Mon compte
    Sur écoute
    Critiques spectateurs
    Critiques presse
    note moyenne
    4,3
    5933 notes En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    Votre avis sur Sur écoute ?

    420 critiques spectateurs

    5
    308 critiques
    4
    78 critiques
    3
    14 critiques
    2
    5 critiques
    1
    7 critiques
    0
    8 critiques
    L'homme le plus classe du monde
    L'homme le plus classe du monde

    Suivre son activité 272 abonnés Lire ses 450 critiques

    Critique de la série
    5,0
    Publiée le 13 août 2013
    Rarement une série n'aura atteint un tel niveau de perfection. "The Wire" n'est pas qu'une simple série policière comme il en existe déjà des centaines. C'est une série beaucoup plus généraliste sur les maux de notre société moderne. En articulant son histoire autour du trafic de drogue à Baltimore, The Wire aborde en parallèle l'impuissance de la police face aux trafiquants, les problèmes liés aux manques de moyen, à la hiérarchie ou encore à la politique du chiffre. Dans les trois dernières saisons la série s'étend même vers des sujets comme l'éducation, la politique ou le journalisme. Le gros avantage de "The Wire", c'est le réalisme quasi-documentaire (car ultra-documenté) de la série. Ici, pas de super-flic, ni de technologies hyper-perfectionnées. Ici les policiers utilise windows 98, et se servent de leur souris. Autre point fort de la série : l'absence total de manichéisme. Que ce soit du coté des trafiquants, comme des policiers, il n'y a pas de gentils ni de vilains. Les personnages sont complexes et attachants. The Wire est avant-tout une série politique, qui permet de mieux comprendre les problèmes de notre société (drogues, ghettos, pauvretés, exclusions...), y compris de ce coté de l'atlantique, ou les thèmes abordés font étrangement échos à certains faits d'actualités français.
    anonyme
    Un visiteur
    Critique de la série
    5,0
    Publiée le 24 février 2014
    The Wire est un énorme coup de cœur. Rarement une série ne m'aura scotché du début à la fin comme celle-là. J'ai trouvé cette série tellement captivante qu'elle est rentrée directement dans mon top 3, voire à la première place... Tout ce qui est Expert, Fbi et cie, Ncis, etc n'arrivent pas à son niveau. Chaque saison a son intrigue, son sujet (police, politiques, dealers, éducation, médias), les personnages sont nombreux mais tout reste vraiment cohérant dans les 5 saisons que comportent cette série. Ca nous raconte ce qu'il se passe réellement dans le quotidien d'une ville (en l'occurrence Baltimore) qui connaît pas mal de difficultés et où les inégalités sociales se font beaucoup ressentir. Avant de la commencer, je m'étais renseignée à son sujet pour me décider ou non à me lancer, (et d'ailleurs, maintenant je me dis que je n'aurais pas dû hésiter) j'avais entendu qu'elle était filmée un peu à la manière d'un documentaire et au final, c'est exactement ça: on est vraiment au plus proche de la réalité, et c'est ce que j'aime dans une série ou un film.
    Il est vrai qu'on doit s'accrocher à la première saison car le sujet est un peu lent à se mettre en route mais je trouve que c'est tout à fait normal, il faut le temps de découvrir l'histoire ainsi que tous ces personnages (car comme je l'ai dit plus haut, il y en a un paquet). Une fois fait, on ne peut plus s'en passer et on devient accro (enfin, c'était le cas pour moi !).
    C'est le genre de programme où les personnages qui sont sensés représenter la loi montrent leur côté ripoux et à l'inverse, certains dealers, prouvent qu'ils sont capables d'avoir du cœur... Il faut vraiment voir cette série pour comprendre.
    Tous les acteurs sans exception, sont épatants de justesse.
    Un chef-d'œuvre du petit écran qui n'a pas eu le succès mérité en France.
    Bref, si vous hésitez à vous lancer, ne réfléchissez plus et foncez !!! Vous ne serez pas déçu !!
    Akamaru
    Akamaru

