Notez des films
Mon AlloCiné
    Programme riche et varié à Toronto
    21 août 2002 à 17:45
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Productions américaines attendues, vaste sélection française, lauréats cannois : le Festival de Toronto proposera un programme riche et varié.

    344 films en provenance de cinquante pays projetés pendant dix jours. Voilà ce qui attend les spectateurs du 27e Festival international du Film de Toronto qui se tiendra du 5 au 14 septembre prochain. Au programme, des oeuvres très variées allant d'avant-premières de grosses productions américaines à de petits films venus du monde entier. Le Festival ne comporte aucune compétition officielle même si quelques prix honorifiques seront distribués. Le Canadien Atom Egoyan ouvrira le Festival avec Ararat, alors que Femme fatale de Brian De Palma fera pour sa part la clôture de cette vingt-septième édition.

    Côté américain

    The Phone booth de Joel Schumacher, Frida Kahlo de Julie Taymor, White oleander de Peter Kosminsky, Far from heaven de Todd Haynes et Assassination Tango de Robert Duvall font partis des films projetés. Quatre plumes blanches de Shekhar Kapur avec Heath Ledger sera également projeté en avant-première mondiale.

    On pourra assister au début de Eminem en tant qu'acteur dans 8 mile de Curtis Hanson, alors que Denzel Washington présentera personnellement sa première réalisation Antoine Fisher Story. Neil Jordan donne de son côté une seconde vie à Bob le flambeur avec son nouveau long métrage The Good Thief. Enfin, Paul Schrader, Jim Sheridan, Gus Van Sant, Frederick Wiseman et Larry Clark présenteront aussi leurs nouveaux projets.

    Côté vedettes, on attend la venue de nombreuses personnalités : Antonio Banderas, Dustin Hoffman, Sophia Loren, John Cusack, Julianne Moore, Sissy Spacek, Elijah Wood et les Français Catherine Deneuve et Johnny Hallyday sont sur la liste des invités attendus en terre canadienne.

    Les Français bien représentés

    Parallèlement à la retrospective consacrée à Robert Guédiguian, une quinzaine de films français seront projetés pendant le Festival. Patrice Leconte est attendu avec L'Homme du train. Benoît Jacquot viendra présenter lui-même son nouveau film Adolphe tout comme Jean Reno et Juliette Binoche viendront à la projection de Décalage horaire, la nouvelle comédie de Danièle Thompson.

    24 heures de la vie d'une femme de Laurent Bouhnik, Ma vraie vie à Rouen d'Olivier Ducastel et Jacques Martineau, Novo de Jean-Pierre Limosin, Vendredi soir de Claire Denis et La Vie nouvelle de Philippe Grandrieux feront partis des films à découvrir. Irréversible, Etre et avoir, 8 Femmes, Sex is comedy et Les Diables seront également projetés.

    Une foule de grands cinéastes internationaux

    S'ajoutent à ces noms prestigieux une grande partie de la sélection officielle cannoise de cette année puisqu'on retrouve notamment au programme Spider de David Cronenberg, L'Homme sans passé de Aki Kaurismaki, Sweet sixteen de Ken Loach, Bowling for columbine de Michael Moore, Punch-drunk love de Paul Thomas Anderson ou Plaisirs inconnus de Jia Zhang Ke.

    Seront également présentés les nouveaux films de Stephen Frears, Lee Chang-dong, Abderrahmane Sissako, Tom Tykwer, Takeshi Kitano, Fruit Chan ou Shinya Tsukamoto.

    Toronto et le 11 septembre

    Le 11 septembre sera une journée particulière. Un an après les évènements de New York, les organisateurs du Festival ont choisi de mettre en place une commémoration : les salles resteront fermées jusqu'à 11 heures du matin et deux films très particuliers seront projetés. Le premier The Guys suit l'histoire d'un capitaine de pompiers qui a perdu huit de ses hommes dans l'effondrement des tours jumelles du World Trade Center. Le film est interprété par Anthony LaPaglia et Sigourney Weaver, qui fera personnellement le déplacement.

    La même journée sera projetée la série de onze courts métrages de 11 minutes 9 secondes réalisés par de grands cinéastes internationaux comme Sean Penn, Youssef Chahine et Shohei Imamura autour de la journée du 11 septembre et compilés en un film intitulé 11'09''01 - september 11.

    Boris Bastide
    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top