui nous transporte dans une ambiance Poisseux et Âpre qui se fait rapidement ressentir des les premières minutes avec en prime une BO décapante et Folklorique soutenu par quelques partitions musicales de Mearl qui apporte de l’intensité a la série. Ensuite le Scénario est Captivant et Dense en suivant dans les années 20 un groupe de gangsters de Birmingham nommé les Peaky Blinders qui règnent en maitre dans la ville de Londres et de ses alentours tout en faisant face a divers événements historiques qui les marqueront a jamais dont la série parvient a nous tenir en haleine face a cette Fresque Historique qui regorge de Rebondissements Foudroyants qui nous laisse littéralement Pantois a chaque fin d’Épisode tout en traitant avec Finesse des Thématiques comme la Prohibition,la Corruption,la Vengeance,la Rédemption,L'Amour,la Rivalité,La Trahison,les Liens Fraternels et Familiaux ainsi que l’Émancipation et la Loyauté qui sont méticuleusement mis en avant a travers son Rythme Trépident qui ne laisse aucun répit au cours 6 épisodes des cinq premières saisons, Ajouter a cela une Multitude de Séquences Fortes qui nous laisse une trace indélébile en passant par des Séquences D'Actions Percutantes et D'une Efficacité redoutable en passant par des Scènes de Fusillades magnifiquement orchestrée en passant par un Humour Cinglante ponctué de Dialogues Savoureusement Piquantes et Cultissime sans oublier une bonne dose de Violence Insoutenable et trés Graphique ainsi de quelques Scènes Sulfureuse qui est réservé a un public avertie out en n'oubliant pas d'y inclure une note Émotionnelle qui nous submerge totalement a travers ces moments intimistes Émouvant et Puissant qui ne verse jamais dans le larmoyant. Pour Finir le Casting est Fantastique avec son lot de Personnages Bad Ass et Tourmenter dont on retrouve en haut de l'affiche le Talentueux Cillian Murphy qui est impériale en trouvant ici un de ces plus grands roles en campant le role emblématique de Thomas « Tommy » Shelby un ancien vétéran devenu un chef de Gang Charismatique,Taiseux,Stratagème,Impulsif et Complexe dont l'acteur parvient a livrer une interprétation hors pair dans la peau de cette Anti Héros Déchu et Rédempteur, Autour de notre Gangster impitoyable on retrouve a ces cotés une galerie de Personnages hauts en couleurs qui est au Diapason comme la fabuleuse Helen McCrory qui est formidable dans le rôle de Polly Gray la matriarche des Peaky Blinders qui est une femme Déterminée,Intransigeante,Croyante et Implacable qui est rejointe par la ravissante Annabelle Wallis qui est excellente dans le rôle de Grace Burgess une jeune femme Indépendante,Séduisante et Ambiguë qui ne laisse pas indifférent notre leader Britannique sans oublier quelques antagonistes de Choc qui vient semer le trouble dans la vie de Thomas Shelby et son entourage en étant composer des grandiose Sam Neill,Noah Taylor,Paddy Considine et Adrien Brody qui sont vite rejoint par d'autres pointures qui gagnent en épaisseur au fil des épisodes tels que Tom Hardy,Finn Cole,Paul Anderson,Sophie Rundle,Joe Cole,Aimee-Ffion Edwards,Charlotte Riley,Aiden Gillen,Anya Taylor-Joy,
    Sam Claflin,Brian Gleeson,Alexander Siddig et Natasha O Keefe qui viennent apporter leurs édifice a cette Distribution Monumental. En Conclusion, Peaky Blinders est un véritable Must incontournable du petit écran qui parvient a donner un vent de fraicheur en matière de Séries de Gangsters qui rivalisent ici avec panache aux modèles du genre que la Trilogie du Parrain ou encore la remarquable série Boardwalk Empire qui au passage confirme le talent Remarquable et Unique du showrunner Steven Knight qui signe ici une Série Mafieuse a la fois Captivant,Sombre,Viscéral,Haletant,Romanesque et Éblouissant qui rentre au panthéon des Séries Phares des Années 2010 qui comblera les amateurs Historiques ainsi que les Inconditionnels sur la Mafia et les Gangsters dont on trépigne d'impatience de découvrir les Saisons 6 et 7 qui s'annonce Dantesque et Mémorable.
    Nico T.
    Nico T.

