Notez des films
Mon AlloCiné
    Jean Carmet

    État civil

    Métiers Acteur, Scénariste
    Nom de naissance

    Jean, Gabriel, Edmond Carmet

    Nationalité Français
    Naissance 25 avril 1920 (Bourgueil - Indre-et-Loire, France)
    Décès 20 avril 1994 à l'age de 73 ans (Sèvres - Hauts-de-Seine, France)

    Biographie

    Jean Carmet passe son enfance et son adolescence à Bourgueil au milieu des vignes de son père, Gabriel Carmet, viticulteur.

    Le jeune Jean, qui n’est pas un élève modèle, décide de tenter sa chance à Paris. À l’âge de 18 ans, il fait la connaissance de Marcel Herrand qui l’engage pour travailler au théâtre des Mathurin où Jean peut toucher un peu à tous les métiers liés au spectacle, de la figuration à la régie en passant par responsable du ravitaillement durant la guerre.

    C’est pendant sa « formation » dans ce théâtre que Carmet rencontre de nombreux acteurs populaires avec qui il se lie d’amitié comme Bernard Blier, Simone Signoret ou Jean-Marc Thibault. Il fait ensuite la connaissance de Robert Dhéry qui va lui donner sa chance en l’enrôlant dans la troupe des « Branquignols » et lui donnant les clés d’un feuilleton radiophonique, « La Famille Duraton ». Carmet y interprète Duvet et devient déjà populaire grâce à ce rôle de français moyen qui va caractériser l’acteur très longtemps.

    Jean Carmet débute sur grand écran sous la direction de Marcel Carné dans Les visiteurs du soir en 1942 puis dans le chef d’œuvre Les enfants du paradis en 1945. Il est ensuite le partenaire de Louis Jouvet dans Copie conforme en 1946. Durant les années 50, le comédien continue de jongler entre théâtre et cinéma mais sa carrière ne décollera vraiment qu’à partir des années 60 après avoir collectionné les seconds rôles de français moyens.

    En effet, Jean Carmet incarne Planchet dans le diptyque des Trois mousquetaires mis en scène par Bernard Borderie en 1961. La même année, il joue dans Le Caporal épinglé, écrit par Jean Renoir et assoit sa popularité en incarnant différents rôles dans des comédies à succès comme La Foire aux cancres, Les Gorilles ou Allez France de son ami Robert Dhéry. En 1967, Carmet s’illustre sous la houlette d’Yves Robert dans Alexandre le Bienheureux dans le rôle de La Fringale aux côtés de Philippe Noiret.

    C’est toutefois à partir de 1973 que la carrière de l’acteur prend un tournant décisif. Il tourne Le Grand Blond avec une chaussure noire avec Pierre Richard et devient une véritable vedette après le succès retentissant de la comédie. C’est le début des années de gloire de Carmet qui tourne environ 6 films par an durant les années 70 et joue pour les plus grands, de Bertrand Blier à Jean-Pierre Mocky en passant par Claude Chabrol, Jean Girault ou Jean-Jacques Annaud. Les succès s’enchaînent avec Dupont Lajoie, Le sucre, Il y a longtemps que je t’aime, Buffet froid, La victoire en chantant, La Septième compagnie au clair de lune.

    Les spectateurs français s’attachent à sa trogne de bon vivant et les années 80 seront également couronnées de succès. Après avoir fait rire la France entière dans le rôle du Bombé dans La Soupe aux choux aux côtés de Louis de Funès, il remporte le César du meilleur second rôle masculin en 1982 pour son interprétation de Thénardier dans Les Misérables de Robert Hossein. C’est la consécration pour Jean Carmet.

    Le comédien fait à nouveau se plier le pays en deux en 1984 dans Papy fait de la résistance de Jean-Marie Poiré. Il est nommé pour le César du meilleur acteur deux ans plus tard pour son rôle de travesti dans Miss Mona. Il continue d’être prolifique à la fin des années 80 et au début des années 90, notamment pour Yves Robert dans Le château de ma mère et Le bal des casse-pieds. En 1992, l’acteur gagne son second César du meilleur acteur dans un second rôle pour l'interprétation de Raymond dans Merci la vie de Bertrand Blier.

    Après des derniers rôles dans La Reine blanche avec Catherine Deneuve, Germinal de Claude Berri, Coup de jeune de Xavier Gélin et Cache-Cash de Claude Pinoteau, Jean Carmet s’éteint en 1994 à l’âge de 73 ans.

