Mon AlloCiné
    Cannes 2014 : Cronenberg, Dolan, Godard et les autres films en Compétition
    17 avr. 2014 à 17:30
    facebook Tweet

    Xavier Dolan pour la première fois en lice pour la Palme d'Or, le retour du recordman Ken Loach, David Cronenberg et sa satire sur Hollywood, les Dardenne qui visent un troisième sacre... Zoom sur les films de la Compétition du Festival de Cannes 2014.

    Tout sur les films Hors Compétition

    Tout sur les films Un Certain Regard

    Tout sur les films de la Semaine de la Critique

    Tout sur les films de la Quinzaine des Réalisateurs

    Ils seront 18 sur la ligne de départ (en attendant un éventuel ajout à venir), mais un seul d'entre eux se verra remettre la Palme d'Or des mains de Jane Campion, le samedi 24 mai au soir. Entre le triplé potentiel des Dardenne, le baptême du feu de Xavier Dolan, le retour attendu du duo David Cronenberg-Robert Pattinson, les chances françaises et le record de sélection de Ken Loach, découvrez les longs métrages sélectionnés en Compétition pour ce 67ème Festival de Cannes.

    Sils Maria d'Olivier Assayas

    S'il a déjà été récompensé à Venise (pour Désordre et Après Mai), Olivier Assayas ne l'a pas encore été à Cannes. Et ce n'est pas faute d'avoir essayé avec Demonlover et Clean, sans oublier le présentation de Carlos hors-compétition. Est-ce que ce drame porté par un réjouissant trio d'actrices (Juliette Binoche, Kristen Stewart et Chloë Grace Moretz) est LE film qui lui permettra de décrocher SA Palme ?

    Saint-Laurent de Bertrand Bonello

    Second long métrage de l'année 2014 à être consacré au styliste Yves Saint Laurent, le long métrage Saint-Laurent marque la troisième venue du réalisateur français Bertrand Bonello en compétition après Tiresia et L' Apollonide - Souvenirs de la maison close. Dans la peau du célèbre couturier, on retrouve le jeune Gaspard Ulliel, entouré d'un casting prestigieux composé notamment de Léa Seydoux, Jérémie Renier ou encore Louis Garrel.

    Sommeil d'hiver de Nuri Bilge Ceylan

    Nuri Bilge Ceylan est un habitué de la Croisette, dont il est souvent reparti tressé de lauriers. Grand Prix en 2003 avec Uzak, Prix de la mise en scène en 2008 avec Les Trois singes et Grand Prix en 2011 avec Il était une fois en Anatolie, le cinéaste turc revient cette année avec Sommeil d'hiver. Un drame d'une durée de plus de trois heures racontant le quotidien d'un comédien à la retraite, qui décide, l'hiver venu, de quitter l'hôtel dont il s'occupe avec sa compagne et sa soeur.

    Maps To The Stars de David Cronenberg

    Les Etats-Unis lui ayant attribué son visa de classification en janvier dernier, Maps To The Stars avait de grandes chances de marquer la cinquième participation de David Cronenberg à la Compétition. Et ça n'a donc pas manqué. Récompensé par le Prix Spécial du Jury grâce à Crash en 1996, le metteur en scène tentera de décrocher sa première Palme d'Or avec cette satire d'Hollywood annoncée dans la lignée du Player de Robert Altman. Le long plan-séquence d'ouverture en moins, mais avec John Cusack, Mia Wasikowska et - surtout - Robert Pattinson, déjà à l'affiche de Cosmopolis en 2012, et qui présentera également The Rover de David Michôd en Séance de Minuit.

    Deux jours, une nuit de Jean-Pierre et Luc Dardenne

    Présents sur la Croisette depuis leur Promesse de 1996 et détenteurs de deux Palme d'Or (pour Rosetta et L'Enfant), les frères Jean-Pierre et Luc Dardenne pourraient être les premiers cinéastes à en obtenir une 3ème. Pour Marion Cotillard, ce drame social est aussi l'occasion de décrocher enfin le Prix de la Meilleure Interprétation. Habituée de Cannes (De rouille et d'os, Blood Ties, The Immigrant), la comédienne française de 38 ans a été sacrée partout (César, Oscar, Golden Globes)... sauf au Palais des Festivals. Est-ce que ce portrait d'une guerrière luttant pour conserver son emploi, proche cousine de Rosetta, lui permettra enfin d'atteindre cette consécration ? Réponse le samedi 24 mai avec la divulgation du palmarès...