    Suivre son activité 2 196 abonnés Lire ses 4 339 critiques

    Critique de la série
    5,0
    Publiée le 5 juillet 2013
    "The Wire" est un monument télévisuel,probablement le plus grand qui existe,en témoigne l'avis unanime des spécialistes de séries. En effet,David Chase,son créateur s'y affranchit de toute considération dramatique. Ce qui l'intéresse profondément,c'est le fonctionnement d'une grande ville américaine,en l'occurrence Baltimore. Tous les rouages sont passés au peigne fin,et chaque saison se consacre plus particulièrement à un organisme tel que l'école,la police,la cité,la politique ou encore le journalisme. Finalement,on se retrouve presque face à un documentaire,d'une précision scénaristique diabolique,aux personnages nombreux,complexes et interchangeables. Ce bijou de HBO,jamais manichéen,montre que tous agissent selon leurs propres intérêts. Qu'ils soient bons ou mauvais,ce n'est qu'une question de circonstance... Durant 5 saisons,on suit Jimmy Mc Nulty et ses acolytes traquer sans relâche le gang de Barksdale puis celui de Marlo,experts en trafic de drogue. D'autres personnages inoubliables évoluent devant nous,comme Omar le franc-tireur homosexuel ou Bubs le toxico en pleine rédemption. Le réalisme de l'ensemble,la crédibilité de toutes les situations,l'attachement à toutes les couches de la population et d'innombrables autres qualités d'écriture,font effectivement de cette série,un témoignage essentiel et passionnant de la vie urbaine.
    Scorcm83
    Scorcm83

    Suivre son activité 78 abonnés Lire ses 508 critiques

    Critique de la série
    5,0
    Publiée le 17 juin 2017
    Que dire sur cette série qui n'a pas déjà été dit et en mieux ? Considérée par beaucoup de critiques spécialisées et par une bonne partie des puristes comme la meilleure série télévisée de tous les temps, *The Wire* est un monument télévisuel et j'irai même jusqu'à dire cinématographique.

    En effet, il m'a rarement été donné de voir une oeuvre audiovisuelle si complète et complexe, possédant la profondeur scénaristique des grands romans, l'ambition esthétique et technique des grands films, la profondeur psychologique des plus grandes tragédies. En bref, *The Wire* est une série presque parfaite.

    Et pourtant, ce n'était pas parti sur les chapeaux de roue. La première saison pose les bases et se révèle tout de même intéressante mais peut facilement dérouter par la multiplicité des intrigues, des personnages, et le réalisme maladif de la série que certains dénoncent comme frein rythmique. La saison 2 est sans aucun doute la moins agréable, prenant place sur le port et nous proposant de suivre les dockers de Baltimore parallèlement aux gangsters du clan Barksdale, encore et toujours pourchassés par Jimmy McNulty et cie. La série prend selon moi ses lettres de noblesse à partir de la saison 3 et ne cesse de monter crescendo jusqu'à l'ultime épisode de la saison 5. Suivant tour à tour les politiciens plus ou moins corrompus, la guerre des gangs menée par Avon Barksdale et Marlo Stanfield, les jeunes des rues qui tentent de s'en sortir, les journalistes désabusés du Baltimore's sun, les flics dépassés par les événements, ainsi que tout un tas de personnages qui gravitent autour de ça, je ne citerai que Bubbles, junkie extrêmement attachant et Omar Little, gangster solitaire charismatique au possible.

    En clair, *The Wire* est une série incroyablement riche et passionnante, pour peu que l'on fasse l'effort de s'y plonger. Les acteurs sont exceptionnels et incarnent des personnages complexes et parfaitement développés, la mise en scène sobre et mécanique se révèle elle aussi idéale pour le propos que David Simon tente de faire passer, le scénario est excellentissime et arrive à trouver son véritable équilibre à partir de la saison 3.

    Une série exceptionnelle, mythique, qui vous marquera des années après l'avoir vue. Plus qu'une série télévisée, un monument audiovisuel pouvant faire office de documentaire sociologique sur le problème des grandes villes américaines (voire européennes).

