Mon AlloCiné
    Mélodie en sous-sol
    note moyenne
    4,0
    2933 notes dont 123 critiques
    répartition des 123 critiques par note
    36 critiques
    47 critiques
    28 critiques
    10 critiques
    2 critiques
    0 critique
    Votre avis sur Mélodie en sous-sol ?

    123 critiques spectateurs

    stebbins
    stebbins

    Suivre son activité 388 abonnés Lire ses 1 747 critiques

    4,0
    Publiée le 11 janvier 2009
    Un très bon film, maîtrisé de part en part. Henri Verneuil a eu l'intelligence de réunir deux des plus grands monstres du cinéma français : d'un côté l'immense Jean Gabin, acteur d'expérience à la corpulence imposant le respect ; de l'autre Alain Delon, jeune premier au regard magnétique et quelque peu farouche... Mélodie en Sous-sol fait partie de ces films que le temps ne détruit pas, malgré son scénario daté et son esthétique se rapprochant plus du cinéma classique que de la Nouvelle Vague ( nous sommes en 1963 et Godard, Truffaut, Resnais et les autres sont déjà passés par là...). Si le film de Verneuil vieillit si bien, c'est parce qu'il est plein d'audaces : le cinéaste n'a pas peur de jouer sur la pénombre ou de réaliser de longues séquences non dialoguées... A ce propos, nous pouvons saluer le travail du sympathique Michel Audiard qui nous livre ici des répliques truculentes non dénuées d'humour. Bref, un polar brillant et palpitant qui n'a pas volé son statut de film culte. Un classique à voir impérativement.
    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 6340 abonnés Lire ses 10 748 critiques

    5,0
    Publiée le 7 juin 2009
    L'archètype des films de braquage à la française et la toute première rencontre au sommet entre deux monstres sacrès du cinèma français: Jean Gabin, en gangster d'expèrience dèsireux de prendre sa retraite, et Alain Delon, jeune voyou prêt à tout pour gagner de l'argent sans travailler! Comme le dit Audiard "Le boulot, c'est un truc qu'y vaut mieux commencer jeune. Quand tu dèmarres tout môme, c'est comme si t'ètais nè infirme: tu prends le pli et t'y penses plus.". Classique absolu du polar à la française, avec un scènario en bêton armè d'Albert Simonin, des dialogues percutants signès Michel Audiard, de solides seconds rôles (Maurice Biraud, Viviane Romance, Henri Virlojeux...) et une mise en scène au cordeau d'Henri Verneuil! De Sarcelles au soleil de Cannes, en passant par le dècor principal du superbe casino du Palm Beach, le film comporte de grands moments avec son lot de rebondissements, dont la sèquence finale, mythique et vèritable point d'orgue du film! il faut aussi noter le soin apportè au braquage, magnifiquement prèparè par Gabin et exècutè de main de maître par Delon, le tout filmè en temps rèel et quasiment sans parole, dans un noir et blanc souvent splendide! Un joyau de densitè dramatique avec une inoubliable interprètation, magnifiè par une camèra virtuose et par une musique magnifique de Michel Magne! Toute une èpoque...
    Stephenballade
    Stephenballade

