Cannes 2010 - Cannes en direct !
jeudi 13 mai 2010 - 10h00

Vivez Cannes au jour le jour, minute par minute, grâce à la rédac' !

Précédente Suivante
2 / 12


11h26 - L'Exode - Soleil trompeur 2 : seize ans. Il aura fallu attendre seize ans avant de découvrir la suite de Soleil trompeur (Grand Prix au festival de Cannes 1994). Bon, il faut bien l’avouer, on aurait survécu si Mikhalkov n’avait pas donné de descendance à sa fresque historique. Mais puisque cette suite existe, qu’elle est présentée en Compétition Officielle, et qu’elle est assez intéressante, parlons-en… Nous retrouvons le Général Kotov ( Mikhalkov lui-même), interné au goulag. Il en est bien vite libéré, et intègre une unité de proscrits de l’Armée Rouge. Il survivra à mille périls. Parallèlement, on suit le destin de sa fille Nadia, tout aussi rocambolesque que celui de son père. Séparés par la guerre, Kotov et Nadia sont unis par la pensée. Jamais le père n’oublie la fille, jamais la fille n’oublie le père.



Ample et romanesque, L'Exode - Soleil trompeur 2 tranche avec le reste de la sélection de Cannes 2010, qui semble avoir tourné le dos au cinéma de narration classique. Paradoxalement à contre-courant, Mikhalkov nous propose un film à l’ancienne. Ne boudons pas notre plaisir. Les 2h30 ne pèsent pas (en fin de festival, on dit merci Nikita), les péripéties s’enchaînent sans temps mort, le quota d’émotions est rempli, les acteurs jouent leur partition… De la belle ouvrage, vraiment. Mais qui ennuie quand même un chouia. Un ennui gentil, attention. Le propos n’intéresse pas franchement et le tout sonne un peu daté. Prisonnier de son image de cinéaste institutionnel, Mikhalkov est condamné au grand spectacle un brin pompier. On préférait sa veine tchékovienne. Le maître ne semble pas d’accord avec nous. Il le déclare même franchement. Il a renoncé au cinéma d’auteur, affirmant en conférence de presse que « personne ne pouvait vivre en ne mangeant que des huîtres » (le cinéma d’auteur), ajoutant qu’on a « besoin de pain, de beurre, de saucisson » (le cinéma commercial, qui a ses faveurs aujourd’hui). On n’est pas obligés de ne pas préférer les huîtres. Au fait, il y aura bien un Soleil trompeur 3. Ca sonne comme une promesse… ou comme une menace. Tout dépend de votre humeur du moment. Huîtres ou saucisson ? (VG)

12h35 - Salle de conférence de presse - Aux journalistes qui taxent son film L' Exode - Soleil trompeur 2 de pro-stalinien, le réalisateur russe Nikita Mikhalkov rétorque : "Mon film n'est ni pro, ni anti-Staline. Ca n'a aucun sens d'en parler dans ces termes. C'est une histoire d'amour entre un père et une fille nourris par cet amour et par leur foi (…) J'ai des points de vue et je les exprime, c'est mon droit. C'est la base de la démocratie au sens le plus large."

13h48 - Tender Son - The Frankenstein Project : habitué du Festival de Cannes, le cinéaste hongrois Kornél Mondruczó est de retour cette année pour présenter Tender Son - The Frankenstein Project et ainsi clore la Compétition 2010. Il ne s’agit pas d’un film d’horreur comme son titre pourrait l’indiquer, mais d’un étrange drame familial dans le Budapest d’aujourd’hui, très librement inspiré de l’œuvre de Mary Shelley. Le monstre, le Frankenstein, est un jeune garçon à la recherche de son père qui, lors d’un casting, tue sans raison apparente l’une des actrices présentes. Puis il tue à nouveau, toujours à la recherche de ce père qu’il n’a pas vu depuis des années et qu’il, (secrètement et tel le Frankenstein de Shelley) accuse d’être devenu celui qu’il est aujourd’hui. Tender Son - The Frankenstein Project, non pas film d’horreur mais film sur l’horreur que peut générer le quotidien, avance donc, au rythme d’une narration exigeante, vers une tentative de réconciliation entre un père et son fils. Mondruczó parvient à créer une véritable ambiance, jusqu’à la scène finale en montagne, assez fascinante. Mais le rythme qu’il impose au spectateur, surtout dans la deuxième partie du film, rend l’ensemble indigeste. Au final, il accouche d’une œuvre puissante, par moments envoûtante, mais dont l’austérité et la narration atypique empêchent une adhésion totale. (CC)