    A voir, revoir, re-revoir, re-re-revoir....Un chef d'oeuvre.
    boscopax
    boscopax

    Suivre son activité 63 abonnés Lire ses 1 509 critiques

    Critique de la série
    5,0
    Publiée le 8 novembre 2009
    Découverte par hasard, cette série est un must de réalisme et de critique de la société dans son ensemble. HBO sait toujours nous surprendre.
    MC4815162342
    MC4815162342

    Suivre son activité 334 abonnés Lire ses 1 489 critiques

    Critique de la série
    4,0
    Publiée le 3 mars 2015
    Sur écoute est une série...... ouais je sais, ça fait cligner des yeux, non mais c'est clair, je suis d'accord de toute façon, donc si vous voulez bien me pardonner je vais reprendre en corrigeant cette erreur...

    The Wire (voilà, content ? Moi aussi) est une série qu'on ne présente plus, c'est juste une des séries les plus adulées de tous les temps, dans les sondages ou autres top à propos des meilleurs séries de tous les temps celles qu'on retrouve le plus souvent sont "Les Soprano" et "The Wire".
    Etant un sériephile convaincu je me dois de voir les "fameuses" séries importantes de l'histoire du petit écran, j'ai donc vu les deux cités juste au dessus, même si "Les Soprano" m'ont bien déçu, on ne retrouve heureusement pas ses nombreux défauts dans "The Wire".
    Malgré cela je ne suis toujours pas d'accord pour dire que l'une ou l'autre mérite le rang de meilleur série de tous les temps.

    Pour résumer au plus vite "The Wire" sans entrer dans des détails inutiles, je pourrais dire que c'est une des premières si ce n'est la première série à nous plonger du coté des bons et des mauvais en même temps, tout du long on suivra ces policiers véreux, alcoolos et j'en passe, et d'un autre ces dealer, leurs guns et leurs foutu trop grands tee shirts.
    Au milieu de ces deux camps nous retrouvons un indépendant si je puis dire ainsi en la présence d'Omar mais je ne dirais rien de plus sur ce personnage qui est sans doute le meilleur de la série.
    En tout cas nous plonger dans ces trafiques, ces écoutes téléphoniques, ces procédures et bien d'autres est une façon de nous plonger tout simplement dans un univers au plus haut point réaliste, rien d'extravagant ou quoi que ce soit, c'est toujours terre à à terre et foutrement crédible. Ce qui est évidement le gros point fort de la série avec ses personnages complets et très riches, une pléiade de personnages qui savent se trouver drôles, attachants, complexes et faillibles, des êtres humains lambda en somme.

    J'ai cependant préféré "Treme", la série qui a suivi celle ci du même David Simon, un créateur qui est plein de ressources et qui sait obtenir des résultats à la hauteur, le seul point noir de "The Wire" à mes yeux... et oui ma note le montre bien, elle n'est pas parfaite selon moi, du moins sur un plan. Car niveau écriture des histoires, des personnages, des enquêtes et de ce réalisme bluffant, tout est bon, mais la série n'est pas toujours des plus captivantes, je dois bien l'avouer j'ai trouvé que la plupart des épisodes étaient assez longuet.
    C'est LE truc dommage, après c'est toujours une lenteur qui parait nécessaire comparé aux "Soprano" qui était chiante à mourir et dont sa lenteur ne servait la plupart du temps qu'à tourner en rond, "The Wire" reflète parfaitement le monde et la vie en générale, la vie est faut bien le dire pourrie, sauf pour les pétés de tunes, et l'univers policier, politique n'est pas toujours passionnant. Donc quelque part la série reflète bien ce réalisme mais bon c'est tout de même sensé être un divertissement avant tout et donc il faut un minimum captiver, heureusement ce minimum est bien là.