    Suivre son activité 266 abonnés Lire ses 1 234 critiques

    5,0
    Publiée le 2 mars 2015
    L’année 1963 vit naître un grand film français, époque où le cinéma tricolore savait encore faire de très bons films très régulièrement avant qu’il ne décline jusqu’à son relatif redressement actuel. "Mélodie en sous-sol" a beau avoir un demi-siècle, force est de reconnaître qu’il n’a absolument pas vieilli. Certes ce film est en noir et blanc, mais cela aide le spectateur à mieux s’immerger dans l’ambiance fleurant bon les années soixante. Henri Verneuil signe ici une mise en scène parfaite, bien aidé par l’énorme charisme de Jean Gabin dans son rôle de prédilection de vieux briscard au caractère bien trempé, l’inspiration géniale d’Alain Delon et cette multitude de seconds rôles sans qui ce film ne serait pas ce qu’il est, comme Maurice Biraud, Jean Carmet, Viviane Romance, ou encore Henri Virlojeux pour ne citer qu’eux. Bien qu’Alain Delon osa le pari de ne pas prendre de cachet car la MGM (qui participa à la production) se contentait de Jean Gabin comme seule tête d’affiche, il bénéficie de ma mention spéciale tant il est parfait en ce voyou sans scrupules, ce chien fou quasiment incontrôlable mais qui sait ce qu’il veut. Ayant négocié sa participation au film contre les droits perçus dans certains pays étrangers, le succès rencontré par le film autour du globe suffit à combler avantageusement ce pari. Le fait est que son comportement est très bien mis en valeur par la superbe partition orchestrale de Michel Magne, cette musique entêtante qui porte merveilleusement tout le film que je me régale à visionner avec le son à fond. Parfois espacés par de longues scènes sans paroles, on ne présente plus les dialogues génialissimes de Michel Audiard, toujours aussi plaisants, bien que bizarrement soft : quasiment pas de grande joute verbale et peu de bons mots. Cependant, quelques répliques sont encore ici devenues cultes. Le tout conjugué donne un résultat exceptionnel pour un film de casse à la française. Car le film est du même tonneau que la préparation du cambriolage : préparation chirurgicale, mécanique simple, bien rôdée et huilée. "Mélodie en sous-sol" reste encore aujourd’hui une référence dans le genre, et le restera à jamais, d’autant plus que le suspense est formidablement entretenu par Henri Verneuil pour un final qui n’a pas fini de surprendre pour ceux et celles qui ne connaissent pas encore ce long métrage incontournable. Le plus fort, c’est que le spectateur se prend de sympathie pour les braqueurs. Mon avis est donc le suivant : du très grand Henri Verneuil (réalisation), de très grands Jean Gabin et Alain Delon, un très grand Michel Audiard (dialoguiste), un très grand Albert Simonin (scénario), un très grand Michel Magne (compositeur), et un très grand Louis Page (photographie), pour un chef d’œuvre du genre.
    AMCHI
    AMCHI

    Suivre son activité 2513 abonnés Lire ses 5 744 critiques

    3,5
    Publiée le 26 février 2011
    Du polar solide comme savait le faire le cinéma français a une certaine époque, un beau duo entre le jeune Delon et l'ancien Gabin. Tout ceci est bien mené et mise à part une ou deux longueurs inutiles la mise en scène de Verneuil s'avère toujours efficace et la dernière demi-heure relève un vrai suspense notamment la séquence de la piscine.
    traversay1
    traversay1

    Suivre son activité 1282 abonnés Lire ses 3 519 critiques

    3,0
    Publiée le 2 août 2016
    Une sorte d'Ocean's eleven à la française, avec un beau final qui rappelle celui de L'ultime razzia de Kubrick. Du cinéma solide, bien charpenté, rehaussé par la langue verte de Simonin et Audiard. La première rencontre de Gabin et Delon tient ses promesses. Reste que Verneuil n'est pas Melville et que le film ne s'élève pas au-dessus du seuil du bon divertissement. Ce qui n'est déjà pas si mal.
    Sergio-Leone
    Sergio-Leone

    Suivre son activité 136 abonnés Lire ses 1 093 critiques

    4,5
    Publiée le 30 décembre 2010
    Film de casse élégant et brillamment réalisé un peu comme le sera "le cercle rouge" de Melville. Verneuil réalise à merveille un film de truands sans utiliser les codes des polars habituels, donnant deux rôles magnifiques à Alain Delon et Jean Gabin. Le scénario reste dans la trame du film de gangster mais la mise en scène quasi orchestrale avec un final fabuleux propulse ce petit bijou au sommet des films noirs.
    titusdu59
    titusdu59

    Suivre son activité 47 abonnés Lire ses 696 critiques

    3,5
    Publiée le 23 juin 2011
    Un grand film de braquage à la francaise, avec les dialogues signés Audiard, et Jean Gabin et Alain Delon en têtes d'affiches, c'est déjà alléchant rien que sur le papier. Et ça l'est (presque) autant quand on l'a vu! Car c'est enjoué, enlevé, léger, amusant, divertissant, et plein de bonnes idées! Henri Verneuil pose une mise en scène typique de celles des années 60, et Dieu que c'est bon! Et puis bon, Nice en noir et blanc, Delon au soleil, les belles voitures d'époque, Gabin dans son rôle fétiche de vieux balourd désabusé... Et puis la fin, ouai, la fin quoi... c'est juste énorme. Bon on peut regretter cette première partie un poil longuette et pas folichonne, ainsi que ce scénario au final pas vraiment novateur, ni vraiment surprenant. Mais ne boudons pas le plaisir que nous offre allègrement cette "Melodie en sous-sol" qui en fin de compte a plutôt bien supporté le poids des années.
    Christian CASTERA
    Christian CASTERA

