Notez des films
Mon AlloCiné
    Intouchables
    note moyenne
    4,4
    101313 notes dont 8047 critiques
    répartition des 8047 critiques par note
    4066 critiques
    2533 critiques
    779 critiques
    319 critiques
    144 critiques
    206 critiques
    Votre avis sur Intouchables ?

    8047 critiques spectateurs

    benoitG80
    benoitG80

    Suivre son activité 2744 abonnés Lire ses 1 444 critiques

    3,0
    Publiée le 6 novembre 2011
    "Intouchables" possède une dimension humaine très forte qui en fait même oublier de sérieux clichés ! Maintenant, n'en oublions pas pour autant le contexte bien particulier dans lequel a lieu la rencontre de cet aristocrate tétraplégique et d'un jeune des banlieues ! Le handicap n'est certainement pas vécu de la même façon pour tous... Ici, l'histoire prend des allures de conte de fée et cette belle amitié portée par 2 acteurs, il est vrai remarquables, fait plaisir à voir et ralliera l'adhésion du plus grand public tant l'émotion, entre rires et larmes, est au rendez-vous ! C'est certain... Malgré tout avec le recul, on se sent un peu manipulé d'être sous le charme quand on songe véritablement aux difficultés, aux épreuves bien réelles que traversent les personnes handicapées qui vivent, elles, avec un minimum de revenus ! Revenons donc un peu sur terre... Ainsi, comme dans le récent et plébiscité "La guerre est déclarée", la vision du malheur sous la lorgnette de l'optimisme peut certainement rassurer le plus grand nombre et peut-être tant mieux, mais sur le fond est-ce bien honnête ? Ne nous berce-t-on pas d'illusions ?
    tony-76
    tony-76

    Suivre son activité 774 abonnés Lire ses 1 410 critiques

    5,0
    Publiée le 2 novembre 2013
    Vous savez, quand on s'assoie dans la salle et qu'on sait que ce sera une excellente soirée... Intouchables m'a tellement paru dans une classe à part que j'en perds mes mots. De l'humour subtil et bien réfléchi, un jeu d'acteurs superbe, une chimie à en bouleverser les règles de stœchiométrie, un thème touchant, de sages paroles et l'absence de morale lourde et encombrante : voilà la recette d'un film qui peut marquer un spectateur des jours et des jours après le visionnement. On y insère des phrases punchées qui nous poussent plus loin que la simple pitié. Les différences entre les personnages les fait évoluer chacun à leur manière, mais ils restent reconnaissables. On en oublie presque l'état physique de l'aristocrate tellement la relation est enrichissante. Et c'est peut-être là exactement ce que voulaient les réalisateurs. Savoir rire des choses même les plus graves est un talent qui n'est pas donné à tout le monde. Ce film devrait servir d'exemple! Si devais absolument trouver un point négatif, il serait dans le choix de la scène initiale qui n'a pas à être répétée durant le film. Le procédé cinématographique de ce moment serait selon moi à retravailler un peu. Sinon, impeccable, à voir à tout prix !!
    Marc T.
    Marc T.

    Suivre son activité 139 abonnés Lire ses 515 critiques

    4,5
    Publiée le 10 juillet 2014
    Que dire qui n'a pas déjà été dit ? La réputation de ce film est pleinement justifiée, il est excellent, mêlant habillement rires et émotions, avec des répliques d'Omar Sy qui font mouche à chaque fois.
    Guimzy
    Guimzy

    Suivre son activité 140 abonnés Lire ses 464 critiques

    4,0
    Publiée le 24 décembre 2012
    Ça y est, on arrive finalement à réaliser une comédie qui ne tombe pas dans les gags clichés superficiels, et dans le mauvais jeu d'acteur. Intouchables raconte l'histoire d'une forte amitié entre un riche aristocrate, Philippe, devenu paraplégique suite à un accident de parapente, et Driss, un jeune de banlieue tout juste sorti de prison qu'il va engager. Bien sûr, il se peut que certains prennent le film pour un véritable cliché - le coup du jeune qui a fait de la prison mais qui a un coeur gros comme le monde, ainsi que l'ambiance un peu grande bourgeoisie - mais je ne suis pas tombé dedans. Le film est drôle, vraiment sympa à regarder, les deux acteurs sont juste incroyables,et l'ambiance est plaisante. Disposant en plus d'une bande-son aux différents styles de musique, Intouchables est un film français réussi, eh oui, c'est possible, inspiré d'une histoire vraie et réalisé par Eric Toledano et Olivier Nakache. Certains l'ont trouvé touchant, émouvant, je n'irais pas jusqu'à dire cela: disons juste que nous sommes très vites acteurs des péripéties de nos deux personnages, et qu'on passe vraiment un bon moment à suivre les histoires de Philippe et Driss, qui ont un mode de vie totalement différent, mais arrive néanmoins à créer entre eux une très forte amitié. Sans tomber dans du grand cliché, excepté peut-être certains personnages, le film dispose d'une sensibilité juste, d'un plaisir qui n'est pas forcé, et d'un duo de choc, qui pour moi fut une belle surprise. Omar Sy et François Cluzet sont décidément deux des meilleurs acteurs français. On rigole beaucoup et c'est un vrai petit plaisir. Un film à voir.
    TTNOUGAT
    TTNOUGAT