    En bref, et oui, je n'ai pas vraiment plus de chose à dire et les détails gâcheraient le plaisir de découvrir tout soit même, en bref donc, nous avons à faire à une série fabuleusement bien écrite malgré sa fameuse lenteur souvent dérangeante, le casting est brillant, j'ai vu la série en vf je l'avoue mais ça reste tout de même de la qualité et les acteurs font un sacré boulot, de plus il y'a du beau monde au tableau.
    Pour le reste, la réalisation est là, la mise en scène idem, la musique envoie surtout lors des différents génériques, il y a clairement peu de défaut, mais ça n'en fait pas pour autant "une" ou bien "là" meilleure série de tous les temps.
    anonyme
    Un visiteur
    Critique de la série
    5,0
    Publiée le 3 janvier 2012
    elle est actuellement noté à 3.8/5... y a un problème alors. car on frise la perfection. je deteste les séries et encore plus les séries américaines. the wire n'est pas une série, c'est un p... de chef d'oeuvre dans sa globalité. evidemment regardez la en version française et vous serez devant une bande de débiles et de trouduc suffisants (voir bubble dont le doublage français le fait passer pour le dernier des handicapés mentaux ce qu'il n'est absolument pas). bref, à voir en VO sous titrée bien entendu, vu que les doubleurs français de l'an 2000 en majorité ne valent rien. par ailleurs cette série n'a pas eu un grand succès commercial, c'est un signe qui de nos jours est souvent synonyme de grande qualité et pas qu'en cinéma.
    les acteurs principaux sont tous des monstres d'acteur. et tout le reste, façon de filmer, écriture, montage, jouent dans le subtil mais est à mettre dans le (très) haut du panier.
    anonyme
    Un visiteur
    Critique de la série
    3,0
    Publiée le 17 mai 2013
    « The Wire », les fans la glorifie, ne cesse de la vendre avec des commentaires et critiques toutes aussi élogieuses les unes que les autres, un avis partagé par la presse qui n'a eu de cesse d'encenser ce feuilleton policier. Comme beaucoup de monde, au vu de tout ses éloges, et surtout de du fait que The Wire est souvent comparer à The shield, excellente séries dont je suis un fan convaincu, j'ai l'intégrale vu plusieurs fois... bref.

    The Wire, je n'ai maté pour l'instant que les deux premières saisons, mon premier constat est qu'elle n'est pas comparable avec The shield, non pour des des raisons de qualités, mais de concept. Deuxième constat, la VF est juste ignoble, sûrement un des pires doublage que j'ai vu sur une série, c'est un point très important à mon avis, car ce doublage infâme et honteux flingue littéralement The wire, et masque toutes ses qualités ! C'est simple : La VF donne des impressions totalement faussée, on a l'impression que les acteurs sont mauvais alors qu'il n'en est rien, que les personnages sont inintéressants alors que ce n'est pas le cas. En plus de cela, étant donné que rythme de la série - qui n'est pas spécialement lent, contrairement a ce qui se dit - le spectateur lambda habitués au séries habituels ne cherchera pas longtemps et abandonnera The wire pleins de critiques négatives mais avec un jugement altéré. Je n'ai pas pour habitude de cracher sur les VF pourtant, mais pour the wire, REGARDEZ LA EN VOST !

    Revenons sur le concept : ce n'est ni l'action, ni le folklore, ni rien de tout ça, et à mon avis, ce n'est même pas l’enquête policière en elle-même, enfin, ce n'est pas le centre névralgique de la série du moins. Le cœur de cette série, je l'ai compris a partir de la deuxième saison (qui m'a passionné), le but est de montrer la répercussion sur le citoyen américain de base d'un système de pensé libérale, qui par essence est un mal qui entraîne corruption, chômage, précarité sociale, ce qui pousse des petites gens aux vices. Je ne l'ai pas remarqué dans la premières saison (enfin beaucoup moins) car le cadre ne s'y prêtait pas vraiment, on a tellement l'habitude de voir des noirs de ghetto racailleux et sans foi ni loi (surtout quand on n'est fan de the shield) que l'on a le préjugé facile, même si le personnage de Dee et celui du toxicomane nous pousse à dépasser ce stade. Le déclic chez moi s'est réellement fait pendant la seconde saison, avec ces dockers au bord du gouffre, les deux cousins.... c'est très fort ! The Wire n'est pas une série policière, c'est une critique sociale et politique sur un système usé que ne génère que de la destruction sur sa propre population.