14h - Théâtre Debussy - Des racines et des elles. On garde un souvenir ému du premier long métrage de Julie Bertuccelli, Depuis qu'Otar est parti, découvert ici même, à la Semaine de la Critique. La merveilleuse Esther Gorintin (décédée en janvier dernier) y incarnait une grand-mère à qui ses proches cachent la mort de son fils chéri. The Tree (film de clôture présenté officiellement dimanche), c’est encore l’histoire d’un non-deuil : marqué par la mort de son père, une fillette se convainc (et convainc sa mère) que celui-ci vit encore dans le grand arbre du jardin familial.



A travers cette métaphore, la réalisatrice parle avec délicatesse du poids des souvenirs et des fantômes, à la fois encombrants et protecteurs. La beauté des paysages (le film a a été tourné en pleine nature australienne, on y croise une méduse, des grenouilles, une chauve-souris...) contribue évidemment au charme de ce film simple, dont le caractère lumineux est tempéré par une violence souterraine, à l'image de la prestation de Charlotte Gainsbourg. A noter que l'actrice fait son retour sur la Croisette un an après le prix d'interprétation obtenu pour Antichrist, dans lequel elle entretenait déjà une relation comment dire... très forte avec les arbres. En résumé, c'est une belle idée que d'avoir choisi un arbre en guise de clôture.

15h40 - Sur les marches : Les palmes des "escabeaux"… Emmanuelle Béart, Isabelle Huppert, Russell Crowe, Bertrand Tavernier, Woody Allen et Mathieu Amalric ont été désignés comme les célébrités les moins sympathiques, selon les photographes amateurs, surnommés les "escabeaux".

16h03 - De notre bureau : le palmarès 2010 n'est pas encore tombé que l'on connaît déjà les dates du 64e Festival de Cannes. Il se déroulera du 11 au 22 mai 2011.

Toute la journée, sur la Croisette - Le jeu des pronostics. Tous les festivaliers ou presque s’accordent pour considérer que le niveau de la compétition a été globalement médiocre. Pourtant, le jury présidé par Tim Burton va bien devoir concocter un palmarès à partir de ces 19 longs métrages…

3 d’entre eux ont soulevé l’enthousiasme d’une majorité des festivaliers : Poetry du Coréen Lee Chang-Dong, Des hommes et des dieuxdu Français Xavier Beauvois (très apprécié par la presse internationale), et Another Year de Mike Leigh. Ils font donc figure de favoris pour la Palme d’or… sauf que tout est possible, la récompense suprême étant le résultat de compromis et d’intenses tractations au sein du jury ! A noter que Mike Leigh a déjà obtenu la Palme pour Secrets et mensonges en 1996, mais on sait depuis Coppola ou Kusturica que ça ne constitue pas forcément un obstacle.

