Mon compte
    Stranger Things : les 50 références de la saison 3, de Terminator à Retour vers le futur
    10 juil. 2019 à 21:05
    Maximilien Pierrette
    Journaliste cinéma - Tombé dans le cinéma quand il était petit, et devenu accro aux séries, fait ses propres cascades et navigue entre époques et genres, de la SF à la comédie (musicale ou non) en passant par le fantastique et l’animation. Il décortique aussi l’actu geek et héroïque dans FanZone.

    Avez-vous vu les clins-d'oeil à "Retour vers le futur" dans la saison 3 de "Stranger Things" ? Et à "Terminator" ? "L'Histoire sans fin" ? "Le Magicien d'Oz" ? On en a trouvé 50, les voici en images. Et jouez aussi dans les commentaires.

    Netflix

    ATTENTION SPOILERS !!!

    Ce diaporama contient quelques spoilers, dans la mesure où certaines références sont liées à des événements précis de la saison 3 de Stranger Things. Si vous décidez de faire défiler ses pages, sans avoir tout vu de la série, c'est à vos risques et périls.

    Terminator

    Toute la saison - Dès sa première apparition, c'est évident : il y a la carrure, la démarche robotique, l'anglais parlé avec un accent prononcé (même s'il est bien souvent silencieux) et un visage qui, jusqu'aux cheveux coupés en brosse, rappelle celui du Terminator de James Cameron. Et les personnages de la série en semblent aussi conscients que nous, puisque le maire Kline (Cary Elwes) donne le nom d'Arnold Schwarzenegger lorsque Jim Hopper lui demande l'identité de cette machine à tuer jouée par Andrey Ivchenko, qui se fait appeler Grigori dans les crédits.

    Terminator 2

    Épisode 2 - Après avoir été réduit en bouillie suite à une série de convulsions ayant déjà tué bon nombre des siens, ce qu'il reste du rat capturé par Mrs. Driscoll (Peggy Miley) s'évade en passant à travers les barreaux de sa cage. Comme le T-1000 joué par Robert Patrick, dans l'une des scènes les plus iconiques de Terminator 2. Un film à qui la saison 2 rend deux autres hommages : lorsque Grigori (Andrey Ivchenko) s'enfuit à moto, et quand Hopper, au moment de le tuer dans le final, lance un bon "Hasta la vista !" dans la VF. Qui est donc anachronique, le long métrage de James Cameron étant sorti en 1991.

    Retour vers le futur

    Épisodes 1, 7 & 8 - La saison 3 se déroulant pendant les jours qui ont précédé et suivi la sortie de Retour vers le futur aux États-Unis (le 3 juillet 1985), il était impossible que la série passe à côté de ce film-culte des années 80. Et cela commence, dans l'épisode 1, avec la chute de Jonathan Byers en sous-vêtements, comme Marty McFly chez Robert Zemeckis. Puis le show nous entraîne dans un cinéma qui projette le long métrage, dont Steve et Robin (Maya Hawke) vont devenir dingues. Plus que Dustin et Erica (Priah Ferguson), présents dans la même salle et dont les réactions sont rythmées par la célèbre musique d'Alan Silvestri.

    Magnum

    Épisodes 1 & 2 - Non content d'avoir la même moustache, Jim Hopper pousse son goût pour Magnum jusqu'à acheter une chemise à fleurs proche de celles que porte le héros joué par Tom Selleck dans la célèbre série. Un show dont nous apercevons un court extrait dans l'épisode 1, lorsque le shérif regarde la télévision tout en gardant un oeil sur Eleven et Mike, et où le personnage ne porte qu'un simple polo uni.

    The Thing

    Épisode 5 - On l'avait déjà aperçue avant. Mais le dernier plan du cinquième épisode nous montre la créature de la saison 3 dans toute sa splendeur. Et confirme que les monstres de The Thing ont bien servi de source d'inspiration. Le film de John Carpenter est aussi présent grâce à son affiche dans la chambre de Max, le test du sauna subi par Billy à la fin de l'épisode 4 ou ce dialogue à travers lequel Lucas vante les mérites du New Coke en comparant La Chose d'un autre monde et son remake, sorti en 1982.