    Mon avis général : C'est un bonne série. Je ne dirais pas que c'est la meilleur série de tout les temps, comme beaucoup, mais c'est intéressant, ça sort du lot. La grosse erreur est de la vendre comme une série policière, alors qu'il s'agit d'un drame social... LE DRAME OCCIDENTALE.
    Sergio-Leone
    Sergio-Leone

    Suivre son activité 143 abonnés Lire ses 1 096 critiques

    Critique de la série
    5,0
    Publiée le 17 avril 2012
    Juste incroyable ! Série policière de très très haut niveau avec une enquête par saison décortiquée dans la profondeur dans
    une écriture ciselée. Laissez la première saison se lancer, le reste est un travail d'extrême qualité proche de la perfection et d'un réalisme édifiant. Souvent présentée comme la meilleure série de tous les temps, ce n'est pas exagéré.
    Anonymous :)
    Anonymous :)

    Suivre son activité 52 abonnés Lire ses 532 critiques

    Critique de la série
    3,5
    Publiée le 27 décembre 2015
    Considérée comme la meilleure série de tout le temps par bon nombres de spécialistes, "The Wire" reste une référence en la matière grâce à son réalisme saisissant ainsi que sa vision non-manichéenne sur le trafic de drogue nous amenant à de nombreuses interrogations. À Baltimore, ville où le trafic de drogue est omniprésent, une unité spéciale est mise en place pour démanteler le réseau de deux caïds de l'ouest de la ville. Avec son aspect quasi-documentaire, dû aux travaux de ses deux créateurs qui étaient ex-reporters et ex-inspecteur à la crim, "The Wire" force l'admiration par les problèmes qu'elles soulèvent dans une société où le racisme et les problèmes sociaux entre communautés sont légions. Le réalisme de la mise-en-scène et du récit, la force des enjeux et le discours anti-manichéen au possible en font une oeuvre télévisuelle majeure. La police n'est ni bonne ni mauvaise, les trafiquants de drogues sont de vrais saloperies mais sont aussi des types complètement paumés, tous ces individus sont victimes des instances bureaucratiques et administratives, d'hommes peu scrupuleux assouvissant leurs ambitions quelque soit les moyens mis en oeuvre, sans tenir compte du peuple. Le fait que nous suivons l'action à travers la vision de ceux qui la vivent au quotidien : policiers, trafiquants en tous genres, politiciens, enseignants, journalistes, résidents de Baltimore, permet de nous rendre réellement compte de la difficulté de vivre dans une telle cité. Basé sur des arcs dramatiques d'une force incroyable et sur des personnages fouillés et remarquablement interprétés tels que Dominic West, Idris Elba, Wood Harris ou encore Lawrence Gilliard, la série jouit également d'un rythme maîtrisé. La mise en scène est nerveuse et se marie à merveille avec le images de la ville de Baltimore, et le soin apporté à l'intrigue est à chaque fois impressionnant. A la fois littéraire, profonde, politique et exigeante, "The Wire" est une série d'une grande qualité dont on n'en voit rarement sur le petit écran.
    Toto INF
    Toto INF

    Suivre son activité 25 abonnés Lire ses 555 critiques

    Critique de la série
    5,0
    Publiée le 17 février 2021
    Une série reconnue comme un classique réaliste.

    Au début compliqué de s’y mettre, entre les grades, le juridique, et tous les personnages différents, mais une fois les personnages rencontrées et acquis, on a droit à une vrai série d 'investigation palpitante, avec un réalisme proche du journalisme, une évolution des personnages intéressantes, qui nous présent un monde triste coulant sous l’administration injuste, la violence gratuite, et les jeux de pouvoirs !
    Des personnages développés à la perfection et réellement intéressant, un fil rouge bien construit et bien pensé, une réalisation classique mais efficace. On reconnait la pâte HBO (entendez contenu violent et sexuel, ainsi qu’une tonne de personnages aux multiples facettes. On y retrouve d’ailleurs certains acteurs de Games of Thrones ou de The Walking Dead). L'écriture est ici un vrai régal, et montre que les séries adaptés de livres, font souvent mouche, d'autant plus quand l'écrivain du livre est aux commandes de la série !
    Chaque saison vaut le détour, étaye l’histoire, les personnages, l’univers, et rend cette ville de Baltimore crédible et réel. Je n’y suis jamais allé mais j’ai l’impression d’y vivre. Et pas dans le décor de carte postale, mais dans la VRAIE Baltimore.
    Et en ça The Wire est génial, car son réalisme encré dans notre monde nous dépeint une société embourbé, malade, immoral, voir inhumaine, avec une justesse saisissante rarement atteinte dans le genre. Un monument à elle seule, reconnu à juste titre.
    Raw Moon Show
    Raw Moon Show