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 44 critiques

    Critique de la série
    2,0
    Publiée le 10 octobre 2019
    Non, désolé, je n'arrive pas à coller à l'histoire, à l'univers, à ses personnages. Ces ambiances "gang de la vieille Angleterre" ne m'ont jamais vraiment titillé. J'ai décroché au bout de seulement quelques épisodes, entraîné à l'origine vers cette série pas les critiques dithyrambiques que j'entendais à son propos, me faisant espérer un mauvais préjugé. Je crois que je suis tout simplement incompatible avec. Je ne peux pas en juger de la qualité, puisque je n'ai pas grand chose à lui reprocher, à part un coté un peu long et pas toujours entraînant. Les acteurs sont bons, les images et les costumes également, les décors plutôt bien restitués pour l'époque. Mais je bloque.

    Faites vous simplement votre propre avis. Moi je m'arrête là.
    Redzing
    Redzing

    Suivre son activité 502 abonnés Lire ses 3 617 critiques

    Critique de la saison 5
    3,5
    Publiée le 2 octobre 2019
    A la fois gangster, homme d'affaire puissant, et député, Tommy Shelby attire désormais bien des convoitises, et commence à avoir des pulsion suicidaires. C'est alors que frappe le krach boursier de 1929, qui met à mal son empire financier... Le côté historique de cette saison 5 est particulièrement intéressant, traitant le début de la crise économique, et surtout la montée du fascisme en Angleterre, dont le méconnu British Union of Fascists mené par Oswald Mosley, qui campe ici un excellent méchant. Un sujet d'autant plus pertinent devant la vague de populisme dans plusieurs pays développés (Trump aux USA, et Boris Johnson qui devient premier ministre à peine quelques mois avant la diffusion de cette saison !). Côté mise en scène, "Peaky Blinders" est toujours soigné, disposant d'une excellente ambiance, et d'acteurs très impliqués. En revanche, la construction de la saison est quelque peu erratique, présentant un multitude de sous-intrigues et de personnages (milice écossaise, gangsters chinois, fascistes, comportement déviant de Michael, trucage de matchs de foot...) sans que beaucoup ne soit développé à fond. Un choix expliqué par le final spoiler: (devant le succès de la série, la saison 5 sert visiblement à planter le décors de la saison 6)
    , mais qui affaiblit cette 5ème saison. Néanmoins, il s'agit toujours d'un drame criminel de qualité.
    Silly Man
    Silly Man

    Suivre son activité 21 abonnés Lire sa critique

    Critique de la série
    5,0
    Publiée le 7 novembre 2014
    Bonjour !

    Pour ma première critique, je me lance avec ce qui pour moi est un chef d'oeuvre aboslu, The Peaky Blinders. C'est simple je n'y vois aucun défaut, les acteurs sont tous exceptionels, le lieu de tournage et le décor sont non seulement immersifs mais aussi d'une beauté rare (voir jamais vu) à la télévision, sans parler du scénario.

    Pour incarner le personnage principal, Thomas Shelby les producteurs ont choisi, Cillian Murphy, surtout connu pour son rôle dans Inception, montre ici tout l'étandu de son talent, c'est simple pour moi l'Emmy Awards lui vient de droit pour ce rôle (l'année dernière à part Matthew Mcconaughey personne ne pouvait rivaliser avec Bryan Cranston aka Walter White). Il apporte une profondeur et un charisme au personnage de Thomas Shelby, à tel point qu'on en vient à admirer ce dernier. Annabelle Wallis est divine, Sam Neill est également excellent avec une présence à l'écran qui lui est propre, sans parler de tout l'entourage Shelby. À la saison 2 Tom Hardy rejoint son ex camarade d'Inception, Cillian Murphy, dans un personnage d'Alfie Solomons aussi original que remarquable !