    Mommy de Xavier Dolan

    Timing parfait pour Xavier Dolan : alors que Tom à la ferme vient tout juste de sortir dans nos salles, c'est son prochain long métrage qui est officiellement annoncé à Cannes. Et en Compétition qui plus est, section à laquelle le jeune surdoué accède pour la première fois, après être passé par la Quinzaine des Réalisateurs (J'ai tué ma mère) et Un Certain Regard (Les Amours imaginaires et Laurence Anyways). Son dernier passage sur la Croisette avait d'ailleurs fait du bruit puisque le metteur en scène s'était dit déçu de ne pas être en Compétition. Son souhait est donc exaucé cette année, avec un film que les gens devraient autant "adorer qu'il va exaspérer" selon Thierry Frémaux.

    Captives d'Atom Egoyan

    Atom Egoyan est un grand habitué de la Croisette : première apparition en section parallèle en 1989 avec Speaking Parts, membre du Jury Officiel en 1996 et Grand Prix en 1997 pour De beaux lendemains, le réalisateur canadien d’origine arménienne aura tout connu à Cannes. Avec Captives, cet artiste inclassable vient présenter son… sixième long métrage en Compétition ! A l’affiche de ce thriller centré sur la disparition mystérieuse d’une jeune femme, on retrouve son compatriote Ryan Reynolds ainsi que Rosario Dawson.

     


    Adieu au langage de Jean-Luc Godard

    Jean-Luc Godard en compétition à Cannes ! C'est le grand retour de l'enfant terrible de la Nouvelle Vague. Si Film Socialisme, son précédent film, avait été présenté en sélection Un Certain Regard en 2010, sa dernière participation à la compétition remonte à 2000 et son Eloge de l'amour. On sait encore peu de choses sur cet Adieu au langage (dont on peut voir le metteur en scène sur le tournage ci-dessus) si ce n'est qu'il est produit par Wild Bunch, que sa durée annoncée est d'1h10 et qu'il est... en 3D !

    The Search de Michel Hazanavicius

    The Search est une nouvelle version du drame de Fred Zinnemann Les Anges marqués (1948). Le rôle jadis tenu par Montgomery Clift sera désormais joué par Bérénice Bejo. Le film raconte la rencontre entre un jeune enfant et une femme travaillant pour une ONG dans une Tchétchénie d’après-guerre. Michel Hazanavicius avait présenté en 2011 The Artist, qui remporta le Prix d'Interprétation Masculine, remis à Jean Dujardin.

    The Homesman de Tommy Lee Jones

    Tommy Lee Jones revient au western après Trois enterrements, qui lui avait valu le Prix d’Interprétation Masculine au Festival de Cannes en 2005. Le film était un western moderne, The Homesman est un western tout court ! Situé en 1855, il raconte le voyage de quatre femmes au moment de la conquête de l’Ouest américain, dans les vastes étendues de la Frontière. Entre drame et Histoire, The Homesman sortira en salles en France durant le Festival, le 21 mai prochain.

    Still the Water de Naomi Kawase

    Unique représentante asiatique de la compétition, la cinéaste japonaise Naomi Kawase, Grand Prix en 2007 avec La Forêt de Mogari, revient sur la Croisette avec le drame Still the Water. Membre du Jury l'an passé, celle qui est connue pour être la plus jeune lauréate de la Caméra d'Or (elle avait 27 ans quand elle fut récompensée pour Suzaku en 1997) nous invite à un voyage très personnel sur l'île Amami Oshima, d'où sa famille est originaire. Le film se propose d'explorer le cycle de la vie, de la mort et de la reproduction à travers l’histoire d'un garçon et de son amie.

    Mr. Turner de Mike Leigh

    Après avoir remporté la Palme d'Or une première fois en 1996 avec Secrets et mensonges, Mike Leigh sera de retour sur la Croisette pour sa 5ème sélection cannoise. Mr. Turner figure parmi les 4 biopics sélectionnés cette année (aux côtés de Grace de Monaco, Saint Laurent et Jimmy's Hall). Ce film fleuve (2h29 !) porte sur la vie du peintre britannique J.M.W. Turner, considéré comme l'un des précurseurs de l'impressionnisme et incarné par Timothy Spall, l'un des acteurs fétiches de Leigh.