Une bonne partie de la sélection a suscité indifférence ou hostilité (les films de Ken Loach, Takeshi Kitano, Fair Game, Tender Son - The Frankenstein Project…), Un Homme qui crie, premier film tchadien en compétition peut jouer les outsiders. Les propositions radicales du Thailandais Weerasethakul et de l’Ukrainien Sergey Loznitsa n’ont pas plu à tout le monde, mais leur audace pourrait être saluée (prix du jury ? prix spécial ?). A l’inverse, le classicisme d’un Tavernier compte quelques défenseurs… Parmi les candidates au Prix d’interprétation féminine, citons Yoon Jung-hee (Poetry), Juliette Binoche (Copie conforme) et Lesley Manville (Another Year). Certains évoquent la possibilité d’un prix collectif pour les strip-teaseuses de Tournée, ou pour les moines de Des hommes et des dieux (dans le même palmarès, ça ne manquerait pas de sel !). Mais chez les acteurs, un nom revient sans cesse : celui de Javier Bardem pour Biutiful. Rendez-vous ici-même à partir de 19h15 pour connaître les résultats...

Les Prix du jour


- Prix Un Certain regard

HA HA HA de Hong Sangsoo



Prix du Jury : Octobre de Daniel Vega
Prix d'interprétation : Eva Bianco, Victoria Raposo et Adela Sanchez pour Les Lèvres


- Prix de la Critique Internationale - Prix FIPRESCI

Compétition : Tournée de Mathieu Amalric
Un Certain Regard : Pál Adrienn d'Agnes Kocsis
Quinzaine des Réalisateurs : Vous êtes tous des capitaines d'Oliver Laxe


- Prix du Jury Oecuménique

Des hommes et des dieux de Xavier Beauvois
Mention spéciale à Another Year de Mike Leigh et Poetry de Lee Chang-Dong


- Prix SACD

Quinzaine des Réalisateurs : Illegal de Olivier Masset-Depasse
Semaine de la Critique : Bi, Don’t Be Afraid ! de Phan Dang Di


- Queer Palm

Kaboom de Gregg Araki




- Prix France Culture Cinéma

Ronit Elkabetz


- Prix du talent européen 2010

Pawel Pawlikowski pour son projet de film Sister of Mercy

- Prix de la Jeunesse

Abbas Kiarostami pour Copie conforme

21H30Cinéma de la plage. Palme d’Or 1956, Le Monde du silence de Louis Malle est projeté aux Festivaliers en version restaurée. A cette occasion, un des bateaux de l’équipe Cousteau mouille dans la baie depuis plusieurs jours, l'"Alcyone".

Précédente Suivante

A voir aussi

Voir les commentaires

Commentaires

  • JAPLM

    Palme d'or ex-aequo Un homme qui crie et Uncle Boonmee

  • tuda

    Ridley Scott au festival ?
    je croyais qu'il ne pouvait pas venir...

  • crhompepette

    Jean Reno en commissaire Juve ????????? C est a n y rien a comprendre...Qui s occupe du casting????

  • Ilwan

    "en raison d’un différend", avec un -d. SVP.

  • BondJamesBond1995

    D'accord avec Chrispopof.

  • jjguga

    Je suis d'accord avec les précédents commentaires. Quel est l'intérêt de ce blog cette année? Cannes au jour le jour? Minute par Minute? Plutôt une update toutes les deux jours avec une info sans intérêt. Ou sont les critiques de films et les infos intéressantes sur Cannes? Je conseille à Allociné d'eviter de vous payer des vacances gratos l'année prochaine...

  • annereporter94

    Zanzibarland, l'homme qui voit les films avant leur projection et qui sait déjà que le palmarès sera de la merde: décidément, il y a vraiment beaucoup de comiques (pas drôles) sur ce forum!

  • chrispopof

    Pour l'instant les critiques de la presse semblent plutôt enthousiastes sur plusieurs films. A mi parcours, le programme est pour l'instant à la hauteur.

  • jjguga

    Non mais sans déconner qu'est ce que vous foutez à Cannes les journalistes d'Allociné?

  • Gh0st-D0g

    Excellent pour Lindsay Lohan :D
    Go to Jail Lindsay !

  • alastor78

    non jjguga, visiblement il fait des films pour un groupe de "spectateurs" élitistes arrogants et frustrés auquel tu appartiens sans aucun doute.

  • jjguga

    oh tu veux dire des gens avec un cerveau? des gens qui se donnent la peine de réfléchir ou au moins de se renseigner un minimum avant de donner leur opinion sur un sujet qu'il ne maitrise pas?