    Wonder Woman & Green Lantern

    Épisode 4 - Lorsqu'elle passe la soirée chez Max, Eleven a le choix entre trois comic books disposés sur le lit. Et il s'agit, de gauche à droite, du numéro 185 de Green Lantern (nous vous avons mis la couverture à droite) datant février 1985 ; du 324 de Wonder Woman (avril 1985) ; et du 326 des aventures de l'Amazone (juillet 1985), édition pour laquelle opte la fille adoptive de Jim Hopper. Notons, comme on peut l'apercevoir en bas à gauche des ouvrages, que DC Comics fêtait ses 50 ans d'existence l'année où se déroule cette saison 3.

    Phoebe Cates

    Épisodes 1, 2 & 8 - De retour de son camp de vacances, Dustin annonce avoir une petite amie : Suzie. Laquelle serait aussi belle que Phoebe Cates, égérie des années 80 grâce à GremlinsÇa chauffe au lycée Ridgemont. Une référence qui parle immédiatement à Steve et prouve, un peu plus, à quel point le duo formé par les deux ados est complémentaire. Grâce à un panneau dans le vidéoclub où se déroule une partie de l'épilogue de la saison, un autre hommage est rendu à la comédienne, qui n'est autre que l'épouse de Kevin Kline. Est-ce d'ailleurs pour cette raison que le maire d'Hawkins joué par Cary Elwes s'appelle... Kline ?

    Ralph Macchio

    Épisode 3 - Si Dustin et Steve ont un faible pour Phoebe Cates, c'est Ralph Macchio qui semble avoir les faveurs de Max, puis Eleven, lorsque celle-ci découvre le magazine posé sur le lit de son amie, et la photo dédicacée de l'acteur de Karaté Kid qu'il contient. La saison 4 fera-t-elle référence à la suite, sortie en 1986 ?

    Christine

    Épisodes 3 & 8 - John Carpenter, star de la saison 3 de Stranger Things ! Outre des références à The Thing et Jack Burton, une belle place est offerte à Christine : d'abord lorsque, cherchant où Billy peut bien être grâce à ses pouvoirs, Eleven se retrouve face à une voiture sans conducteur et aux phares aveuglants. Et quand, dans le final, ce même Billy veille à ce que personne ne sorte du centre commercial où le Flagelleur attend les héros. Vu de loin et éblouis par la lumière, nous ne distinguons pas celui qui tient le volant, comme si le véhicule agissait seul.

    War Games

    Épisode 1 - La scène d'ouverture de cette saison 3 joue à fond la carte de la Guerre Froide, avec ces Russes qui tentent de réouvrir le portail ayant causé bien du souci à Hawkins. Et le moment où deux personnages ne flanchent pas au moment d'actionner, en même temps, les deux clés qui vont lancer le laser à même de les aider, rappelle celui de WarGames, film de 1983 qui jouait sur les tensions États-Unis/URSS et où, à l'inverse, les protagonistes (dont celui joué par Michael Madsen) hésitent beaucoup plus.

    Bonjour les vacances

    Épisode 8 - Lorsque les héros se séparent en deux groupes, dans le dernier épisode, ceux qui restent au centre commercial Starcourt sont affublés du nom de code "Famille Griswold" par Dustin. Qui est visiblement fan des mésaventures de Chevy Chase, alias Clark Griswold, dans Bonjour les vacances (1983), comédie déjantée d'Harold Ramis qui connaîtra plusieurs suites et un remake emmené par Ed Helms.

    Rencontres du troisième type

    Épisode 1 - Parmi les jouets de Dustin qui s'animent grâce à Eleven, il y a un singe à cymbales un peu angoissant qui rappelle immédiatement celui de Rencontres du troisième type (1977), lorsque les extra-terrestres approchent de la maison du petit Barry (Cary Guffey) avant de l'enlever. Les choses se passent un peu mieux pour le héros de Stranger Things, qui s'offre "juste" une jolie frayeur grâce à ses amis.