    Jimmy's Hall de Ken Loach

    Ken Loach est bien plus qu'un "habitué" du Festival, c'est un recordman ! Le cinéaste britannique compte en effet pas moins de 17 sélections depuis 1970 ! Son précédent film de fiction La Part des Anges a décroché le Prix du jury il y a 2 ans. Au total, Loach a reçu 5 prix, dont la tant convoitée Palme d’or en 2006 pour Le Vent se lève. Tout comme Le vent se lève, Jimmy's Hall est un drame historique et romanesque, inspiré de la vie de Jimmy Gralton, leader communiste irlandais. Selon sa productrice, ce film pourrait être le dernier film du réalisateur avant sa "retraite cinématographique."

    Foxcatcher de Bennett Miller

    4ème film et 1ère sélection pour le cinéaste américain Bennett Miller ! Le metteur en scène de Truman Capote et Le Stratège fait ses premiers pas sur la Croisette avec cette adaptation d'un fait divers, l'histoire vraie de John du Pont (incarné par un Steve Carell méconnaissable et très loin de son image de The Office), un riche philanthrope et grand amateur de sport accusé de meurtre en 1996. La présentation de Foxcatcher sera aussi l'occasion de voir Channing Tatum, une des plus grosses stars US actuellement, monter les marches. Et ça aussi, c'est ce qui fait de Cannes le plus grand festival...

    La Merveille d'Alice Rohrwacher

    A 30 ans seulement, Alice Rohrwacher accède à la Compétition Officielle. La Merveille est son second long métrage, après Corpo Celeste, sélectionné à la Quinzaine des Réalisateurs en 2011. Seul film représentant l'Italie cette année dans cette section, La Merveille raconte l'histoire de Gelsomina, une jeune fille qui voit son existence tout à coup révolutionnée par l'arrivée d'un certain Martin. Alba Rohrwacher, qui n'est autre que la soeur de la réalisatrice, et Monica Bellucci entre autres sont au casting.

    Le Chagrin des oiseaux d'Abderrahmane Sissako

    Ça n'est pas un invité de dernière minute, mais presque, puisque Thierry Frémaux a annoncé la présence du Chagrin des oiseaux... après la conférence de presse. Un oubli qui devrait déjà rendre mémorable la première participation d'Abderrahmane Sissako en Compétition, lui qui était déjà passé à deux reprises par Un Certain Regard. Seul représentant du continent africain, le réalisateur sera donc l'un des bleus de cette section avec un drame situé dans son pays d'origine, le Mali.

    Relatos Salvajes de Damián Szifron

    Cette année, Pedro Almodóvar ne sera pas à Cannes. Pas en tant que réalisateur en tout cas, puisque c'est sa boîte de production qui est derrière Relatos Salvajes, quatrième long métrage de l'Argentin Damian Szifron. Pour son premier passage sur la Croisette, celui-ci passe directement par la case Compétition dont il sera la représentant sud-américain, avec un film à sketches emmené par l'incontournable Ricardo Darín, dont les histoires finiront par se croiser de façon étrange et déjanté. Tiendrait-on l'outiser ET le film le plus rock'n'roll de cette section ?

    Leviathan d'Andrey Zvyagintsev

    Le Festival de Cannes a souvent souri au réalisateur Andrey Zvyagintsev. Son deuxième long métrage, Le Bannissement, avait été nommé à la Palme d’or et son acteur avait gagné le Prix d'Interprétation Masculine en 2007. Son film suivant, Elena, remporta le Prix Spécial du Jury Un Certain Regard en 2011. Léviathan marque son retour en Compétition, avec une histoire en forme de fable décrivant la condition du genre humain.

    Brigitte Baronnet, Clément Cuyer, Thomas Destouches, Corentin Palanchini & Maximilien Pierrette

    Crédits photos : David Koskas / Stone Angels, CG Cinéma / CAB Productions / Pallas Film / Arte France Cinéma, EuropaCorp Distribution, Le Pacte, Christine Plenus, ARP Sélection, Wild Bunch, Dawn Jones, Simon Mein / Thin Man Films, Mars Distribution, ANSA, Warner Bros. Pictures Espana, Pyramide Distribution