  • alastor78

    non non je voulais vraiment dire les gens élitistes et arrogants qui aiment étaler leur connaissance pour se moquer de nous autre la simple "populace". D'ailleurs je sais pas pourquoi je m'obstine, c'est pas comme si on pouvait entendre quoique ce soit d'intelligent sortir de la bouche d'un type qui a une vision aussi stéréotypé des gens (ici des adolescents apparament...).

  • jjguga

    En même temps je suis désolé mais tu ne fais vraiment rien pour arranger ma vision de ces "adolescent sans culture". Commencer à raconter n'importe quoi sur le film (qui a toujours été envisagé comme une production télévisuelle) ou énoncer que "Carlos n'est pas si connu ça" démontre que tu te permets de donner ton avis alors que tu ne sais vraiment pas de quoi tu parles. Tu es peut-être trop jeune pour connaitre l'histoire de Carlos et ça n'est pas bien grave (quoique j'ai 25 ans et je sais quand même qui il est), mais ce n'est pas très compliqué de vérifier ce que l'on raconte avant de se lancer dans des théories alambiquées. Essaye la prochaine fois, ça t'évitera peut-être de passer pour un ado stupide.

  • alastor78

    d'une part je ne suis plus adolescent, tu es juste parti dans ton délire là dessus et je t'ai laissé faire parce que je m'en fou.
    Pour le film, si on se fit au dossier "Au départ, une fiction unitaire, intitulée Le Prix du chacal (en une seule partie)". Ce que veut donc dire qu'à la base c'était bien un film pour la télé, et non une série...un téléfilm donc!

    Ensuite je n'ai pas dis que je ne connaissais pas Carlos, je dis que la promo de canal exagère beaucoup sa renommé qui a diminué avec les années. D'ailleurs tu parles des "adolescents incultes" mais parlons-en. Les jeunes connaissent peu le personnage, les programmes d'histoires n'en parlent pas, ou peu. Son impact historique est limité, les manuels d'histoires accordent beaucoup plus d'importance au terrorisme qui sévit à partir de 2000 2001. Alors oui pendant les années 70 il était connu, mais sa "célébrité" à diminué avec le temps et aujourd'hui, il n'est plus si connu que ça.
    ça me semble cohérent comme propos, mais si il y a erreur j'espère que toi jjguga le juste viendra sur ton cheval blanc rectifié la vérité. Bonne chance dans ta lutte contre l'ignorance des jeunes en tout cas, ça à l'air de te tenir à coeur comme combat...

  • Gilouf

    Pour revenir sur la compétition officielle, quel sont vos pronostics ou pressentiments? à votre avis le jury va faire confiance aux réalisateurs déjà reconnus ou au contraire récompenser des films qui partent avec moins de chances?

    Perso je verrais bien le film ukrainien "Mon bonheur" remporter le prix. C'est un film qui est décrit comme étant une fiction très réaliste. Le réalisateur Serguei Loznitsa vient d'ailleurs du "milieu" documentaire.

    ça me permet d'ailleurs de répondre à Benjo3857(ou un numéro comme ça) : ça peut être difficile de séparer clairement documentaire et fiction quand on y pense. Les documentaires peuvent être romancés dans un sens. Par contre je sur le ressenti je suis d'accord avec toi: un documentaire ne me produit pas le même effet qu'un film. Même il existe quelques rares exceptions documentaires qui arrivent à se rapprocher de la fiction grâce au montage essentiellement.

    Autrement je suis d'accord avec le mécontentement général contre allociné qui n'a pas un super dossier sur tous les films présentés à Cannes. Mais bon internet est vaste heureusement...

  • Brielberg

    La Palme sera française à nouveau ! Amalric ou Beauvois !