    Le Jour des morts-vivants

    Épisode 1 - Au début de la saison 3, les héros se rendent à la projection-test du Jour des morts vivants, sorti sur l'ensemble du territoire américain le 19 juillet 1985. Et si les personnes possédées par le Flagelleur agissent comme des zombies un peu plus tard, citer ouvertement le film de George Romero fait également office de renvoi d'ascenseur de la part de la série, la bande-originale de John Harrison ayant grandement inspiré l'ambiance musicale du show de Netflix.

    Sacrée famille

    Épisode 7 - Encore sous le coup du sérum de vérité qui lui a été injecté par les Russes, Steve est conduit par Dustin et Erica dans une salle projetant Retour vers le futur. Et il passe visiblement du bon temps dans ce film emmené, selon lui, par Alex P. Keaton. Il fait en réalité référence au personnage que jouait Michael J. Fox, interprète de Marty McFly, dans les sept saisons de la sitcom Sacrée famille (Family Ties en VO), diffusée entre le 22 septembre 1982 et le 14 mai 1989 sur NBC aux États-Unis. À noter que la série est d'abord arrivée en France sous le titre Sacrée génération, en 1987 sur La Cinq, avant de changer de nom lors de ses rediffusions dans le Club Dorothée à partir de 1991.

    Star Wars

    Épisode 1 - Où l'on découvre que Dustin possède une belle collection de robots, lorsqu'Eleven use de ses pouvoirs pour lui faire peur en animant ses jouets. Parmi eux, une réplique du célèbre R2-D2 de la saga Star Wars.

    L'Histoire sans fin

    Épisode 8 - Le final de cette saison 3 nous prouve, 1/ que Suzie n'existe pas uniquement dans l'esprit de Dustin, et 2/ qu'ils seraient imprenables sur la chanson "Neverending Story" dans un karaoké, tant ils maîtrisent couplets et refrain du tube de Limahl, écrit et composé par Giorgio Moroder (Midnight Express, Scarface) et Keith Forsey pour L'Histoire sans fin. En attendant, cela amuse surtout Max et Lucas.

    Rocky IV

    Épisode 3 - Pour Dustin, un méchant russe est un "grand, blond, qui ne sourit pas". Un cliché qu'il n'a pas pu puiser dans Rocky IV, sorti le 21 novembre 1985 aux États-Unis, donc quatre mois après l'action de la saison 3. Mais difficile de ne pas y voir un clin-d'oeil des scénaristes à Ivan Drago (Dolph Lundgren), adversaire de Sylvester Stallone dans le long métrage, et qui correspond en tous points à cette description.

    Poltergeist

    Épisode 6 - Évoqué dès le pilote de la série, lorsque Joyce emmène Will le voir au cinéma, le film de Tobe Hooper revient régulièrement dans les références de Stranger Things. Et la saison 3 ne fait pas exception avec ce rapide plan sur la neige de l'écran de télévision, à la fin de la séquence au cours de laquelle Eleven se sert de ses pouvoirs pour retrouver les disparus. Une image qui renvoie, immanquablement, à l'iconographie de Poltergeist, classique de l'horreur sorti en juin 1982 aux États-Unis.

    Pee Wee Big Adventure

    Épisode 7 - Lorsque que quatre des héros se réfugient au cinéma du centre commercial, on peut y apercevoir plusieurs affiches. Dont celle de Pee Wee Big Adventure, premier long métrage réalisé par Tim Burton et sorti dans les salles américaines le 9 août 1985. La saison 3 se déroulant au début du mois de juillet de la même année, nous ne sommes donc pas passés loin d'une référence plus poussée.

    D.A.R.Y.L., Cocoon...