    Suivre son activité 288 abonnés Lire ses 2 523 critiques

    4,0
    Publiée le 2 novembre 2011
    Une vraie réussite que cette comédie sur un thème difficile et risqué. Pas de fausse note, les choix sont excellents et pour une fois un quartier de la banlieue parisienne est montré tel qu'il est, avec son appartement bien trop petit pour accueillir toute une famille d'origine sénégalaise mais aucun misérabilisme. La partie idéalisée ne porte que sur l'argent de la personne handicapée et sur les caractères exceptionnels de deux hommes que rien n'aurait dû rapprocher si ce n'est une générosité cachée au fond d'eux même que les situations de la vie vont révéler. On sent immédiatement que le tournage a été un plaisir et que la confiance et l'amitié régnaient. Le couple Cluzet- Sy fonctionne à merveille, il est impossible de dissocier leur mérite dans ce spectacle où les éclats de rire partent en cascade et pourtant quel drôle de couple! Je n'en avais jamais vu de pareil. Une relation corporelle étroite et permanente sans la moindre petite connotation sexuelle. Que du respect d'abord puis une pure et belle amitié ensuite. Cela va être le grand film de Omar Sy, Cluzet ayant lui depuis longtemps gagné ses galons de comédien. La comédie a toujours su mieux qu'aucun autre genre approfondir nos consciences et quand elle est aussi bien réussie que celle-ci, on ressent en sortant une certaine gravité devant ces ''intouchables'' qui nous ont permis 112 minutes durant de porter un autre regard sur eux. C'est ce cinéma-là, qui nous rend meilleur, que j'apprécie le plus.
    lhomme-grenouille
    lhomme-grenouille

    Suivre son activité 1917 abonnés Lire ses 3 129 critiques

    4,0
    Publiée le 6 novembre 2011
    Rah moi, les films qui pétrissent les bons sentiments pour faire pleurer dans les chaumières, ça m'exaspère ! Mais bon – heureusement ! – ce n'était pas l’intention « d'Intouchables », qui parvient à montrer le ton qu'il compte adopté dès la scène d'introduction (d'ailleurs très bonne, car très surprenante et très ambiguë). Cet "Intouchables", c'est une comédie toute simple, mais qui entend juste déplacer le curseur du rire là où les comédies toutes simples n'osent pas le placer, et c'est là que se trouve la force de ce film à mon sens. Oser rire de l'handicap, peu s'y risquent. Le faire au travers d'une comédie grand public, je trouve ça encore plus fort. Et j'insiste bien sur l'aspect « grand public » du film, car "Intouchables" ne se veut pas être une comédie satyrique grinçante, un pamphlet social destinée à une bourgeoisie endimanchée qui adore se gausser de ces films qui se moquent ouvertement d'eux-mêmes. Certes, il y a la rencontre de deux milieux sociaux, de deux générations différentes, mais le film entend surtout parler de la rencontre humaine, point barre. L'exercice était casse-gueule car, pour le coup, tout repose sur le coefficient sympathie de chacun des deux personnages. Mais pour le coup, François Cluzet et Omar Sy cassent la baraque. Pour Cluzet, c'était plus ou moins prévisible, car pour ma part j'apprécie vraiment l'acteur, et sa carrière à ce sujet là le précède. Par contre, j'avoue que j'étais beaucoup plus septique sur Omar Sy, ayant un peu peur des limites de son humour SAV, et pourtant : OUAH ! C'est peut-être même pour moi la performance d'acteur de l'année. Il a su composer un personnage entre la caricature attendue du Buddy Movie et quelque chose de beaucoup plus antagoniste. Jamais il n'en fait trop, il parvient à balancer de l'un à l'autre quand il faut, trouvant sans cesse le ton juste. A mon sens, le film lui doit énormément et repose essentiellement sur lui. Après, il ne restait plus qu'à Tolédano et Nakache à savoir faire évoluer le duo sans répétition ni facilité. Il me semble qu'ils ont su le faire car, pas un seul instant, je me suis ennuyé. Certes, parfois ils y vont un peu fort à coup de violons et de pianos, notamment vers la fin, pour faire dégouliner leur film d'émotion. Mais bon, quand un film est pétri à ce point de bons sentiments moi je tolère, j'adhère et je suis. Sans transcender le genre donc, "Intouchables" parvient à faire de la très bonne comédie simple, et rien que pour ça, « merci »...
    Roy Batty
    Roy Batty