    Cannes 2014 : tout sur les films Hors Compétition

    Cannes 2014 : tout sur les films Un Certain Regard

    Cannes 2014 : tout sur la sélection courts métrages

    facebook Tweet
    Commentaires
    • FeHaus
      Il a BIEN été précisé que non, GRACE DE MONACO ne serait pas en compétition.
    • JimBo Lebowski
      Je sens bien les frères Dardenne et Loach cette année.
    • Venango27
      Y'a pas mal de films qui présagent vraiment de bonnes choses.Personnellement je pense que Jimmy's Hall a de bonnes chances de remporter la palme.Après The Homesman et Foxcatcher ont l'air d'être énormes.J'attends de voir une bande annonce pour Sils Maria.Maps to the Stars, malgré l'excellent casting qui a été réuni, ne m'attire pas du tout.
    • froclibre
      La bande annonce du nouveau Godard fait flippé, on dirait un mélange du dernier Mocky, du dernier Argento avec des dialogues de Malick...
    • BiggerThanLife
      Toujours les mêmes, c'est affligeant. Un milieu consanguin qui se regarde le nombril : Que faudrait-il faire pour que cela change ? Rien, le pouvoir reste et restera toujours aux main des mêmes personnes. :'(
    • froclibre
      C'est vrai que bon Dardenne, Loach, Cronenberg…L'impression qu'il sont là depuis la création du festival
    • Victor COLT
      Merde, le Iñárritu est passé à la trappe... Par contre que trois films français en compétition c'est bizarre, je trouve.
    • DeadPool59
      Pouha la tristesse des films!
    • BiggerThanLife
      oui.
    • CZJ69
      Je sens très bien le film de Cronenberg avec Julianne Moore. Ce film ira bien plus loin que le festival selon moi.
    • CZJ69
      Il y a quelques noms connus mais il y a aussi des nouveaux. Pour moi, ce qui compte est surtout la qualité des films plutôt que les noms des réalisateurs.
    • Hareng rouge
      manque juste almodovar :D
    • Made?
      Pitié pas les Dardenne leur cinéma ne me fait mais pas du tout rêver. Godard a dit que gus van Sant fait du sous Antonioni moi je trouve que les Dardenne font du sous Kechiche. (Ce n'est que mon avis).
    • wallfred
      C'est les pharmacies de Cannes qui vont être contentes. Elle vont en vendre des antidépresseurs...Sinon, pas mal de valeurs sûres mais il n'y a vraiment aucune prise de risque.
    • tanguythev
      Cette programmation de boulet. La pire que j'ai jamais vu de ma vie. Entre le Godard qui m'as l'air plus autiste que jamais et le Cronenberg en totale négation de ce qui faisait la force de son cinéma, y à vraiment que ce vieux briscard de Tommy Lee Jones pour me faire monter le sourcil gauche par intérêt.
    • BiggerThanLife
      mais c'est vraiiiiiiiiiiiiiiii ^^
    • froclibre
      C'est marrant un mec m'a répondu je cite "du genie^^" et son commentaire a été supprimé par les modérateurs…Un aficionados de Godard l'aurait il dénoncé ?!
    • woozie
      Surtout quand tu sais la sélection est ouverte a n'importe quel film de plus d'une heure, il faut toujours qui nous ressorte les mêmes !!!!
    • woozie
      pouahhhhhhh c triste cette année !!! Cronenberg bien sur même si c deux derniers films n'était pas top, the Homesman a l'air top comme Foxcatcher.Côté français le pitch et le cast du Assayas m'intrigue.PS on aurait du laisser Godard la ou il était je pense !!!
    • martin riggs
      on prend les mêmes et on recommence, mis a part le western de tommy lee jones et le nouveau ken loach il n'y a pas grand chose qui m'attire.Et puis toujours les mêmes noms c'est bon ça va, ras le bol ! pourquoi ne pas avoir inclus le nouveau Eastwood par exemple. Cannes sa devient de la merde faut le dire !
    • chachouki66
      Comme l'article le dit j'espère que Marion Cotillard gagnera enfin le prix d'interprétation aprés l'avoir frolé coup sur coup les deux dernieres années !
    • drakhov
      Ça fait un petit moment que ça l'est. Ça sent un peu le festival de pote, on invite les mêmes et on recommence puis on se bourre la gueule avec la flute de champ à 200€. Des fois, y'en a même un trop bourré qui commence à aimer Hitler.
    • drakhov
      Il y a un accès critique très restreint chez allociné.
    • dzazair4ever
      ça l'a toujours été.
    • BiggerThanLife
