Mon compte
    Kristen Stewart, Jennifer Lawrence, Romain Duris... Savez-vous comment ils se sont fait repérer ?
    30 nov. 2021 à 16:00
    Laetitia Ratane
    Laetitia Ratane
    -Responsable éditoriale des rubriques Télé, Streaming et Infotainment
    Très tôt fascinée par le grand écran et très vite accro au petit, Laetitia grandit aux côtés des héros ciné-séries culte des années 80-90. Elle nourrit son goût des autres au contact des génies du drame psychologique, des pépites du cinéma français et... des journalistes passionnés qu’elle encadre.

    Avant d'être les personnalités adulées que l'on connaît, ils étaient anonymes et ancrés dans un quotidien tout ce qu'il y a d'anodin. Un jour, quelque part et par hasard, quelqu'un les a découverts et leur a permis de passer de l'ombre à la lumière.

    Wild Bunch Distribution

    De l'anonymat aux projecteurs : il est toujours intéressant, parfois savoureux, de découvrir comment tel ou tel talent a été découvert et fut mis sur orbite. Voici dix exemples, de Jennifer Lawrence à Alain Delon, en passant par Romain Duris et Kristen Stewart !

    Kristen Stewart

    Fille d'un régisseur et producteur de la Fox et d'une scénariste, Kristen Stewart vient d'une famille de cinéma. Pourtant ses premiers pas dans le milieu se font tout à fait par hasard lorsque, lors du spectacle de Noël de son école, sa performance est remarquée par un agent. Impressionné, il lui conseille de passer des auditions.

    Elle les commencera à huit ans pour le cinéma et la télévision. Après une première simple apparition dans un téléfilm de Disney Channel (Le garçon qui venait de la mer), elle se révèlera en jouant le garçon manqué de Patricia Clarkson dans The Safety of Objects, et surtout la fille diabétique de Jodie Foster dans Panic Room.

    L'actrice, âgée de 9 ans, dans "Le garçon qui venait de la mer"..

    Jennifer Lawrence

    C'est au cours d'un voyage à New York, alors qu'elle est en train de regarder un spectacle de rue avec sa mère, que la très jeune Jennifer Lawrence est abordée par un photographe. Ce dernier souhaite lui faire passer un casting pour la marque H&M. Déjà sûre d'elle, l'adolescente de 14 ans refuse, exposant son désir d'être comédienne plutôt que mannequin.

    Encouragée par le photographe à prendre un agent, elle quittera le lycée et fera ses débuts dans des petits rôles à la télévision (Monk, Company Town...) avant de se faire connaître au cinéma (Loin de la terre brûlée, Winter's Bone...).

    L'une des premières apparitions de Jennifer Lawrence dans "Monk" :

    Romain Duris

    Une fois son bac en poche, Romain Duris se lance dans des études d'arts appliqués. Dreadlocks, sourire charmant et dégaine improbable, le jeune homme ne se destine absolument pas au métier d'acteur malgré les quelques sollicitations auxquelles il est soumis dans la rue. C'est à la sortie des cours qu'il est une fois encore abordé, cette fois par Bruno Lévy, le directeur de casting de Cédric Klapisch, à la recherche du héros de son prochain film.

    Klapisch et son film Rien du tout, Duris en est fan. C'est la raison qui pousse ce jeune élève de l'école Duperré à accepter de passer les auditions. A 19 ans, il crèvera l'écran à l'affiche du téléfilm devenu film culte Le péril jeune, première de ses sept collaborations avec son réalisateur pygmalion.

    Ci-dessous, la première audition de Romain Duris...

    Natalie Portman

    Vous souvenez-vous de la fraîcheur de Natalie Portman dans la fameuse scène du restaurant de Léon ? C'est dans un lieu de rencontres similaire (une pizzeria plus précisément) que la jeune actrice a également séduit un agent de la marque Revlon qui l'aborde alors qu'elle déjeune en famille, et lui propose de faire des photos pour une campagne de publicité. Alors âgée de 10 ans, la demoiselle explique préférer la comédie et vouloir tenter des auditions.

    Quelques mois plus tard, ces photos (et cet agent) lui permettront d'accrocher le regard de Luc Besson, qui décidera de l'auditionner puis de l'engager sur Léon. A 12 ans, Natalie se révèle, imposant son charme et son naturel face au "nettoyeur" Jean Reno.

    Le premier casting de Natalie Portman...

    Jonathan Rhys Meyers

    Jonathan Rhys Meyers a 16 ans lorsqu'il est renvoyé de son lycée pour indiscipline. Le jeune homme hante dès lors les salles de billard de Cork, en Irlande. C'est dans l'une d'entre elles qu'il est abordé par un agent de casting, à la recherche d'un adolescent pour La Guerre des boutons, ça recommence.