  • Vincent Galiano

    Pour répondre à Gilouf, bien que je n'ai évidemment rien vu, je verrai bien Apichatpong et Beauvois dans le palmarès, avec Bouchareb, Amalric. J'imagine un truc genre palme pour Apichatpong mais à mon avis il aura plutôt le grand prix ("récompense le film qui manifeste le plus d'originalité ou d'esprit de recherche") et peut-être la palme pour Beauvois. Un prix pour le film Poetry aussi, et peut-être Kiarotami. Mais bon le festival n'est pas fini.

  • Ormusd

    Moi je pense que c'est Inaritu qui va l'avoir....

  • cristal

    Je pressens une Palme pour Lee Chang-Dong ("Poetry"), qui en tout cas la mérite pour ses précédents films! Sinon dans le palmarès, je verrai bien le film de Beauvois ou de Kitano pour la mise en scène, "Uncle Bonmee" ou le Tavernier en Grand Prix, scénario chez Ken Loach ou "Un homme qui crie" (le cinéma tchadien est si rare qu'il ne passera pas pas inaperçu au palmarès), pour l'interprétation masculine soit Elio Germano ou Javier Bardem ("La Nostra vita" / "Biutiful"). Et chez les femmes, un second prix pour Jeon-Do Yeon pour "Housemaid"? Ou bien l'actrice de "Poetry"... Et un prix du jury pour "Tournée" me semble de mise!

  • shedliaoun

    tout ce tapage autour de carlos!! détendez-vous les gars!!!

  • flo940

    Apichatpong Weerasethakul, est un cinéaste extraordinaire, Tropical Malady est certainement un des meilleurs films que j'ai pu voir. Pasa grand monde ne sait encore si cette palme est méritée, mais au moins, le fait que cette palme lui soit décernée permettre aux distributeurs français de mieux distribuer ce film et de le faire sortir dans un nombre conséquents de salles, contrairement à ces précédents films, qui avait bénéficiés d'une dstribution totalement ridicule.

  • Metamorphe

    J'ai été ébloui par Blissfully Yours, hypnotisé par Tropical Malady, sollicité par A Syndrome & A Century. Je suis heureux ce soir que l'un des cinéastes contemporains les troublants soit mis àl'honneur. Son cinéma de la transe douce peut évidemment déranger, rebuter. S'y laisser dériver est pourtant le plus étrange bonheur.

  • Krokodebil

    Je sais pas si la palme va vraiment changer quelque chose : Tropical malady avait eu le grand prix et aucune distribution convaincante. A la fin du festival je crois que le film n'avait même pas encore trouvé de "preneur" ... La palme va surement y changer quelque chose, mais de là à ce que le film soit bien distribué et connaisse un succès à la hauteur de sa qualité...

  • minot13

    En tout cas c'etait un Festival bin chiant.
    Aucun film ne semblait bien hormis Outrages de Kitano.
    La fin du festival ? Plus de stars , plus de films grand public ( different du cinema d'auteur mais tout de même) , pas de nouvelles.
    A oublier

  • annereporter94

    Minot 13... un festival chiant auquel tu as manifestement pas participé. Tu devais sans doute regarder TF1 et ses superbes films du dimanche soir... Car, de l'avis de la majorité des critiques, le film de Kitano fut l'un des plus décevants de la quinzaine cannoise.

  • BenLCDC

    On ne va pas reprocher au jury d'être audacieux. puis à mon avis ( je n'ai pas eu la chance de voir le film ) mais la Palme d'Or consacre le cinéma de Weerasethakul dans son ensemble plutôt qu'un seul film, c'est histoire de dire ce gars là est génial, regardez ses autres films, géniaux aussi. Enfin c'est mon avis

  • Anachnu

    "Cannes, c'est un endroit bizarre où l'on montre des films qui ne sont pas sûrs de sortir à des gens qui ne sont pas sûrs d'y aller". Gilles Jacob, président du Festival. Je pense que cette remarque résume bien l'esprit de ce Festival. Pour ceux qui veulent du grand spectacle et grand public, il reste les multiplexes et les grands groupes de télévision. On peut ne pas aimer les films plus "confidentiels", plus cinéma dit "d'auteur". Mais de là à cracher dessus, il y a un gouffre énorme. Je suis conscient en revanche que nous avons tous besoin, de temps en temps, de laisser vagabonder notre esprit, et donc de voir des films qui n'ont pour seul vocation que la détente. C'est le même principe pour les séries télé etc. Mais nous ne pouvons pas constamment nous repaitre de cette culture de masse...