    Épisode 7 - Dans le cinéma d'Hawkins, il y a Retour vers le futur, des affiches de Pee Wee Big Adventure et Le Jour des morts-vivants. Mais également des séances de Cocoon, Fletch, The StuffOz, un monde extraordinaire et D.A.R.Y.L., histoire d'un enfant adopté doué de facultés extraordinaires emmenée par Barret Oliver, star de L'Histoire sans fin, à qui un gros hommage est rendu en fin de saison 3. Si vous voulez en savoir plus sur ces films, on vous a fait un topo.

    Le Cycle de Terremer

    Épisode 8 - Lorsque la série nous confirme, enfin, l'existence de Suzie (Gabriella Pizzolo), la petite amie de Dustin est dans sa chambre, plongée dans la lecture du "Sorcier de Terremer", second opus du "Cycle de Terremer", saga d'heroic fantasy signée Ursula Le Guin entre 1964 et 2001, qui a connu deux adaptations : une mini-série emmenée, entre autres, par Danny Glover en 2004 ; puis un long métrage animé de Goro Miyazaki en 2006 (Les Contes de Terremer).

    Le Magicien d'Oz

    Épisode 8 - Nous la voyons peu, mais Suzie (Gabriella Pizzolo) aime visiblement L'Histoire sans fin (sa chanson du moins), "Le Cycle de Terremer" et Le Magicien d'Oz, dont nous apercevons l'affiche. Et ce alors que sa suite, sortie le 21 juin 1985 aux États-Unis, est à l'affiche du cinéma d'Hawkins, comme nous le voyons dans l'épisode 7.

    Nancy Drew

    Épisodes 1 à 5 - Combinées à son prénom, les envies de journalisme d'investigation de Nancy lui valent le surnom de "Nancy Drew" de la part des employés du Hawkins Post où la jeune femme travaille pendant cette saison 3. Une référence à celle qui se fait appeler Alice Roy chez nous : une jeune enquêtrice, héroïne des romans signés par le collectif regroupé sous le nom de Caroline Quine depuis 1930. Et ce clin-d'oeil tombe à pic puisqu'un nouveau long métrage est sorti aux États-Unis le 15 mars 2019, porté par Sophia Lillis (Ça), alors qu'une troisième adaptation en série sera lancée le 9 octobre sur la CW.

    Le Retour du Jedi

    Épisodes 1 & 8 - Lorsque Dustin revient de son camp de vacances et souhaite annoncer son retour à ses amis grâce à son talkie-walkie, nous découvrons qu'il se fait appeler "Gold Leader". Comme Lando Calrissian lors de l'attaque de la seconde Étoile de la Mort dans Le Retour du Jedi. Un film qui fait par ailleurs partie des trois préférés de Steve, comme celui-ci l'explique pendant son entretien au vidéoclub, en parlant de l'épisode de Star Wars "avec les petits ours".

    Cheers

    Épisode 1 - Joyce n'est toujours pas remise de la mort de Bob, et son interprète Sean Astin fait un caméo le temps d'un flashback où la mère de Will se rappelle des moments passés devant la série Cheers, d'après le nom du bar de Boston où les protagonistes se retrouvent régulièrement. Une sitcom emmenée par Ted Danson et Rhea Perlman pendant les onze saisons diffusées entre le 30 septembre 1982 et le 20 mai 1993 sur NBC, et dont nous apercevons quelques images alors qu'il est fait mention du personnage de Frasier, joué par Kelsey Grammer, qui aura droit à son spin-off entre 1993 et 2004.

    Transformers - Le Film

    Épisode 1 - Autre jouet de Dustin animé par Eleven : la figurine d'Ultra Magnus, personnage créé spécialement pour le film d'animation Transformers... sorti le 8 août 1986 aux États-Unis. Un collector avant l'heure donc.