    Vincent Formica

    Ses premiers pas à l'écran

    Les Visiteurs du soir
    Les Visiteurs du soir
    1942
    Le Journal tombe a cinq heures
    Le Journal tombe a cinq heures
    1942
    Les enfants du paradis
    Les enfants du paradis
    1945
    Les Démons de l'aube
    Les Démons de l'aube
    1946

    Ses meilleurs films et séries

    Knock
    Knock
    1950
    Les Misérables
    Les Misérables
    1981
    Alexandre le Bienheureux
    Alexandre le Bienheureux
    1967

    Sa carrière en chiffres

    52
    Années de carrière
    3
    Récompenses
    143
    Films
    2
    Séries
    7
    Nominations
    153,2 M
    Entrées ciné

    Genres de prédilection

    Comédie : 53 %
    Drame : 19 %
    Comédie dramatique : 18 %
    Policier : 10 %

    Ses stats sur AlloCiné

    0
    Vidéo
    4
    Photos
    5
    News
    200
    Fans

    A tourné le plus avec

    Michel Serrault
    12 films
    Mon beau-frère a tué ma soeur (1985), Buffet Froid (1979), Un linceul n'a pas de poches (1974), Les Gaspards (1974), La Gueule de l'emploi (1973), Le Viager (1972), Le Cri du cormoran le soir au-dessus des jonques (1970), Un Merveilleux parfum d'oseille (1969), Un Clair de lune à Maubeuge (1962), Nous irons à Deauville (1962), La Belle Américaine (1961), Oh! Qué mambo (1959)
    Yves Robert
    Yves Robert
    10 films
    Le Bal des casse-pieds (1991), Le Château de ma mère (1990), Trop c'est trop (1974), Le retour du grand blond (1974), Le Viager (1972), Le Grand Blond avec une chaussure noire (1972), Les Malheurs d'Alfred (1972), Le Cri du cormoran le soir au-dessus des jonques (1970), Un Idiot à Paris (1967), Alexandre le Bienheureux (1967)
    Pierre Richard
    Pierre Richard
    10 films
    Mangeclous (1988), Les Fugitifs (1986), Un Chien dans un jeu de quilles (1983), Trop c'est trop (1974), Le retour du grand blond (1974), La Raison du plus fou (1973), Le Grand Blond avec une chaussure noire (1972), Les Malheurs d'Alfred (1972), Un Idiot à Paris (1967), Alexandre le Bienheureux (1967)
    Germinal (1993), Merci la vie (1990), Les Fugitifs (1986), Buffet Froid (1979), Le Sucre (1978), René La Canne (1977), Les Gaspards (1974), Le Viager (1972), Le Cri du cormoran le soir au-dessus des jonques (1970)
    Le Viager (1972), Les Novices (1970), Un Merveilleux parfum d'oseille (1969), Le Diable et les dix Commandements (1962), Babette s'en va-t-en guerre (1959), Mademoiselle et son gang (1956), La Madelon (1955), Elle et moi (1952), Le Journal tombe a cinq heures (1942)
    Bernard Blier
    Bernard Blier
    9 films
    Mangeclous (1988), Buffet Froid (1979), Bons baisers... à lundi (1974), Elle cause plus, elle flingue (1972), Le Grand Blond avec une chaussure noire (1972), Le Cri du cormoran le soir au-dessus des jonques (1970), Elle boit pas, elle fume pas, elle drague pas, mais... elle cause ! (1969), Un Idiot à Paris (1967), Les Bons vivants (1965)
    Darry Cowl
    8 films et 1 série
    Palace (1988), Trop c'est trop (1974), La Gueule de l'emploi (1973), Elle cause plus, elle flingue (1972), Poussez pas Grand-Père dans les Cactus (1969), La Bourse et la Vie (1966), Les Bons vivants (1965), Les Gorilles (1964), Bonjour sourire (1955)
    Le Bal des casse-pieds (1991), Guy de Maupassant (1982), Une affaire d'hommes (1981), La Banquière (1980), Le Viager (1972), Le Caporal Épinglé (1962), Nous irons à Deauville (1962), Un Clair de lune à Maubeuge (1962)
    Jean Richard
    8 films
    Le Viager (1972), L'auvergnat et l'autobus (1968), Les Bons vivants (1965), Allez France ! (1964), Un Clair de lune à Maubeuge (1962), Nous irons à Deauville (1962), La Belle Américaine (1961), La Madelon (1955)
    Roland Giraud
    7 films
    La chambre 108 (1993), L'Invité surprise (1989), Périgord noir (1988), Papy fait de la résistance (1983), Une affaire d'hommes (1981), Le Beaujolais nouveau est arrivé (1978), Bons baisers... à lundi (1974)
    Comment réussir quand on est con et pleurnichard (1974), Bons baisers... à lundi (1974), Elle cause plus, elle flingue (1972), Le Drapeau noir flotte sur la marmite (1971), Le Cri du cormoran le soir au-dessus des jonques (1970), Elle boit pas, elle fume pas, elle drague pas, mais... elle cause ! (1969), Une Veuve en or (1969)
    Le Bal des casse-pieds (1991), Le Château de ma mère (1990), Le retour du grand blond (1974), Comment réussir quand on est con et pleurnichard (1974), Le Grand Blond avec une chaussure noire (1972), Les Malheurs d'Alfred (1972), La Foire aux cancres (1963)
    Jean Lefebvre
    7 films
    La Septième compagnie au clair de lune (1977), Un Idiot à Paris (1967), Les Bons vivants (1965), Allez France ! (1964), Les Gorilles (1964), Un Clair de lune à Maubeuge (1962), La Belle Américaine (1961)
    Commentaires
    • Max Rss
      Un second rôle de luxe.
    • MGM-ranger
      Un bon acteur qui a fait quelques rôles cultes comme dans "Buffet froid" ou "la soupe aux choux".
    • Christiane Pierlot
      je voudrai bien enregistre la serie grene d'ortie
    Voir les commentaires
    Back to Top