  • Ame-Stram-Gram

    Quel film de Apichatpong Weerasethakul me conseillez-vous avant de découvrir Uncle Boonmee ?

  • Brielberg

    AmeStramGram : Tropical Malady. Bravo à allociné pour ce dossier exceptionnel !

  • Ame-Stram-Gram

    Merci, c'est le film le plus souvent cité dans ce topic ;)
    Maintenant, encore faudrait-il que j'arrive à me le procurer...

  • Anachnu

    Tropical Malady, d'autant plus qu'il est fait référence dans ce film à un oncle qui parvient à se remémorer ses vies antérieurs :) Si tu as une médiathèque par chez toi, tu devrais trouver. Sinon, sur le site de la Fnac il est vendu.

  • brunord

    Preuve que le jury de cette année avait bon goût : JLG est reparti bredouille.

  • Ame-Stram-Gram

    Il n'y est pas à la médiathèque de chez moi :(
    brunord : J.-L. Godard était hors-compétition, il ne pouvait donc rien gagner.

  • ZaZag

    festival français pourri comme tout les ans

  • andika

    en lisant le synopsis du film, je ne suis pas etonné que Burton ai apprécié!

  • marguerite151

    je me demande ce qu'il y aura ce soir.

  • KilianK

    Un début qui commence fort !

  • thescottish

    Cette affaire sur Polanski est bien dommage
    On pense ce que l'on veut de l'affaire, très bien, on le pense coupable ou non, chacun est libre de penser ce qu'il veut.
    Mais pour moi, Cannes est un lieu de cinéma, et non de politique, et si y'a besoin d'un festival de cinéma pour que les gens signent la pétition, c'est bien dommage.

  • Charlotte G.

    TROP la chance d'être à Cannes !! on fait comment pour bosser au festival? faut être journaliste quoi.. ?..

  • jujulcactus

    "Petite" erreur sur votre site "Cannes inside" avec les films en compétitions The Housemaid et Poetry qui sont bien évidemment des films SUD-coréens et non nord-coréens !!! ... A réctifier ;)

  • robin L.

    Trop envie de voir le Kitano! Celui qui met le plus l'eau à la bouche!

  • romeck

    J y suis!!!

  • pacinodeniro

    Sympa de nous faire vivre les grands moments du Festival heure par heure. On trouve enfin un peu de critique sur Allociné (par ses journalistes), c'est bien! Continez!

  • Moudoudou

    l'année dernière, vous postiez une revue de presse pour chacun des films présentés en sélection officielle. ça manque vraiment cette fois-ci, c'est à se demander l'utilité du blog

  • lepade

    100% d'accord avec Moudoudou : l'absence des critiques de films cette année est assez incompréhensible et limite l'intérêt du blog.

  • zanzibarland

    vraiment un palmarés de merde cette année sauf le dernier Kitano qui évidemment ne repartira avec rien, Burton va s'arracher les cheveux!!!:D

  • elinarotar

    Dans un certain regard ...Aurora un film tres original sans comerce avec le merde holywoodienne qui a innonde cette annee le festival...philosophie particulière sur le crime...un Mersault camusien...l'art comme ethique sublimee

  • chrispopof

    Quels films as tu vu de la compétition Zanzibar ? Comment as tu pu les voir sachant que très peu ont été présentés pour l'instant ?
    Ou alors tu es juste un *** prétentieux qui juge des films sans les avoir vus. Je comprends mieux :lol:

  • awax54

    Il me semble que zanzibarland confonde la notion de palmares avec la notion de programme. tout un palmares!!!