    La Dame de Shanghai

    Épisode 7 - Non, il n'y en a pas que pour les années 80 dans Stranger Things. La preuve avec l'affrontement entre Hopper et Grigori (Andrey Ivchenko) dans une galerie de glaces, qui renvoie immédiatement au final de La Dame de Shanghai, classique du film noir signé Orson Welles en 1947, et dont l'influence n'a cessé de se faire sentir depuis. Notamment dans une scène mythique d'Opération Dragon avec Bruce Lee, en 1973.

    Alien

    Épisode 5 - Non content d'être plus ou moins de la même couleur, le produit qui permet à la machine des Russes de fonctionner possède les mêmes qualités acides que le sang du métamorphe dans la saga Alien.

    Mon Petit Poney

    Épisode 6 - On peut être une dure à cuire et avoir une affection marquée pour Mon Petit Poney, ce que prouve Erica (Priah Ferguson) avec son sac à dos. Une passion dont Dustin parvient à tirer profit afin de gagner la confiance de la soeur de Lucas, à qui il dévoile sa connaissance quasi-encyclopédique de l'univers. Et sans anachronisme à la clé : car si la série animée a bien été lancée en 1986, des épisodes spéciaux avaient été diffusés au moment où se déroule l'action de la saison 3. Et les deux personnages sont donc de vrais fans.

    Jurassic Park

    Épisode 7 - Peut-on penser à autre chose qu'à l'arrivée du T-Rex dans Jurassic Park et sa suite lorsque la présence d'une créature est signifiée par des arbres qui bougent ? Non, et la saison 3 de Stranger Things le prouve avec cette scène où le Flagelleur fait des siennes dans la forêt pendant que la famille de Mike est en haut de la grande roue de la fête foraine.

    Les Dents de la mer

    Épisode 2 - "Je peux faire ce que je veux, je suis le chef de la police" : dix ans après Martin Brody (Roy Scheider), Jim Hopper s'empare de cette réplique des Dents de la mer, au moment de partir du restaurant où Joyce ne l'a jamais rejoint, une bouteille à la main.

    Les Aventures de Jack Burton dans les griffes du Mandarin

    Épisodes 7 & 8 - Le film n'est sorti que le 2 juillet 1986 aux États-Unis, certes. Mais est-ce une raison pour se priver d'un clin-d'oeil supplémentaire à John Carpenter, l'un des chouchous de Stranger Things ? Car entre la nuque longue, le débardeur blanc et le jean, difficile de croire que le Jack Burton incarné par Kurt Russell n'a pas servi de modèle pour le look de Billy (Dacre Montgomery).

    La Garçonnière

    Épisode 8 - Interrogée sur ses films préférés dans le vidéoclub auquel elle vient postuler, Robin (Maya Hawke) ne tergiverse pas : il s'agit de La Garçonnière, classique de Billy Wilder ; Les Enfants du Paradis, monument de Marcel Carné ; et La Forteresse cachée d'Akira Kurosawa, l'une des sources d'inspiration majeures de George Lucas pour Star Wars et les personnages de C-3PO et R2-D2 notamment. Or, son compère Steve est lui aussi fan de la saga. Enfin, du Retour du Jedi surtout.

    American College

    Épisode 8 - Si Robin (Maya Hawke) cite immédiatement La Garçonnière parmi ses films préférés, Steve a plus de mal lorsqu'on lui pose la question. Et comme s'il se rappelait d'une évidence, il met en numéro 1 American College, comédie déjantée de John Landis dans laquelle le doyen d'une université tente de se débarrasser des membres d'une fraternité par tous les moyens. Un choix qui semble pourtant peu plaire à sa complice, vu son regard dans la scène.

    S.O.S. Fantômes

    Épisodes 3 & 7 - Il y a bien sûr ce moment de l'épisode 3, où Will est confronté aux changements que traverse son groupe d'amis en revoyant cette photo issue des événements de la saison précédente, sur laquelle ils sont déguisés en chasseurs de fantômes. Mais le film d'Ivan Reitman est encore présent dans leurs vies respectives, à travers les paquets de céréales que l'on distingue dans le supermarché où les héros se réfugient alors qu'Eleven est mal en point, dans l'épisode 7.