    Recalé lors de l'audition, le rebelle reprendra ses parties de jeu tout en gardant un pied dans le milieu, encouragé par ceux qui ne l'ont pas retenu. Repéré dans une publicité, il est enfin choisi pour jouer aux côtés d'Albert Finney dans Un Homme sans importance, où il y retrouve son jeu de prédilection.

    La première apparition de Jonathan Rhys Meyers ci-dessous...

    Alain Delon

    En 1956, Alain Delon est de passage à Cannes avec sa compagne de l'époque, l'actrice Brigitte Auber, lorsqu'il rencontre Jean-Claude Brialy. Avec son nouvel ami, il fait le pitre et sort le soir dans des bars. "J'avais fait un grand film, L' Ami de la famille, mais partout où on passait, personne ne me regardait. Il était beau comme tout", confiera Brialy, qui l'encourage d'emblée à faire du cinéma. C'est lors d'une de leurs sorties que les deux compères sont abordés par l'impresario du comédien américain Rock Hudson.

    Celui qui n'envisageait pas du tout le métier d'acteur est alors engagé pour faire des essais à Rome, où il sera approché par le grand producteur David O. Selznick, désireux de le faire travailler outre-Atlantique. Fort de toutes ces belles rencontres, c'est tout de même en France que le séduisant comédien choisira de tourner son premier film : Quand la femme s'en mêle d'Yves Allégret.

    Ci-dessous, Alain Delon dans son premier rôle, âgé de 22 ans, "Quand la femme s'en mêle"...

    Bruce Willis

    À la fin de ses études, Bruce Willis trouve un emploi en tant qu'agent de sécurité d'une centrale nucléaire dans le New Jersey, avant de devenir barman à New York. Un soir, il est repéré par un directeur de casting séduit par sa personnalité et désireux de lui offrir un petit rôle de barman dans un film.

    Après quelques apparitions non créditées, ce passionné, déjà formé au théâtre, fait de la figuration dans des films tels que De plein fouet de Brian G. Hutton avec Frank Sinatra et Faye Dunaway, ainsi que Le Verdict de Sidney Lumet avec Paul Newman et Charlotte Rampling. C'est la série Clair de lune qui le fera sortir de l'anonymat.

    Ci-dessous, Bruce Willis dans le tout premier épisode - pilote de la série "Clair de lune". Il apparaît à 9''56...

    Alex Pettyfer

    Alex Pettyfer a sept ans et se balade dans un magasin de jouets avec sa mère lorsqu'un homme l'aborde. Après l'avoir complimenté sur son physique, il lui demande de poser pour lui. Une proposition qui inviterait à la méfiance ou tout du moins à la réflexion, si cet homme n'avait pas été le grand Ralph Lauren en personne.

    Devenu jeune mannequin pour le couturier, ce fan de cinéma (et surtout de Johnny Depp) sera également le jeune visage de Gap et Burberry avant de faire ses débuts dans un téléfilm (Tom Brown's Schooldays ) puis sur grand écran dans Alex Rider : Stormbreaker.

    Les débuts d'Alex Pettyfer sur grand écran...

    Alex Rider : Stormbreaker Bande-annonce (2) VO

     

    Béatrice Dalle

    A peine âgée de 14 ans, Béatrice Dalle quitte son Mans natal pour rejoindre Paris. Sur la fameuse avenue des Champs-Elysées, le rêve parisien devient réalité lorsqu'un photographe lui propose de poser pour la une du magazine "Photo", dans le cadre d'une série consacrée aux lolitas.

    Le cliché est remarqué par Dominique Besnehard, directeur de casting et futur agent artistique, qui à la même période, est à la recherche d'une jeune inconnue pour donner la réplique à Jean-Hugues Anglade dans 37°2 le matin de Jean-Jacques Beineix. Le naturel et l'impétuosité de la jeune première fera d'elle, en un seul film, l'un des sex symbols du cinéma français.

    Ci-dessous, les images du premier casting de la comédienne, visible à partir de 6''03...

    Alice Taglioni

    C'est afin de payer son loyer qu'Alice Taglioni joue les serveuses dans un bar huppé de la capitale, nommé le Barfly. Fan de Sophie Marceau, de Catherine Deneuve et de Fanny Ardant, la jeune étudiante souhaite s'offrir des cours de comédie mais n'en a pas les moyens. Un soir, elle est abordée par un homme qui "en tout bien, tout honneur" lui propose de l'aider à réaliser son rêve.

    Cette bonne étoile aux allures de mécène lui offrira de quoi s'inscrire à des cours de comédie avant de disparaître de sa vie. Un vrai conte de fée raconté dans l'Express par la comédienne qui a, par la suite, débuté dans le très libéré La Bande du drugstore aux côtés notamment d'Aurélien Wiik.

    Ci-dessous, les débuts d'Alice Taglioni dans "La Bande du drugstore"...

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top