  • Vincent Galiano

    Je me permet de râler aussi. Avoir constamment un jour de retard, peu de réels avis sur les films en compétition, cette année c'est pas terrible du tout. Et les trucs sur twitter c'est vraiment pas intéressant.

  • alastor78

    j'ai l'impression que le seul film dont on parle à canne c'est Carlos est c'est personnellement le film qui m'indiffère le plus, parce que la publicité déguisé de canal + et qui passe par le biais de critiques élogieuses venant de leurs proches partenaires ça va 5 minutes et parce qu'un metteur en scène qui fait un film de 5h45 c'est un réalisateur qui n'a pas vraiment l'esprit de synthèse (c'est d'ailleurs étrange parce que beaucoup de personnages plus important et plus connu (car non carlos le terroriste n'est pas si connu que ça, c'est le film qui le fait découvrir au public) sont abordés dans des films plus courts).
    Bref la promo du film qui vise à créer un buzz artificiel en essayant de nous faire croire que tout le monde parle de ce film est assez énervante non?

  • Babystar

    Bah beaucoup de monde en parle à cannes justement, c'est la principe même du buzz. Ils essaient rien de nous faire croire. Et le réalisateur a déjà fait des films d'1h30. Là on lui a demandé de faire une série. Donc ça fait 5H30

  • jjguga

    Carlos n'est pas si connu que ça? C'est une blague? Le chacal a longtemps le terroriste le plus craint dans le monde. T'es né en 1997 ou t'as juste une mémoire de poisson?

  • jjguga

    Ha oui aussi vérifie tous les sites spécialisés qui suivent le festival (pas comme allociné qui donnent des news toutes les 36h), tous parlent de Carlos et l'encensent (particulièrement les sites anglophones). C'est pas un buzz artificial, c'est un vrai buzz.

  • rayonvert

    Le commentaire d'alastor78 est d'une rare bêtise.

  • Benjamin F.

    "Le Grand prix de la Semaine de la Critique a été décerné à Armadillo de Janus Metz, un documentaire danois [...]". Ce genre de palmarès me laisse toujours un goût amer au fond de la gorge...

    Je ne suis pas favorable à ce qu'on crée des sections pour chaque Genre comme le souhaitait Dany Boon avec un César de la meilleure Comédie. Par contre, je serai favorable à ce qu'on distingue les fictions des documentaires. Il est évident qu'on ne peut pas juger avec de la même façon une fiction et un documentaire fait d'images réelle. Le niveau d'implication, l'impact émotionnel, ne sont pas les même. C'est incomparable. Enfin ce n'est que mon humble avis...

    Je ne remet cependant pas en cause la qualité de ce doc qui mérite certainement d'être vu.

  • Brielberg

    moi aussi je trouve alastor 78 super bête

  • Brielberg

    Ce dossier est excellent. On s'y croit. Merci beaucoup.

  • Akashar1

    Heu peut-être que tu ne connais pas Carlos plus que ça, mais sur la seconde moitié du XXe siècle ce type est aussi tristement célèbre qu'un Bel Laden ou que Landru. Bien évidemment, cela moins la médiatisation hyperdéveloppée des années 2000

  • alastor78

    bah apparament vous êtes super naïf. La publicité de canal + est excellente parce qu'elle a artificiellement créer un buzz autour d'un projet qui il y a quelques semaines était quasiment inconnu. On parle de carlos parce que la pub dit que tout le monde en parle, et ainsi ça devient un phénomène de société intégralement inventé. C'est juste brillant comme pub et canal a bien compris qu'il fallait miser sur une campagne qui vent le film comme un favoris autoproclamé du festival.