    Woody Woodpecker

    Épisodes 6 & 7 - Sorti de son laboratoire souterrain par Jim et Joyce, Alexei (Alec Utgoff) semble vivre sa meilleure vie lorsque le duo l'emmène chez Murray (Brett Gelman), seul russophone d'Hawkins : c'est en effet sur son poste de télévision qu'il découvre Woody Woodpecker, le pivert au rire inimitable, dont il gagne ensuite la peluche géante à la fête foraine... avant d'être abattu par Grigori, qui le qualifie de traître.

    Le Blob

    Épisodes 2, 4 & 5 - Dans sa forme, le Flagelleur évoque une créature de The Thing. Dans sa façon de se nourrir des cadavres gélatineux de son armada, qui rampent vers lui pour le faire grossir, il nous fait davantage penser au Blob. Plus le remake sorti en 1988, nettement plus cradingue que l'original de 1958 avec Steve McQueen.

    Halloween II

    Épisode 5 - Une héroïne en détresse, poursuivi par un assaillant qui marche et parvient à la rattraper alors qu'elle court, pour se faire planter une paire de ciseaux dans le dos : il y a un peu de Jamie Lee Curtis chez Natalia Dyer, et beaucoup de Halloween II (celui de 1981, dont le reboot récent a effacé l'existence dans la chronologie de la saga) au coeur de cette séquence angoissante et au bon goût de slasher.

    Smirnoff

    Épisode 5 - En plus de ne rien comprendre à ce qu'il dit, Hopper se plaît à appeler Alexei (Alec Utgoff) "Smirnoff". Comme la marque de vodka ou bien le comique russe Yakov Smirnoff, devenu célèbre aux États-Unis grâce ses sketches télévisés dans lesquels il se moquait de l'Union Soviétique. Dans la mesure où il est arrivé sur le sol américain en 1977 et que le shérif d'Hawkins passe beaucoup de temps devant le petit écran, il y a de fortes chances pour que la référence le désigne lui.

    L'invasion des profanateurs

    Épisode 2 - Lorsque Billy se retrouve face à son double, le doute n'est pas permis : L'Invasion des profanateurs de sépultures et son remake feront bien partie des influences majeures de la saison 3. En se basant sur ces films dans lesquels des humains sont remplacés par des clones au comportement bizarre créés par des plantes, la série y gagne certaines de ses scènes les plus angoissantes. Et c'est sans doute pour rendre hommage à Philip Kaufman, auteur de la relecture de 1978, que l'une des boutiques du centre commercial s'appelle... Kaufman Shoes. Comme pour marcher sur ses traces ?

    Le Loup-garou de Londres

    Épisode 4 - On pourrait penser à Teen Wolf, le film avec Michael J. Fox sorti en août 1985 aux États-Unis. Mais la transformation de Billy rappelle davantage Le Loup-garou de Londres de John Landis. Dans sa façon de se contorsionner et fuir dans l'épisode 4 notamment, où le jeu de Dacre Montgomery se fait de plus en plus animal. Sans compter sa pilosité, qui rend le clin-d'oeil plus évident encore.

    Ça chauffe au lycée Ridgemont

    Épisodes 1 & 8 - S'il est plus d'une fois fait mention de son actrice, Phoebe CatesÇa chauffe au lycée Ridgemont a droit à plusieurs références : le centre commercial Starcourt évoque immédiatement celui du film d'Amy Heckerling, dans lequel on retrouvait le modèle de voiture que conduit Billy, une Chevy Camaro 1979 ; les tenues de marin des employés du marchand de glaces Scoops Ahoy renvoient à celle que porte l'héroïne à son travail, jusque dans la forme du badge avec son nom ; et, dans le final, Steve se rappelle qu'il s'agit de l'un de ses longs métrages préférés lorsqu'il bouscule un panneau en carton dans le vidéoclub où il est venu tenter de se faire engager.