    Suivre son activité 101 abonnés Lire ses 823 critiques

    Critique de la série
    5,0
    Publiée le 9 décembre 2013
    Le gros problème des séries actuelles c'est cette nécessité palpable, pour les besoins des cases auxquelles elles sont destinées, de diluer, d'étirer un sujet sur 10 épisodes et plus par saison, sur 5 saisons au bas mot... Comme un puissant nectar lyophilisé qui finirait 5 années plus tard complètement noyé, rincé, tout juste bon pour arroser les plantes. En général ça se sent très vite, ça se ressent très fort. Mais ici, rien de tout cela, The Wire semble avoir été écrit à l'épisode près. Chaque saison va à sa façon unique mener une fouille minutieuse, archéologique qui prend la forme d'une passionnante étude sociologique successivement au sein d'une section de la police locale, dans le noyau dur d'un syndicat de dockers du port de Baltimore, au coeur purulent de la pègre locale, dans les coulisses de l'élection du prochain maire de la ville, enfin dans les bureaux du journal local. C'est à chaque fois sidérant de justesse. Police, Syndicats, Politique, Trafiquants de drogue, Medias, En 5 saisons et pas une de trop, 5 fois bravo. Bref, The Wire est incontournable pour qui veut découvrir une très grande oeuvre, magistrale, et qui dépasse de loin le simple cadre d'une série TV.
    Benjamin A
    Benjamin A

    Suivre son activité 561 abonnés Lire ses 1 922 critiques

    Critique de la série
    5,0
    Publiée le 28 avril 2015
    Malgré de multiples recommandations, j'aurais mis du temps avant de me lancer dans The Wire. Il m'a fallu la découverte, puis l'immense claque de Treme, série créée par le même David Simon pour qu'enfin je la visionne, et quelle claque ! Cinq immenses saisons au coeur de Baltimore, où l'on immerge dès les premières secondes sans jamais y en sortir, tout le long passionnant, haletant et capable de nous faire passer par tout un panel d'émotion.

    D'abord au côté des policiers, c'est surtout au cœur des rues de Baltimore que The Wire nous immerge, sachant aborder plusieurs thèmes et changer de terrains de jeux, de la drogue à la politique en passant par la situation sociale ou les médias, chaque cas renvoyant aux fondations et bases de l'Amérique d'aujourd'hui. The Wire c'est avant tout un bijou d'écriture, tant dans les personnages, que dans leurs évolutions, les relations qu'ils vont entretenir ainsi que le déroulement de chaque saison. Ils ne se perdent jamais en cours de route, tous sont consistants, tant les premiers rôles que ceux plus en retrait, pouvant parfois réapparaître après une longue absence. Sur tous les aspects, ils ne manquent jamais d'idées et de créativités, frôlant souvent la perfection et sachant régulièrement se renouveler pour ne pas tourner en rond. Tout le long ambigu, David Simon prône le réalisme et donc évite tout manichéisme ou figure héroïque. Alternant entre vie privée et professionnelle des personnages, aucun n'est parfait, chacun essaye juste de survivre à sa façon et ils sont tout le temps consistants, il prend bien le temps d'évoquer les racines et la condition dans laquelle tu grandis et l'influence que ça aura sur ce que tu deviendras.