    Suivre son activité 88 abonnés Lire ses 215 critiques

    5,0
    Publiée le 29 septembre 2014
    "Intouchables" est le troisième plus gros succès de l'histoire du box-office français et le film français qui a rapporté le plus d'argent dans le monde (près de 430 millions de dollars !). Le quatrième long-métrage du tandem Toledano / Nakache est basé sur l'histoire vraie de Philippe Pozzo di Borgo (interprété par François Cluzet), un aristocrate tétraplégique qui va embaucher à son service un auxiliaire de vie, Abdel Sellou (joué par Omar Sy, qui est renommé Driss dans le film), qui est son exact opposé socialement et culturellement parlant. Malgré des débuts difficiles, ces deux hommes si différents vont finir par s'apprécier et s'enrichir mutuellement. "Intouchables" est avant tout un très beau film sur l'amitié et un plaidoyer pour la différence (culturelle et physique), qui dose subtilement l'humour et l'émotion pour véhiculer son propos. Ce mélange ô combien délicat entre rires et larmes est parfaitement réussi dans le film, grâce à un scénario soigné et des dialogues percutants. S'enchaînent ainsi parfaitement les répliques drôles ("Vous connaissez qui à Berlioz ?"; "Moi, pour cinquante euros, je vais chez Casto et je vous la fait la trace de mon passage sur Terre"; "Pas de bras, pas de chocolat"; "Vous avez de la chance, ça doit être la seule fille de Dunkerque qui a encore toutes ses dents"...), les gags visuels (en particulier la scène hilarante de l'opéra et celle dans laquelle Driss coupe la barbe de Philippe par étape) et les moments très émouvants (Driss qui raconte son enfance à Philippe ou la fin). "Intouchables" doit aussi beaucoup à son duo d'acteurs principaux. Si l'excellente performance de François Cluzet ne surprend guère tant cet acteur est un coutumier du fait, en revanche la prestation inoubliable d'Omar Sy révèle l'étendue du talent à la fois comique et dramatique de ce comédien jusqu'ici cantonné à des rôles peu mémorables. Doté d'un sens comique rare, qui lui permet de faire un véritable festival de bons mots dans le film, Sy se montre également très convaincant dans le registre dramatique, en faisant preuve d'un jeu tout en retenu, qui contraste avec son exubérance habituelle. Le reste du casting est de qualité, avec notamment une étonnante Audrey Fleurot et une attachante Anne Le Ny. Ajoutons à cela la très jolie musique de Ludovico Einaudi, qui colle parfaitement aux images, ainsi que le choix judicieux des morceaux non originaux, qui mettent bien en exergue la différence culturelle existant entre les deux personnages principaux (funk / soul vs. musique classique / opéra). En conclusion : "Intouchables" est une brillante comédie, qui fait rire aux larmes autant qu'elle émeut. Ce film est un de mes plus gros coups de coeur de ces dernières années.
    CH1218
    CH1218

    Suivre son activité 43 abonnés Lire ses 1 880 critiques

    5,0
    Publiée le 17 octobre 2013
    Inspiré des vies de Philippe Pozzo di Borgo, devenu tétraplégique à la suite d’un accident de parapente et d'Abdel Yasmin Sellou, son aide à domicile, dont les personnalités et les origines sociales sont diamétralement opposées. De cette rencontre au départ improbable, va naître et se solidifier une belle et sincère amitié. Eric Toledano et Olivier Nakache ont brillamment réussi leur pari : faire une vraie comédie, sur un sujet pourtant délicat et difficile. C’est parfaitement dosé, à la fois touchant, émouvant et surtout très drôle,mais sans jamais être larmoyant, ni choquant. Il faut dire que le duo d’ « Intouchables » fonctionne à merveille : François Cluzet est génial et d’une admirable sobriété. Omar Sy est exceptionnel et d’un naturel confondant. Un vrai coup de cœur pour un film incroyable de sincérité.
    Michel T.
    Michel T.