    L'Aube rouge

    Épisode 5 - Lorsqu'il découvre, en compagnie de Steve, Robin (Maya Hawke) et Erica (Priah Ferguson) que des Russes se cachent sous le centre commercial Starcourt à Hawkins, la première réaction de Dustin tient en deux mots : "Red Dawn". Ou L'Aube rouge, film de John Milius sorti le 10 août 1984 aux États-Unis, et dans lequel un groupe d'ados s'élève contre l'envahisseur soviétique. Comme un avant-goût de ce que la saison 3 nous a, en partie, offert ensuite.

    Farrah Fawcett

    Épisode 1 - En voilà un qui a bien suivi les conseils capillaires de Steve ! Dans la saison 2, Dustin apprenait que c'est grâce au spray dont Farrah Fawcett était l'égérie que son nouvel ami faisait tenir sa chevelure. À défaut de l'aider à se coiffer, le produit sur lequel on retrouve l'actrice de Drôles de dames l'a aidé à se défendre lorsque ses amis lui ont fait une surprise pour son retour. Lucas peut en témoigner.

    The Endless Summer

    Épisodes 2 & 4 - Max vient de Californie et fait du skate. Est-il plus surprenant que cela de voir, sur les murs de sa chambre, une affiche du "film mythique de la cool attitude", comme le dit le poster français de la version restaurée de The Endless Summer, documentaire signé Bruce Brown et centré sur deux surfeurs à la recherche de la vague parfaite autour du monde ?

    Charlie

    Épisode 8 - Un clin-d'oeil discret, sous la forme d'une affiche collée sur la vitrine du vidéoclub où Steve et Robin (Maya Hawke) vont passer un entretien. Mais un retour à l'une des sources d'inspiration de la série, le film Charlie, adaptation de Stephen King à qui le personnage d'Eleven et les expériences qu'elle a subies doivent beaucoup. On notera également les posters de Seize bougies pour Sam de John Hughes, ainsi que Scarface, dont la bande-originale est signée Giorgio Moroder, co-auteur de la chanson "Neverending Story", thème musical du couple Dustin-Suzie (Gabriella Pizzolo).

    Evil Dead

    Épisode 1 - Le film culte de Sam Raimi avait servi de modèle pour l'une des affiches promotionnelles de la saison 2. On en retrouve son poster dans la chambre de Jonathan Byers.

    X-Men

    Épisodes 1 & 8 - De retour de son camp de vacances, Dustin est bien décidé à faire entendre la voix de sa petite amie Suzie à Will, Mike et Lucas. Mais comme sa chère et tendre habite dans l'Utah, il doit amplifier la portée de son talkie-walkie en montant une antenne, et baptise le tout Cerebro. Comme l'appareil avec lequel le Professeur Xavier parvient à localiser les mutants dans les comic books et films X-Men.

    La Folle journée de Ferris Bueller

    Épisode 1 - La folle journée de... Nancy Wheeler ? À défaut de pouvoir citer ouvertement le film de John Hughes, sorti le 11 juin 1986 aux États-Unis, la saison 3 de Stranger Things fait une référence discrète à La Folle journée de Ferris Bueller, la course de Natalia Dyer rappelant celle de Matthew Broderick, lorsque son personnage doit rentrer chez lui avant l'arrivée de sa mère. De là à dire qu'il a puisé son style chez la soeur de Mike...

    Outsiders

    Épisode 8 - Et une dernière référence à Ralph Macchio, une ! L'acteur de Karaté Kid est en effet présent sur l'affiche d'Outsiders, film de Francis Ford Coppola sur la fin de l'innocence dans lequel il donnaît la réplique à Matt DillonEmilio Estevez et un certain... Tom Cruise. Lequel n'était alors pas la star qu'il est devenu à partir de 1986, avec Top Gun. La saison 3 de Stranger Things se déroulant un an avant, il est donc normal qu'il ne lui soit pas fait référence. À part, discrètement et indirectement, dans cette scène au vidéoclub.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top