    Quant au scénario, on a une histoire plus qu'aboutie, les dialogues sont très bien fournis, de plus le spectateur est vite recompensé de sa fidélité contrairement à des séries type Mentalist ou Dexter, où on ne va pas assez vite au but. Ici en 12 épisodes réparties par 6 sur 2 saisons, on est vraiment accroché à l'histoire jusqu'au bout, on en démort pas, on aime chaque personnage même les plus "terribles".

    Pour le décor, nous sommes dans le Birmingham des années 20, avec des éléments qui rappelle la révolution industrielle. Les lieux sont magnifiques, vraiment des tableaux, à chaque point de vue on pourrait prendre une belle photo. C'est simple même le générique, Nick Cave - Red Right Hand, est un chef d'oeuvre.

    Vraiment vivement la saison 3, d'ici là je vous la recommande sans modération !
    maxime ...
    maxime ...

    Suivre son activité 105 abonnés Lire ses 1 767 critiques

    Critique de la saison 3
    4,5
    Publiée le 25 août 2019
    La seconde saison m'avais déjà emballé mais que dire de cette suite ? Le premier épisode à lui seul m'a ravi ! Sans aucun doutes le meilleur de la série jusque là selon moi. Les cinq autres sont du même acabit, chaque minute est trépidante, palpable. L'avancée dans le temps est judicieuse et donne encore un peu plus de texture à l'ensemble déjà relevé. Les personnages sont dans la continuité mais il change de façon encore plus brutal ... Les transitions opèrent, la force du récit n'en est sort que grandit. Superbe saison, la plus échevelé et intense.
    Philippe L
    Philippe L

    Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 43 critiques

    Critique de la série
    2,5
    Publiée le 10 octobre 2019
    Plutôt décevant, ce n'est pas que ce soit désagréable mais c'est du "délayage" , ça marche au ralenti en attendant de créer la saison suivante... je pense qu'ils auraient pu faire la saison en 2 épisodes...
    romano31
    romano31

    Suivre son activité 207 abonnés Lire ses 1 543 critiques

    Critique de la saison 5
    5,0
    Publiée le 7 octobre 2019
    Les saisons se suivent et se ressemblent pour la série Peaky Blinders. J'ai l'impression de me répéter à chaque saison mais cette nouvelle salve d'épisode est tout aussi réussie que les précédentes. Réalisation, interprétations, écriture, décors, costumes, tout est une nouvelle fois magnifiquement géré. Une saison 5 au top pour une saison 6 qui s'annonce excellente.
    Francois P
    Francois P

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 31 critiques

    Critique de la série
    5,0
    Publiée le 7 novembre 2019
    Tout simplement parfait et passionnant !
    Les acteurs sont parfaits.
    Dommage qu'il n'y ait pas plus d'épisodes par saison
    elriad
    elriad

    Suivre son activité 227 abonnés Lire ses 1 541 critiques

    Critique de la série
    5,0
    Publiée le 17 novembre 2014
    Rarement j'ai été déçu par une production britannique, et cette fois encore, c'est un magnifique sans-faute! comme toujours la photo est hyper soignée, la reconstitution impeccable dans les moindres détails, la lumière stupéfiante à chaque plan, les acteurs sont tous parfaits, emmenés par le charismatique et troublant Cillian Murphy. Une réussite en tout point, sans temps mort, une série passionnante, avec les psychologies des personnages fouillés. Quant à la bande son, emmenée par Nick Cave, the white stripes et consort, une pure merveille. Un sans faute absolu ! On aimerait avoir plus souvent des productions de cette qualité. 5/5 !!
    Larudakoté
    Larudakoté

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 39 critiques

    Critique de la saison 5
    3,0
    Publiée le 9 octobre 2019
    Avis sur la saison 5, à peine terminée. Je ne veux pas la descendre totalement mais, tout de même, reste un sentiment de "tout ça pour ça ?!". OK c'est toujours aussi beau, oui les comédiens - y compris les nouveaux - sont toujours aussi bons, ou la bande son reste excellente, mais arriver à ce final là, aux airs de teasing pour une saison 6 qui ne verrait le jour qu'en 2021... c'est tirer sur la corde ; pour rester poli (pas la merveilleuse tante). Un peu colère sur le coup.
    Back to Top