      Eh oui, il y a derrière ce choix, la confirmation d'une absolue partialité de ce pseudo jury de bons amis. Berk !!!
    • Guillaume182
      Pas de très grand nom cette année, a part loach et les dardennes. Ca sent la palme d'or surprise peut être.
    • froclibre
      Oui je crois que critiquer Godard, c'est blasphème
    • gimliamideselfes
      Godard...
    • Guillaume182
      Tu a vu ma photo de profil. Godard est inclassable. C'est un monument du cinéma pas un très grand nom. Il a inventé quelque chose.
    • Lima Gigi
      Ahh Cannes 2014 cette fois ci il y aura beaucoup de surprises et beaucoup de déception . Que le festival commence .
    • moviecity
      Belle compétition en perspective! Ce sont les journalistes qui vont s'en mordre les doigts!
    • Fran?ois B.
      Cronenberg
    • grand-corps-malik
      Parmi les films ayant l’air intéressant, il y a :- Saint-Laurent de Bertrand Bonello (même si le dernier film de Bonello, L'appollonide, a été une déception)- Mommy de Xavier Dolan- Captives d'Atom Egoyan (réalisateur du non reconnu et pourtant fadcinant La vérité nue)- The Search de Michel Hazanavicius (suite à l'excellente surprise qu'a été The Artist)- The Homesman de Tommy Lee Jones (suite à sa magnifique première réalisation 3 enterrements)- Mr. Turner de Mike Leigh (même si son dernier film Another Year était inégal dans son traitement)- Jimmy's Hall de Ken Loach (réalisateurs des chefs d'oeuvre Sweet Sixteen, et, Le vent se lève)- Foxcatcher de Bennett Miller (réalisateur du génial et troublant Truman Capote)- Le Chagrin des oiseaux d'Abderrahmane Sissako- Relatos Salvajes de Damián Szifron (avec l'excellent Ricardo Darin, acteur dans Dans ses yeux, et, Carancho)- Leviathan d'Andrey Zvyagintsev
    • Gwenel M.
      Il y a quand même quelques films qui ont l'air de sortir du lot. Mais c'est vrai que je commence à en avoir marre. Rien que la énième réalisation des Dardenne m'amène à penser qu'on peut se faire un nom à travers quelques oeuvres de grande qualité, et le garder sans innover. Plus rien ne transcende de ces oeuvres. Les frères Dardenne sont excellent, mais uniquement dans leur style, ils ne prennent plus de risques, et leurs derniers fils ont le même goût que les autres.
    • tanguythev
      "Princesse Kaguya" de Isao Takahata (seul film avec le Tommy Lee Jones qui m'intéresse) à la quinzaine qui risque de tout démonter sur son passage et qui sort le 25 juinhttps://www.youtube.com/watch?...
    • tanguythev
      Eu...qu'à t-il inventé, véritablement ?
    • tanguythev
      Je veux dire, qui à fait flores ou qui n'as pas déjà été inventé par quelqu'un d'autre (technique, mouvement de caméra, technique narrative....)?
    Voir les commentaires
    Top Bandes-annonces
    Wonderland, le royaume sans pluie Bande-annonce VF
    Wedding Nightmare Bande-annonce VF
    Sponsorisé
    The Operative Bande-annonce VO
    La Source Bande-annonce VF
    Give Me Liberty Bande-annonce VO
    Playmobil, le Film Bande-annonce VF
    Bandes-annonces à ne pas manquer
    Actus ciné Festivals
    Le Comic-Con Paris 2019 invite des acteurs de Gotham et Deadpool
    NEWS - Festivals
    jeudi 27 juin 2019
    Le Comic-Con Paris 2019 invite des acteurs de Gotham et Deadpool
    Bande-annonce Wedding Nightmare : Samara Weaving devient la proie de sa belle-famille
    NEWS - Vu sur le web
    mardi 16 juillet 2019
    Bande-annonce Wedding Nightmare : Samara Weaving devient la proie de sa belle-famille
    Sponsorisé
    Dernières actus ciné Festivals
    Meilleurs films à l'affiche
    Parasite
    Parasite
    4,5
    De Bong Joon-ho
    Avec Song Kang-Ho, Lee Sun-kyun, Cho Yeo-jeong
    Bande-annonce
    Toy Story 4
    Toy Story 4
    4,4
    De Josh Cooley
    Bande-annonce
    Le Roi Lion
    Le Roi Lion
    4,2
    De Jon Favreau
    Bande-annonce
    Spider-Man: Far From Home
    4,1
    De Jon Watts
    Avec Tom Holland, Jake Gyllenhaal, Zendaya
    Bande-annonce
    Aladdin
    4,1
    De Guy Ritchie
    Avec Will Smith, Mena Massoud, Naomi Scott
    Bande-annonce
    Rocketman
    4,1
    De Dexter Fletcher
    Avec Taron Egerton, Jamie Bell, Richard Madden
    Bande-annonce
    Tous les meilleurs films au ciné
    Back to Top