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 118 critiques

    1,5
    Publiée le 29 décembre 2010
    Voir MELODIE EN SOUS-SOL aujourd'hui, près de 50 ans après son tournage, permet un jugement plus serein qu'à l'époque où la guerre faisait rage entre tenants de la Nouvelle vague et défenseurs de l'Audiardmania. Ne boudons pas notre plaisir devant un film policier (ce que ne sait plus faire le cinéma français d'aujourd'hui) qui s'appuyait sur un solide roman de John Trinian bien adapté par Albert Simonin. Plaisir encore devant le jeu virevoltant d'Alain Delon et des seconds rôles très bien tenus, Maurice Biraud et Jose-Luis de Vilallonga en tête ; la camera cinemascope s'autorise quelques beaux plans (en général sur Delon) et la musique (tonitruante) de Michel Magne crée l'ambiance. Partant de là, les insuffisances de la réalisation d'Henri Verneuil (personnage sympathique mais cinéaste limité) plombent le film : aucun parti n'est tiré du décor cannois, de l'ambiance du casino et du monde qui entoure les héros du film ; si le film reste agréable à suivre dans son déroulement, le spectateur reste indifférent, jamais tenu vraiment en haleine ; le jeu de Gabin (qui, en fait, ne jouait plus que Gabin à cette époque) est pauvre et stéréotypé ; quant au fameux dialogue d'Audiard, remettons les pendules à l'heure : quelques bons mots d'auteur perdus au milieu d'un océan de banalités, entendus dans maints films, sur la vie en prison, le gros coup, les femmes. Remarquons enfin que ce film, dont les ambitions étaient purement commerciales, est totalement déconnecté de la réalité de la France de 1962 (De Gaulle au pouvoir, fin de la guerre d'Algérie et arrivée massive de rapatriés, bouleversements dans le monde de la chanson et l'industrie du disque, explosion de la télévision sur l'ensemble du territoire, etc). Alors, MELODIE EN SOUS-SOL, ni grand film ni navet : une production commerciale sans véritable relief mais le plaisir d'un film policier comme on n'arrive même plus à en produire aujourd'hui (voir le catastrophique A BOUT PORTANT qui "triomphe" sur les écrans de cette fin d'année).
    sly-stallone88
    sly-stallone88

    Suivre son activité 102 abonnés Lire ses 2 223 critiques

    4,0
    Publiée le 7 septembre 2011
    un duo qui fonctionne tant le talent de Delon et Gabin est grand, une fin inattendue vient conclure ce policier intéressant !!!!
    yayo
    yayo

    Suivre son activité 37 abonnés Lire ses 1 221 critiques

    5,0
    Publiée le 26 avril 2011
    Excellent film, excellents acteurs, mais aussi très bonne histoire qui nous tient jusqu'au dénouement final culte.
    lilybelle91
    lilybelle91

    Suivre son activité 26 abonnés Lire ses 914 critiques

    3,5
    Publiée le 19 mai 2012
    Un grand classique du film de casse, servi par un duo mythique : Gabin - Delon ! Mais une question à propos de la fin m'a toujours taraudé... spoiler: pourquoi les sacs bourrés de billets de banques s'ouvrent ils au fond de la piscine ?
    Eselce
    Eselce

    Suivre son activité 565 abonnés Lire ses 4 215 critiques

    2,5
    Publiée le 3 janvier 2017
    Quelques dialogues savoureux d'Audiard. Une présence à l'écran modérée pour Jean Gabin qui partage pour la première fois l'affiche avec Alain Delon. Un rythme lent, beaucoup de description dans la façon dont le casse va se faire, c'est trop long aujourd'hui et on a le temps de se tourner les pouces malgré les dialogues placés d'Audiard... On attend 1h30 que ça démarre et on aimerait se passer des nombreuses banalités que nous inflige le film. Grandiose dernières minutes qui font de ce film un grand classique. Mais c'est un peu léger sur 2 heures de film !
    GabrielKast
    GabrielKast

    Suivre son activité 14 abonnés Lire ses 21 critiques

    1,5
    Publiée le 7 avril 2015
    Film de deux monstres. Il aurait pu donner des étincelles. Mais gabin est fatigué, sans vie. Les dialogues d'Audiard sont plats, rarement pétillants. Le scénario pas spécialement intéressant. Le tout est long, long. Aucune force vitale. C'est plutôt bien râté
    14caen
    14caen

    Suivre son activité 29 abonnés Lire ses 1 087 critiques

    4,5
    Publiée le 29 décembre 2011
    Les dialogues sont sublimes. Du très bon Audiard comme d’habitude. Verneuil signe une mise en scène classique mais efficace. La fin est plutôt inattendue et j’avoue que même jusqu’à maintenant j’en revient toujours pas.
    hamasiblan
    hamasiblan

    Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 449 critiques

    3,0
    Publiée le 6 janvier 2011
    Dialogue magnifique, acteurs excellents, intrigue un peu prévisible et fin décevante bien que célèbre.
    Delon Gabin c'est du lourd.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top