    Pour la durée je rappelle qu'à l'origine le film était beaucoup plus cours et vu qu'il la tourné avec une équipe et de l'équipement prévu pour le cinéma c'est bel et bien qu'il voulait faire un film et non une série! Donc je maintiens: il aurait pu synthétisé tout ça, dotant que d'après les premiers échos des gens suivant la série sur canal, même en 5h30 le tout est quand même trop rapide et difficile à saisir si on a pas de connaissance en la matière (je cite ce que j'ai lu dans les commentaires sur la fiche).

    En clair ce qu'est embêtant avec ce genre de film c'est que ça fait "in" d'en parler et donc que les gens se sentent piqué au vif dès qu'on à le malheur de dire ce que beaucoup d'autre gens pensent: carlos n'est pas le film de cannes qui semble le plus intéressant. Et je trouve ça amusant de me faire insulter par deux guignols pour un commentaire sur un film. Vous mettez beaucoup de passion dans un simple festival quand même.

  • alastor78

    oui en fait je me suis mal exprimé, carlos est célèbre, ludlum s'en est d'ailleurs beaucoup inspiré dans sa trilogie jason bourne puisse que le chacal est l'ennemis que jason bourne poursuit.
    Mais il est vrai que depuis Ben Laden et les nouveaux terroristes du XXI ème siècle les anciens ont été un peu eclipsé alors en voyant l'affiche de canal "le terroriste qui a fait tremblé le monde" j'ai été un peu septique parce qu'on a vu des attentats tellement dramatiques depuis qu'on se focalisent forcément sur la vague terroriste contemporaine et quand lisant le slogan de l'affiche on croit qu'on nous parle de quelque chose de plus récent que ça.

  • jjguga

    Ouais enfin bon après c'est pas vraiment le problème du réalisateur si ta connaissance de l'histoire contemporaine se limite aux cinq dernières années. En l'occurrence je ne pense pas qu'Assayas fasse des films pour un public d'ados sans culture auquel tu appartiens sans aucun doute.

  • Ame-Stram-Gram

    La Palme à "Soleil trompeur" !!!

  • Desaix

    Il aurait été bien pour un site censé s'y connaitre en cinéma de dire que le Monde du silence n'est pas que de Louis Malle, car il a été coréalisé aussi avec Jacques Yves Cousteau

  • cameradine

    Je suis super contente pour Juliette Binoche !!

  • douggystyle

    C'est quoi le Jury Oecuménique?

  • toxigen42

    Un homme qui crie,je veut le voir parce que je crois en lui pour la palme

  • toxigen42

    PALME D'OR DU COURT METRAGE - Elle va à "Chienne d'histoire" de Serge Avedikian .

  • toxigen42

    PRIX DU JURY - Il est décerné à Mahamat-Saleh Haroun, Tchadien, pour "Un homme qui crie". C'était le seul film africain en compétition.

Top Bandes-annonces
Toutes les bandes-annonces
Toutes les actus Ciné
Iron Man : comment le film a failli tuer Marvel
Iron Man : comment le film a failli tuer Marvel
Tweet  
 
Dimanche soir à la télé : on mate "La Grande Vadrouille" et "Diabolo Menthe"
Dimanche soir à la télé : on mate "La Grande Vadrouille" et "Diabolo Menthe"
Tweet  
 
Bande-annonce Les Crevettes pailletées : direction les Gay Games pour Nicolas Gob et son équipe de water-polo
Bande-annonce Les Crevettes pailletées : direction les Gay Games pour Nicolas Gob et son équipe de water-polo Vidéo sponsorisée
Tweet  
 
Toutes les actus cinéma
Films prochainement au cinéma
  1. Avengers: Endgame

    De Joe Russo, Anthony Russo
    J-2

    Bande-annonce
  2. Les Crevettes pailletées J-16
  3. Anna J-79
  4. Nous finirons ensemble J-9
  5. Star Wars: L'Ascension de Skywalker J-240
  6. Fast & Furious : Hobbs & Shaw J-107
  7. Hellboy J-16
  8. X-Men: Dark Phoenix J-44
  9. Jessica Forever J-9
  10. Victor et Célia J-2
Les films à venir les plus consultés