    Suivre son activité 28 abonnés Lire ses 147 critiques

    0,5
    Publiée le 27 novembre 2011
    Alors c'est ça la comédie française dont on dit tant de bien ? Mais quelle médiocrité ! Encore si c'était pourri, je me serais peut-être marré une ou deux fois... Mais là c'est juste plat, insipide, niais, sans risque, 100% politiquement correct. Déjà, pour moi François Cluzet (que j'adorais) il est grillé depuis qu'il a fait Les petits mouchoirs (autre symbole de la médiocrité française). Clichés, lenteur, ennui... et ce n'est même pas drôle ! Non mais, c'est à désespérer ! Je vomis cette petite clique étriquée du cinéma français, qui doit en plus se prendre pour des génies parce que la masse de spectateurs moutons a perdu tout sens critique.
    CineRepertoire.free.fr
    CineRepertoire.free.fr

    Suivre son activité 110 abonnés Lire ses 1 361 critiques

    2,5
    Publiée le 13 novembre 2013
    Pure comédie à formule, reposant sur la vieille recette de l'association des contraires. Philippe est blanc, riche et invalide ; Driss est noir, pauvre et bien portant. Le premier aime la musique classique, l'opéra, la poésie et l'art contemporain ; le second s'en moque et ne jure que par ses groupes musicaux préférés, Earth, Wind and Fire et Kool and the Gang. Aucun cliché sociologique ne nous est épargné (hôtel particulier, belle voiture, jet privé pour l'heureux habitant du 16e arrondissement parisien ; HLM, délinquance pour le pauvre gars de la banlieue). On a beau nous dire qu'il s'agit d'une histoire vraie, peu importe. Les personnages principaux et leurs univers respectifs sont des caricatures. Le récit est également assez prévisible, même s'il joue sur les "improbables" : amitié improbable, rencontre amoureuse improbable... Les scénaristes et réalisateurs, Éric Toledano et Olivier Nakache, ont sorti tous les ingrédients de la comédie populaire, avec ses bons sentiments, son mélange d'humour et d'émotion. Rien de mal à cela, au contraire. Mais sans traitement original, ce sont des facilités... Reste le savoir-faire, indéniable. Il y a dans ce film un côté bien emballé, sympa, spontané, drôle, qui explique son énorme succès public. Un "feel good movie" conçu comme tel, avec un duo d'acteurs (Cluzet/Sy) qui fonctionne bien, des vannes qui claquent (et qui désamorcent le pathos), une BO agréable. Cependant, il est difficile de ne pas trouver cette comédie naïve et décalée avec son temps, coincée dans une bulle idéale, célébrant la fraternité entre les couches sociales les plus opposées. Fraternité peut-être, mais pas égalité. Par exemple, le personnage de Philippe semble s'intéresser bien moins, et plus tardivement, à l'histoire de Driss, que Driss ne s'intéresse à la sienne. Derrière la "belle histoire" de cet aristo blanc qui s'amuse avec un jeune noir, rigolo et gentil, tout en lui permettant de se cultiver et de retrouver le droit chemin moral, on peut se demander s'il n'y a pas une vision sociale véhiculant les vieux fondements d'un ordre établi entre Blancs et Noirs, riches et pauvres. Entre la générosité et la condescendance, la frontière est parfois trouble...
    Alice025
    Alice025

    Suivre son activité 731 abonnés Lire ses 1 045 critiques

    5,0
    Publiée le 4 décembre 2011
    Véritable chef d'oeuvre et amplement mérité, Intouchables nous fait découvrir des liens forts entre un jeune de banlieue et un tétraplégique que tout oppose. Beaucoup de rires mais également une très forte émotion, j'en suis ressortie émue, à aller voir absolument !
    Gwen Doline
    Gwen Doline