    Une fois la qualité d'écriture évoqué, la deuxième claque de The Wire vient de la façon de la mettre en scène. Jouant régulièrement sur plusieurs tableaux, la série passe d'un thème à un autre et/ou d'un personnage à un autre avec autant d'aisance que de talent. L'intensité est au rendez-vous, tout comme la tension et The Wire sait prendre son temps lorsqu'il faut, avec subtilité, développer un personnage ou une thématique. David Simon nous fait voyager dans plusieurs endroits et aspects de Baltimore, rendant tout le long la série passionnante, haletante et provoquant un effet d'addiction, impossible d'en décrocher. Optant parfois pour un style plus documentaire et ayant une certaine science du détail, The Wire alterne bien les différents styles, que ce soit le côté thriller ou drame, tout en y maintenant un suspense constant, que ce soit sur les personnages, enjeux ou finalité de chaque saison. La force de The Wire se trouve surtout dans le panel d'émotion qu'il arrive à dégager, que ce soit dans la dramaturgie ou la légèreté et on s'attache à certains personnages tandis que d'autres nous répugnent, mais aucun ne laisse vraiment indifférent.

    En nous emmenant au cœur de Baltimore, David Simon met en place une violence se trouvant à tous les étages de la société, dans la rue de manière la plus primitive qu'il soit jusqu'aux classes les plus hautes. Jouant sur plusieurs tableaux, il ne néglige jamais le fond de sa série, mettant en place une analyse sociale qui renvoie inévitablement aux États-Unis et ses institutions. Il alterne les points de vue, que ce soit dans la misère et la noirceur des quartiers les plus pauvres où diverses bandes se font la guerre jusqu'aux médias ainsi que ceux qui dirigent et donc l'envers du décors (les bonnes questions expédiées, l'ambition, la corruption, le populisme et tout un passionnant tableau politique). C'est surtout au cœur du quotidien de la police qu'il nous emmène, que ce soit dans les bureaux, les enquêtes ou dans la rue, la façon dont ils sont traités et comment ils tentent de s'organiser face à toute cette violence. Peu à peu The Wire s'intéresse à la façon dont les gamins peuvent se sortir, ou au contraire s'enfoncer, dans la misère et la violence, la façon dont ils sont, ou non, aidés.

    Si le réalisme est à ce point présent, tout comme les diverses émotions que l'on peut ressentir à l'égard de divers personnages, c'est aussi grâce aux interprétations. Si mes principaux coups de cœur vont à Dominic West, Idris Elba, Wood Harris, Andre Royo, Tristan Wilds, Hassan Johnson et Wendell Pierce, respectivement dans la peau de McNulty, Stringer Bell, Avon Barksdale, Bubbles, Michael Lee, Wee-Bey et Bunk, tous les acteurs sont impeccables, sachant bien retranscrire les émotions et évolution de leurs personnages. La réussite vient aussi de la musique, ainsi que son utilisation, sublimant un générique mémorable et on ne peut qu'apprécier la science du détail de David Simon, notamment dans la reconstitution des rues, des trafics, écoles ou encore dock de Baltimore.

    On ne peut qu'user de superlatif lorsqu'on évoque The Wire, somptueuse série qui, durant cinq saisons, nous aura plongé au cœur de Baltimore et mis en valeur, avec intelligence et subtilité , les défaillances de ses institutions et la violence engendrée. Passionnante et capable de provoquer tout un panel d'émotion, elle bénéficie surtout d'une extraordinaire qualité d'écriture et d'une mise en scène qui se montre à la hauteur et la sublime. David Simon récidivera avec Treme, autre immense série où il nous plonge dans la Nouvelle-Orléans après le passage de l'ouragan Katrina.
    Guillaume Thibault
    Guillaume Thibault

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 9 critiques

    Critique de la série
    5,0
    Publiée le 8 septembre 2013
    Un seul mot décrit parfaitement cette série : réalisme !!!
    A mon goût la plus grande série jamais faite.
    Arnaud R
    Arnaud R

    Suivre son activité 76 abonnés Lire ses 826 critiques

    Critique de la série
    5,0
    Publiée le 16 octobre 2016
    Une série policière exceptionnelle portée par ses personnages hauts en couleurs et plus vrais que nature. Complexe et fun à la fois elle fait partie des grandes.
    Back to Top