    Suivre son activité 32 abonnés Lire ses 74 critiques

    0,5
    Publiée le 20 février 2012
    1er sur 250 ! C'est une honte que ce film passe devant "Seven", "La ligne verte" ou "Le silence des agneaux".. Il attendrit la chance car il fait pitié. Un humour déjà vu, des acteurs connus et voilà des gens paient pour allez voir un "navet" !!!
    anonyme
    Un visiteur
    1,5
    Publiée le 3 janvier 2012
    Dernier buzz cinématographique à tel point que ça en est devenu un véritable phénomène de société, il m'a pris par un coup de folie d'aller voir cette merveilleuse histoire entre un riche tétraplégique et un jeune de banlieue. Sincèrement, je ne vois pas en quoi il y a quelque chose de merveilleux là-dedans. Entre un François Cluzet qui semble s'emm*rder ferme dans son rôle et un Omar Sy qui, à chaque seconde, lance une vanne censée sortir des clichés et ne montrer aucune pitié envers les handicapés, on assiste à un festival de démagogie de bas étage. En effet, ce film, censé tuer les clichés en évitant de sombrer dans le pathétique, le fait de fort belle manière en cachant son petit jeu. Le personnage d'Omar est construit comme étant sans pitié envers le personnage de Cluzet, et de cette façon, le spectateur moyen croît que tous les clichés sont balayés. Or, le cliché est présent et ce du début à la fin. Présenter la famille de Driss comme étant composée de plusieurs enfants qui plus est sont des gros m*rdeux, sans compter la mère femme de ménage, de même que le frère dealer, non d'accord c'est pas cliché tout ça. A cela, ajoutez des vannes typiquement boeufs concernant l'opéra, la musique classique, etc, ce n'est toujours pas cliché non? Mais ce qui est d'autant plus regrettable, c'est de voir comment l'évolution de Driss après avoir passé plusieurs semaines en compagnie de Phillippe, vis à vis de la culture et de son comportement soit complètement baclé. Aucune subtilité en ce qui concerne l'intérêt de Driss à la peinture par exemple, ou a ses connaissances sur la musique, rapidement torchée lors d'une scène vers la fin, vite fait bien fait. Côté technique c'est très très mitigé. Enfin, c'est simple, on a l'impression de se retrouver devant un téléfilm pour TF1 avec mouvements de caméras, travellings bien dégueulasses sans oublier une mise en scène proche du zéro (Toledano et Nakache étant bien plus inspirés pour "Nos jours heureux"). Rajoutez à cela une musique omniprésente qui pousse le spectateur à verser une larme... Mais... attendez? Ce film n'était pas censé éviter toute forme de pathétisme? En gros, toutes les promesses que jurait ce film n'était qu'un leurre. Résultat, c'est triste. C'est triste que des millions de français aillent au cinéma voir ce genre de film alors que d'autres petites perles, et traitant d'une meilleure manière ce même sujet, n'attendent que d'être vues. Même moi je regrette d'avoir versé de l'argent dans ce qui est, pour la plupart, le meilleur film français de l'année 2011. En gros, le tandem Toledano/Nakache nous livrent l'adaptation d'une histoire VRAIE (il faut le préciser tout de même!) et rentrent dans le système bâteau afin de séduire le spectateur: un montage banal et déja-vu, des vannes peu inspirées lançés à tire-larigot et une histoire dégoulinante de bons sentiments. Comme quoi, il en faut peu finalement pour contenter le spectateur...
    elbandito
    elbandito

    Suivre son activité 238 abonnés Lire ses 890 critiques

    4,0
    Publiée le 4 décembre 2011
    Si cette comédie n’est pas le chef d’œuvre tant attendu, François Cluzet et Omar Sy nous font passer un très bon moment de cinéma dans un film simplement drôle, émouvant et profondément humaniste mais qui souffre de la lourdeur des nombreux clichés qu’il déroule. A voir tout de même pour la qualité de l’interprétation. Encore une fois, histoire vraie et box-office ne riment pas avec chef d’œuvre !
    Alex*56*
    Alex*56*

    Suivre son activité 226 abonnés Lire ses 314 critiques

    4,0
    Publiée le 18 août 2013
    On ne peut pas dire que Intouchables est un chef-d'oeuvre , mais il dépasse tout de même toute les autres comédies française de ces dix dernières années ( mais pour moi ça ne sera jamais du niveau de l'équipe du Splendid , Le père noël est une ordure et compagnie ). Mais ça reste un très bon film qui lie humour et émotion par la relation qui ce formera entre nos deux personnages principaux . Avec d'ailleurs un excellent jeu d'acteur de la part de Omar Sy ( on retrouve avec plaisir son sourire communicatif )et François Cluzet . Bien que ce film soit un peux trop "gentil" , je veux dire par là que tout le monde est gentil , et que tout les milieux sociaux ce rencontre , ce jaugent et au final s’apprécient et boivent des coups ensemble , hors de la réalité donc . Mais ce n'est pas vraiment le plus important car les scènes du films ce succèdent avec brio et nous entrainent dans une belle aventure . Succès au box-office beaucoup mieux mérité que les films de Dany Boon , qui au passage n'ont pas la même trempe que le film d'Eric Toledano et Olivier Nakache. Un film à voir donc , rien que pour la qualité, rare dans l'industrie cinématographique français .
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top